Posté le 15/06/2022
10454 vues
Partager sur ...

145 commentaires

  1. Charly

    « Naître, vivre, mourrir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la Loi ». Partir de l’autre côté du chemin n’est pas la fin de tout, une autre vie commence. Laissez chacun décider du moment

    • Dorine

      Interruption le mot est mal choisi !
      Un interrupteur peut être utiliser dans les 2 sens arrêter ou remettre . Cela n’est pas possible si l’on interrompt une grossesse on ne peut la remettre en route !
      Usage de la novlangue , mot édulcoré par rapport à avortement idem pour interrompre une Vie voiontairement !

      • Régis

        Chacun a le droit de choisir sa finalité. Surtout, lorsque nous avons nous même de Bonnes raisons. Ce monde est devenu triste, moutonnier,l être humain pour la plupart sont devenus des individus dangereux pour leurs congénères. Nous sommes dirigés effectivement par des fanatiques. Des ORDURES tout simplement. Alors ,arrêtons de juger ceux qui ont décidé en conscience de partir voir ailleurs. Je suis sur que Dieu ,leurs donnera raison. Et pour les moutons qui préfèrent leurs voitures a la liberté, cela, sont le produit de cette humanité sans cervelle 🖕

        • Valentine

          L’église condamne le geste, pas la personne ! Nuance

          • Jojo

            Mais ce n’est pas le geste qui ira en enfer…

        • M17

          Il faut faire très attention avec le suicide. Ça pourrait être plus dangereux pour l’esprit, que ça ne paraît. Le monde est une prison, où nous sommes tenus comme le bétail des démons. C’est eux, qui décident de nos actes. Ils nous manipulent facilement, vu que notre conscience est réduite au stricte minimum dans notre prison de corps et âme.
          Ils nous font souffrir de nos propres bêtises et sucent le jus de notre souffrance. Dieu est une sorte de mouche cosmique, qui nous crache dessus pour nous prédigérer, aidé par anges et démons – bons flics, mauvais flics. Après un certain temps, nous sommes épuisés et il faut renouveler notre prison par un passage aux enfers et renaître comme sous-humain pour une nouvelle série de tortures.
          Mais ! Lisez le livre des morts tibétain et là vous découvrirez, comment échapper à ces ordures de la Bible. Jamais finir la vie sans préparation poussée !

    • Chassine

      la vie est sacrée comme vous l’avez rappelé, et dans les Psaumes on trouve des versets qui sont rassurants, car dans l’Amour de Dieu et la confiance, « la vieillesse est comme un arbre au bord de l’eau, toujours vert et qui porte du fruit! »

      • Marie

        Non Chassine, la vieillesse n’est pas comme un arbre au bord de l’eau, toujours vert et qui porte du fruit » – la vieillesse est comme le disait Charles de Gaulle en son temps, un Naufrage.. Il suffit d’aller en maison de retraite et plus encore en Ephad pour comprendre ce qu’est la vieillesse pour toutes ces personnes. Je l’ai vécu avec des proches que nous n’avons pas voulu placer car déracinés de leur univers, la souffrance aurait été plus terrible encore, pour nous également, surtout quand on sait que beaucoup d’enfants ne vont pas voir leurs parents ou quand ils ont le temps…. Voilà la réalité de la vieillesse dans ces lieux – elle est un arbre si vous vivez votre vieillesse sans être malade, ni dépendante de tout – imaginez ce qui doit se passer dans le cerveau de ces personnes. Pour m’être occupée de personnes dépendantes, je le sais plus que tout. Alors, à quoi bon s’évertuer à souffrir tant sur le plan médical que moral –

    • Lesage

      Chacun doit pouvoir avoir le droit de choisir

    • Dominique-Françoise ENREILLE-FOURNIER

      Je l’ai vécu avec mon père dont j’ai accepté et compris son geste mais quelle immense souffrance pour ceux qui restent. Ma mère n’a pas admis son départ volontaire et a développé la maladie de Charcot. Maintenant il me faut vivre avec ces deux douleurs au plus profond de moi qui ne cicatriseront jamais.

    • André

      Les anges nous envie-ent car ils ne peuvent pas souffrir. La souffrance est une chose qu’on peut offrir au Bon Dieu pour la conversion des âmes. Pour faire cela, il faut être en bonne relation ( en état de grâce ) avec le Christ et la Sainte Vierge.

  2. Patrick

    Bonjour Richard,
    Je respecte le choix de Jacqueline, mais c’est son choix !!!!
    Ma philosophie est que la vie est SACRÉE et ce n’est pas à nous ou à quiconque d’y mettre fin.
    Nous sommes sur terre pour accomplir une tâche qui est pour moi source de notre élévation spirituelle et aussi et surtout ,
    l’un ne va pas sans l’autre, aider l’autre.
    Certainement, parfois ce n’est pas facile, mais il faut avoir la force de tenir.
    Et Dieu sait , si de nos jours, plus que jamais, notre être est profondément sollicité.
    Ce que le monde vit aujourd’hui n’est peut-être pas le fruit du hasard !!!!!!!
    Alors, il faut avoir la force de tenir , résister et avoir une vie spirituelle intense.
    Mais chacun est libre de son choix, et je dirai, à chacun son Karma…
    Bises à tous…
    Merci Richard et Natacha pour ces instants de partage.

    • Patrick c est bien joli ces belles paroles quand vous n êtes pas dans la souffrance physique il faut se mettre à la place des personnes religion ou pas !

    • Véronique

      Merci de ce beau commentaire, Patrick, que je partage absolument!! La vie est faite pour que nous apprenions et je considère que toute épreuve a son sens! Véronique

      • CAILLAUD de MAHÉ

        Je comprends Jacqueline et je choisirais sans doute cette option moi-même quand le temps sera venu. Je n’aime plus ce monde et mourir dans son lit entourée de ses livres est une mort digne. Mourir un peu plus tôt n’est pas important. Tôt ou tard, de toutes façons. Avec le moins de souffrances possibles pour ne pas endommager son âme.

    • demany

      Dieu laisse les gens libres de faire leur choix .
      Cela dit ,elle a fait le choix de laisser les siens dans une profonde souffrance.
      Je suis contre le suicide assisté que les mondialistes sataniques essaient de vendre.
      Je suis contre la culture de mort des satanistes,avortements,lois transgenres,procréation artificielle,suicide assiste et tt le reste.
      Je suis pour le vivant.et quand il est malade on essaie de le soigner correctement médicalement parlant et affectueusement aussi.
      PRENDRE SOIN DE CE QU ON NOUS DONNE.
      Foi,espérance et charité.
      Aimer Dieu sans aimer les Hommes c est le pharisianisme.
      Aimer les Hommes sans aimer Dieu,c est la franc-maçonnerie.

    • Sdo

      Cher Richard, tu demandes l’avis des internautes mais tu as déjà ta réponse dans les 10 commandements, tout acte de suicide cache de l’orgueil purement humain, celui de ne pouvoir s’en sortir seul…..et Dieu ne sert plus à rien….

  3. C’est vrai que le monde actuel n’est pas encourageant à vivre, il est même désespérant. Si l’on admet qu’il y a une autre vie après la mort, quelque chose change : on n’a plus peur de mourir. Alors, il reste 2 voies, soit que l’on accepte le combat pour une vie meilleure, en surmontant les peurs, ou le désespoir, soit que l’on préfère quitter ce monde. Il faut vraiment être en souffrance pour faire appel à quelqu’un d’autre ou se rendre dans un autre pays… Sinon, on peut tout simplement cesser de se nourrir. Dans tous les cas, il faudra revenir sur terre, affronter de nouveau les difficultés que nous n’avons pas su surmonter. Ce sera aussi une chance de se rendre meilleur : le cycle des vies successives est un processus de purification et d’évolution constante. Il peut y avoir une stagnation, mais pas de régression (pas de métempsycose…). En renaissant dans un foetus, le souvenir de la vie antérieur est effacé et on recommence à zéro. C’est la véritable justice immanente : on a toujours une nouvelle chance. Croire que nous n’avons qu’une seule vie est une erreur qui falsifie l’existence.

  4. Pioda

    La mort est quelque fois plus douce que la vie.
    Et.. oui, Dieu nous donne la vie c’est vrai, mais aussi le libre arbitre .
    Peut-être alors celui aussi sur notre propre existence…
    Je n’ai pas de réponse.
    En bouddhisme aussi, nous devons accepter la vieillesse et ses conséquences..
    Après, chacun fait comme il le peut.
    En tout cas, je ne crois pas en un jugement Divin face au suicide.
    Car c’est un Dieu d’amour, et non de jugement..

    • Guillaume

      Bonjour Pioda,

      Je comprends vos propos, mais en tant que chrétien, je me méfie de cette idée très contemporaine que Dieu est amour et qu’Il ne va pas nous juger. Il est certes Amour et Miséricorde, mais Il est aussi Justice. Or une justice s’applique par rapport à des lois ou des commandements, et Dieu nous en a donné 10, dont « Tu ne tueras point ». Jésus nous jugera sur notre capacité à aimer notre prochain comme nous même. Or se suicider en pleine conscience c’est retirer à Dieu son droit de vie et de mort sur nos pauvres existences, et abimer ce temple de notre âme qu’est ce corps qu’il nous a offert.

      Le libre arbitre est la seule limite que Dieu s’est imposé face à l’Homme et au Mal. Nous avons le choix de choisir, mais encore faut-il bien choisir ; car la sentence risque d’être radicale.

      Concernant l’Eglise, elle a effectivement assoupli sa position face au suicide car elle reste humble face à ce désarroi. Il n’est pas identique de se suicider parce qu’on ne croit en rien et partir sur un coup de folie ou de désespoir.

      Le vrai problème soulevé dans ce débat du suicide, assisté ou non, c’est quel regard portons-nous chacun sur l’autre ? Un malade qui se sent aimé et regardé avec compassion, même s’il souffre énormément dans sa chair, sera moins enclin au suicide qu’une personne qui n’aime pas se voir vieillir ou qui craint juste de souffrir. C’est aussi un leurre de croire ou faire croire que l’on part par amour pour ses proches en leur évitant de souffrir. En fait il y a deux approches qui s’opposent : le regard humain et souvent humaniste, manipulé par la franc maçonnerie, et le regard spirituel qui nous oblige à nous transcender, à regarder le monde avec et sous le regard de Dieu.

      Il n’y a qu’à regarder les scandales actuels des EHPAD où l’argent est roi et la maltraitance monnaie courante. Que font les enfants qui ne vont plus voir leurs parents, aussi pénibles soient-ils ? En pleine pandémie de COVID, on ose fermer des lits et virer des soignants en sous effectifs au nom du respect d’autrui ?! Relisez « Knock » de Jules Romains : « Tout homme bien portant est un malade qui s’ignore. ». En sortant de confinement, la première pub que j’ai vu sur les bus parisiens était « Gleeden le premier site extra conjugal pensé par des femmes » !!! Le monde est fou, amoral et ne sait plus penser.

      Oui, où sont les sages d’antan ?

    • MARTINE Jouannet

      Je suis tout à fait d’accord pour mourir dans la dignité. J’ai prévu mon suicide, car ce monde ne me convient plus. Je suis au bord du précipice et j’attends

  5. Francis

    Je comprend la désespérance de Jacqueline où la place des vieux est devenue une charge tant financière que sociétale.
    Mais la prise en charge des vieux est à la l’image de nos sociétés consuméristes, où les « inutiles » deviennent comme la mauvaise herbe qu’il faut enlevé. C’est dramatique.
    Nous allons tous mourir et tous nous souhaitons une fin de vie digne, mais la réalité est toute autre et sur un plan chrétien le monde est sous le péché et la mort une ennemie.
    Il n’aurait pas du en être ainsi mais c’est le choix de l’humanité, se coupant de Dieu, le rejetant et en se détournant de ses lois. Nous en payons le prix, mais heureusement ce n’est pas la fin de l’histoire.
    En attendant je suis impressionné par le dévouement de beaucoup pour soulager le fardeau de la vieillesse au détriment de leurs propres vies, ce qui leur sera imputé comme juste aux yeux de Dieu.
    Les leçons face à ce désarroi sont immensément plus riches humainement si l’on accompagne un mourant. Facile à dire me direz vous, mais c’est aussi cela l’ Amour du prochain.
    Un défi pour les vrais chrétiens : »Tu ne tueras pas »
    Volontairement je n’ai pas abordé les solutions thérapeutiques pour soulager les souffrances qui ont leur place dans le traitement de fin de vie sans aller jusqu’à l’euthanasie.

    • Jean Rénier

      Bonjour à tous,
      Je vois trop de personnes âgées autour de moi qui mènent une fin de vie horrible.
      Faut-il effectivement vivre lorsque l’on finit prostré, lavé, nourri et pas toujours bien respecté dans un Ehpad ?
      Faut-il effectivement vivre lorsque l’on est équipé d’appareillages difficiles à supporter comme des poches pour évacuer l’urine lorsque la vessie ne joue plus son rôle ou pour évacuer les matières fécales quand les voies naturelles ne fonctionnent plus ?
      Faut-il effectivement vivre en acceptant d’être transfusé avec le sang des injectés qui risque de nous rapprocher de Satan plutôt que de notre Père ?
      Faut-il effectivement vivre en acceptant des traitements lourds qui aggravent l’inconfort sans espoir de guérison ?
      Ma réponse est non, non et non…. Et je sais que Dieu, le jour venu, comprendra ma décision (si j’en ai le courage…).
      Merci mon Dieu de m’avoir fait rencontrer Natacha et Richard qui mènent sans nul doute un combat courageux contre l’esprit du mal.

  6. Marie

    Bonjour Richard – chacun est libre de ses choix tant qu’il a toute sa tête pour en décider – nous mêmes, à un degré différent, nous avons refusé ce pseudo-vaccin, rien à voir, me direz-vous, mais je comprends cette position… Je ne suis pas en osmose du tout avec cette société déshumanisée, faite de technologies dont tout le monde pense que c’est formidable, alors que l’on se rend compte tardivement que c’est juste un moyen de détruire cette société – de nous contrôler à tous les instants (carte bleue – téléphone – internet et j’en passe) Je reçois ce matin un mail de l’Assurance Maladie qui me dit « Nous avons procédé à l’ouverture de votre espace médical » et bien, je n’en veux pas…. ! il m’envoie même un code pour m’inciter à créer cet espace…. du délire !!!! du flicage par n’importe qui… en revenir à cette chère personne, rappelez-vous de la maman de Lionel Jospin qui avait mis fin à ses jours, qui avait réuni ses enfants pour leur dire qu’elle ne voulait pas se voir en déchéance, alors qu’elle était encore bien… ça ne l’intéressait pas de vieillir – un livre avait été écrit à ce sujet – je pense que je suis pareille… Vivre bien mais pas se voir dépérir…. pour soi-même et pour ses proches, c’est horrible !!! De toutes façons, quand vous êtes en gériatrie, que font-ils à votre avis ?????

  7. Andreus

    Bonjour,

    Votre sujet du jour nous concerne tous.

    Le titre ‘le choix courageux de Jacqueline’ serait plus adapté.

    Un moment de recueillement pour honorer son message, sa position, son courage sera probablement bienvenu individuellement, une prière étant aussi pour les plus fervents,
    un moment à sa mémoire, mais aussi un moment d’humilité pour notre condition.

    Merci Ricardo et Jacqueline, pour ce sujet.

    Puisqu’on autorise maintenant légalement l’avortement de plus en plus tard,
    laissons nos médecins nous prescrire la potion libératrice, que l’on pourrait s’administrer
    individuellement au moment de notre choix, lorsque nous jugeons bon de tout lâcher lorsque
    notre force vitale et le goût de la vie nous abandonne.

    Un petit encadrement (simple constatation par huissier par exemple ) recueillant notre souhait
    permettrait d’enregistrer notre volonté pour cadrer et protéger les dérives, et
    d’écarter une petite déprime passagère qui nous ferait penser au pire.

    La justice est déjà tellement débordée à essayer d’appliquer la loi dans le pays,
    qu’il ne faudrait pas en plus encombrer les tribunaux avec nos soucis de ‘vouloir mourir’ à la carte.
    Cela finirait en fiasco et en plus, il faudrait encore payer une fortune à un avocat simplement
    pour mourir.

    Le délitement social, l’isolement, la perte de moralité me laissent penser qu’il est bon de tout
    lâcher au moment de notre choix surtout en vieillissant.

    Je vous embrasse.

  8. Pierre Segatto

    Ne voyez-vous pas que ce discours est légitimé par ceux qui veulent dépeupler la planète. Tu es seul, moche et au chômage. Viens j’ai la solution pour toi … quelques gorgées et ton problème est réglé et surtout tu ne nous coûtera plus rien et t u vas arrêter de nous faire ch… . Non, non et non. C’est un blasphème et un sacrilège.

  9. D'Hokers

    Débat difficile attention aux excès qui pourraient voir le jour dans un monde de dualité toujours plus avide

    • PETER

      Chacun décide en son âme et conscience et a son libre arbitre.
      Il ne s’agit pas de juger le choix et la décision de notre prochain.
      La vieillesse fait partie de la vie, tout comme la mort qui est la porte d’entrée dans la vraie vie éternelle.
      On ne supprime pas la vie, ni celle de son prochain, ni la sienne car c’est un don de Dieu.
      Même si, humainement parlant, certaines fins de vie sont un véritable calvaire pour l’entourage comme pour l’intéressé(e).
      Un accompagnement spirituel, le sacrement des malades, un accompagnement médical pour diminuer la douleur peut permettre de franchir cette épreuve en paix.

      • gedeon

        Je suis d’accord avec vous et il existe de plus en plus d’unités de soins palliatifs qui sont une véritable aide pour la personne en fin de vie et pour son entourage.

    • Ce n’est pas vraiment un débat, c’est personnel.
      Pour éviter les excès, il suffit de ne pas le légaliser, ni l’autoriser, ni l’interdire.
      D’une façon générale, la loi est toujours néfastes, elle déresponsabilise et par là-même, autorise ce qui ne devrait pas l’être.

      • untel

        Je ne comprends pas.
        Elle n’est pas malade,
        Elle n’aime pas se voir vieillir.
        Elle ne supporte plus ce monde,
        soit mais elle aurait pu se battre avec nous plutôt que de céder sa place aux malfaisants qu’elle dénonce.
        Les emmerder et se battre jusqu’au bout pour laisser un monde meilleur.
        La vie est un combat permanant surtout dans cette époque troublée.

  10. PENIGAULT

    non, je ne suis pas d’accord pour l’euthanasie assistée, même si je comprends la souffrance de cette personne et de tant d’autres, désespérées…la vie ne nous appartient pas, Seul Dieu doit décider du jour et de l’heure où il nous rappelera à lui.
    Alors, doit-on aussi comprendre et accepter la mort de ces enfants dans le sein de leur mère, parce que c’est difficile d’accepter un bébé pas choisi ?
    pour moi la vie appartient à Dieu Seul et on ne doit en aucune façon la supprimer à notre gré parce que ce bébé gène ou qu ‘on en a assez de vivre dans des conditions douloureuses…

  11. tcheu yin

    ce n’est pas à nous de juger ni pour ni contre.Dieu ou le sans nom est un. Ce débat est dualiste . Ne nous prenons pas pour Dieu.

  12. fafia

    la vieillesse est un naufrage disait De Gaulle … ma mère a fait la même chose ! ainsi que mon beau frère ! et tous les suicides que l’on tait …

  13. Pierre Segatto

    Et si tu es seul, moche et au chômage, on t’offre aussi la potion. Mais ne voyez-vous pas sur quelle pente on veut nous faire glisser ?

  14. Depuis 2002 j’adhère à l’ADMD c’est dire si je maintiens mes idées ! Je suis entièrement d’accord avec cette personne, je veux quitter ce monde lorsque je le déciderai. Que les « bien pensants » nous laissent notre liberté de décider, nous n’obligeons personne à faire pareil mais c’est NOTRE VIE et c’est nous qui décidons. Mon seul problème est que je ne sais pas quoi prendre lorsque je le déciderai et que personne ne le dit.

  15. ROSSIGNOL Georges

    Le suicide est la pire décision que l’on puisse prendre, on a décidé et demandé au PERE de venir sur ce PLAN, il faudra assumer. N’oubliez JAMAIS tu ne tueras pas et le pire CRIME est d’interrompre cette expérience que l’on a demandé au PERE! Quand plus rien ne va, PRIEZ!

    • Bonjour !!
      Entièrement d’accord avec vous, et quel courage faut il pour y recourir.
      Nous devons respecter les volontés de ces personnes qui arrivent au bout du chemin avec dignité.
      Portez vous bien !!

    • J

      Demandé au père ? Parce que quand vous êtes un spermatozoïde, vous demandez quelque chose ????

  16. jean Némar

    je trouve très lâche et inutile (à part satisfaire sa propre lâcheté) de se suicider comme ça pour fuir même si on n’a plus personne à assumer( enfants etc )

    Si je devais me suicider , je le ferais de telle sorte que ça rende un service à la société des opprimés. Je ne peux pas dire comment ici ..
    Ceci dit il est bien connu que la naissance pour chacun d’entre nous donne une maladie mortelle et incurable qu’on appelle la vie …

  17. cecilia

    C’est Dieu qui nous donne la vie, c’est Lui Seul qui la reprend. Le désarroi, la désespérance, on peut la vivre à un moment et pas seulement à la fin de notre vie. C’est en cela que nous devons prier pour que Dieu Notre Père nous donne Sa force dans les épreuves et nous préparer à ce départ. Et la fin de vie est l’épreuve ultime. Nous n’avons pas le droit de nous ôter la vie. Nous devons regarder Celui qui est mort sur la Croix pour nos péchés. Quand nous n’en pouvons plus, nous pouvons offrir cette grande souffrance au Seigneur en réparation de nos péchés que nous avons commis dans notre vie et confesser nos péchés auprès d’un prêtre, demander le sacrement de l’Extrême Onction. L’adversaire, dans l’épreuve, nous tente, en ce sens qu’il nous dit : regardes, Dieu ne t’aime pas, regardes comme tu souffres ! alors la personne veut en finir… c’est la tentation. C’est à l’entourage, aux proches, et à nous chrétiens de prier pour que les âmes se tournent vers Dieu et ne désespèrent pas car Il nous attend. Heureux les affligés, car ils seront consolés. Puissiez vous chère Madame, trouver sur votre chemin une personne qui vous prenne la main pour prier avec vous et vous dire que vous êtes aimée jusqu’au bout, comme vous êtes, même dans ce que vous pensez être la déchéance. le suicide est toujours la tentation de l’Adversaire, Satan qui est l’orgueil. Le Diable est homicide et il veut la mort de l’âme, notre corps n’est que poussière et retournera poussière. Dans nos vies, demandons l’humilité.

    • PETER

      C’est bien cela la vérité !
      Le suicide est une erreur qu’il faut rejeter si l’on ne souhaite pas se damner pour l’éternité.
      La vie terrestre paraît longue quand on souffre mais cela n’est rien en comparaison des tourments éternels (lire les témoignages des voyants de Fatima sur la vision de l’enfer).

      • gedeon

        Je ne pense pas que les suicidés soient damnés, Dieu seul est juge et connait le coeur de chacun , sa miséricorde est grande;par contre il faut prier pour les âmes des suicidés .

  18. barollo

    Le droit à mourir dans la dignité, voilà une question toujours pas réglée dans l’état de non droit français dans lequel nous sommes depuis plus de 2 ans et où il est interdit de vivre libre pour éviter de mourir.
    Proverbe shadock repris par les psychopathes mondialistes

  19. ROUMANET Irène

    Quand on en arrive à cette décision, après mure réflexion,pourquoi ne serait-elle pas respectée ? Tant que ce ne sera pas induit par l’entourage ou les soignants, je pense que cette solution devrait être possible pour celui ou celle qui le demande expressément !

  20. Thierry

    Salut Ricardo est-ce juste que tant de gens mettent de fin à leurs jours par le suicide malheureusement la cause de ce monde n’est autre que la pauvreté le mal-être de se faire manipuler d’avoir une telle pression de la part de ses dirigeants de toutes sortes de société moderne et progressive qui nous est soumis pour leur propre plaisir de cette hiérarchie gouvernementale pourri par le fric aux mains de quelques personnes fanatiques vicieuse. Ce n’est pas en votant que cela changera les choses etc,,, quoi faire attendre le Messie non continue à vivre faire ce qu’on pourra attendre.,,,

  21. Corinne Bouvy

    Bonjour, j’ai lu Conversations avec Dieu où e.a. cette question est abordée et la réponse de Dieu où la Source répond : « quelle différence y a-t-il entre un suicide rapide ou lent ? Ce premier choque plus, mais un fumeur, ivrogne, drogué etc se suicident lentement et c’est pareil. Il/Elle ne condamne rien car insiste sur le fait qu’il n’y a nu bien, ni mal. Chacun doit garder son libre arbitre…

  22. Danielle

    Bonjour Richard.
    Elle a eu beaucoup de courage.
    Personnellement, je pense que chacun devrait avoir le choix de décider de sa vie bien que je partage le fait que c’est à Dieu de donner et de reprendre.
    Maintenant je suis sûre qu’elle sera obligée de revenir dans une autre vie pour finir la mission pour laquelle Dieu lui a donné la vie.
    Maintenant à chacun de s’accommoder avec ses croyances et etre libre de ses choix. Cependant au pays de la macronie, la liberté n’est plus qu’une peau de chagrin…

  23. Bonjour Richard , je ne suis pas contre le suicide , pour ma part mais à condition de ne pas le « louper » , de peur de vivre ensuite dans un état pire que celui d’avant l’acte .
    Tant que je pourrai vivre décemment, je vivrai , pour mes enfants et pour mes petits-enfants qui aiment bien leur maman et leur mamie .
    Jamais je ne condamnerai moralement celui qui a mis fin à une vie devenue insupportable pour lui .
    Merci à Natacha et à vous même de tout ce que vous faites.

  24. Marie

    Qui a décidé que c’était un crime de mettre fin à ses jours pour des raisons bien particulières et réfléchies comme cette dame? Est-ce ce que c’est ce que vous appelez Dieu ou est-ce que vous avez lu dans un livre comme la Bible ou est-ce l’Eglise qui est une création humaine et n’a rien à voir avec le Divin qui l’a décidé pour vous, est-ce l’état dans lequel vous vivez?? Il faut d’abord être bien clair sur la réponse à cette question.
    Je distingue les perspectives humaines et forcément limitées (y compris ce que disent les religions et les états) et la perspective divine la plus élevée que de rares êtres sont en mesure de percevoir totalement.
    Ceci soulève la question de qui nous sommes: des êtres humains limités à des corps temporaires ou des êtres spirituels reliés à des plans supérieurs (mais dont nous avons perdu la connexion) ayant provisoirement une expérience humaine??

  25. josiane

    On a le droit de dormir pour ne pas souffrir (ni physiquement ni moralement) avant de mourir, c’est possible avec toutes les molécules dont nous disposons, les lois Léonettei de 2005 et Léonetti Clayes de 2016 ont fait quand même avancer les choses. Ces lois ne sont hélas pas toujours appliquées, cela dépend des services à l’hôpital… Légaliser l’euthanasie ? je crains les dérives dans ce monde de fous où la Sagesse a disparue, on peut s’attendre à TOUT avec les psychopathes qui nous gouvernent (exemple avec le Rivotryl pendant la fausse pandémie.) Alors oui cette dame a souhaité en finir avec des barbituriques, encore faut-il les avoir, connaître la dose létale car beaucoup de personnes se « râtent », sont réanimées et souffrent encore plus qu’avant leur ultime choix. J’ai connu très récemment un cas semblable, ma cousine a été réanimée après une TS aux barbituriques, en a voulu aux médecins et est morte plus de 2 ans après d’un cancer aux poumons avec beaucoup de douleurs et souffrance morale à l’hôpital (acharnement thérapeutique…) où elle n’a eu aucun moyen d’en finir.

  26. Jean-pierre

    Dieu est Amour, Il respecte les hommes et ne juge personne. Cependant il est le maître de toutes choses et nos vies lui appartiennent, car elles sont sacrées. Avoir envie de mourir qui dans sa vie ne l’a pas eue? Moi même à la perte de mon premier amour… Cependant puisqu’il est question d’amour Il attends que nous acception toutes nos épreuves la vieillesse n’est pas pire que la cessite, la maladie, la paraplégique, naître sans bras sans jambes etc… Il nous assignent un fardeau que nous devons porter jusqu’au bout et cerise sur le gâteau il faut s’en réjouir et Lui offrir en gage de reconnaissance et d’amour pour ce merveilleux cadeau qu’est la vie. Lui seul compte et surtout pas nous !!!

  27. On ne choisit pas quelquefois le suicide…mon époux en a été la victime…pendant un an et demi j’avais signalé aux médecins qui le traitaient que sur ces 5 médicaments allopathiques 3 avaient ces effets secondaires qui y étaient notés…un avait pu lui être changé, par son neurologue…La réponse du médeçin traitant est toujours dans ma tête.. ».On a une maladie et on se soigne en acceptant les effets secondaires des médicaments…on ne souhaite pas ces effets secondaires, alors on ne prend rien et on garde sa maladie… » aprés être plusieurs fois parti, et revenu, sans avoir eu le courage de le faire….un certain jour il est bien parti…et il n’est plus jamais revenu, il a choisit l’eau….Il est j’en suis certaine…heureux là haut…et surtout il ne souffre plus, cette souffrance qui était difficile pour lui, mais aussi ce qui le chagrinait le plus c’était de la montrer à ses proches….! Je suis convaincu que Dieu lui a pardonné son geste…
    Merci Ricardo et Natacha et toute l’équipe…

  28. Anh

    Au Japon , dans la tradition, les anciens sentant devenir une charge trop forte pour la société, partent dans la forêt pour mourir.

    • DAILLY

      Bonjour,
      Suivant mes connaissances en ésotérisme, un sujet pas assez abordé, je sais qu’il est fondamental de ne pas mettre un terme à son chemin de vie. En ce qui me concerne, je suis âgée de 72 ans. Et comme cette dame, je considère la vieillesse tel un naufrage. La décrépitude physique, la solitude, l’insécurité qui nous entoure, ce monde qui change au mépris des valeurs fondamentales de l’être humain, me donnent parfois des idées de suicide. D’autant que souffrant d’une maladie intestinale récurrente, ma souffrance est quotidienne. Mais malgré tout, je pense que seul Dieu peut décider de mettre un terme à notre vie sur terre. Bien sûr, chacun ses croyances et ses choix. Parfois, le courage est de continuer à vivre et non-pas de mourir.

  29. jfdo

    Bonjour,
    Je serai à priori de l’avis d’éviter l’acharnement thérapeutique et de laisser faire la nature. Mais comment éviter d’être une très lourde charge pour son entourage et la société quand il n’y a plus d’espoir ? Difficile de choisir une loi pour soi et encore plus pour les autres.
    Je me dis souvent que je partirai dans la nature sans rien … facile à dire, plus compliqué à faire et d’assumer jusqu’au bout ce choix.
    Mon épouse atteinte d’une maladie dégénérative a vécu 7 années très difficiles et 2 années infernales.
    À aucun moment elle a demandé ce genre de « service ».
    Elle a fait preuve d’un courage incroyable et d’une force de caractère insoupçonnable.
    Je me pose toujours beaucoup de questions sur le fait d’avoir découvert ainsi dans ces circonstances et au crépuscule de sa vie sa plus grande qualité.
    Merci pour le travail que vous faites tous les deux.
    Il faut des qualités, des valeurs et du courage pour cela aussi.
    NB : Que ceux qui vous critiquent s’assurent, pour être écoutés, qu’ils ont pris au minimum un millième des risques que vous assumez et du travail que vous avez fait.
    Ils ne doivent pas être nombreux ! lol.
    Ne doutez pas … la victoire sera au bout du chemin car l’humain n’est pas destiné à finir esclave.

  30. Francoise

    Je comprends parfaitement le désir de «  partir » dans la dignité de cette dame car c’est aussi mon choix.
    Je souhaitais un sursaut des français lors des présidentielles mais en vain et pourtant la population me semblait très motivée pour éjecter ce président psychopathe.
    Ca recommence avec les législatives: Nous avons le choix en la peste et le choléra ! Je précise que JAMAIS de ma vie je n’ai voté pour la gauche.
    J’ai une vie très aisée, bretonne, j’ai 73 ans. JAMAIS VACCINÉE ni même testée, une superbe maison en bord de mer avec piscine, mariée depuis 37 ans à un époux formidable (69 ans) à la différence qu’il est « écouillé », il a peur de vivre a l’étranger. En clair: Il m’impose de rester dans ce pays qui n’est plus le mien !
    Tout comme vous, Ricardo, je suis scorpion et vous savez que PERSONNE ne peut imposer quoi que ce soit à un scorpion. Évidemment je pourrais l’abandonner et partir seule mais je suis d’une génération de femmes qui s’occupait du foyer. J’ai une retraite de 114€ mensuelle, je suis bloquée financièrement sans lui !!
    Il sait que j’ai planifié « planifié » mon départ mais sa peur de partir le paralyse. J’ai acheté mes obsèques: Je serai dispersée en mer.
    Je ne lui en veut pas mais il aura le temps de réfléchir à son mauvais choix quand je ne serais plus auprès de lui.
    Je partirai quand l’obligation vax deviendra obligatoire et que les policiers viendront frapper à ma porte accompagnés d’un personnel infirmier. C’est ce que nous réserve le psychopathe micron ou le cinglé de mélanchon. Bon courage à tout le monde !

  31. JACK

    Quoi qu’il en soit et quoi qu’il en coûte nous ne pouvons remettre en question les commandements Divin, mais, pour nous autres humains remplis de faiblesses et d’égocentrisme maladif !..le choix s’avère effectivement très compliqué et très difficile, car la foi et l’espérance ont désertées le genre humain sous des influences de plus en plus contradictoires et maléfiques. Essayons de rester en paix avec nous même, pour nos enfants et petits enfants car un monde meilleur arrivera forcément. Belle journée à vous, Force et robustesse à tous .

  32. Edna

    La décision de Jacqueline est respectable en ce sens qu’on ne peut s’immiscer dans le droit de la personne à disposer de son être et de son corps. Je comprends et respecte avec beaucoup de tristesse, certes, cette décision, qui est un choix par défaut, comme Jacqueline le dit bien : plutôt mourir que d’être un fardeau dans une époque déshumanisée et déshumanisante, une société hypocrite…

  33. Femme de Provence

    Tu ne tueras pas. Le suicide est toujours un meurtre.
    Il nous faut nous battre pour que ces situation ne soient plus posfible
    Au bord du suicide plusieurs fois, sauvé par ma conscience et la foi en Dieu, celui de Jésus Christ, je dis plus jamais ça, je dis oui à la vie.
    C’est ma raison de vivre.

  34. XAVIER

    Comme tu l’as rappelé Richard ; cet acte est interdit car seul Dieu est maître de nos vies.
    En fait, pour être plus précis il s’agit de la programmation choisi par Dieu pour notre âme .
    Nous avons tous une destinée qui a été choisi par Dieu avant même notre conception .
    On pourrait comparer cela a une sorte de programmation.
    Même nos parents (qui sont eux aussi des âmes ) ont été choisi pour nous recevoir lors de notre naissance.
    A notre mort , nous retrouvons ceux que nous avons aimé dans le monde terrestre .
    Un suicidé (comme un accidenté d’ailleurs) reste une « ame bloqué » dans notre monde , il aura en quelque sorte volontairement ou non arrêté la programmation choisi par Dieu.
    Il deviendra une « âme errante  » et n’aura pas encore l’autorisation d’accéder à la lumière céleste.
    Seul des prières ou un passeur d’âme lui permettrons d’accéder à la lumière de Dieu.
    Bref , il est plutôt conseillé d’attendre la fin de programmation (que l’on nomme destinée) .
    Je n’utilise jamais le mot « mort » car l’âme est non seulement éternel mais évolutive dans nos différentes incarnations terrestres mais aussi dans le monde céleste.

  35. LE NAZAREEN

    Bien sur, il faut autoriser l’euthanasie assistée, quel hypocrites ces humains, quand on est vieux et incontinent vaux mieux laisser partir dans la dignité. C’est ça la vrai liberté, tous les religieux sont des crétins. L’humain donne la vie et doit pouvoir la reprendre quand le sujet le désire et veux quitter cette grande prison qu’est le monde ou il a été enfermé lorsqu il est sortie du ventre de sa mère.

    Nous ne somme que de passage acceptez le et tout ira pour le mieux et puis c’est le moindre service que l’on peut rendre, accepter que celui ou celle qui désire partir dignement le fasse, c’est ça la vie.
    Dieu n’a pas dit que vous étiez éternel et qu’il est vous était interdit de quitter ce monde ou on vous a fait rentrer sans votre consentement et de dégager avec honneur et humilité, ne vous accrocher pas.

  36. Muriel

    Entièrement d’accord avec Jacqueline, chacun a le droit de faire de sa vie ce qu’il souhaite pour lui

  37. orion

    Decider de mourir aux côtés de livres…, fait parti des attachements de ce monde, et l’on ne revient pas à Dieu en y étant attaché !!!!!!!
    On ne revient pas à Dieu en ayant des émotions, il faut abdiquer la dualité.
    En ayant chuté dans la matière, le monde divisé, dualiste, nous devons faire un travail sur nous-même pour nous rappeler qui nous sommes, LUMIÈRE, ESPRIT tel que le Créateur nous a créé.
    Le but est de nous défaire de l’égo, la culpabilité, les peurs de nous-mêmes en se pardonnant d’avoir cru en l’illusion de ce monde FAUX, fourbe…..
    Nous sommes ici-bas pour travailler sur notre esprit divisé, symbole du cerveau.
    Le suicide est une impasse est peu prendre beaucoup de temps à l’âme pour reprendre conscience de son erreur avant de nouveau « réincarné »….
    Âmes errantes bien souvent elles deviennent, un temps….
    Bien sur facile à dire lorsque le poids des émotions est trop fort, puissant.
    Seuls la prière, l’invocation des Anges, la Foi, l’Amour en Dieu permettent de passer les moments d’incertitudes, de désespoirs, nombreux obstacles, tout à fait normal en enfer !!
    Et chacun est différents, chacuns à ses propres expériences, sa propre maturité d’âme, par conséquent l’on ne peut se comparer aux autres !!!!
    Les miracles existent réellement, la vérité est vraie, mais il faut y croire et arrêter de croire en ce monde totalement insignifiant, psychotique !!!!

  38. Morvan

    Bonjour Richard, Michel Collon investig action, recherche un journaliste ou écrivain pour une mission de 6 mois sur une enquête judiciaire. Vous pouvez être intéressé. J’ai pensé à vous, on ne sait jamais. Merci pour tout ce que vous faites, compris cette minute quotidienne. Si nécessaire vous pouvez me joindre au 05 56 59 22 96. André en Gironde

  39. Lolo

    Cher Richard,
    Un peu surprise que vous discutez sur ce sujet,car il n’y a pas que des adultes,mais des adolescents,qui ont tendance à faire l’ultime de leur vie,qui vous écoute….Déçue,car soi disant chrétien,vous êtes plus au moins d’accord de ce geste,quand on ne se sent pas à l’aise dans ce monde,ou quelque soit la situation,et de en plus,citer une autre personne qui a fait le plus désastreux face à la vie que Dieu nous a donné,alors permettez moi ,Richard,d’avoir le sentiment que tout ce que vous nous dites(il faut lutter,il faut garder la tête haute,ne pas désespérer,et j’en passe,après avoir entendu aujourd’hui,que finalement tout s’est effacé en entendant cela…..c’est triste,car dans ma religion et la vôtre,souffrir dans ce monde est un atout,et de se tirer une balle dans la tête parce qu’il n’y a pas de philosophe ou je ne sais quoi,alors où allons nous cher Richard?La souffrance est la salvation de notre âme,parenthèse pour ceux qui font une sérieuse dépression et par les fameux anti dépresseurs,amènent la personne,ou plutôt aident la personne malade a faire cet acte de désespoir……Bref excusez ma pointe de légère agressivité,mais en tant que enfant de Dieu,je ne peux accepter la minute d’aujourd’hui…..Et,les nouvelles consignes de notre chère Église,on peut ne pas être d’accord et garder sur ce très délicat sujet,un esprit conservateur….Sans rancune,cher Richard….

    • Laurent

      C’est le système en place depuis de nombreuses années qui engendre les nouveaux monstres de demain , en plus je ressens les personnes malveillants qui dit de belles paroles mais sans rien faire , la peur paralyse nos choix et action , que dieu nous sauve

  40. Marie

    Bonjour à tous
    Mais qui peut juger la décision de cette dame ?
    Pour ma part lorsque le temps sera venu je prendrai la même décision parce que j’y ai réfléchi depuis longtemps
    J’ai un fils et je lui en ai vaguement parlé et même si cela est souffrant pour lui… il respecte ma volonté
    Alors oui chacun a le droit de décider de son sort ! Exit donc les jugements !
    Merci 🙏

    • Gisou

      Tout à fait d’accord avec Marie.

      Jacqueline a fait son choix semble-t-il en toute conscience, et ce qu’elle a écrit en témoigne. On n’a pas le droit de la juger.

      La situation est différente, et toujours culpabilisante pour l’entourage, pour ceux, souvent plutôt jeunes, qui le décident , brusquement et sans laisser d’explications, dans la solitude voire l’indifférence de leurs proches…. signe d’un monde déshumanisé….
      Car là on peut penser que ce n’était pas vraiment un choix comme dans le cas de Jacqueline…

    • Armand

      Bravo et entièrement d’accord avec vous ! Nous avons le droit de choisir le moment de notre mort, et je souhaite que le suicide assisté soit légalisé en France comme il l’est en Suisse et en Belgique.

  41. Serge Marie-Tanaka

    Et oui Anh tu as raison, au Japon a l’epoque d’EDO c’etait la tradition surtout dans les contrees inhospitalieres de l’est et du nord du Japon. Voir le film boulversant de Shoei IMAMURA « LA BALLADE DE NARAYAMA » (1983) prime a Cannes.
    Serge du pays de la « stupeur et des tremblements ».
    P.S. Natacha et Richard soyez heureux, vous etes notre boussole et l’aiguille indique la verite.
    Nous sommes en transition vers un « NOTRE » MONDE et nous souhaitons bonne chance a ceux qui ont choisi l’abattoir…

  42. alain

    Bonjour Richard,
    il faut légiférer ..surtout si on maintient les gens en vie et s’ils ont une maladie qui les fait trop souffrir..il faut une mort assistee.
    le suicide dans ce cas là…pourquoi pas..!
    bonne journée.
    Cdt
    Alain

  43. Il est très difficile de prendre position et de décider à la place de quelqu’un, lorqu’on ne trouve
    plus goût à la vie, lorsqu’on est au dernier stade de la déchéance humaine. Les réflexions de
    Jacqueline sont bien celle de notre époque. La vieillesse, un naufrage à tous les niveaux !!!
    Mais c’est aussi la faute de notre Occident où les vieux sont maltraités, isolés, et ne vivent plus
    avec leurs enfants comme autrefois, donc dans la solitude ….devant la mort. Pas de chaleur humaine…..ni familiale bien souvent si ce n’est que le néant et l’intolérance.

    L’Euthanasie n’est toujours pas acceptée en France contrairement à d’autres pays européens qui ont
    franchi le pas. Là encore on voit que les lois de l’UE ne sont pas égales pour tous.
    Les Meds Beds ne sont pas encore pour demain…..il va falloir attendre pour les temps de régénération
    cellulaire…..

    Les religions de toutes sortes ont culpabilisé l’être humain sur le suicide. Mais qui sommes nous
    pour juger à la place d’une autre personne ???
    Il est vrai que la vie nous a été donnée et que même sur un plan karmique il est difficile de franchir
    le pas……du suicide, mais si on écoute la dernière conférence de Monique Mathieu, elle en parle à un certain passage à 48 à 50 minutes (choix de l’âme).

    https://pressegalactique.com/2022/06/08/monique-mathieu-%e2%9d%a4%ef%b8%8f-nos-freres-galactiques-2/

    Ensuite que penser :
    – des résistants durant la seconde guerre mondiale qui se suicidaient au cyanure pour ne pas être tentés de parler sous la torture….et de dénoncer les leurs ???
    – Ou du malade psychiatrique qui se suicide dans un accès de délire ou de schizophrénie ???

    Chaque cas est bien différent, voilà pourquoi on ne pas juger……

    Après, nous savons que les religions nous limitent……et que nous devons aller bien au delà pour comprendre certains paramètres, certaines voies.

    Hannah

  44. lorrain POIRSON

    c’est très difficile de respecter les lois spirituelles, extrêmement difficile.
    Je peux simplement vous parler de mon expérience. J’ai un fils qui s’est suicidé pendant le confinement . Il avait 36 ans, et s’est pendu .. >Il était au seuil de sa vie d’homme, il était artiste peintre, hypersensible. Nous avons eu la chance de pouvoir entrer en contact avec son âme par l’intermédiaire de plusieurs médiums qui nous ont donné des preuves concrètes de leur lien avec l’âme de notre fils. Son suicide s’est bien passé, il va bien ; il a beaucoup de travail. Je pense donc que la raison pour laquelle un être humain se suicide va déterminer si son âme va pouvoir cheminer vers la lumière ou pas. Si le suicide est un refus de la vie, alors cela risque de poser des problèmes pour la suite du parcours . Pourquoi, car de manière générale nous ne pouvons supprimer ce que nous ne sommes pas capable de redonner: La vie !!!

  45. Julien

    « Ce monde ne me plait plus, il n’y a plus de sages, ni de philosophes aujourd’hui qui le dirigent, il n’y a plus que des idéologues fanatiques et surtout des imbéciles qui les suivent. »
    Comme elle avait raison, et on en a la preuve chaque jour en visitant ce site.

  46. Kathy

    On a le droit de décider si l on veut vivre ou pas ! C’est comme la vaccination . Chacun dispose de son corps comme il le souhaite ! Qui est Dieu ? Personne ne le sait donc Dieu n a rien avoir là dedans.

  47. Françoise

    Bonjour. Mon mari et moi suivons avec intérêt depuis longtemps vos interventions. Mais, il y a quelque chose qui nous dérange, c’est votre référence trop présente à la religion. La religion est une affaire « très » personnelle, tout comme la vie privée.
    Nous avons nous-même baigné dans une éducation catholique. Néanmoins, au fil du temps, notre façon d’appréhender la « foi » s’est éloignée de cette éducation, qui rejoint tout ce que la société nous ordonne : fais-ci, fais-ça, fais pas ci, fais pas ça… Je ne pense pas que Jésus est venu nous apprendre cela. Tout a été dévié au profit de certaines castes ! Bonne chance à vous. Cordialement.

  48. Mirko maya

    Bonjour RICHARD. On ne peut condamner aucun suicide. Mais je pense que s’il fallait légiférer cette démarche, avec les renards que nous avons, cette lois servirait encore pour leurs profils.
    Dans la politique, AUCUNE lois n’existent pour le peuple.
    Amitiés

  49. Anne Cuchet

    Dieu seul est maitre de la vie et lui seul à connaissance des âmes…après entre le pont et l’eau le regret et l’acte d’amour parfait est possible, je n’oublierai plus Jacqueline dans mes prières celles-ci étant rétro-actives elles soulèvent des montagnes.

  50. Michèle

    Tout est cycle…
    Un début (naissance du corps)
    une continuité (la vie après la naissance du corps et avant la mort du corps)
    et une fin (la mort du corps)
    Je crois surtout qu’avant de nous incarner, nous avons rempli un contrat…
    …et qu’en mettant fin à ce contrat « avant l’heure », ce n’est pas dans l’ordre des choses.
    Nous sommes des ÊTRES- humains
    Quand nous décidons de mettre fin à nos jours plus tôt que l’échéance, c’est 9x/10 parce que nous ne regardons la situation que du point de vue « humain »…et pas du point de vue de l’ÊTRE

  51. eric

    Ma mère étant atteinte d’un cancer du pancréas à 90 ans et malgré son insistance à vouloir mourir et la mienne , les medecins l’ont prolongé dans la douleur et l’agonnie à l’hopital sans que je ne puisse rien faire , un térrible souvenir ! ( j’ai toutefois gardé un témoignage vidéo qui montre que la medecine l’a fait mourir de faim et de soif tout en essayant de la prolonger au nom de la loi )

    • Armand

      Éric, il y a la loi Leonetti pour s’opposer à l’acharnement thérapeutique, le malade et ses enfants doivent signer un texte pour cela et les soignants sont tenus de respecter la volonté du malade de ne pas subir d’acharnement. Une association existe, l’ADMD, l’association pour le droit de mourir dans la dignité (https://www.admd.net/). Cette association défend les droits des personnes ayant choisi ce non-acharnement quand certains hôpitaux ou soignants ne veulent pas appliquer la loi. Cela ne vous servira plus hélas, mais l’information pourra profiter à d’autres. Bon courage à vous !

  52. Charronneau

    Ah oui devoir en arriver-là, c’est fort, c’est courageux et noble à la fois ce discours d’une dame à l’aube de sa vie et qui veut en finir dignement et légitimement ! Adieu Madame Jacqueline et que Dieu vous accueille à bras ouverts…

  53. J

    Pour ma part, respecter la volonté d’une personne doit prévaloir sur la religion.

    Légaliser le suicide assisté serait une bonne chose, même s’il serait aussi bien de contrôler qu’il n’y a pas d’autre issue.

    Laisser une personne dans la souffrance est inhumain, et est un vrai manque de compassion.

    Il est certes dur de laisser partir ceux que nous aimons, mais si cela fait quelques temps qu’ils sont malheureux et ont le souhait de partir, alors nous ne devons pas pes retenir de force, est-ce vraiment mieux son égoïsme ? Voulons-nous voir ce proche continuellement souffrir ?

    Je suis pour le juste milieu, pas pour l’un ou l’autre.

  54. Marie Hélène Letendre

    LIBRE CHOIX À CHACUN MAIS SURTOUT NE PAS LÉGIFÉRER Les lois mises en place toujours soit disant pour nous protéger finissent toutes par nous opprimer En tant que personne libre je fais selon ma conscience et c’est parfait

  55. JEANMAIRE Patrice

    Ne surtout pas légiférer à ce sujet !! Cela doit être un choix personnel !! C’est comme le principe de la vaccination, il faut laisser le libre choix à tout le monde !!

  56. Sylvie

    Merci de soulever cette question. Puisque notre vie, bien qu’à peu près, semble nous appartenir, pourquoi, et de quel droit, la société se permet-elle de nous priver de choisir notre mort ?
    C’est comme la façon d’accoucher et le lieu où le faire : un couple vivant près de Rennes vient de se faire retirer ses 2 enfants (dont la petite fille nouvelle-née) pour avoir commis le « crime » d’accoucher à la maison. Le criminel, c’est ce pouvoir inhumain. Je vous mets le lien vers ces personnes dans un post distinct.

  57. Kris 29

    Je pense que l’on devrait pouvoir décider de notre mort car il s’agit de notre vie et notre corps. Nous ne laissons pas souffrir nos animaux alors pourquoi infliger cela à l’Humain !

  58. FRANCOISE DOMINOIS

    Un choix personnel qui ne concerne que la personne en question. Cependant à 72 ans je me dis que ce monde n’est plus le mien sur bien des points cependant pour rien au monde je ne baisserai les bras.

  59. Piriou

    Moi je dirais simplement
    La mort est une petite graine qui grossit
    C’était son choix de vouloir partir il faut accepter les choix de chacun ns sommes tous différents ds les émotions et la vieillesse.
    A bientôt

  60. Thierry

    La souffrance d’une longue maladie où se donner la mort pour terminer un long enfer ceci dit faut-il avoir un grand courage pour pouvoir s’enlever la vie par un suicide qui n’est autre qu’un archarnement à une pénurie de conséquence dû aussi par la peur au cours d’une convalescence après une maladie ceci dit faut-il le faire. Affronter ou se suicider nul le sait. Jacqueline a fait son choix quel courage je pense que pour elle ça devait être dur. Quoi penser laissons notre sort au destin. Une chose est certaine que je me dis toujours chacun a son heure et pour chacun le moment venu est tracé quoi que l’on fasse…

  61. Michel Blengino

    Bonjour, il y a une cinquantaine d’années j’avais acheté le livre suicide mode d’emploi, dont je m’étais immédiatement séparé. Mais depuis la première élection de Macron, j’ai eu l’idée de le racheter et le lire souvent, la raison me direz vous ? Il y en a beaucoup mais la fausse vaccination obligatoire qui se profile est en bonne place. J’ai 73 ans, j’ai toujours vécu en homme libre bien décidé à le rester et comme je n’ai pas l’intention d’abdiquer, je vois guère de possibilité.

  62. Desdouets

    Je comprends parfaitement le choix de Jacqueline. Je suis en pleine santé et j’aime la vie, mais je ne me reconnais plus non plus dans ce monde de débiles ou le mensonge est roi et l’argent la priorité. Il est sûr que si on en arrivait à la piquouze obligatoire, je défendrai mon choix jusqu’à la mort non sans éclaboussures….

  63. Stanislas

    Bonjour Ricardo,
    Si on ‘honorait les cheveux blancs’, commandement et non une option donné par l’Eternel, je pense que nos anciens n’auraient pas envie de crever malgré leur âge. L’explication est à la fois sociétale et morale. Inadmissible de donner de l’argent pour faire des enfants, oui inadmissible. Si on veut créer une famille, et bien on assume sa progéniture. L’Etat paie pour faire des enfants, c’est un travail rémunéré ! Par contre, quid de ceux qui voudraient mettre en suspens leur carrière pour s’occuper dignement de leurs parents âgés ? L’Etat donne t-il la possibilité aux enfants ou petits enfants de s’occuper à plein temps de leurs parents qui préfèrent rester chez elles plutôt que dans un Ehpad ? Y a t il une rémunération pour cela ? Parlons aussi du congé parental…. Et le congé pour prendre soin de son parent jusqu’à son départ, ça existe en France ?
    L’Etat ne donne rien aux familles qui aimeraient prendre soin, protéger et vivre avec ‘leurs vieux’ jusqu’au bout. Nada ! Et puis il faut être honnête, les vieux ça gène. Et comment on va faire pour partir en vacances, c’est pas un chien on peut pas l’abandonner dans la forêt ! Et puis je travaille encore, il me manque quelques trimestres pour ma retraite pleine, et puis on est trop coincé à la maison avec une vieille personne….Des études sérieuses ont démontré que la personne âgée se détériore beaucoup moins lorsqu’elle est entourée, au milieu des siens et qu’elle sent qu’elle compte encore beaucoup. On à encore beaucoup à apprendre de certaines cultures sur ce sujet, nous les occidentaux. Égocentrisme, égoïsme, manque d’humanité, jemenfoutisme de l’Etat… Ça ne m’étonne pas que la vieille personne ait envie de se suicider…

  64. Sol Ange

    Commentaires sur commentaires, avec les « Et vous qu’en pensez-vous ? « , tu dois commencer à nous cerner tous Richard ? Chacun fait son choix d’être Dalida ou bien Jeanne Calment. Moi je sais que je ne veux pas finir ma vie en queue de poisson. Je jouerai les prolongations car on peut aimé et rire un pied dans la tombe. Selon que l’on rêve d’un paradis bleu ou que l’on pense qu’on n’est que matière, les souffrances et le vieillissement ne seront pas vécus pareil. Je n’ai pas choisi ma naissance, je ne choisirai pas le moment de partir. Et si je trouve le temps long de rejoindre un être aimé ou vice versa, je penserai à tous ceux qui n’ont pas eu la chance de jouer les prolongations.

  65. Eh bien cette dame n’a pas accueilli sa vie avec beaucoup de philosophie …
    Vivre , ce n’est pas seulement etre jeune , beau, riche et intelligent et en bonne santé mais c’est comprendre et accepter ce magnifique cadeau du Ciel avec quelques fois ses aléas pas toujours agréables et pour lesquels un accompagnement est toujours possible .
    Je trouve ces positions désastreuses et surtout dommageables pour ces personnes qui les suivent .
    Au fond , cette dame n’a rien compris !

  66. Hello Richard!! Merci de toujours encore, être avec les braves!! Je suis chrétien, témoin de JC depuis l’an 2000, je ne suis pas assuré que mettre fin à ses jours est un interdit absolu, cela dépend à mon sens dans quel état d’esprit c’est fait, et quelles sont les responsabilités objectives à assumer. Si c’est en priant pour une vie meilleure pour tous, l’éducation des enfants étant faite, les petits-enfants devenus adultes, et les amis devenus très rares, et en sachant qu’une autre forme de vie va devoir être vécue, je ne ne suis pas assuré que c’est contraire aux lois divines de justice et de vérité. JC n’a pas mis fin à ses jours, mais il n’a pas cherché à fuir la mort. Socrate non plus, et Platon en a relaté.

  67. Dupont

    Suicide légalisé = « L’âge de cristal ».

  68. Gis NAYA

    Société hypocrite qui préfère nous tuer à petit feu plutôt que nous laisser libre du choix de notre mort. Je vous félicite Jacqueline de vouloir reprendre votre liberté

  69. Torill

    Oui, je comprends Jacqueline
    Chacun a le droit ou devrait avoir le droit de choisir… 🙏🌟

  70. Aliette

    L’histoire de Jacqueline est dramatique et met des mots sur de vrais maux qui parlent de souffrance, de solitude et de perte de sens.
    Un nouveau mot NOVLANGUE
    L’arrêt Volontaire de Veillesse pour parler d’euthanasie et de suicide et aller contre la vie, l’espérance, et se édiuaner de notre responsabilité d’Humain de protéger et d’entourer les plus faibles.

    Reconstruisons du lien, de la solidarité, de la joie et de la gratitude envers tout les petits cadeaux de la vie. C’est VITAL après le manque de joie et d’enthousiasme généré par la crise Covid.
    Merci dans vos chronique de partager également les belles initiatives et les formidables collectifs qui existent ou naissent pour agir et construire une société qui espère et qui aime.

  71. NATHALIE

    C’est vraiment tragique d’avoir de telles pensées. Je crois en Dieu et je suis contre l’euthanasie, c’est ce que souhaitent les mondialistes. Il vaudrait mieux former le personnel soignant à accompagner les personnes en fin de vie. Bien sûr ça un coût important pour la société. Certaines sociétés peuvent vous pousser à accepter l’euthanasie, est-ce cela la liberté ?

  72. Sara

    Important d’accepter cette croix qui acheve notre chemin de sanctification… tu ne tueras pas… voir aussi experiences de nde de gens qui se sont suicidés : l’enfer en prime de ce qui nous insupporte….

  73. GilbR

    Il y a de quoi avoir envie de se suicider en voyant les tronches des « élites » avec leurs programmes et l’état de la planète sous la coupe des rapaces aux pouvoirs. Beaucoup de suicides depuis 2020 selon les rapports ce qui arrange bien la clique de Davos, Klaus Schwab entre autres qui annoncent ouvertement qu’il y a déjà 4 milliards de bouches inutiles sur Terre à supprimer ! Ils en ont les moyens qui sont en cours depuis longtemps, pollutions de toutes sortes, tabagisme, alcool, drogues et.. vaccins qui infectent des milliards d’humains. Alors oui, le suicide est légitime en droit a chacun, un choix que « Dieu » nous laisse comme celui de venir s’incarner pour une expérience choisie sans contrainte aucune, qui est loi universelle de Amour, la Conscience divine vers laquelle chemine l’humanité en évolution.

  74. Christian

    Etre toujours jeune et en bonne santé? n’avoir aucune ride à 60 ans comme Madonna? Ne plus mourir comme nous le propose le transhumanisme ?Ne plus souffrir? Ne plus être malade? Ne plus avoir à faire d’effort? Toujours rechercher les ondes positives et baigner dans le Nirvana, tout le contraire du chemin Christique ,voilà où nous en sommes.

  75. Meyer Martine

    dommage qu’elle n’a pas d espérance la seule espérance car le diable nous fait croire qu’en se suicidant on va aller dans l’anéantissement mais non mille fois non la vie continue après la mort mais ou va t on passer l’éternité? Personnellement je ne peux être désespérée à cause de la bêtise humaine car j’ai la grande chance de savoir que très bientôt nous allons quitter cette planète par l’enlèvement de l’église alors la betise restera sur terre. maintenant j’ai d’autres chats à fouetter que de desespérer . jE SAIS QUE CETTE VIE ne dure qu’un temps très court mais que celle qui vient dure éternellement. Cette dame malheureusement ne connait pas CELUI QUI NE DEMANDE QU A LUI DONNE LA VIE L ESPERANCE QII VEUT LA PRENDRE EN CHARGE ETERNELLEMENT le christ

  76. Jean-Noël RONY

    Cher Richard,
    Une amie avec un cancer foudroyant, a mis fin à ses jours dans son lit, un crucifix entre les mains, un suicide légitime en conscience.
    Fils unique je m’occupe depuis bientôt 4 ans de ma maman 90 ans dépendante et je n’ai presque plus de vie sociale. J’espère éviter ça à ma fille unique, et je préférerai partir en conscience plutôt que de lui gâcher des années de vie. La mort est une renaissance et parfois certains départs volontaires peuvent être un acte de bon sens mûrement réfléchi.
    Chaleureusement.
    Jean-Noël

  77. khloros

    Avant de porter un jugement sur mon caractère ou ma vie, mettez mes chaussures, Parcourez mon chemin, vivez mon chagrin, mes douleurs, mes doutes, mes fous rires. Parcourez les années que j’ai parcouru et trébuchez là où j’ai trébuché, relevez-vous tout comme je l’ai fait. Et seulement là, vous pourrez me juger.

  78. Richard

    Bonjour,

    Le suicide ne plaît pas à Dieu. Les âmes qui le font sans avoir connu Dieu dans leur existence, auront peut-être la Miséricorde de Notre Seigneur.
    Il est nécessaire de prier pour ces personnes.
    Pour ceux qui connaissent Dieu…

  79. orion

    C’est son choix mais pas la meilleure solution pour rejoindre la lumière, de ce que je sais de l’au l’au-delà, de l’autre coté du voile….
    Le vieux monde est bien évidemment de plus en plus difficile à supporter pour ceux qui ont le discernement.
    Et pourtant comme le disait Padre Pio,  » plus les tentations du diable augmentent et plus l’âme se rapproche de Dieu. »
    Par les épreuves !!
    Par conséquent le suicide est une tentation du mal, pensant que l’on s’en libérera définitivement, mais cela reste une ILLUSION !! Une impasse !
    Bien évidemment ce monde mal-sain, délirant nous ramène constamment vers le bas.
    Tout le système est fait de sorte qu’il en soit difficile d’en échapper, de s’en libérer, « étiqueter » comme du bétail dès la naissance, condamner à travailler comme des esclaves, pour finir vieux, courber, malade…..
    Tout est fait pour être hypocrite, menteur, tricheur, ne plus être sois-même pour servir le mal et non Dieu, le Créateur. Tantôt le malin puissant, tantôt le bien tout puissant, jusqu’à devenir incohérent dans ses pensées, ses actes.
    Et pourtant il faut choisir à un moment donner pour retrouver la santé d’esprit (mental et/ou physique dans la chair/matière).
    L’on ne peut servir deux maîtres, l’un est fourbe, trompeur, diviseur, cruel etccccc, l’autre est Vérité, entier, éternel, aimant….etc…

    Il faut tenir, renforcer sa Foi au Tout puissant, prier, méditer, aller se ressourcer dans la nature, invoquer ses guides, les Anges……NOUS NE SOMMES JAMAIS SEUL en esprit.
    C’est totalement impossible de « s’emmerder », être triste etcccc en étant proche de Dieu, pur esprit…..
    Nous sommes tous « en bas » pour travailler sur nous-même.
    Personne d’autre ne peut le faire à notre place.
    C’est une illusion de croire qu’un sauveur viendra le faire à notre place !!
    Comme l’a martelé bien des croyances…..
    Seul des Maîtres, Avatars peuvent aider à retrouver le Noble sentier….., mais ne sauvent pas, ils ont juste pour fonction de rappeler qui nous sommes réellement et d’ou l’on vient réellement, en se pardonnant, aimant son prochain, se libérant de l’égocentrisme, la culpabilité, les peurs.
    Belle soirée….

  80. CatherineDu17

    Le moyen utilisé est mieux si ça n’implique et donc si ça ne culpabilise pas les autres autour.
    Cela reste son choix, pas celui des autres.
    Quant à moi qui n’est pas son age, j’ose croire que le courage est de ne pas se donner la mort mais bien de supporter la vie jusqu’au bout.
    Je ne parle pas ici des personnes déprimées, mais bien des personnes qui vieillissent et qui perdent de l’autonomie. Le VRAI COURAGE à mes yeux est celui de LA VIE, pas celui de la mort.
    Je ne juge pas ce qu’elle ou d’autres font, je ne donne que mon point de vue.
    Paix à son âme.

  81. Plancade Denis

    Bonsoir,
    J’admire le courage de Jacqueline d’être passée à l’acte.
    Je suis totalement d’accord avec ses idées et j’espère moi aussi pouvoir faire de même quand arrivera cet instant crucial.
    Je suis moi aussi chrétien et j’espère que l’église continuera à évoluer sur ce sujet et laissera à chacun la liberté de choisir. Je considère cela comme un acte d’Amour pour tous ceux qui seraient chargés d’accompagner ma « survie »

  82. Pierre Hansenne

    Je suis tout à fait d’accord sur le principe de pouvoir mourir dignement et ou on souhaite. C’est un droit légitime. Point n’est d’encore légiférer. On a droit à cette liberté!!!!

    • Ekza

      Le suicide est contraire aux dix commendements de Dieu et ce n’est pas le pape qui décide d’évoluer sur un sujet qui appartient à Dieu. Le suicide est un crime contre soi même et un chrétien véritable ne peut être jamais d’accord avec ça même s’il y a de la souffrance, il faut se laisser dans la providence divine, dans les bras de Dieu et prier, jamais désespérer. Que Dieu vous bénisse tous !

  83. Eea

    Le suicide mène directement en enfer et par ce geste on n’échappe pas à la souffrance, mais on là continue dans l’au delà à l’infini, car le suicide est un acte contraire aux dix commendements de Dieu. C’est un péché puni par Dieu. Pour supporter la souffrance il faut se laisser dans les bras de la providence divine, prier, ne jamais désespérer. Que Dieu vous bénisse tous !

  84. Pour information : La chanteuse Céline Dion et Justin Bieber seraient malades depuis qu’ils ont reçus plusieurs injections contre le covid .
    La chanteuse aurait annulé plusieurs
    Source de l’article : Mondialisation.ca

    • Tu as parfaitement raison, Amandine. Et n’oublions pas que Céline Dion et Justin Bieber étaient des PROMOTEURS du Vaccin. Juste retour du balancier de la Justice !

  85. VIDÉO-INFO : « RICARDO TIENT UN DISCOURS DANGEREUX EN NE S’OPPOSANT PAS AVEC FERMETÉ À L’AIDE MÉDICALE À MOURIR » ! L’Aide Médicale à mourir, le Suicide, le Suicide Assisté, l’Euthanasie sont autant de mots pour décrire les individus qui se donnent seuls ou avec l’aide d’autrui la mort, qu’elle soit brutale ou non, planifiée ou non, assistée ou non ! L’Église s’y est toujours OPPOSÉE AVEC FERMETÉE ET A TOUJOURS CONDAMNÉ (voir le Catéchisme de l’Église Catholique) toute forme de suicide. Elle va jusqu’à dire que ce geste est un Péché Grave (NDLR : qui conduit en Enfer) ! Ricardo, dans cette dernière vidéo, est beaucoup trop mielleux à cet égard car sa position est très loin de la fermeté du Catéchisme de l’Église Catholique et laisse entendre que le discours de l’Église s’est adoucit face à cet enjeu, CE QUI EST TOTALEMENT FAUX ! Quoiqu’il en soit, il faut toujours s’opposer à toute forme d’Aide Médicale à mourir car c’est condamner les personnes qui s’y adonnent aux Flammes de l’Enfer, ça y a pas de doute possible car c’est s’opposer à la Volonté de Dieu QUI RESTE LE SEUL À POUVOIR DONNER LA VIE OU POUVOIR L’ENLEVER ! Ricardo, ressaisit-toi car ton affirmation est non seulement tendancieuse, mais pourrait te conduire, toi, Natacha et tous ceux qui te font confiance, sur des routes dangereuses ! ON DIT QUE L’ENFER EST PAVÉ DE BONNES INTENTIONS ! Certes, mais qu’elles soient bonnes ou mauvaises, elles conduisent quand même LÀ OÙ IL N’Y AURA PAS DE REPOS ! À méditer !

    SOURCE : http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t41093-video-info-ricardo-tient-un-discours-dangereux-en-ne-s-opposant-pas-avec-fermete-a-l-aide-medical#820538

  86. Je remarque que Jacqueline, comme toutes les personnes qui se donnent volontairement la mort, qu’elles soient seules ou assistées d’autrui, je remarque que TOUJOURS ces personnes n’ont pas Dieu dans leur vie et que leur Foi, quand ils l’ont, est d’une faiblesses incommensurable. La plupart du temps, ils n’en n’ont pas. Les personnes qui ont une grande Foi et qui vivent un rapport d’intimité avec Dieu, avec Jésus et/ou la Vierge Marie, JAMAIS elles ne vont poser ce genre de gestes qui, au surplus, ne leur effleurera même pas l’esprit. Dieu Sauve toujours ceux qui mettent leur Confiance en Lui. Et Dieu abandonne toujours à l’Autre (celui-ci étant le Démon nommé aussi Satan-Lucifer), ceux qui refusent de se tourner vers Lui. Choisir le Suicide, c’est clairement exprimer sa non-confiance en Dieu et c’est clairement refuser la Miséricorde du Père du Ciel. Pour le dire autrement, c’est choisir l’Enfer. Comprenne qui pourra ici !

  87. Ceux qui croient, À TORT, que l’Aide Médicale à Mourir est un geste éminemment rempli de Charité Chrétienne et, au surplus, recouvert d’une Dignité qui vient rendre ce geste de mort – ce meurtre, car c’est ce que c’est, UN MEURTRE ! – enrobé d’une certaine Noblesse, n’ont pas compris que cet acte en est un BUREAUCRATIQUE, essentiellement bureaucratique. On est donc loin d’un Acte Médical animé par la Charité Chrétienne, recouvert de Bonté et de Beauté, et rempli de Dignité, voire de Noblesse comme on voudrait nous le faire croire. Laissez-moi vous partager via trois vidéos la triste histoire d’un Libraire de Montréal qui nous raconte la mort de sa mère qui avait demandé l’Aide Médicale à Mourir. Ici, nous sommes à mille lieux de la Charité Chrétienne et de la Dignité qu’on attribue à cet Acte de Mort volontairement provoqué. Laissons Monsieur Bruno Lalonde nous raconter la triste histoire qu’il a vécu en assistant jour après jour, voire heure après heure, le calvaire qu’a vécu sa mère (et lui-même). Vidéo 1 : https://youtu.be/nzrcF0v7nAs – Vidéo 2 : https://youtu.be/LD2kUzF1SAM – Vidéo 3 : https://youtu.be/c3ONaJX0os8 . D’autres vidéos suivent celles-ci pour ceux qui voudraient en savoir plus. Que Lise, la mère de Bruno Lalonde, repose en Paix !

  88. bea

    le verbe « Mourir » ???? soit on est Vivant (jusqu’à son/leur dernier souffle), soit on est Mort !!
    c’est quoi cette mode bobo-woke du suicide dans l’air du temps ? on décide, on fait le choix, on contrôle, on veut la dignité… c’est quoi ces performances de jeunisme ? (pas de vieux, pas de souffrance, pas d’effort, pas de déchéance, pas de charges)
    éducation : quel message à donner aux enfants sur le plan existentiel, sociétal ? (comme dirait le dalaï-lama) : être vieux (à partir de quel âge ?) c’est laid ; ou bien les jeunes cons ont besoin des vieux cons pour leur apprendre à devenir moins cons ? comme des phares (existentiels) de la Sagesse dans la nuit, des témoins, des consciences pour les changer des paillettes, des starlettes et des spots
    société : n’y a-t-il pas assez de suicides chaque jour : ados, policiers, agriculteurs, etc qui sont dans le vrai désespoir ; ceux qui se voient « condamnés » par les maladie, accident, faillite, etc. Et ces jeunes fous va-t-en guerre sur le sol ukrainien, des gamins de 20-25 ans pour certains, quelle misère.
    C’est peut-être avant de donner la vie qu’il faut réfléchir ? ou lui redonner du sens.

  89. Viviane et Paul

    Mourir au combat .. De la vérité … tel est mon suicide .

  90. rex

    Se suicider, c’est prendre un bien grand risque au regard de l’éternité. Accepter de vieillir, de souffrir parfois, cela fait partie de la vie. Les notions de sacrifice et de rédemption semblent ignorées de vous, Ricardo.

  91. Barn

    « État nazi », « euthanasie », la phonétique très proche de ces mots sifflent aux oreilles sous un régime de dictature qui décide pour vous de ce qui est bon ou pas.
    Au lieu de soigner les personnes avec toute la connaissance et la bienveillance, on les laisse dépérir, s’abîmer, se dégrader.
    On détruit l’hôpital.
    On cache même aux patients les bons soins nécessaires et éprouvés.
    On empire sciemment leur cas par tous les moyens.
    On les rend malade avec les multiples doses de vaxx thérapie génique.
    MAIS…
    Avec la solidarité et l’entraide dans un monde vraiment humaniste qui ne serait pas tourné que vers le profit à tout prix, la vieillesse serait plus douce.
    Un monde qui se précipite sans compassion dans une course folle aux gains se dirige vers un abîme certain et évidemment les pires solutions sont imaginées par les assassins à la tête du radeau en perdition.
    Attali a dit à plusieurs reprises que l’euthanasie serait un des éléments clefs des sociétés futures.
    Qu’il y aurait l’anniversaire de naissance et celui de fin de vie programmé une fois que l’individu serait considéré comme devenu inutile.
    Ces gens comme Attali ou autres théoriciens maléfiques du type Harari, Laurent Alexandre, Gates, Rothschild, Rockefeller et tous ceux de la même clique… n’ont qu’à commencer par eux-mêmes et cela fera beaucoup de bien à l’humanité de ne plus avoir de tels nuisibles sur terre.
    Qu’ils prennent les machines à suicide, les bouillons empoisonnés, les vaxx destructeurs…
    L’euthanasie est promue par les médias… on en parle… au même titre que les LGTB, la fin des sexes pour arriver à promouvoir les naissances en batterie en laboratoire dans des couveuses qui remplaceront les ventres des mamans humaines.
    C’est de la folie pure tout ça, de l’excrément mental. Pas mal de cerveaux sont dépassés car ils ne sont plus attachés à la spiritualité profonde qui donne un sens à la vie sacrée.
    Dieu n’a jamais dit de se suicider mais de prospérer sur terre.
    L’éducation nationale, ou «dilution nationale des cerveaux» petit à petit, pas à pas a fait beaucoup de mal aux enfants qui ne savent plus ce qu’est la spiritualité si les parents ne leur en parlent pas.
    Un véritable lavage de cerveaux orienté avec la promotion des LGTB actuellement dans les écoles.
    Tout ceci est orienté à dessein et fait partir du PLAN.
    Décider de mettre fin à ses jours est une solution morbide promue par les propagandistes mortifères de la solution finale comme l’avait fait un certain führer furieux.
    L’Homme a une âme et même cela ils essayent de le détruire.
    Mais la force de l’Amour, la beauté de la Poésie et la voie du Hasard qui leur échappent car ils en sont dépourvus sont leurs pires ennemis.
    Amitié à vous.

  92. steinmann

    Bonjour,
    Le faux drapeau des bouches inutiles est un responsable des gens qui se trouvent en déchéance. Ces marionnettes sont dotées d’une intelligence artificielle et elles veulent l’implanter dans tous les cerveaux. Vous ne pouvez vous suicider que si vous en recevez l’ordre.
    Tout est basé sur l’amour naturel que vous donnez et recevez.
    Si vous installez votre nid dans un vocabulaire de bouches inutiles, c’est votre fin parce que vous mangerez vos oeufs, c’est-à-dire la vie.
    La vie est belle pour les êtres naturels vivants de chair et de sang, souverains de leur vie et de leur mort.

  93. Aurélien

    Partir avec la joie de la libération, un cadeau à soi.
    Donc consciemment, courageusement et dans son cocon habituel.

    Plutôt que par surprise dans la peur dans un lit d’hôpital sans pouvoir dire adieu à tout ce qui l’a entouré.

    Je ne cautionne pas le suicide mais il y a toujours la nuance.

  94. BARBOT

    Bonjour,
    Et bien même si la vie est difficile, nous devons attendre que Dieu fasse le choix pour nous. Car à ce moment là notre âme partira et puis se réincarnera. Je pense et peutetre que je me trompe le suicide empêche la réincarnation

  95. sansculotte

    @Richard:
    Dieu….
    S’il existe, j’espère qu’il a une bonne excuse !

  96. Barn

    « État nazi », « euthanasie », la phonétique très proche de ces mots sifflent aux oreilles sous un régime de dictature qui décide pour vous de ce qui est bon ou pas.
    Au lieu de soigner les personnes avec toute la connaissance et la bienveillance, on les laisse dépérir, s’abîmer, se dégrader.
    On détruit l’hôpital.
    On cache même aux patients les bons soins nécessaires et éprouvés.
    On empire sciemment leur cas par tous les moyens.
    On les rend malade avec les multiples doses de vaxx thérapie génique.
    MAIS…
    Avec la solidarité et l’entraide dans un monde vraiment humaniste qui ne serait pas tourné que vers le profit à tout prix, la vieillesse serait plus douce.
    Un monde qui se précipite sans compassion dans une course folle aux gains se dirige vers un abîme certain et évidemment les pires solutions sont imaginées par les assassins à la tête du radeau en perdition.
    Attali a dit à plusieurs reprises que l’euthanasie serait un des éléments clefs des sociétés futures.
    Qu’il y aurait l’anniversaire de naissance et celui de fin de vie programmé une fois que l’individu serait considéré comme devenu inutile.
    Ces gens comme Attali ou autres théoriciens maléfiques du type Harari, Laurent Alexandre, Gates, Rothschild, Rockefeller et tous ceux de la même clique… n’ont qu’à commencer par eux-mêmes et cela fera beaucoup de bien à l’humanité de ne plus avoir de tels nuisibles sur terre.
    Qu’ils prennent les machines à suicide, les bouillons empoisonnés, les vaxx destructeurs…
    L’euthanasie est promue par les médias… on en parle… au même titre que les LGTB, la fin des sexes pour arriver à promouvoir les naissances en batterie en laboratoire dans des couveuses qui remplaceront les ventres des mamans humaines.
    C’est de la folie pure tout ça, de l’excrément mental. Pas mal de cerveaux sont dépassés car ils ne sont plus attachés à la spiritualité profonde qui donne un sens à la vie sacrée.
    Dieu n’a jamais dit de se suicider mais de prospérer sur terre.
    L’éducation nationale, ou «dilution nationale des cerveaux» petit à petit, pas à pas a fait beaucoup de mal aux enfants qui ne savent plus ce qu’est la spiritualité si les parents ne leur en parlent pas.
    Un véritable lavage de cerveaux orienté avec la promotion des LGTB actuellement dans les écoles.
    Tout ceci est orienté à dessein et fait partir du PLAN.
    Décider de mettre fin à ses jours est une solution morbide promue par les propagandistes mortifères de la solution finale comme l’avait fait un certain führer furieux.
    L’Homme a une âme et même cela ils essayent de le détruire.
    Mais la force de l’Amour, la beauté de la Poésie et la voie du Hasard qui leur échappent car ils en sont dépourvus, sont leurs pires ennemis.
    Amitié à vous.

  97. Pascal MASSIF

    C’est son choix, il est personnel, c’était SA vie, c’est SA mort.
    Légiférer là-dessus ? Surtout pas. Et d’abord parce qu’on sait bien que pour les crapules qui ont ce pouvoir de légiférer, une loi sert avant tout à donner un vernis de légitimité à l’injustice, à l’arbitraire et à leurs dégueulasseries.

  98. Caroline MJ Vivier

    On peut aussi voir le monde autrement en ne regardant que les bonnes initiatives des êtres qui créent, qui inventent dans le bon sens et ceux qui protègent les autres ou les leurs. C’était une dame fatiguée, elle a pris sa décision qui lui appartient et nul ne doit la juger.

  99. P.

    J’en pense qu’encore une fois, quelqu’un n’a pas trouvé assez de liens autour d’elle pour en décider autrement.

  100. marie

    Un suicide reste un suicide et cela traumatise la famille et les proches. Effectivement la vieillesse, c’est triste, on perd ses forces, sa santé, ses amis et souvent son autonomie. Je comprends parfaitement que l’on souhaite partir…mais, néanmoins c’est un acte brutal et désespéré.
    Maintenant pour les Mondialistes qui nous gouvernent, l’intervention volontaire de vieillesse c’est du pain béni car la dépopulation mondiale c’est leur dada. Pour changer le Monde comme ils le souhaitent il faut que les vieux étant moins malléables, disparaissent le plus vite possible.

  101. Merci ! Le suicide est la porte ouverte vers la dégringolade de l’âme, qui fait ce choix, vers l’enfer. Autant le savoir avant : les souffrances sont donc bien pires après, pour les âmes qui font ce choix ! Sauf si quelqu’un prie Dieu pour que cette âme soit préservée de l’enfer et offre quelque chose d’importance à Dieu, comme ses propres souffrances depuis qu’il a été conçu, pour que sa prière soit mieux exaucée et pour d’autres intentions de prière, pour qu’elles soient mieux exaucées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension