Posté le 16/07/2022
16633 vues
Partager sur ...

85 commentaires

  1. annick bègue

    j ai visionné la conférence de presse de mr juving que j ai apprécié et j ai vu votre intervention, merci a vous tous

    • Emi

      Je trouve dommage de demander des euros en échange! On reste sur le même schéma, création monétaire réservée à ceux qui ont des euros.
      La monnaie libre existe depuis 2017 http://www.monnaie-libre.fr et elle a montré son efficacité en France et aucune indexation avec l’euro!

      • Cocorico

        Vous êtes sans doute de la famille des perroquets pour répéter sans cesse la même chose ! On a bien compris que la monnaie libre existe depuis…. Maintenant passez votre chemin et allez troller ailleurs !

      • Moser

        Ça fait tellement plaisir de vous revoir ensemble ! Vous devez tous vous réunir , on vous aime et on a besoin de vous . Merci 🙏

    • Bechet

      Merci pour ce nouvel espoir
      Que veut dire CSP?

  2. Gonalzako

    Attention aux tics de langage : le capitaine a dit 24 fois « en fait ». Ricardo 2 fois seulement.

      • ChantalM

        Tout à fait d’accord avec Gonalzako :
        « Les petits détails ont aussi leur importance, c’est par eux que l’on se perd » [Saint-Augustin, me semble-t-il]

      • Brigitte Ducrot

        Oui, mille fois oui! Merci Ricardo d’avoir donné une visibilité à AJB.
        Avec son expérience de gendarme, AJB doit savoir qu’une unité, qu’ une armée n’est efficace que s’il y a un commandement unique à sa tête.
        Si chaque unité de résistance attend qu’un leader soit désigné par l’ensemble, la France a le temps de couler !! Et nous avec! Trop d’ego empoisonne encore le mouvement de la résistance car la situation n’est pas encore dramatique pour la majorité des français. Chacun vit encore sur ses douillets acquis.
        C’est ainsi depuis que l’homme existe….
        Patience.

        • Martin

          Bravo capitaine, j’arrive pour vous rejoindre

    • Excalibur

      Cet ex capitaine à fait 484 voix soit 1,19% aux elections législatives dans la 2ème circonscription du Var le 12 juin dernier…

      • Marie

        @Excalibur.
        C’est déjà un très, très bon score pour un dissident.

    • Marguerite

      J’zi remarqué tout de suite … mais je n’ai pas compté !!!!

    • Eleonore

      A quand l union de toutes ces bonnes volontés… Puisque l union fait la force 💪👍❤️

    • Claude Baranger

      Je suis d’accord c’est terrible
      Ça nous empêche d’écouter et c’est très moche
      En fait, du coup, voilà, je ne peux plus.
      Ce n’est pas du niveau du capitaine
      Il vaut mieux que cela.

    • Laurent

      Bonjour à vous deux , je vous comprends ça donne de l’espoir pour la suite des événements le discours , faut venir à bitche en Moselle il y à des opportunités pour une France libre car chez nous beaucoup de pros macron juste à la frontière avec l’Allemagne d’où les départs des problèmes en France

    • Pol

      Puisque vous n’attendez rien, pourquoi faites vous encore des commentaires sur un discours qui ne vous importe nullement au lieu de passer votre chemin ????

  3. Sol Ange

    Trois mots que j’aime entendre : Résilience, résistance et liberté. Richard tu renoues avec ton métier de journaliste en donnant la parole aux personnes qui se bougent et surtout qui y croient. Oui M. J B. a raison de dire que les personnes restent discrètes. Mais chacun reste mobilisé. Je comprends la déception et la méfiance de certain qui se sont emballés et enflammés de discours de beaux parleurs ;O) Il y a de cela non ?

    • Emi

      Trois beaux mots en effets! Sauf que le mot Libre est mal utilisé ici! Refaire une monnaie sur le même schéma actuel n’a rien de libre (centralisation, élitisme, non égalitaire).
      La monnaie libre existe déjà depuis 2017 et l’a pas besoin d’euro pour l’utiliser. http://Www.monnaie-libre.fr

    • Declo

      Très beau message,merci.j ai compté 24  » en fait  » oui je suis cassé pieds la dessus , sur les en fait et du coup…
      Désolée
      Fore et courage

  4. Patricia

    Du respect de l admiration 👍pour vous et nous sommes tout naturellement dans ce mouvement de liberté et de vérité
    On vous adore 💖
    J ai transmis votre vidéo avec le plus plaisir

    • Emi

      http://Www.monnaie-libre.fr
      Déjà en circulation depuis 2017 et aucun euro en contrepartie! C’est le but de la monnaie libre de ne pas être indexée à l’euro ou quelqconque autre monnaie dette

  5. XAVIER

    Dans un premier temps , il faut un maximum d’individus « réveillés  » en France mais surtout dans le monde entier .
    Le rôle le plus important actuellement est celui réalisé quotidiennement par les lanceurs d’alertes (scientifiques ) et les « Digital Soldiers (informateurs , journalistes ) sur les différents réseaux.
    Je rappelle que ce sont les « vaccinées » du monde entier qui se lèveront en premier et ils seront extrêmement violent .
    Comprenez bien cela ! ils n’auront plus rien a perdre!
    Le capitaine est très sympathique mais il ne pourra pas canaliser un peuple en colère .
    Il pense peut-être que le peuple va tranquillement marcher en « rangs d’oignons » derrière lui ?
    Le peuple détruira tous les symboles du nouvel ordre mondial et des organismes mondialistes.
    Cela a commencer doucement avec les « guidestones » mais cela ira crescendo dans la violence avec la destruction les lieux de pouvoir, labos AFP, sites des médias, etc..
    Bref tout ce qui représentait la soumission des peuples à un système corrompu devenu complètement obsolète.
    Enfin les peuples se déchaineront par un lynchage sur les médecins , journalistes , politiques , etc…

    Bref , les manifestations « Bisounours où on s’assied en tailleur comme un gamin qui pleure; c’est fini!
    Je pense que le capitaine comme toi Richard n’avaient aucune idée du niveau d »intensité de la colère qui gronde !

      • Pol

        Mon expérience avec cette monnaie c’est que c’est impossible de se faire certifier, il n’y a personne qui s’y intéresse par chez moi.
        Quant au fait qu’elle soit exclusivement numérique, toute panne de courant voulue ou non, sera la mort de cette monnaie… alors ce n’est pas une solution absolue

    • Guy

      Assez bien vu.De la même façon les élites mondialistes se pavaneraient dans des voitures de luxe et skieraient à Mégève en compissant le peuple asservi ? je crains pour eux et leurs laquais que le premier pompiste venu,le premier perchiste de Mégève,le premier quidam croisé ne sorte son sabre pour les égorger! comment peut on croire qu’une minorité tyrannique puisse vivre en dehors de ses bunkers? purtant ces ordures ne sont pas idiots.Quel est alors leur plan?

  6. Christian

    Je préfère ça plutôt que le retour à la monarchie, une France qui en appelle aux gens de bonnes volontés ,où chacun apporte selon ses compétences et ses possibilités guidé par l’idéal du bien ,du beau, du bon, du vrai ,j’adhère à cent pour cent.

  7. Chpsd

    Laissez les gens s’exprimer. Si ça doit durer 5mn, vous n’avez qu’à couper en deux parties. Mais sinon pourquoi inviter les gens s’ils ne peuvent exprimer leur pensée ! On ne peut pas toujours réduire tout à 1mn, sous peine d’en faire une communication incompréhensible et inutile.

  8. D'Hokers

    Le capitaine n’y arrivera pas tout seul (voir les législatives) il faut donc faire l’union (Phillipot, Dupond Aignan, Allessineau, ect. Ils ne sont pas parfaits lui non plus c’est seulement dans une condition de rassemblement en trouvant un compromis entre eux que l’on pourra renverser les mondialistes

    • Pol

      Ecoutez-le, il n’est pas dans son intention de « faire » quoi que ce soit seul….

  9. FLORENCE

    Le capitaine a menti, le franc libre n’est pas protégé et a tous moment il peut être suspendu ou supprimé puisqu’il s’appuie pour les transactions sur une structure hébergée au USA alors qu’il a dit le contraire.
    A tous moment cette plateforme  » stripe.com  » peut être fermé par les US sur ordre venant d’en haut, via la France par exemple. Alors pourquoi raconter que cette monnaie sera protégée et ses moyens de gestion sont intouchables, il y a anguille sous roche, si c’est pour récolter du pognon au travers d’une monnaie fictive voir réelle en papier et qui ne vaut que la valeur du papier bien joué alors, mais s’il voulait vraiment sanctuariser et être protégé contre toutes attaques, c’est sur des plateformes Russes Indiennes ou brésiliennes qu’il fallait aller et pas au USA, le NID de l’état profond et de toute cette racaille oligarchique. Sa plateforme  » le-franc-libre.fr  » peut également sauter très rapidement puisque celle ci se trouve hébergée en France par(AMEN) a Paris exactement. Sil veut vraiment conserver ses plateformes hors d’atteinte, il ferait mieux de choisir d’autres hébergeurs libres et intouchables dans des pays surs comme la Russie par exemple, s’il veut prospérer, autrement les objectifs sont différents et ce ne sera qu’un feu de paille au final. Je ne pas doute de sa sincérité mais apparemment on lui raconté des vannes. Cette monnaie n’aura pas de protection réelle et solide.

    Bonne journée

    • parpaingcelte

      Merci Florence ça c’est de l’éclairage

    • Emi

      Oui ceci n’a rien de libre!
      On reprend les mêmes schémas cachés et on recommence ! C’est nul!
      D’autant plus que la 1ère monnaie libre de l’histoire de l’humanité existe depuis 2017. Vous n’avez pas besoin d’euros puisqu’elle n’est justement adossée à aucune monnaie dette ! C’est totalement gratuit Renseignez vous http://www.monnaie-Libre.fr

    • Lau

      l’euro ne vaut même plus le papier sur lequel il est imprimé…Ceci dit, autant la création d’un FRANC, fiable SI INDEXE sur 1 valeur INDISPENSABLE ou mondiale comme l’or: ce ce qu’est entrain de faire Poutine: indexation OR avec les bricks…C’est ce qu’o,n avait…AVANT..

    • robin

      et si l’on utilisaient une monnaie qui a fait ses preuves, basé sur les métaux précieux…l’argent métal…beaucoup ont encore dans leur tiroir des pièces semeuses, et hercule en argent…voila des valeurs de confiance pour tout échange de base….l’Or aussi, mais beaucoup moins accessible.

  10. Patrick

    Bonjour Richard,
    Merci et bravo pour cette interview du capitaine B.J.
    Je partage totalement ses propos.
    Mais il n’arrivera jamais tout seul.
    Il faut absolument S’UNIR avec d’autres personnes ayant une vision juste et parfaite de la situation dans laquelle nous nous trouvons, c’est à dire pas brillante.
    Je pense, par exemple, à F. Asselineau, Fl. Philippot, N. D.-A. , et bien d’autres personnalités compétentes qui pourraient nous sortir de cette dictature larvée menée par ces psychopathes menteurs comme des  » arracheurs de dents »…
    Cela fait des années que notre pays et nos belles valeurs sont attaquées par ces traîtres !!!!
    Il faut absolument retrouver notre VRAIE LIBERTÉ….
    Alors comme toujours, pronons L’UNION, L’UNION SACRÉE….
    FORCE, COURAGE ET ESPÉRANCE.
    QUE DIEU ET MARIE NOUS PROTÈGENT.
    Bonne journée à tous.
    ✊✊✊🙏🙏🙏

  11. Thierry

    Salut à vous les bonnes personnes on les écoute ça fait plaisir d’entendre qui résiste comme nous non ici on ne lâche pas on est toujours prêt résistant complotiste non Vax et non muselés allez on avance bon courage👊 …….

    • Emi

      Rejoignez les utilisateurs de la monnaie libre crée en 2017 alors! Pas besoin d’euros à l’instar de ce que demande le capitaine Juvin !!!
      Allez vous renseigner http://www.monnaie-Libre.fr

  12. Marie

    Merci pour votre engagement à tous les deux, on aimerait voir des personnalités comme vous au commande de l’état, cela changerait le paysage politique de la France..

  13. Cyril de Chambrier

    On aime. Très bien. Félicitations capitaine Juving-Brunet. Beaux Projets. Une monnaie résistante : excellente idée !!

    • Emi

      Monnaie résistance mais loin d’être libre puisque adossée à l’euro et de nouveau centralisée par une poignée d’individus.
      Aller voir sur http://www.monnaie-Libre.fr la on est sur une monnaie libre résiliante et résistante

  14. BVM2022

    Bonjour,
    Des doutes en effet sur la sûreté de la monnaie mise en place. Mais si déjà elle ne dépend pas de la spéculation, elle a de l’avenir. Effectivement, l’essentiel est de s’organiser, et de repartir de la base, de la terre de France et des hommes qui l’a font.
    Il a raison, quand les élites se détachent trop, c’est là que le bât blesse.

    • Emi

      Beaucoup de mouvements ont déjà adopté la monnaie libre Ğ1 (la seule et vraiment libre) http://www.monnaie-Libre.fr
      Effectivement le capitaine Juvin ne s’est manifestement pas renseigner sur cela avant de lancer une fausse monnaie libre (adossée à la monnaie dette, centraliseee et gérée par une poignée d’individus)

  15. AMMALICE

    Merci pour ce bel interview.
    Comment rester au courant de l’évolution de ces CSP, connaître le détail du tour de France du Capitaine, participer bénévolement ou d’une autre façon à ce collectif ??? Merci !!!

  16. JEV

    Je suis d’accord Capitaine, mais… Dans votre intervention j’y vois beaucoup de flou, flou qu’il serait utile de dissiper en organisant une recontre avec des gens courageux qui vous soutiennent et sont prêts à avancer sans reculer, en fait, de vrais guerriers (civils ou militaires (je suis ancien militaire)… Donc, se rencontrer afin de mettre en place d’un commun accord une  »certaine » stratégie qui aurait pour but de s’organiser et de mettre en place au premier coup de sifflet cette stratégie tout en se regroupant dans les heures qui suivent, afin de faire bloc et d’agir. Avançant du Nord, du Sud, d’Est et d’Ouest vers ce point stratégique et d’agir ensemble… Et démontrer ainsi à ceux à qui nous nous adressons que la partie est terminée, et que le peuple est lui seul souverain en son pays… Car ce qui se passe actuellement, c’est simplement que nous sommes tous divisés, éparpillés, nous sommes des inconnus à qui nous ne savons pas à qui faire confiance… Raison pour laquelle, il faut que des groupes  »unis » se forment, pour que cette confiance puisse enfin jallir, ce qui sera une immense force Nationale…
    Et je parle également et surtout, de tous ces militaires hauts gradés, 2S et autres en fonction, qui eux doivent être les premiers à se mobiliser, afin de défendre les citoyens, citoyens qui sont en ce moment, en état d’immense désespoir et ce, depuis des décennies, mais plus encore depuis le dernier mandat de celui qui nous confine… Tout cela est subjectif, mais je pense que l’on pourrait y puiser quelques idées et faire en sorte de libérer nos patriotes de cet enfer… Respectueusement…

  17. Bonjour !!
    En fait le Capitaine me fait penser à Macron, des mots, des phrases et au bout ( en ce qui me concerne) rien, du vide, c’est incompréhensible, et nos impôts prélevés à la source que deviennent t’ils?? Nous serions plus miséreux qu’en ce moment.
    Il faut une vraie révolution (Sri-Lanka).
    Pour ce faire les français doivent vraiment se réveiller et là, en fait, en fait, je doute.
    Portez vous tous bien !

  18. Guy

    Hé Gpnalzako! As tu aussi remarqué ceux qui remplacent es virgules par « franchement »?c est vrai, »frranchment »,je l’aime la France comme mon pays « frrancment » ma parole ! Alors les tics du Capitaine..franchement…

  19. Gisou

    Beaucoup de belles paroles et de bonnes intentions, mais « réorganiser » le peuple » pour lui donner la rigueur et l’efficacité d’une armée demande beaucoup de précautions et surtout des règles précises que chacun doit respecter pour contrer les difficultés inévitables, entre autres:

    – préciser dès le départ et de façon clair le but défini par chaque groupe
    – un objectif doit toujours être à 100% sous le contrôle du groupe
    – le « leader » doit être reconnu et accepté par tous, afin d’éviter les jeux de pouvoir, et ce leader doit lui-même se mettre au service du groupe et pas de ses propres besoins…
    – régler dès le départ les conflits et tensions inévitables au sein du groupe…

    Car s’il est évident que l’objectif de chacun est le même, la stratégie pensée par chacun n’est sans doute pas la même et nous devons , pour réussir , savoir nous retrouver, au sein de notre groupe, autour d’une seule et même stratégie.

    Je reste donc perplexe, pour l’instant, face à l’enthousiasme un peu simpliste du Capitaine….

    à suivre, donc…les idées sont lancées, il reste à définir les moyens!…

  20. Emi

    Ouais… quelques contradictions quand même dans ce système, et beaucoup de limites. Vraiment dommage par exemple que ce système monétaire soi-disant libre et permettant de se détacher de la monnaie officielle Euro soit exactement adossée à l’Euro (1 franc libre = 1 euro) 😞. Pour avoir des FL il faut les acheter avec des € ? Drôle d’indépendance. Présentée comme une arme contre l’inflation créée par l’Euro, mais adossée l’Euro, ça ne risque pas de bien marcher. Je ne vois pas bien en quoi et comment cela permettra de reconstruire une société différente. Et qui va créer ces billets FL, en quelle quantité ? Ils seront créés par un petit groupe de personnes qui vont décider combien il faut en créer, comment il les distribue… ? La présentation « Je lance une nouvelle monnaie… » ne me plait pas bien non plus, y a-t-il un véritable collectif derrière cette initiative, et si quelle représentativité a-t-il, et quelles prérogatives ? Concernant la création monétaire, si on en crée à la demande et seulement pour les gens qui ont suffisamment d’euros pour acheter des FL, le pouvoir n’est pas prêt de changer de mains. Quelle nouvelle « convention sociale » se construit avec cela ? Elle va même en 2023 être convertible en métaux précieux… bref, encore un truc dans les mains des plus riches qui décideront de faire ce qu’ils veulent avec cela.
    Pourquoi ne pas plutôt favoriser le développement de la Monnaie Libre déjà existante et en place depuis 2017 (www.monnaie-Libre.fr), la seule monnaie actuellement réellement indépendante de toutes les monnaies dette, la seule monnaie créée de manière parfaitement égalitaire par tous les participants à la communauté monétaire, sans aucun passe-droit possible pour créer de la monnaie. Elle n’est absolument pas adossée à une quelconque monnaie d’état, et ne nécessite pas non plus de richesses sous forme de puissance de calcul comme pour le bitcoin par exemple. Les quelques milliers de co-créateurs de la monnaie libre June sont des gens modestes comme vous et moi, et les collectivités, entreprises, artisans, peuvent se créer un compte portefeuille pour se faire payer en Junes. Il y a actuellement près de 6000 membres co-créateurs de monnaie libre, et un total de plus de 22000 portefeuilles, c’est déjà une monnaie bien vivante et qui se développe en ce moment dans la plupart des régions de France…
    A mon avis, la première Monnaie Libre, la June (Ğ1), a beaucoup plus de qualités que le Franc Libre pour émanciper les citoyens qui le souhaitent. Le collectif qui l’a « lancée » est parfaitement ouvert et grandit de jour en jour, aucune personne n’a plus de pouvoir de création monétaire qu’une autre. Chacun(e) est égal(e) à tout(e) autre personne à partir du moment où il/elle est reconnu(e) comme un être humain dans la communauté. De plus n’étant pas adossée aux autres monnaies, elle est beaucoup moins sujette à la spéculation, elle n’est utilisée que pour l’économie réelle, l’échange de véritables biens et services, contrairement à l’Euro, au Dollar ou au Bitcoin… Pour ceux qui souhaitent être résilients par rapport à une rupture +/- longue de réseau, il existe aussi divers moyens de gérer ses comptes avec du papier, sous forme de billets bien sûr mais aussi avec des coupons de reconnaissances de dette (sorte de billet personnalisé)…
    Bref, vous l’aurez compris, je milite plus pour la monnaie libre que pour le franc libre 😉 … mais ce n’est qu’un avis libre, libre à vous d’en avoir d’autres 😊

  21. Alain

    Bonjour Richard,
    C’est un monsieur tres bien ce Capitaine..
    Tres bonne idée de faire ce type d’interview..!
    Ce sont de bonnes idées pour agir..
    Bonne journée.
    Cdt
    Alain

  22. NATHALIE

    Je suis à 90 % Juving Brunet à quelques exceptions : la référence au général de Gaulle, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toutes les actions menées par cet homme. Pour la monnaie j’ai des doutes aussi surtout si elle est hébergée sur des sites américains (pas confiance du tout), je préfèrerais les russes. Pour les militaires, j’ai des gros doutes aussi, ils sont endoctrinés OTAN. Il faut un leader légitime mais là avec tous ces egos, pas évident. Concernant le retour à la terre, après avoir mené la guerre, les cosaques étaient des paysans/guerriers et des gens très courageux, braves et fidèles.

  23. Cecilia

    Rémy Daillet Wiedemann a eu la même idée ! Vous vous seriez bien entendus. Mais malheureusement, ils l’ont mis en prison. Faites le libérer !

  24. Paul Martin

    Bonjour
    Peut importe vous Alexandre ou un autres, moi perso je ne voie pas ce que je pourrait faire pour aidé, un mineur de fond bien fatigué qui aimerait temps faire, mais la santé qui se maintient , me permet encore le jardinage, il est difficile a mon niveau de savoir que faire. Je pense qu’il vous faut d’abord chercher les meneurs, mais qu’il soit digne et surtout pour le peuple, puis peut-être un mec comme moi apporte ma pierre a l’édifice , donc chercher avant tout les meneurs qui sont capable de déterminer les besoin en homme de bonne volonté!!! Merci Richard.

  25. LD

    Il m’en faudra plus pour que je fasse confiance a cette personne car le combat aujourd’hui est un combat contre la technocratie et son tout numerique … Il n’y a de sauveur que soit meme pour soi meme… Je reste donc en observation…
    https://www.youtube.com/watch?v=DJprztm8548

  26. Mirko maya

    Bonjour RICHARD.
    C’est un Monsieur très bien, qui défend des valeurs de liberté.
    Mais c’est dommage qu’il ne se réunissent pas, pour participer à des réunions ou débats avec ASSELINEAU, FILLIPOT… Même s’ils n’ont pas toujours la même opinion, d’une part, un groupe est plus puissant et enfin des idées peuvent se concrétiser pour la liberté. C’est peut-être difficile, mais des personnes avec ce charisme, pourront ensemble, je l’espère changer notre pays et le sortir de ce marasme.
    Merci RICHARD pour cette minute et merci aussi au capitaine JUVING BRUNET à la recherche de notre liberté à tous.

  27. cassiopee10

    Si la monnaie en question (qui, d’ailleurs, est présentée, ici, en billets de banque tangible) est une vraie monnaie papier et pièces ET NON UNE CRYPTO, pour moi, pas de problème… Mais comme pour tous ceux qui crient à la sauvegarde du pays… Ils proposent tous la CRYPO… Qui pour moi, sera un des moyens de contrôle sur les populations de demain ! Ils cherchent tous à nous embobinner avec ce moyen de paiement qui sera forcément pris en main par nos ennemis… SUR NOS VIES ! C’est mon opinion !

  28. JACK

    Bien ! Mr Juving B. bon état d’esprit !… même,? si je suis contre l’armée où tout corps militaire, comme on dit maintenant (Force de l’Ordre) il est impératif que (vous) nous restions avant tout des gardiens de la Paix à la vigilance extrème face à ces gouvernances dépravées et obsolettes !… celà dit, la bonne volonté ne suffit plus maintenant, il faut passer à l’action avant que le grand cric nous croque !… souvenons nous de ces avertissements apocalyptiques qui s’avèrent de plus en plus probants !.. » Vous ne pourrez plus rien acheter ni vendre sans avoir la marque de la bête », « ils crieront paix et sécurité sur la terre mais!, c’est alors qu’une ruine soudaine s’abattra sur eux ».!… « Après celà, rien ne sera plus jamais comme avant, il ni aura plus de cris ni de douleurs, car les choses anciennes auront disparuent « !. « avec leurs (les) armes ils forgeront des charrues » !… Voilà, en gros ( imager) le vrai changement qui me semble t-il nous attends, soyons prêts !..responsables et déterminés pour reconstruire ce monde meilleur tant espéré par nous (soyons ce changement !) , pour nos enfants et nos petits enfants et toutes générations à venir. Force et robustesse à tous .

  29. René

    Il n’est plus capitaine depuis près de 10 ans…

    • Schwarzkopf

      Si, il est toujours Capitaine, si vois aviez fait l’Armée, vous le sauriez !

  30. Christian

    Les intérêts que l’on porte pour telle ou telle chose dévoile finalement qui l’on est souvent bien mieux que ce que l’on peut dire ou ne pas dire .En ce qui concerne le capitaine qui nous propose des alternatives il serait pour moi plus crédible s’il était un passionné de jardinage biologique qu’un féru de nouvelles technologies et d’intelligences artificielles.

  31. va

    les gilets jaunes ????? vraiment ???? instillés par le gouvernement. Je choque ?? tant pis

  32. David

    Bonjour à tous.
    Ce capitaine n’a t il pas un conflit d’intérêt avec son entreprise SNIFFY ? Pourquoi personne n’en parle quand on l’interview ?

    Merci

  33. daniel's

    Le Gouvernement:

    TABLE DES MATIÈRES

    Chapitre 1 : Démocratie ou Démoncratie?

    Chapitre 2 : Le Culte de l’Empereur et les élections

    Chapitre 3 : Les Jésuites et le Socialisme

    Chapitre 4 : Le Christianisme et l’État

    Nous entendons par « Gouvernement », la forme politique qui régit un État et détient le pouvoir exécutif ou administratif. La forme de pouvoir pratiquée dans l’État moderne qui régit les lois civiles et économiques de la Société se nomme la Démocratie, définit comme: « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ». Elle est un système politique dans lequel les citoyens sont supposés être égaux devant la loi telle que proclamée dans la Constitution. Ceux-ci sont appelés par toutes sortes d’impressions trompeuses, à désigner par vote lors des élections, les titulaires de l’autorité publique qui ont réussit à les duper le plus. Il nous est dit que la Démocratie, quoique déficiente, soit la meilleure forme de gouvernement qu’on puisse avoir. Considérant le piètre état de notre société, les abus de pouvoir et la corruption des politiciens avides de richesses et de gloires; nous devons regarder la Démocratie comme « un fléau » plutôt qu’un bienfait. Celui qui refuse de voir ceci est vraiment aveugle et sans espérance. Le pouvoir économique des grandes entreprises en vient infailliblement à dominer le pouvoir politique et, malgré les apparences, on est en réalité en face d’une « ploutocratie » où les riches oppriment les pauvres sans relâche.

    Généralement, « les marginaux » de la société, sont les pauvres; tellement que nous pouvons dire: « si la nécessité est la mère de l’invention, la pauvreté est la mère des marginaux ». Qu’il existe différentes catégories de marginaux est incontestable. La société les appelle des criminels, mais la Bible les appelle des pécheurs, comme tous le sont sans exception selon qu’il est écrit: « Il n’y a point de juste, pas même un seul. Nul n’est intelligent; nul ne cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul » (Rom.3:10-12). Aujourd’hui dans notre monde dit civilisé et illuminé, notre système de Démocratie a créé une nouvelle distinction de marginaux considérés comme les pires indésirables d’une société: les malheureux réduits à dépendre de l’AIDE-SOCIALE. Dépersonnalisé par les Élites politiques qui exercent l’autorité, ceux-ci sont traité pire que des animaux par les agences du Gouvernement qui en font les esclaves de la société, par les soi-disant « bons citoyens », et honteusement, par ceux qui ont l’audace de se dire Chrétien.

    On classifie les assistés sociaux injustement et peut être même envieusement, comme des parasites de la société qui délibérément et effrontément vivent au crochet d’autrui; lorsqu’en réalité, ce sont les politiciens qui en sont les parasites et qui ont créés la situation déplorable dans laquelle se trouve les défavorisés. Les assistés-sociaux sont montré du doigt et méprisé par les Élites et ceux de la classe moyenne. L’opinion publique les écrase; ils savent qu’ils sont devenus un objet de dégoût pour leurs semblables. Plusieurs de ces infortunés vivent dans des conditions de vie les plus abjectes, à cause qu’ils sont poussé dans une existence honteuse et dégradante propice aux crimes et aux péchés. Il n’y a aucun doute que dans notre société démocratique, les pauvres sont discriminés et n’ont aucun droit ni aucune protection. En effet, ici même au Canada qui se veut le champion des droits de la personne, les droits des pauvres ne sont même pas enchâssés dans la loi (Journal « Le Droit », Samedi 4 Janvier, 1997). Ainsi les politiciens ou « poli-ti-chiens », comme dit un artiste québécois, rendent le pauvre responsable de sa situation pour éviter que les gens questionnent les structures sociales et économiques qui font du défavorisé un être non productif. En fait, le plus grand crime de la société n’est pas le meurtre ou le viol, mais la pauvreté. Celui qui a commis un meurtre est mis en prison, souvent seulement pour quelques années, où il est logé, chauffé, nourri, couché, habillé gratuitement. Mais le pauvre a de la difficulté à se loger convenablement, même souvent il est refusé ce droit essentiel à son existence et se retrouve sur la rue. Il se procure sa nourriture de peine et misère et souvent il doit s’en passer. Il porte des vêtements qui sont parfois tellement usé qu’ils tombent en lambeaux. Il est délaissé aux inquiétudes constante d’être sans revenu, tout en étant harcelé par le gouvernement pour payer ses impôts sous peines d’être enlevé ses piètres moyens d’existence. En hiver, plusieurs de ceux qui n’ont pu résister et qui ont été complètement abandonné sont retrouvé mort sur la rue, gelé par le froid.

    Le combat de simplement exister dans une société corrompue, déboussolée et spirituellement banqueroute; porte les plus tenaces des marginaux à la rébellion et à la révolution pour survivre. Ceci ne peut être autrement, car le Gouvernement n’est que la structuration systématique de l’injustice de l’homme qui s’est rebellé contre Dieu. Puisque le cœur de l’homme est tortueux par-dessus tout, et désespérément malin (Jer.17:9); il est évident que le Gouvernement récolte ce qu’il sème et que la Démocratie est plutôt une « Démon-cratie », un système où règne les démons d’un État. Le Dictionnaire Grec-Français de J. Planche, nous dit que le mot « Démon » ou « Daimon » signifie: « un esprit qui, suivant les idées des anciens, présidait à la destinée d’un homme, d’une ville, d’un État: le Démon, le Diable »; tant qu’à « cratie », ce terme vient de « Kratos » et signifie: « force, dureté, violence, empire, et domination ». Nous ne nous faisons donc plus aucune illusion face au Gouvernement de ténèbres qui domine sur nous et se veut le maître de notre destin. Nous le reconnaissons comme ennemi de Dieu, antichrétien, et adversaire de la liberté de la Grâce en Christ.

    Ainsi le marginal de la société qui se converti personnellement à Jésus-Christ, selon l’appel de la Grâce irrésistible, et devient un Chrétien Marginal; est plus apte à reconnaître l’ennemi que le soi-disant bon citoyen de la société. Chaque Chrétien authentique est appelé à combattre spirituellement contre cet ennemi exécrable malicieux:

    «Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices de l’accusateur. Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les autorités politiques et religieuses, contre les dirigeants pervers, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les malices spirituelles dans les positions élevées. » (Eph.6:11,12).»

    Ainsi nous dit A.R. Kayayan, (Révolution ou Rédemption): « Il est vrai que le refus du mal comme une fatalité inévitable et la révolte contre les maux qui accablent les hommes et les injustices dont ils sont victimes, peuvent être parfois la seule attitude correcte et courageuse ». « Jusque dans les plus hautes régions de l’échelle sociale se pratiquent les plus honteuses énormités », disait le grand prédicateur C.H. Spurgeon, (Revue « Le Phare », février 1978), qui ajoute: « Des hommes de grand nom, de grande naissance, influents, haut placés, qui appartiennent à ce qu’on appelle les classes supérieures de la société et qui habitent de somptueuses demeures, ont causé la perte de plusieurs malheureuses créatures ». Kayayan continu en nous indiquant des faits indéniables que nous voyons se révéler de plus en plus: « Un certain nombre de professionnels de la justice, depuis les préposés à l’ordre public, en passant par les avocats médiocres jusqu’à ceux qui occupent les plus hautes fonctions, semblent se serrer les coudes pour créer des conditions favorables au désordre et à l’insécurité ».

    Il est évident aujourd’hui que nos dirigeants politiques sont loin d’être dignes de confiance. En effet, nous apprenons d’avantage qu’il n’y a rien de plus menteur, de plus hypocrites, de plus rapaces, de plus subtils, de plus corrompus que les politiciens élus par un peuple complètement égaré de la vérité. Rousas John Rushdoony, (Christianity and the State), Théologien Réformé contemporain, en reconnaît la vérité de ceci en affirmant d’une manière très lucide ce que le Calvinisme Marginal supporte fortement à savoir que: « La vie politique est le domaine par excellence du mensonge ». Ce qui fait qu’un politicien est nul autre que l’enfant de son père, le Diable, qui est le père du mensonge (Jn.8:44); et que l’État est un mensonge ainsi que sa fondation démocratique. Rushdoony affirme solidement que « l’État moderne est antichrétienne dans son origine, sa conception et son administration ». Regardant toute cette corruption, on aurait tendance à croire que nos dirigeants cherchent leur plaisir dans le malheur et la misère de ceux qu’ils dirigent. Choses certaines, ils ne dirigent pas le peuple vers le ciel; mais vers le plus profond de l’enfer où leur maître les attend. Selon le Dr. Kurt E. Koch, (Le Jour « X »), nos dirigeants qui, de plus en plus font preuve de Dictateur « ont en commun le souci particulier de passer au moule de leurs idées les peuples qu’ils gouvernent ». Mais le Chrétien Marginal refuse de se laisser endormir par ces charlatans, artisans de fables astucieuses qui causent le désordre et l’insécurité. Il tolère le Gouvernement comme un corps mort en décomposition dont la puanteur s’accentue de plus en plus dans les plus hauts échelons de cette charogne politique.

    Chapitre 2

    Le Culte de l’Empereur et les Élections

    Dans la ville de Pergame de l’ancien Empire Romain, se pratiquait une des pires abominations connues comme le « culte de l’empereur ». La présence des autels ou des sanctuaires dédiés à l’empereur Trajan dans cette ville, nous dit A.R. Kayayan, (Le Dieu Invincible), fit qu’elle obtenue le triste honneur d’être appelée « le Trône de Satan » (Apoc.2:13); tout simplement parce que Pergame devenait le siège du culte politique par excellence. Au Canada cette ville se nomme Ottawa et chaque province a son siège individuel. Dans Pergame on exigeait aux chrétiens d’offrir de l’encens à l’image de l’empereur romain et de déclarer que César était le Seigneur. Ceux qui le firent, par crainte des conséquences, trahirent leur foi en Christ comme seul Seigneur, et furent accepté et respecté comme de bon citoyen. Aujourd’hui la même pratique se continue, mais d’une manière plus subtile et plus raffinée. On demande aux chrétiens de faire la même chose en exigeant d’eux d’offrir leurs votes à celui qu’ils choisissent être leur prochain Souverain. Or le mot « Souverain » signifie la même chose que Seigneur ou Dieu. Ce qui nous indique que la machine électorale est une machine à faire des dieux.

    Les démons établis en pouvoir par le processus des élections ne sont nul autre que des Tyrans, dont la signification du mot est « celui qui règne sans Dieu ». Ceux-ci tirent leur puissance dans la force de l’unité qui produit un contrôle total sur les individuels et fait de l’État un Sauveur (Messie) protecteur et omnipotent dont tout le peuple doit dépendre pour sa survie. Ceci explique pourquoi le Canada est si axé sur le concept de « l’unité »; et que certaines provinces veulent se séparer pour établir leur « Souveraineté » dans le but de se réserver la gloire du pouvoir messianique qu’elles usurpent à Christ. Ils sont dans une course effrénée pour l’enfer. Ainsi nous dit Rousas John Rushdoony: « Tous les États modernes se disent Souverain; or l’équivalent du mot « Souverain » est « Dieu ». Ceci est l’attribut nécessaire d’un gouvernement civil qui est clairement en opposition à la foi biblique. Dans le concept de la foi Humaniste, l’État est le dieu dans lequel nous vivons et avons notre raison d’être. Être subordonné à l’État c’est changer la Souveraineté de Christ pour la souveraineté de l’homme, la prédestination pour la planification, la régénération pour la réhabilitation. L’État a progressivement déstabilisé le Christianisme biblique et a remplacé la liberté de la foi chrétienne par la tolérance religieuse de toutes sortes de croyances. En se déclarant neutre, l’État a en fait établi l’Humanisme comme religion étatiste, substituant ainsi une religion pour une autre. Par ce fait, l’État réclame le droit de gouverner et de contrôler la religion, et de déclarer qu’elle église ou qu’elle religion a le droit d’exister. Comme résultat, dans la majorité des pays aujourd’hui, l’Humanisme est la religion établie de l’État et est progressivement la source du révisionnisme légal. L’Humanisme devient ainsi la religion des écoles, des collèges, des universités, et de la grande majorité des églises conventionnelles. Le Christianisme biblique est exclu de ces institutions, étant présenté par la politique subversive comme faible et invalide pour la vie moderne. Tout renouvellement de force du Christianisme biblique précipitera un conflit majeur et constituera une menace à l’Établissement Humaniste qui l’écrasera par la force des armes, si l’État le juge nécessaire ».

    Toutes ces choses ressemblent étrangement à ce qui est dit dans « Les Protocoles des Sages de Sion », œuvre diabolique conçue par les « Illuminatis », société secrète et occulte fondée par les Jésuites, qui exerce une influence considérable sur nos Gouvernements: « Nous voulons organiser un Gouvernement central et fort, de façon à prendre entre nos mains toutes les forces sociales. Notre règne se développera en un despotisme si puissant qu’il pourra à tout moment et en tout lieu écraser les mécontents et les récalcitrants. Tous les rouages du mécanisme de l’État sont mus par une force qui est entre nos mains, à savoir l’or. Nous opprimerons tellement les Chrétiens qu’ils seront contraints de nous demander de les gouverner internationalement. Dès que nous aurons atteint une telle position, nous pourrons aussitôt absorber toutes les puissances gouvernementales du monde entier et former un super-gouvernement universel… Tous les grands problèmes qui ont bouleversé l’humanité… furent lancés à notre instigation pour servir un plan politique que nul n’aura saisi durant tant de siècles. Quand nous serons les maîtres de la Terre, nous ne tolérerons aucune religion que la nôtre… Nous avons mis la main sur la juridiction, sur les manœuvres électorales, sur la direction de la Presse, sur le développement de la liberté individuelle, et, ce qui est plus important encore, sur l’instruction et l’éducation, principal appui de l’existence libre… Pour prendre l’opinion publique en mains, il faut la rendre perplexe en exprimant tant d’opinions contradictoires que les Chrétiens finiront par se perdre dans leurs labyrinthes… L’aristocratie des Chrétiens, en tant que force politique, a disparu; mais comme propriétaire de biens territoriaux elle peut nous nuire. Il nous faut donc absolument la déposséder; le meilleur moyen est d’augmenter les impôts sur la propriété foncière… Pour ruiner l’industrie des Chrétiens, nous développerons le goût du luxe, nous ferons monter les salaires tout en sapant adroitement et profondément les sources de productions. Nous masquerons nos vrais dessins d’un désir de propager les grands principes économiques que nous enseignons aujourd’hui… Nous détruirons l’importance de la famille chrétienne; nous ferons du peuple une force si aveugle qu’il ne sera nulle part en état de se mouvoir sans être guidé… Il est indispensable pour nous de détruire le fondement de la foi, d’arracher de l’esprit des peuples le principe de Dieu et de l’esprit… Nous dominons par la force de la volonté, car nous avons entre nos mains les fragments d’une puissance supérieure que nous avons vaincue. Et les armes que nous avons sont: l’ambition sans borne, un désir consumant, la vengeance sans pitié, la haine et la malice… Le roi des Juifs sera le Pape de l’Univers, le Patriarche de l’Église Internationale… »

    Nous ne faisons que commencer à voir aujourd’hui la pertinence de ce texte abominable qui fut traduit en l’an 1925 et remit par après entre les mains d’Hitler sous prétention de représenter une conspiration Juive.

    Chapitre 3

    Les Jésuites et le Socialisme

    Les Jésuites, fondés par Ignace de Loyola en 1534, sont les maîtres de la déception et de la corruption. Loyola communiquait avec les démons qui éclairaient son esprit sous le contrôle de Satan pour former la branche la plus importante de l’ordre des Jésuites, « les Illuminatis ». Le Dr Alberto R. Rivera, (The Force), ancien Jésuite, nous dit que Loyola savait par l’influence des démons que les Illuminatis viendraient éventuellement à contrôler l’économie du monde entier, les puissances militaires, l’occultisme et les religions; amenant l’humanité entière à ses genoux au service du Pape, l’Antichrist. Il n’est pas difficile à concevoir que le mot « Illuminatis » est le même que « Illuminé », dont la définition est de « répandre la lumière qui éclaire l’entendement ». De ce fait, il est relié au mot « serpent » qui en Hébreu est « nachash » et dont la signification est « le Brillant », celui qui donne la lumière de la connaissance du bien et du mal; c’est à dire « Satan », l’esprit qui s’oppose à la lumière de Dieu et s’attaque de plein gré à sa Souveraineté. Ce même mot est relié à «Lucifer», titre de Nemrod, souverain de l’ancien empire babylonien.

    La Parole de Dieu nous indique que Caïn est celui qui forma le premier Gouvernement Civil en construisant la première Cité ou Ville: « Alors Caïn renonça à la présence de l’Éternel, et établit le monde déréglé, hostile à l’édification gracieuse. Puis Caïn connut sa femme, qui conçut et enfanta Hénoc; et il bâtit une ville, et appela la ville Hénoc, du nom de son fils » (Gen.4:16,17). Ce qui est intéressant ici est que le mot « ville » qui en Hébreu est « Ayar » signifie « un gardien illuminé », un « surveillant ou protecteur exalté »; et que le mot « Hénoc » signifie « instruction ou initiation ». Caïn, qui selon l’Écriture fut le premier meurtrier et le père du mensonge (Jn.8:44), devint le maître de ceux qui sont hostile à la Grâce par l’illumination d’instructions subversives qui renversent la Souveraineté de Dieu. Ainsi nous dit Rousas John Rushdoony, (Revolt against Maturity): « La Cité de Caïn, tout comme la Cité moderne, fut conçue pour défier Dieu et le garder à l’extérieur ».

    Par un Gouvernement qui maintient Dieu à l’extérieur de ses fonctions, l’homme devient son propre dieu et valorise le concept de la Démocratie qui dit « l’homme est la mesure de toute chose »; et le « Vox Populi, Vox Dei », « la voix du peuple est la voix de dieu » est sans équivoque dans un système de loi civile qui se veut l’autorité suprême. Rushdoony nous dit, (Law & Liberty), qu’il existe un dieu derrière chaque système de loi: « Pour trouver le dieu d’un système, il faut localiser la source de la loi dans ce système. Si la source est l’individuel, donc l’individuel est le dieu de ce système. Si la source est le peuple, un président ou un premier-ministre, donc ceux-ci sont les dieux de ce système. Si la Cour Suprême est la source de notre loi, donc la Cour Suprême est notre dieu. S’il n’existe aucune loi au-dessus de l’homme, alors l’homme est son propre dieu; ou bien les institutions qu’il a créées deviennent ses dieux. Lorsque vous choisissez votre autorité, vous choisissez votre dieu… Notre loi n’est point chrétienne, mais humaniste et démocratique. Son but est d’établir la volonté de l’homme démocratique comme l’autorité ultime. Notre système de loi est anti-chrétien et hostile à la Souveraineté de Dieu. Ceux qui rédigent nos lois disent en effet: « Faisons Dieu à notre image, selon notre ressemblance »… Les politiciens de notre monde se sont séparé eux-mêmes du Christianisme authentique, parce qu’ils ne reconnaissent aucun besoin pour le seul vrai Dieu manifesté dans la chair, à savoir Jésus-Christ, le Roi Suprême de l’Univers. Ceci tout simplement parce que les politiciens planifient de devenir les nouveaux dieux d’un ordre nouveau. Ils veulent abolir le péché et la culpabilité, la maladie et même la mort; et se créer un nouveau paradis sur la terre ou sur une autre planète. La nouvelle politique est une politique de contrôle total; elle hait Dieu parce qu’Il est un obstacle à son pouvoir. Dieu est donc l’ennemi qui doit être détruit pour que l’homme devienne son propre dieu ».

    Il est évident que lorsque nous parlons de loi, nous parlons aussi de justice. Ne nous y trompons point, la loi de l’homme n’est point la Loi de Dieu; et la justice de l’homme n’est point la justice de Dieu. En effet, la loi de l’homme est une perversion et sa justice n’est que du vol licencié; car sans Dieu il n’y a aucune loi, et sans Christ il n’y a aucune justice. Même Augustin avait dit: « Il n’y a aucune différence entre une nation sans justice et une bande de voleur »; ce qui caractérise très bien nos poli-ti-chiens modernes, cette race répugnante de vampires qui se nourrissent des faiblesses de la nature humaine et qui occupent inutilement la terre des vivants. Mais gloire soit rendue à Christ qui leur réserve les souffrances les plus atroces du feu éternel. Rushdoony nous dit sur ce système d’escrocs: « Sans la justice de Christ, la loi devient une forme d’escroquerie et un instrument d’extorsion et d’oppression dans les mains de ceux qui la contrôlent. La seule différence entre un syndicat criminel et l’État moderne est que la majorité du peuple d’une nation approuve le Gouvernement tandis que la Mafia est minoritaire ».

    Il faut dire que le peuple a de plus en plus de difficulté à faire la différence entre les deux; car à vrai dire, il en n’existe aucune. Mais ainsi est exprimé la volonté du peuple dans sa majorité démocratique qui maintient une loi humaniste qui ne reconnaît aucun bien ni aucun mal absolu. Ainsi nous dit Rushdoony: « A cause que l’humanisme n’a aucun bien ni aucun mal suprême, sa loi est une loi démocratique; c’est à dire qu’elle exprime simplement la volonté du peuple. Mais la volonté de l’homme, qu’elle soit individuelle ou collective, est selon la Parole de Dieu une volonté pécheresse. L’homme pécheur n’est pas intéressé dans la justice; il est intéressé à lui-même, à se procurer de plus en plus ce qui a de mieux pour lui. Lorsque la volonté de l’homme pécheur est la seule source de la loi, comme elle l’est pour l’humanisme, alors la loi devient du vol légalisé; ce qui est la définition la plus simple du socialisme. Avec le socialisme, c’est à dire « le vol licencié », l’appétit de voler ne fait qu’augmenter. Comme résultat, les politiciens trouvent que dérober plutôt que travailler est le chemin du progrès, et ainsi le vol devient de plus en plus nécessaire à un État socialiste de voleur. Vivre par le vol licencié leur est profitable et ils s’y acharnent de plus en plus. Quoique le socialisme se dise l’État du travailleur, il est en réalité un État de voleur où les voleurs licenciés, politiciens et industrialises, vivent des travailleurs et insistent que ceux-ci les remercient pour ce nouveau paradis. Nul part les travailleurs sont plus oppressés que sous le socialisme qui leur demande constamment de louer et remercier les voleurs qui vivent à leur dépend ».

    Toutes ces choses nous indiquent que les administrateurs de la justice démocratique, qui n’est qu’une supercherie renforcée par leur Gestapo policière, sont coupables d’avoir brisé la Loi de Dieu sur tous les comptes; car ils sont sans exceptions. Le jour viendra où ils devront répondre devant Dieu à des charges de trahison, de subversion, d’extorsion, d’oppression, de diffamation, de corruption, de perversion, de manipulation; et cela n’est que le commencement lorsque nous considérons que nos Gouvernements sont impliqués dans le marché de la guerre, des armes, l’espionnage, le trafic de la drogue, les assassinats dissimulés, et une gamme d’autres crimes trop odieux pour mentionner. C’est en effet parmi les Élites de la société et sa force policière que nous trouvons les pires criminels, et non point dans les ghettos où nous trouvons les forces de l’opposition. Il n’est donc pas difficile à voir que nos gouvernements sont infiltrés par les Illuminatis qui mettent en marche les principes odieux des Protocoles des Sages de Sion.

    Chapitre 4

    Le Christianisme et l’État

    Il est grand temps de réaliser que nos Gouvernements sont des faux Gouvernements. Ainsi nous dit R.S. Rushdoony: « Le mot « Gouvernement » a changé radicalement de signification. Originalement ce mot ne s’appliquait point à l’État mais au Chrétien comme individuel qui devait se gouverner lui-même ». Rushdoony a parfaitement raison, car la Parole de Dieu nous indique dans le Nouveau Testament que l’utilisation primaire du mot « Gouvernement » est en Grec « KURIOTES ». Ce terme est employé quatre fois dans tout le N.T. et signifie: « Maîtrise, contrôle et domination »; dans le sens de se « discipliner » en se soumettant à Christ. Ceci est encore plus évident, lorsque nous considérons que le mot « KURIOTES » vient de « KURIOS » qui signifie « le Maître » et se traduit « Seigneur »: « Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites vrai; car JE SUIS » (Jean 13: 13); « Si par l’offense d’un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul » (Rom.5:17); « Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds » (l Cor.15:25).

    R.S. Rushdoony continu en nous disant: « Tragiquement, aujourd’hui, le mot « Gouvernement » signifie par subversion l’État, le gouvernement fédéral, ou différentes formes de gouvernement civil. Ce qui est encore plus tragique est que le gouvernement civil se proclame être le seul gouvernement qui règne sur l’homme. Il se réclame la juridiction sur nos associations privées, notre travail et nos entreprises, nos écoles et nos églises, nos familles et nous-mêmes. Le mot « Gouvernement » ne signifie plus essentiellement « la disciple ou maîtrise de soi », mais l’État qui nous gouverne. Cette nouvelle définition est l’essence du totalitarisme. Ceci est dû au fait que nous sommes devenus la cible d’activités subversives introduites par des agents ennemis habiles qui ont infiltré tous les domaines de la vie, et à cause de notre délinquance spirituelle qui fait de nous des proies faciles. La grande majorité du peuple n’a aucune foi en Christ comme étant le seul Sauveur et s’attend que le Gouvernement Civil devienne son sauveur. Les citoyens ne veulent pas la responsabilité de se discipliner eux-mêmes par la Parole de Dieu et s’en remettent aux politiciens pour régner sur eux. Plutôt que de reconnaître Jésus-Christ comme Roi et Gouverneur, ils choisissent d’élire des politiciens qui leurs promettent une sécurité illusoire et mortelle. C’est à cause que nous refusons de nous gouverner individuellement par la Grâce de Dieu en Jésus-Christ que nous sommes gouverné par l’État; car les hommes vont soit être gouverné par Dieu ou ils vont être gouverné par des Tyrans. Le Gouvernement Suprême de l’Univers et de l’être humain est le Gouvernement de Jésus-Christ. Chaque personne, famille, institution et État qui est en rébellion contre ce Gouvernement, ou qui ne fait aucun cas de la Loi de Dieu, de sa Parole Vivante, ou du message de sa Grâce unique; est en rébellion contre sa propre santé et sa propre existence. Le Gouvernement de Jésus-Christ est la seule fondation de la liberté et de la maîtrise de soi. Sans cette fondation notre destin est la tyrannie et l’esclavage ».

    Le Christianisme Conventionnel prétend que l’existence de l’État est voulue de Dieu pour que l’ordre et la paix règnent dans le monde; que les magistrats tiennent leur pouvoir de Lui et que nous leurs devons respect et obéissance, sauf dans le domaine spirituel. Puisque l’État est entièrement corrompu, une telle affirmation revient à dire que le péché est voulu de Dieu et que nous devons respecter et obéir au mal. Ceci est absurde. Cette position reflète la mentalité de l’empereur Constantin (325) qui se réservait la direction temporelle de l’Empire Romain, laissant l’administration spirituelle aux évêques de l’Église Catholique. D’ailleurs, la Parole de Dieu nous indique clairement « de ne pas aimer le monde, ni les choses qui sont dans le monde, et que le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jn.2:15,16; 5:19).

    Il est vrai que la Parole de Dieu nous indique dans Rom.13:1-7, que les autorités supérieures viennent de Dieu; qu’elles sont instituées de Dieu, et que les magistrats sont ses serviteurs pour administrer sa justice. Or, en regardant attentivement ces passages dans une version littérale, nous verrons beaucoup plus clair sur ce sujet:

    1 ¶ Que toute personne d’autorités élevées soit soumise à Christ; car il n’y a d’autorité sauf en Dieu seul; et les autorités subsistent seulement si elles sont établies en Dieu.

    2 C’est pourquoi, celles qui s’opposent à l’autorité de Christ, s’opposent à l’ordre que Dieu a établi; or celles qui s’y opposent, attireront la condamnation sur eux-mêmes.

    3 Car les dirigeants de la loi n’ont pas à craindre les résultats salutaires de leur soumission; mais seulement les déshonnêtes. Veux-tu donc ne point craindre les puissances de Dieu? Fais le bien, et tu en seras loué.

    4 Car Dieu est ministre pour ton bien, si tu fais le mal, crains, car il ne porte point l’Épée en vain; parce que Dieu est ministre pour faire justice en punissant celui qui fait le mal.

    5 C’est pourquoi il est nécessaire d’être soumis, non seulement à cause du châtiment, mais aussi à cause de la conscience.

    6 C’est aussi pour cela que vous portez cette charge, parce que les ministres de Dieu s’appliquent continuellement à cela.

    7 ¶ Rendez donc à tous ce qui leur est dû: la charge, à qui vous devez la charge; les droits, à qui les droits; la crainte, à qui la crainte; l’honneur, à qui l’honneur.

    Cette traduction nous indique clairement que nos Gouvernements doivent être soumis à Christ qui est l’autorité la plus élevé. Or, il est évident qu’ils ne le sont point, et chose certaines, nos Gouvernements modernes et leurs ministres détiennent leur autorité et leur puissance de Satan et non de Dieu; quoique le Seigneur Jésus maintient sa Souveraineté sur tout ce qui existe, jusqu’à ce qu’Il ait détruit toute domination, toute autorité et toute puissance (1 Cor.15:24).

    L’apôtre Pierre reprend le même enseignements dans 1 Pi.2:13-14. Dans ces passages, les traductions stéréotypées de la Bible nous donnent l’impression qu’il faut être « soumis à toute autorité établie parmi les hommes, à cause du Seigneur »; ou comme dit une autre version, « Soyez donc soumis à tout établissement humain, pour l’amour de Dieu ». Mais une telle traduction contredit l’enseignement de Jésus qui dit: « Nul ne peut servir deux maîtres: car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre » (Mat.6:24). Il faut donc se référer au Texte Original Grec qui se traduirait ainsi:

    «Que tous, parmi les hommes, soit soumis aux ordonnances du Seigneur; que ce soit le roi, comme directeur» (1 Pierre 2: 13).

    L’enseignement de Pierre comme celui de Paul, demeure toujours dans le contexte de l’obéissance au Seigneur et non des hommes. Ceci est confirmé d’avantage par Pierre lui-même qui avait dit auparavant au début de son ministère: « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Ac.5:29). Il se référait dans cette déclaration au roi David qui avait écrit dans les Psaumes:

    « Mieux vaut se confier en l’Éternel, que de se confier en l’homme. Mieux vaut se confier en l’Éternel, que de se reposer sur les principaux d’entre les peuples » (Psm.118: 8, 9).

    Comme roi et chef de la nation d’Israël, responsable d’administrer la justice de Dieu, David affirme lui-même qu’il ne faut jamais se confier en l’homme, principalement aux dirigeants des nations. La Parole infaillible de Dieu exige de nous la soumission à cette vérité irréfutable, puisqu’à travers les siècles, le cœur de l’homme demeure toujours « rusé et désespérément malin par-dessus toutes choses » (Jer.17:9). L’illusion de respectabilité projetée par nos politiciens qui sollicitent notre confiance et se disent en mesure d’administrer la justice, n’est que du sable dans les yeux du peuple, et est en pleine contradiction avec la Parole de Dieu qui proclame une malédiction contre tous ceux qui veulent absolument se confier à leur direction: « Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son cœur de l’Éternel » (Jer.17:5). En ceci, la direction politique est sous le même jugement que la direction religieuse; et le Seigneur Jésus nous avise fortement de nous en séparer, de ne pas les suivre dans la fosse qu’ils tombent: « Toute plante que mon Père céleste n’a pas plantée, sera déracinée. Laissez-les; ce sont des aveugles, conducteurs d’aveugles: si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tomberont tous deux dans la fosse » (Mat.15:13,14).

    Malheureusement, le Christianisme Conventionnel, dans sa Théologie de l’État, a prostitué sa foi au Gouvernements crapuleux de notre société « démoncratique ». Je cite à l’appui de ceci, Robert Haldane, qui, dans son « Exposé de l’Épître aux Romains », représente la position du Christianisme Conventionnel sur « Rom.13:1-7; Tite 3:1; et 1 Pi.2:13,14. Selon Robert Haldane, ces textes demandent notre entière soumission au Gouvernement Civil qui devient l’autorité suprême au même niveau que Dieu, tout simplement parce que, selon lui, le Gouvernement est ordonné de Dieu et lui résister c’est résister à Dieu; je traduis:

    « Alors, résister au gouvernement, c’est résister à Dieu; puisque le gouvernement est ordonné de Dieu… Le peuple de Dieu doit considérer que la résistance au gouvernement civil est un crime affreux, puisque c’est comme résister à Dieu Lui-même ».

    Cette hérésie constantinienne de la part du Christianisme Conventionnel a contribuée à déifier l’État et donner forme au Humanisme. Jean Lasserre nous fait remarquer dans son livre « La Guerre et l’Évangile » que: « La Théologie Protestante a tellement idéalisée l’État, au point de nous faire croire que l’État est digne de confiance et d’obéissance aveugle, du temps qu’il ne se mêle pas des questions religieuses. L’hérésie constantinienne est apparente dans cet optimisme concernant l’État, dans cet entêtement de refuser de le voir autrement qu’un protecteur bénéfique de l’ordre, dans cet empressement à l’idéaliser et même le déifier. Lorsque les Théologiens affirment que « l’État établi l’ordre dans la société », ils passent sous silence le fait que cet ordre est toujours un « désordre organisé ». Il y a même de la vérité dans la théorie qui dit: l’État est un instrument d’oppression pour nous exploiter ».

    Il nous faut réaliser aussi que les textes bibliques utilisés par le Christianisme Conventionnel pour développer sa Théologie de l’État, furent rédigé par les apôtre Paul et Pierre du temps que régnait un des pire gouvernement qui a existé sur la face de la terre; et que le sang des apôtres et de plusieurs Chrétiens fut versé sous l’autorité de cet État diabolique.

    Il est vrai que le Chrétien Marginal ne peut se dissocier de la société dans laquelle il vit et qu’il doit contribuer à son bien-être. Mais ceci ne signifie pas qu’il doit se soumettre à l’autorité de son gouvernement; car son devoir est d’y résister, non par la force des armes, mais par la douceur, l’amour et la vérité. Son message est un appel à la séparation par la foi en Christ, et non un appel à l’unification par la confiance en un gouvernement qui est son ennemi exécrable. Sa mission est d’arracher d’entre les mains de l’ennemi ceux qui sont captifs et les amener à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Son devoir envers l’État est nul autre que celui qui lui est indiqué dans la Parole de Dieu: « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâce, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous genres d’hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (l Tim.2:1-4).

    Ainsi le Chrétien Marginal doit veiller pour ne pas s’associer à aucun mouvement politique; puisque le seul gouvernement idéal serait celui qui aurait la Bible comme Constitution, le Décalogue ou Dix Commandements comme Loi, la Grâce comme justice, et le Christianisme Marginal comme seule Religion étatique. Mais nous ne nous faisons aucune illusion, car notre Royaume n’est point de ce monde (Jn.18:36). Ceux qui veulent un royaume terrestre seront privés du Royaume Céleste.

    « Ne portez pas un même joug avec les infidèles; car quelle participation y a t’il de la justice avec l’iniquité? et quelle communication y a-t-il de la Lumière avec les ténèbres? Et quel accord y a t’il de Christ avec la déchéance? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? Et quelle convenance y a-t-il du temple de Dieu avec les idoles? Car vous êtes le Temple du Dieu vivant, selon ce que Dieu a dit: J’habiterai au milieu d’eux, et j’y marcherai; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi sortez du milieu d’eux, et séparez-vous en, dit le Seigneur; et ne touchez à aucune chose souillée, et je vous recevrai; et je vous serai pour Père, et vous me serez pour fils et pour filles, dit le Seigneur TOUT-PUISSANT » (2 Cor.6:14-18).

    Chapitre 5

    Le Chrétien et les Impôts

    Le sujet le plus sensible que nous pouvons toucher, concernant l’État, est celui des impôts; car sans richesses, notre gouvernement matérialiste ne peut exister. Dans le Panthéon des dieux étatiques de notre société démoncratique, Mammon tient une place privilégiée à coté de Mars et de Bacchus. Le sacrifice prédominant que l’État lui fait, sont les vies d’hommes, de femmes et d’enfants, que le gouvernement dérobe continuellement en imposant taxe sur taxe, sous prétexte que c’est pour le bien de la nation. Ce vol licencié par lequel on est arraché nos biens est supporté par le Christianisme Conventionnel d’après son interprétation de Mat.22:21:

    « Rendez donc à César les choses qui sont à César, et à Dieu celles qui sont à Dieu ».

    Il faut remarquer, que dans le contexte de ce passage, la question de « payer les impôts », est un piège dressé à Jésus de la part des « légalistes » de ce temps; c’est à dire les Pharisiens, les gens respectables de la société en charge d’administrer la Loi. Jésus s’en est sorti admirablement, au point qu’ils en furent tous étonnés; mais le Christianisme Conventionnel est tombé dans le filet par son étroitesse d’esprit, et son désir de plaire aux hommes plutôt qu’à Dieu. Jésus fait du point crucial de cette discussion, non pas les impôts, mais « l’image et l’inscription » (Mat.22:20) contenue sur la pièce de monnaie. Jean Lasserre nous fait remarquer que l’image fut celle de l’empereur Tibère qui succéda à Auguste César; et que l’inscription fut: « Tiberius César, fils du divin Auguste, Suprême Pontife ». L’inscription fut blasphématoire, car elle proclamait qu’Auguste César fut Dieu et Tibère fils de Dieu. Nous savons d’ailleurs d’après Alexandre Hislop, (Les Deux Babylones), que le titre de Souverain Pontife, qui appartient à Dieu seul, fut transmis par l’empereur Gratien au Pape de Rome, Damase I, qui devint le chef des mystères Babyloniens. Depuis, la papauté ne fait que reprendre la succession des Césars; et l’Église Catholique Romaine devint la nouvelle Rome, c’est à dire, la Babylone Mystérieuse de l’Apocalypse (Apoc.17:5).

    Selon Lasserre, ce qui a déconcerté ces malins, est que Jésus reconnaissait le droit à César à cette pièce de monnaie, mais non de demander des impôts. Quoique cette réponse soit ingénieuse, l’explication est beaucoup plus profonde. Puisque la pièce de monnaie appartient à César, il convient de la lui rendre s’il la demande; mais l’honneur qu’elle décrit dans son inscription doit être rendu à Dieu et non à un homme. La Souveraineté de Dieu est en jeux dans ce débat, et non les impôts; puisque d’ailleurs tout appartient à Dieu et rien à César, sauf son orgueil et son égoïsme: « L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Éternel des armées » (Aggée 2:8). Jésus n’avait pas l’intention de mettre le droit de César et le droit de Dieu au même niveau. Rien n’était plus loin de sa pensée, nous dit Lasserre, que d’établir un principe qui validerait l’existence de deux royaumes; un politique et l’autre spirituel.

    Jésus est loin ici d’établir la base d’une organisation fiscale à laquelle les Chrétiens doivent payer les impôts requis par leur gouvernement spoliateur. D’ailleurs, Jésus nous dit Lui-même que les enfants de Dieu sont exempts de payer des impôts (Mat.17:24-27). Toutefois, pour ne pas scandaliser le monde par notre liberté, nous devons payer le tribut à qui le tribut est dû (Rom.13:7) en pleine connaissance que nous sommes dérobés par une puissance qui n’a aucun droit sur nous, et qui exagère les besoins de la société pour s’enrichir d’avantage.

    Un Gouvernement qui vole son peuple, surtout les enfants de Dieu, ne mérite aucune considération et sera jugé par le Roi des rois à qui est la vengeance. Sachant que toute action a une réaction, il n’est pas étonnant de voir le Gouvernement se faire dérober par plusieurs de ses propres citoyens. La logique ici est qu’on ne peut voler un voleur, tout ce qu’on lui reprend n’est que du butin de guerre auquel il n’avait aucun droit premièrement. Il récolte ainsi ce qu’il a semé. Ainsi le Gouvernement est destiné à perdre tout ce qu’il a au jour du jugement lorsque le Seigneur lui reprendra son existence même. Pour le chrétien authentique, Christ est Roi et Souverain à qui appartient toute la terre et les cieux; et ses élus en sont les ministres officiels qui héritent de Lui tout ce qu’il possède et qui leur fut dérobé par les gouvernements crapuleux de ce monde de ténèbres. Le jour de vengeance de notre Dieu est proche, car Dieu est aussi un feu dévorant, et dans ce feu se trouveront nos gouvernements et les entreprises qui nous exploitent. Là ils subiront les peines d’un châtiment éternel, et les justes se réjouiront dans la gloire éternelle.

    A Christ seul soit la Gloire

    Imprimer cette page

    Webmestre : le Vigilant
    Tous les textes bibliques contenus ici sont libres de droit sur demande. Vous pouvez les réutiliser et les diffuser sans autorisation en indiquant la source.

    Chapitre 5 : Le Chrétien et les Impôts..
    Ennemi exécrable du Chrétien. Le combat de simplement exister dans une société corrompue, déboussolée et spirituellement banqueroute; porte les plus tenaces des marginaux à la rébellion et à la révolution pour survivre. Ceci ne peut être autrement, car le Gouvernement n’est que la structuration systématique de l’injustice de l’homme qui s’est rebellé contre Dieu. Puisque le cœur de l’homme est tortueux par-dessus tout, et désespérément malin (Jer.17:9); il est évident que le Gouvernement récolte ce qu’il sème et que la Démocratie est plutôt une « Démon-cratie », un système où règne les démons d’un État. Le Dictionnaire Grec-Français de J. Planche, nous dit que le mot « Démon » ou « Daimon » signifie: « un esprit qui, suivant les idées des anciens, présidait à la destinée d’un homme, d’une ville, d’un État: le Démon, le Diable »; tant qu’à « cratie », ce terme vient de « Kratos » et signifie: « force, dureté, violence, empire, et domination ». Nous ne nous faisons donc plus aucune illusion face au Gouvernement de ténèbres qui domine sur nous et se veut le maître de notre destin. Nous le reconnaissons comme ennemi de Dieu, antichrétien, et adversaire de la liberté de la Grâce en Christ.

    Ainsi le marginal de la société qui se converti personnellement à Jésus-Christ, selon l’appel de la Grâce irrésistible, et devient un Chrétien Marginal; est plus apte à reconnaître l’ennemi que le soi-disant bon citoyen de la société. Chaque Chrétien authentique est appelé à combattre spirituellement contre cet ennemi exécrable malicieux:

    «Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices de l’accusateur. Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les autorités politiques et religieuses, contre les dirigeants pervers, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les malices spirituelles dans les positions élevées. » (Eph.6:11,12).»

    Ainsi nous dit A.R. Kayayan, (Révolution ou Rédemption): « Il est vrai que le refus du mal comme une fatalité inévitable et la révolte contre les maux qui accablent les hommes et les injustices dont ils sont victimes, peuvent être parfois la seule attitude correcte et courageuse ». « Jusque dans les plus hautes régions de l’échelle sociale se pratiquent les plus honteuses énormités », disait le grand prédicateur C.H. Spurgeon, (Revue « Le Phare », février 1978), qui ajoute: « Des hommes de grand nom, de grande naissance, influents, haut placés, qui appartiennent à ce qu’on appelle les classes supérieures de la société et qui habitent de somptueuses demeures, ont causé la perte de plusieurs malheureuses créatures ». Kayayan continu en nous indiquant des faits indéniables que nous voyons se révéler de plus en plus: « Un certain nombre de professionnels de la justice, depuis les préposés à l’ordre public, en passant par les avocats médiocres jusqu’à ceux qui occupent les plus hautes fonctions, semblent se serrer les coudes pour créer des conditions favorables au désordre et à l’insécurité »…
    A Christ seul soit la Gloire

    ACCUEIL – BIBLES – DICTIONNAIRES – CONCORDANCES – DOCTRINES – HISTOIRE – ARTICLES – CONFESSION DE FOI – JURIDIQUE – ORDINATEUR ET SÉCURITÉ

    GLOSSAIRE – LIVRES – QUI NOUS SOMMES – ATLAS BIBLIQUE – ALERTE SECTES – FILMS ET VIDÉOS – TÉLÉCHARGEMENTS – LOGICIELS – T’CHAT – CONTACT

    Le Gouvernement:

    Ennemi exécrable du Chrétien

    par: Jean leDuc

    TABLE DES MATIÈRES

    Chapitre 1 : Démocratie ou Démoncratie?

    Chapitre 2 : Le Culte de l’Empereur et les élections

    Chapitre 3 : Les Jésuites et le Socialisme

    Chapitre 4 : Le Christianisme et l’État

    Chapitre 5 : Le Chrétien et les Impôts

    Chapitre 1

    Démocratie ou Démoncratie?

    Nous entendons par « Gouvernement », la forme politique qui régit un État et détient le pouvoir exécutif ou administratif. La forme de pouvoir pratiquée dans l’État moderne qui régit les lois civiles et économiques de la Société se nomme la Démocratie, définit comme: « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ». Elle est un système politique dans lequel les citoyens sont supposés être égaux devant la loi telle que proclamée dans la Constitution. Ceux-ci sont appelés par toutes sortes d’impressions trompeuses, à désigner par vote lors des élections, les titulaires de l’autorité publique qui ont réussit à les duper le plus. Il nous est dit que la Démocratie, quoique déficiente, soit la meilleure forme de gouvernement qu’on puisse avoir. Considérant le piètre état de notre société, les abus de pouvoir et la corruption des politiciens avides de richesses et de gloires; nous devons regarder la Démocratie comme « un fléau » plutôt qu’un bienfait. Celui qui refuse de voir ceci est vraiment aveugle et sans espérance. Le pouvoir économique des grandes entreprises en vient infailliblement à dominer le pouvoir politique et, malgré les apparences, on est en réalité en face d’une « ploutocratie » où les riches oppriment les pauvres sans relâche.

    Généralement, « les marginaux » de la société, sont les pauvres; tellement que nous pouvons dire: « si la nécessité est la mère de l’invention, la pauvreté est la mère des marginaux ». Qu’il existe différentes catégories de marginaux est incontestable. La société les appelle des criminels, mais la Bible les appelle des pécheurs, comme tous le sont sans exception selon qu’il est écrit: « Il n’y a point de juste, pas même un seul. Nul n’est intelligent; nul ne cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul » (Rom.3:10-12). Aujourd’hui dans notre monde dit civilisé et illuminé, notre système de Démocratie a créé une nouvelle distinction de marginaux considérés comme les pires indésirables d’une société: les malheureux réduits à dépendre de l’AIDE-SOCIALE. Dépersonnalisé par les Élites politiques qui exercent l’autorité, ceux-ci sont traité pire que des animaux par les agences du Gouvernement qui en font les esclaves de la société, par les soi-disant « bons citoyens », et honteusement, par ceux qui ont l’audace de se dire Chrétien.

    On classifie les assistés sociaux injustement et peut être même envieusement, comme des parasites de la société qui délibérément et effrontément vivent au crochet d’autrui; lorsqu’en réalité, ce sont les politiciens qui en sont les parasites et qui ont créés la situation déplorable dans laquelle se trouve les défavorisés. Les assistés-sociaux sont montré du doigt et méprisé par les Élites et ceux de la classe moyenne. L’opinion publique les écrase; ils savent qu’ils sont devenus un objet de dégoût pour leurs semblables. Plusieurs de ces infortunés vivent dans des conditions de vie les plus abjectes, à cause qu’ils sont poussé dans une existence honteuse et dégradante propice aux crimes et aux péchés. Il n’y a aucun doute que dans notre société démocratique, les pauvres sont discriminés et n’ont aucun droit ni aucune protection. En effet, ici même au Canada qui se veut le champion des droits de la personne, les droits des pauvres ne sont même pas enchâssés dans la loi (Journal « Le Droit », Samedi 4 Janvier, 1997). Ainsi les politiciens ou « poli-ti-chiens », comme dit un artiste québécois, rendent le pauvre responsable de sa situation pour éviter que les gens questionnent les structures sociales et économiques qui font du défavorisé un être non productif. En fait, le plus grand crime de la société n’est pas le meurtre ou le viol, mais la pauvreté. Celui qui a commis un meurtre est mis en prison, souvent seulement pour quelques années, où il est logé, chauffé, nourri, couché, habillé gratuitement. Mais le pauvre a de la difficulté à se loger convenablement, même souvent il est refusé ce droit essentiel à son existence et se retrouve sur la rue. Il se procure sa nourriture de peine et misère et souvent il doit s’en passer. Il porte des vêtements qui sont parfois tellement usé qu’ils tombent en lambeaux. Il est délaissé aux inquiétudes constante d’être sans revenu, tout en étant harcelé par le gouvernement pour payer ses impôts sous peines d’être enlevé ses piètres moyens d’existence. En hiver, plusieurs de ceux qui n’ont pu résister et qui ont été complètement abandonné sont retrouvé mort sur la rue, gelé par le froid.

    Le combat de simplement exister dans une société corrompue, déboussolée et spirituellement banqueroute; porte les plus tenaces des marginaux à la rébellion et à la révolution pour survivre. Ceci ne peut être autrement, car le Gouvernement n’est que la structuration systématique de l’injustice de l’homme qui s’est rebellé contre Dieu. Puisque le cœur de l’homme est tortueux par-dessus tout, et désespérément malin (Jer.17:9); il est évident que le Gouvernement récolte ce qu’il sème et que la Démocratie est plutôt une « Démon-cratie », un système où règne les démons d’un État. Le Dictionnaire Grec-Français de J. Planche, nous dit que le mot « Démon » ou « Daimon » signifie: « un esprit qui, suivant les idées des anciens, présidait à la destinée d’un homme, d’une ville, d’un État: le Démon, le Diable »; tant qu’à « cratie », ce terme vient de « Kratos » et signifie: « force, dureté, violence, empire, et domination ». Nous ne nous faisons donc plus aucune illusion face au Gouvernement de ténèbres qui domine sur nous et se veut le maître de notre destin. Nous le reconnaissons comme ennemi de Dieu, antichrétien, et adversaire de la liberté de la Grâce en Christ.

    Ainsi le marginal de la société qui se converti personnellement à Jésus-Christ, selon l’appel de la Grâce irrésistible, et devient un Chrétien Marginal; est plus apte à reconnaître l’ennemi que le soi-disant bon citoyen de la société. Chaque Chrétien authentique est appelé à combattre spirituellement contre cet ennemi exécrable malicieux:

    «Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices de l’accusateur. Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les autorités politiques et religieuses, contre les dirigeants pervers, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les malices spirituelles dans les positions élevées. » (Eph.6:11,12).»

    Ainsi nous dit A.R. Kayayan, (Révolution ou Rédemption): « Il est vrai que le refus du mal comme une fatalité inévitable et la révolte contre les maux qui accablent les hommes et les injustices dont ils sont victimes, peuvent être parfois la seule attitude correcte et courageuse ». « Jusque dans les plus hautes régions de l’échelle sociale se pratiquent les plus honteuses énormités », disait le grand prédicateur C.H. Spurgeon, (Revue « Le Phare », février 1978), qui ajoute: « Des hommes de grand nom, de grande naissance, influents, haut placés, qui appartiennent à ce qu’on appelle les classes supérieures de la société et qui habitent de somptueuses demeures, ont causé la perte de plusieurs malheureuses créatures ». Kayayan continu en nous indiquant des faits indéniables que nous voyons se révéler de plus en plus: « Un certain nombre de professionnels de la justice, depuis les préposés à l’ordre public, en passant par les avocats médiocres jusqu’à ceux qui occupent les plus hautes fonctions, semblent se serrer les coudes pour créer des conditions favorables au désordre et à l’insécurité ».

    Il est évident aujourd’hui que nos dirigeants politiques sont loin d’être dignes de confiance. En effet, nous apprenons d’avantage qu’il n’y a rien de plus menteur, de plus hypocrites, de plus rapaces, de plus subtils, de plus corrompus que les politiciens élus par un peuple complètement égaré de la vérité. Rousas John Rushdoony, (Christianity and the State), Théologien Réformé contemporain, en reconnaît la vérité de ceci en affirmant d’une manière très lucide ce que le Calvinisme Marginal supporte fortement à savoir que: « La vie politique est le domaine par excellence du mensonge ». Ce qui fait qu’un politicien est nul autre que l’enfant de son père, le Diable, qui est le père du mensonge (Jn.8:44); et que l’État est un mensonge ainsi que sa fondation démocratique. Rushdoony affirme solidement que « l’État moderne est antichrétienne dans son origine, sa conception et son administration ». Regardant toute cette corruption, on aurait tendance à croire que nos dirigeants cherchent leur plaisir dans le malheur et la misère de ceux qu’ils dirigent. Choses certaines, ils ne dirigent pas le peuple vers le ciel; mais vers le plus profond de l’enfer où leur maître les attend. Selon le Dr. Kurt E. Koch, (Le Jour « X »), nos dirigeants qui, de plus en plus font preuve de Dictateur « ont en commun le souci particulier de passer au moule de leurs idées les peuples qu’ils gouvernent ». Mais le Chrétien Marginal refuse de se laisser endormir par ces charlatans, artisans de fables astucieuses qui causent le désordre et l’insécurité. Il tolère le Gouvernement comme un corps mort en décomposition dont la puanteur s’accentue de plus en plus dans les plus hauts échelons de cette charogne politique. la suite sur ; https://levigilant.com/documents/gouvernement_ennemi_execrable.html

    • Jo

      Salut, t’es trop long dans ta réponse, personne ne va lire ! Dommage ! 😉

  34. Gaucher Jean Marc

    Excellents, tous les deux. Merci.

  35. Serge Mullins

    Ce sont de belles intentions mais en fait pas d’objectif…Le seul qui est un vrai politique avec des objectifs clairs et Philippot. une organisation sans but ne sert à rien. L’Hstoire n’attend pas.

  36. marie

    Le Capitaine …un des meilleurs …quand on voit sa formation,son parcours …. Ce dont des hommes comme lui qu’il nous faut : droit, honnête, humain, proche des gens et de plus très cultivé et très compétent !!
    Bravo Capitaine et Vive La France

  37. Renonciat Claude

    Je suis avec attention Alexandre ça démarche me semble honnête … Richard cette minute est bienvenue. Je soutiens tous ceux qui oeuvrent dans le but de sauver la France. Les voyous qui l’ont prise en otage doivent virer … les Ecuries d’Augias sont à récurer. C’est impératif pour libérer le pays. Bon vent de Bretagne …

  38. Guinand

    Décidément vous aimez vraiment les chefs ! Hier c’est un roi dont vous souhaitiez le retour, aujourd’hui c’est le succédané de de Gaulle ! Le combat de Mr Juving n’est pas contestable, par contre, sa stratégie semble très discutable ! N’a t-il pas parlé de hiérarchiser son mouvement populaire pour inciter les forces armées à intervenir ? On retombe dans le pouvoir pyramidal !

  39. Bonbek

    Comment ce Mr Juving aussi poussiéreux que moyen-âgeux pourrait-il proposer une alternative crédible et novatrice à la cupidité de ce système mondial en train de s’effondrer ?

    Un peu de lucidité et d’objectivité SVP, seul le partage de toutes les ressources mondiales permettra l’instauration de justes relations entre les pays et donc la justice puis la paix…. sans ce choix qui s’imposera progressivement, malheureusement, le sort de notre Humanité est bel et bien compromis

  40. Franck EDIMO

    Les romains, ces usurpateurs, voleurs esclavagistes sont nos pires ennemis Capitaine !

  41. Alexandre

    Merci pour ces minutes précieuses et votre engagement incroyable…
    Tutefois, j’ai une question !.
    On ne découvre pas que ce gouvernement et tout le gratin des haut dirigeants, sont des dirigeants Mafieux, car cela dure depuis des années voir des décennies… Effectivement, depuis Macron nous atteignons le sommet de crapulerie…
    Il y a plein de gens que s’insurge contre ces pratiques mais beaucoup ne prennent pas le mesure de la situation et ça à cause, me semble-t-il, d’une seule raison : « la mainmise du gouvernement sur les médias »…
    C’est affligeant, et personnellement, j’ai mal aux oreilles et au cœur dès lors que j’entends ou je lis les nouvelles !
    Malheureusement, tout le monde ne suit pas vos minutes, moi-même je ne suis pas forcément assidu… Donc, la grande question, vous qui êtes un ancien de ce monde, comment inverser la tendance pour que les journalistes, en tout cas, ceux qui prétendent l’être, puissent, enfin, retourner leur veste et se mettre du côté de la vérité ? Est-ce que cela est possible ? Est-ce que vous avez des infos à ce sujet…
    Personnellement, vu comment les manifestations des gilets jaunes, les manifestation pour le climat, les manifestations pour les libertés se sont fait démolir par la police et par les médias. Je ne crois absolument plus aux mouvements populaires pour résoudre le problème… Je crois que cela doit passer par une libération total des médias pour que tout le monde soit informés de la vérité pour que ça bouge…
    Qu’en pensez vous?

  42. Jo

    Merci à la minute de Ricardo de réaliser ce type de rapprochement avec ce type de personne !

    J’aime le discours de Mr Juving Brunet ‘que je nomme pas Capitaine car civil aujourd’hui !) je sens qu’il s’inspire du travail des gilets jaunes (je parle des vrais et non pas des opportunistes, bien sûr !) c’est à dire la mise en place d’un R.I.C. en toute matières !
    Je souhaiterais que Ricardo se rapproche également de personnes comme Etienne Chouard, Fabrice Grimal, Clara Egger, François Asselineau il y en a d’autres aussi moins connus, je vous liasse le soin de faire vos propres recherches. Car il est essentiel comme le stipule Mr Juving Brunet de rassembler. Le tri afin d’avoir des personnes intègres à leurs fonctions se réalisera plus tard l’heure est au rassemblement des forces (de bonnes volontés) de celles et ceux qui veulent faire bouger les choses, qui en ont marre de subir.
    Avant de terminer mon message dont vous en penserez ce que vous voulez je m’en tape, je vais vous donner ce qui m’a fait avancer une grande partie de ma vie afin que vous puissiez éventuellement vous en inspirer comme j’ai pu le faire =
    ETRE ET DURER – BIEN FAIRE ET LAISSER BRAIRE – QUI OSE GAGNE – AU DELA DU POSSIBLE ! Bien à vous !

  43. Franco le Patriote

    Cher Richard,

    Merci et bravo à notre ami le Capitaine.

    Il faut absolument faire l’Union Sacrée, avec des personnes patriotes souverainistes humanistes comme : Florian PHILIPPOT, François ASSELINEAU, Nicolas DUPONT-AIGNAN, Martine WONNER, Michèle RIVASI, Stéphane RAVIER, Serge PETITDEMANGE, fondateur de Renaissance de la République Française, et j’en passe et des meilleurs.

    VIVE LE FREXIT et VIVE LA FRANCE !!

    WWG1WGA 🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽🗽

  44. Marie

    Bonjour à tous.
    L’idée d’une nouvelle monnaie est intéressante, néanmoins elle ne peut être créée que par une banque centrale, la monnaie libre actuelle qui existe déjà, c’est de la cryptomonnaie dépendante du numérique et forcément du courant électrique.
    Une vraie monnaie qui a de la valeur doit être faite à partir de métaux comme l’or et l’argent sous forme de pièces frappées d’une effigie comportant une valeur marchande et pour faciliter les échanges avec de la monnaie or ou argent, il faudrait créer une banque spécifique et privée, çà va de soi…
    Idéalement, il faudrait créer une monnaie parallèle et facilement négociable, vaste programme…

  45. J.

    IL NE VA RIEN FAIRE CE JUJU ! IL EST MANIPULÉ ET CHINOISÉ ! RICARDO IL FAUT ARRÊTÉ DE L’ÉCOUTER.

  46. Acheter des « Franc Libre » (initiative du Capitaine JUVIN BRUNET) et rejoignez le réseau SOLARIS et les autres réseaux qui se mettent en place, faisons un bloc si puissant, intelligent, éthique, moral, bienveillant, que les gens suivrons et apprendrons à nos côtés tout se qui se met en place. Face aux violences de nos gouvernants, créons une Alliance, créons l’Alliance !

  47. robin

    il me fait un peu penser à Remy Daillet W….
    la cravate en plus…dommage que la cravate soit un signe de soumission à ses chefs…..
    néanmoins j’ai envie d’y croire, d’y accorder une peu de confiance, et de rejoindre les rangs des résistants,
    pour la monnaie, j’opte plutôt pour l’argent métal de nos bonnes vieilles pièces. 5fr, 10 fr, 50fr etc….semeuse et hercules….elles auront toujours de la valeur…et permettent déjà certains échanges, troc, allez fouiller vos tiroirs et vous trouverez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension