Posté le 22/07/2022
9582 vues
Partager sur ...

80 commentaires

  1. FIN

    C’est tout à fait ce que je tente de faire, m’entourer des gens que j’aime avec lesquelles je peux partager mon existence

    • eric Brunet

      Entièrement d accord Richard même mes parents son dans le deni qu ils se débrouille 👍👏

      • Étienne

        Cette minute tombe à pic et répond à mon questionnement du jour. En vous écoutant je sais que j’ai eu raison de mettre en spam ce matin 3 personnes que j’ai considérées comme mes amis et qui en fait me font du mal
        Belle synchronicite

      • Vos parents ont sans doute mon âge , il ne faut pas les laissé tomber .Ils doivent regarder que la TV ou ces journaleux savent s’y prendre pour manipuler les gens comme macron ce grand pervers. Mais qu’ils n’oubli pas que lui les vieux il sans fou royalement il les à tués a coup de rivotril dans les ehpads et hôpitaux car ils ne les soignaient pas tout comme ils continu à le faire .🙏🙏🙏🙏

    • Marie-France

      Oui il y a déjà un bon moment que je n’agis plus dans ce sens. Advienne que pourra 🙏

    • Patricia

      Pas facile quand il s’agit de son propre père, merci Ricardo d’être là

    • Steed

      Alors je suis d accord avec toi Richard à ceci près que ce Covid a divisé les gens nous nous l avons compris. Mais quand il s agit de son conjoint que l on sent “différent” mais pour laquelle on éprouve encore quelque chose et bien malgré cette différence faut il tout envoyer promener ou se “battre” pour rester ?…

      • Les pensées, les connaissances ont disparues c est une évidence.
        Nous qui informons faisons peurs aux gens qui sont dans le déni .
        Nous les saoulons
        Amis , familles , connaissances …..
        Personne e sait comment cela se terminera

        • ka

          Steed… vous avez déjà votre réponse au fond de vous. Bientôt… elle s’imposera par elle même. Avec toute ma Compassion.

      • Monique S.

        Bonjour Steed,
        Non… je ne pense pas qu’il faille briser une union pour une question d’ IDÉES divergentes…
        Aussi longtemps que d’autres « points » fonctionnent bien…
        Il faut s’exprimer, calmement … et dire :
        – Je ne suis pas d’accord avec toi sur ce point, MAIS je t’apprécie beaucoup pour ci ET pour ça…
        – Nous passons de très bons moments ensemble.
        – Si cette question nous divise, n’en parlons plus, ne nous prenons pas le chou avec ça…
        Et continuons à avoir des gestes et des attentions aimables l’un-e envers l’autre !
        .
        Il existe de sympathique petits bouquins pour prendre conscience – parfois – de notre manière « toxique » de parler …
        Mais, attention de ne pas « se changer » tout-e seul-e… en laissant le/la partenaire « largué-e »…
        Parlez-en encore… Dites :
        – On devrait essayer… Qu’en penses-tu ?
        Etc.

        • Bonjour Monique,
          Je suis tout à fait d accord avec vous même si c est difficile et laborieux ça vaut le coup d’essayer pour les gens que nous aimons parfois on peut être surpris du résultat.
          Merci à vous tous
          Bisou de Toulouse

    • Smeu

      Oui Richard, il faut le dire, NOUS NE SOMMES PAS D’ACCORD !!! ET ON VA LEUR FAIRE PAYER !!! AU SENS PROPRE COMME AU SENS FIGURE !!! (enfin…, c’est mon souhait). Et merci encore d’être là.
      Tenez bon, avant la victoire !

  2. Dominique-Françoise ENREILLE-FOURNIER

    Il faut se protéger de ces « nuisibles » en les ignorant. Tous les cailloux que la vie sème sur notre passage nous rend plus fort.

  3. Decemme

    Bonjour richard
    Eh oui il ne sert à rien de vouloir éveillé l’autre car pas sur la dimension de compréhension que se soit au niveau familial ou autre comme tu dis richard
    Pour j’ai essayé cela il y a déjà une 20 année maintenant je laisse faire
    Bises à toi et Natacha

    • John Carter

      Totalement d’accord avec vous.
      Il est important de se respecter soi meme mais aussi les autres.
      En respectant le choix de chacun, nous laissons la porte ouverte a de futures discussions lorsque la graine aura germe.

  4. Bonjour Richard,
    Tout à fait d’accord avec vous sur le principe… si ce n’est qu’il ait parfois difficile voire impossible d’éviter certaines personnes nuisibles: entourage familial toxique, manager irascible, voisins belliqueux, etc. Comment éloigner ces nuisibles? J’ai appliqué votre principe, j’ai pris la fuite quand je pouvais, et j’ai réalisé que les nuisibles sont légion. Ne pas rester avec ceux qui ne sont pas prêts à vous aimer, c’est du bon sens mais il faut prendre conscience que pour être aimé, il faut être aimable, et pour être aimable, il faut avoir été aimé… déjà dans l’enfance. Nous devons tous faire un travail sur nous-même pour mieux nous connaitre, pour nous accepter enfin tels que nous sommes… et peut-être nous aimer (pas dans le sens narcissique du terme bien sûr!): « Seul quelqu’un qui s’aime lui-même ne fera pas de mal à autrui » (Bouddha) Très belle journée à tous.

    • Sylvain

      Entièrement d’accord avec toi Richard ! C’est ce que je fais à présent. Il faut continuer à avancer ! Tant pis pour ceux qui restent dans le déni (toute ma famille), ils ont fait leur choix. Je les laisse sur le bas côté, ils ne veulent plus avancer, je pense qu’ils sont perdus à jamais parce que trop fier pour reconnaître pour certains qu’ils ont fait le mauvais choix. Finalement je les comprends un peu mais je ne les excuse pas car je n’ai cessé de les mettre en garde mais en vain. Ils ne peuvent plus dire qu’ils ne savaient pas !

    • EedeS

      Le Saint Détachement Monsieur Boutry, pour remettre tout dans l’ordre Le Seigneur et que nous puissions retrouver, nous, créatures, l’ordre et le rang pour lequel nous avons été créées.
      Tout est dans le Livre du Ciel.

      Soyez bénis !

  5. Sol Ange

    Le meilleur service que l’on peut se rendre, c’est d’être bien avec soi-même. Tous ne sont pas sur le même chemin au même moment et au même endroit. Faut-il attendre tout le monde. Bien-sûr que non. Si la rencontre ne se fait pas aujourd’hui, elle se fera peut-être demain ou jamais mais ce n’est pas si grave. Parfois les relations , même non recherchées nous révèlent par nos réactions. « Tous des cons » ou « trop négatifs » car on essaye de faire des autres un clone de nous-même. Alors que nous sommes tous là pour expérimenter sans juger l’autre. Même si parfois la tentation est grande ;O)

  6. Patrick

    Bonjour Richard,
    Oui Richard très juste tes propos.
    Mais , pratiquer le lâcher prise n’est pas toujours facile quand on est frappé de plein fouet dans sa dignité, son travail, sa famille, ses « amis  » …
    Il ne faut pas hésiter à lancer des graines de vérité qui pourront peut-être un jour germer sur des terres les plus incultes qui soient.
    Mais à chacun SA vérité….
    Au bout du bout du bout…, seul DIEU nous JUGERA dans l’ultime initiation de notre vie !!!!!
    Merci Richard pour ta minute…
    Bonne journée à tous

  7. NATHALIE

    Oui Richard, les toxiques on les garde loin de soi. Il ne sert à rien de convaincre ou d’éveiller des gens qui ne le souhaitent pas savoir et préfèrent garder la tête dans le sable. J’en ai fait l’amère expérience. Le tri sélectif se fait ainsi naturellement !

  8. Viau

    Je suis tout à fait en accord avec ce que vous dites. Je l’ai d’ailleurs fait moi-même immédiatement au début de la crise; je me suis débarrassée (avec peine bien entendu, quoique…) de tous ceux et celles qui étaient dans la noirceur. Pas besoin d’eux dans ma vie. Bonjour du Québec!

  9. Catherine Villon

    C’est bien ce que je fais…en conséquence je suis quasi seule aujourd’hui, (1 amie et mon chien 💞) je l’assume mais ce n’est pas tjrs facile à vivre.

  10. Christine

    A 200 pour cent avec vous….le bonheur est à l’intérieur de nous…en aucun cas nous ne pouvons faire celui des autres…surtout celui de ceux qui « dorment » profondément….bien à vous…

  11. Jacques

    J’ai adopté successivement les postures suivantes : « être aimable » : souffrances subies. « Fuir les nuisibles pour avoir la paix » fuite sans fin et dépression.
    Ala fin j’ai accepté la réalité de la vie : « être constamment prêt au combat » et s’en réjouir !

  12. Autissier Colette

    Exact Richard, pas facile de fédérer!!!! très peu de personnes sont désintéressées financièrement (en gros ne jamais parler argent) peu se contentant de ce qui leur est nécessaire pour vivre simplement. L’envie de posséder plus que son voisin c’est le propre de l’homme, mais cela tue la sincérité, la recherche du bonheur avec ce que l’on possède. C’est tout simplement l’être humain, il faut faire avec!!!!!

  13. Bonjour !!
    Vous avez absolument raison, j’ai vécu il y a quelques années une histoire très délicate et j’ai perdu des êtres chers. A essayer de raisonner des personnes obtues, j’ai perdu du temps, de l’argent et pire encore des sentiments.
    J’y pense et puis j’oublie……
    La vie est très dure et très belle en même temps.
    Prenez soin de vous !

  14. Leclerc

    Je n’en suis pas si sûr… Jésus ne s’est-il pas acharné avec Judah.. et l’histoire de la tortue qui aide le serpent à traverser la rivière.. c’était une tortue, je sais plus!?

    • philippe

      Bonsoir,c’était un scorpion,et la tortue n’aurait pas dû l’aider à traverser la rivière,puisque qu’il l’a trahie;quant à vouloir avoir la grandeur du Christ,bon courage…

  15. Paule

    Les nuisibles, les toxiques, ce sont des personnes qu’il faut oublier, ignorer et ne pas leur laisser la moindre emprise sur soi.

  16. barollo

    bonsoir ricardo,
    il ne s’agit surtout pas de vouloir convaincre envers et contre tout. il s’agit d’être et ce grand bouleversement du genre humain nous rapproche de l’essentiel: l’amour.
    sans dogmatisme de ma part, je me réfère depuis longtemps dans mon quotidien, aux 5 accords toltèques qui sont:
    garde la parole impeccable, quoi qu’on dise de toi ne le prend pas de façon personnelle, ne portes pas de jugement et pose la question, fais toujours de ton mieux et enfin doutes de tout et surtout de toi pour entrevoir la vérité. C’est simplement juste et un travail de toute la vie. restons en lien.

    • yolande29

      oui, c’est comme les 3 petits singes… j’essaie, mais je me plante souvent…! bah…

  17. Gisou

    Tout à fait d’accord avec vous…. En d’autres termes:
    inutile de forcer à boire à un âne qui n’a pas soif…

    Cette minute me fait penser à cette citation de Pablo Picasso:
    « Ne contredit jamais un con; si tu attends un peu, il le fera lui-même »

    N’est-ce pas ce que nous vivons actuellement?

    Quant à nous, choisissons les sentiers paisibles dans la vie, et laissons chanter beaucoup le silence dans notre coeur, et nous vivrons heureux…

  18. Etienne

    Tout à fait d’accord et à appliquer aussi aux médias toxiques. Éteignez vos télévisions 😉.

  19. Nadine

    Partager avec ceux qui parlent la même langue ,c est tellement simple alors

  20. Elisa

    Tout à fait d’accord avec vous Ricardo….c’est important aujourd’hui de faire des choix sensés et d’évoluer dans nos façons de percevoir . De tout coeur avec vous. Elisa

  21. Francis

    Il y a un principe biblique qui répond à ta question Ricardo.
    Proverbe 26
    4Ne réponds pas à l’insensé selon sa folie, De peur que tu ne lui ressembles toi-même. 5Réponds à l’insensé selon sa folie, Afin qu’il ne se regarde pas comme sage.…

    Toute la sagesse dans la situation que tu évoques est dans ces 2 phrases.

  22. Alain

    Bonjour Richard,
    Exactement..!
    Surtout que cela prend de l’energie , »vampirise »..!
    Oui,s’en séparer si c’est le cas..!
    Cdt
    Bon courage
    Alain

  23. Ma singularité m’a fait connaître presque toujours le problème inverse car je n’ai jamais cessé de décevoir. Je n’ai jamais eu à chasser les nuisibles, ils se sont chassés tout seuls et les pas nuisibles tout autant !
    Avant tout le fait d’être poète, même sans jamais vraiment vendre un seul recueil, m’a garanti une solitude souveraine. Tout le monde a toujours tenu courageusement à me dire que c’était bien ce que j’écrivais mais quant à l’acheter, horreur totale !
    Montré du doigt dans la petite ville la plus proche de mon village en tant que prodige de ma classe et de mon école en secondaire avec au tout début un record jamais égalé de presque 95% des points, mon échec ou plutôt mon inadaptation complète de paysan à l’université de la grande ville et l’échec retentissant qui en résulta firent retomber le soufflé pour longtemps.
    Je ne fus entouré d’amis ou supposés tels qu’une seule fois dans mon existence: après avoir épousé une jolie doctoresse en médecine, je me retrouvai à ma propre surprise, d’examens de promotion en examens de promotion, et ce sans aimer ce travail alimentaire qui ne me correspondait pas, au cœur même de l’administration belge des contributions (impôts), conseiller direct de son directeur général mais quand, chargé du brouillon de la réforme fiscale souhaitée par le gouvernement conservateur, je proposai sans rire ce qui était à mes yeux élémentaire bon sens, imposer aussi les très riches et en proportion de leurs capacités, j’en fus bien entendu sur-le-champ éjecté et tous ceux qui, me voyant devenir haut fonctionnaire, personnage influent de l’état belge, avaient commencé de me cirer les pompes abandonnèrent vite fait leur brosse à reluire et changèrent désormais de trottoir à ma vue. Dois-je ajouter qu’une fois ainsi sacré à jamais honte de famille et de société le divorce lui aussi suivit prestement ? Rions peu mais rions bien.

  24. Christian

    « La guerre de tous contre tous » voilà le résultat de ces deux années de pandémie me disait un collègue lors d’une conversation sur le sujet. C’est vrai cette crise du Covid même si elle a su nouer des liens elle a surtout mis les gens les uns contre les autres créant deux mondes irréconciliables qui maintenant se trouvent face à face .Mais n’était- ce pas là le but finalement que de créer le chaos dans une société déjà déboussolée pour préparer le nouveau monde, ce monde que nous ne voulons pas et que l’on nous impose à grands coups d’injections.

  25. Beteille alain

    Profondément vrais je suis en accord avaec vous.

  26. Gérard TARALL

    La présente minute de Ricardo, confirme le point de vue que je développais ce jour, dans mon mail de 12h54 (en commentaire de la vidéo de Pierre Chaillot : « Le test COVID est une immense arnaque »).
    https://www.businessbourse.com/2022/07/21/pierre-chaillot-de-la-chaine-decoder-leco-le-test-covid-est-une-immense-arnaque/

    Commentaires du CCA :
    « Et cette arnaque se poursuit grâce aux collabos de l’oligarchie occidentale, dont les médias mainstream, les médecins et personnalités en conflit d’intérêt, les néonazis parlementaires, les citoyens en manque d’autonomie de pensée (secte de Davos, adeptes de macronescu-renaissance …), et tous ceux qui surestiment leurs capacités cognitives, et qui prétendent qu’ils ont raison, tout en étant dans l’incapacité d’apporter des arguments cartésiens (qui se réfèrent à des faits vérifiables et non à des croyances et/ou à des réactions émotionnelles injustifiées) !

    Compte tenu que nous sommes entrés dans une période de chaos orchestrés par l’oligarchie barbare occidentale, ne perdez pas de temps avec les neuneus !
    Organisez plutôt des collectifs locaux, avec les gens qui ont compris que dans la période qui s’annonce, il est plus important de s’entraider, plutôt que de parader.
    Vos collectifs doivent cependant veiller à ne pas être instrumentalisés, donc à ne pas permettre l’entrisme, et à se consacrer uniquement à aider les citoyens en difficultés (notamment ceux qui expriment le désir d’être conseillés) !

    Si dans votre commune, les citoyens sont majoritairement endormis (voire compromis, et oui ça existe, même au niveau des conseils municipaux), regardez ce qui se passe aux alentours … ou même plus loin. Aujourd’hui des Français échangent avec d’autres pays (non UE pour la majorité), pour analyser l’évolution de la dégradation de la situation et envisager des possibilités de concertations, d’aides, voire d’exodes.

    « Laisse partir ceux qui te font mal » dit Ricardo ! »
    J’ajoute : « ne perdez pas votre temps avec ceux qui ont choisi le camp du mal, même s’ils vous épargnent personnellement » ! Incitez vos interlocuteurs à se tenir informés de l’accroissement du nombre de personnes conscientes de la réalité et de la gravité de la guerre engagée par l’oligarchie occidentale, contre les peuples !

    Gérard TARALL / CCA / 22-07-2022

  27. Debeugny

    Absolument d accord avec vous Richard
    Je pratique depuis le début du coronacircus

  28. Michel

    Oui, d’accord avec toi Ricardo. La crise sanitaire m’aura appris que vouloir convaincre est du temps et de l’énergie perdue. Ne reste-t-il donc qu »à « prêcher les convertis » ou ne plus prêcher du tout ? Sans doute. On peut juste témoigner de ce qu’on vit, sans attente d’être approuvé ni parfois même compris. Simplement pour la joie d’être et d’exprimer qui on est. Le reste ne nous appartient pas.

  29. damiens

    pas facile c’est vrai mais c’est aussi une façon de respecter l’autre.

  30. Marie-Pierre

    Merci Ricardo pour cette belle minute. Oui, faire attention de ne pas perdre trop d’énergie et prendre soin de soi et de son entourage.
    Pourquoi s’user dans l’attente d’être comprise ou entendue ?
    L’être humain a souvent tendance à ne penser qu’à sa pomme… Il s’agit donc de faire simplement ce qui nous paraît juste dans ce contexte très particulier, dans ce cirque…
    Je ne m’empêche pas de parler quand je sens que cela peut être entendu ou que cela peut être utile, sinon je me tais. Et puis il y a aussi la solution de prendre le large un moment quand c’est trop dur à supporter. Il s’agit vraiment de se préserver pour tenir au long cours. Cela fait déjà plus de 2 ans que cela dure. Entre le corona, la guerre, le climat, l’énergie etc…
    Surtout ne rien lâcher. Il y a ceux qui suivent mais beaucoup ont résisté. Ils ne s’y attendaient pas…. On va y arriver !
    Bien amicalement

  31. josiane

    Cher Richard, je suis bien entendu d’accord avec vous et d’ailleurs avec tout ce que vous exprimez dans chacune des « minutes » que j’attends tous les jours, je fuis les gens toxiques , quelques douloureuses expériences m’ont appris à les détecter très vite et à les fuir !
    Je t’embrasse de tout mon coeur,
    Josiane

  32. Steed

    Alors je suis d accord avec toi Richard à ceci près que ce Covid a divisé les gens nous nous l avons compris. Mais quand il s agit de son conjoint que l on sent “différent” mais pour laquelle on éprouve encore quelque chose et bien malgré cette différence faut il tout envoyer promener ou se “battre” pour rester ?…

  33. Lolo

    Dans la Bible,c’est écrit que le docteur sert pour ceux qui sont malades et non pour ceux qui sont en bonne santé,,,,S’entourer de gens positifs,qui nous aime bien,biensûr ça donne un bienfait fou,mais…..on est là ,sur cette terre pour faire entendre la bonne nouvelle,celle qui donne la vraie paix et …qui chauffe le cœur…..à ceux qui en ont le plus besoin,les malades,ceux qui ont la rage au cœur,et…veulent nous détruire,car ils sont détruits eux mêmes…Aller quand même vers eux,mais sans trop insister….Jetez le grain,et partir ….Et si ils nous rappelle,alors on sentira une grande joie d’avoir pu aider un frère en détresse….ne lâchez jamais…..

  34. daniel's

    J’ai observé la convergence des soi-disant signes des temps depuis que quelqu’un m’a remis “Late Great Planet Earth” de Hal Lindsey, il y a de nombreuses années. Ce livre a attiré mon attention ! Depuis lors, je suis fasciné par la façon dont la prophétie biblique s’accomplit maintenant depuis plusieurs décennies.

    L’apocalypse est dans l’air !
    Mais ces dernières années, les choses se passent si vite que les observateurs de l’époque n’arrivent pas à suivre.

    C’est comme si les quatre cavaliers de l’apocalypse étaient maintenant sortis de l’étable, mais qu’ils ne pouvaient pas faire leur apparition globale avant que l’Église ne soit rappelée à la maison lors de l’enlèvement.

    La Bible est claire :
    Nous serons avec Jésus au paradis avant que ces cavaliers n’entament leur périple mortel sur la planète Terre.

    Voici une liste très courte de choses que je note en cette année 2022, indiquant que le temps s’écoule et que nous serons emmenés très bientôt.

    Nous voyons déjà la formation de ce Nouvel Ordre Mondial à venir à travers les Nations Unies et le Forum Economique Mondial (WEF). Sans tirer un seul coup de feu, ils ont gagné l’allégeance de la plupart des dirigeants mondiaux pour leurs plans marxistes visant à asservir les peuples du monde. Les mondialistes croient qu’ils ont les moyens de remodeler le monde, conformément à leur programme, grâce à l’influence qu’ils ont acquise sur les dirigeants mondiaux de notre époque. Un gouvernement mondial unique verra le jour une fois que l’Église sera partie ! Les acteurs sont en place.
    Trois mots dans la Bible m’ont sauté aux yeux récemment : “sans affection naturelle” (2 Tim. 3:3). Cela arrive à une dernière génération. Mais, qui aurait pu imaginer que la société d’aujourd’hui célèbre le mouvement trans, le mariage homosexuel, et le massacre des enfants à naître ? Tout cela fonctionne “sans affection naturelle”.
    Et ces questions sont une obsession de la gauche ! Ils aiment toutes les aberrations imaginables. Ceux qui défendent les valeurs bibliques, comme les groupes pro-vie, font l’objet d’une attaque littéralement violente !

    Ce même passage commence en parlant de “temps périlleux”. Bien sûr, nous avons connu des temps périlleux depuis la Première Guerre mondiale. La destruction de la Seconde Guerre mondiale était impensable. Mais maintenant, le leader lunatique de la Russie menace le monde avec des armes nucléaires. Plus de 40 guerres ou conflits graves font rage dans le monde en ce moment, déplaçant des millions de personnes et impliquant souvent des circonstances qui sont, en effet, périlleuses.
    Permettez-moi de m’attarder un instant sur les problèmes économiques, l’inflation et la famine, dont il est prophétisé qu’ils se produiront pendant la 70e semaine de Daniel, ou Tribulation, le “temps de la détresse de Jacob”. Ne sommes-nous pas en train d’assister à la mise en scène de ces événements ?
    À l’approche de l’”apocalypse” alimentaire, les peuples les plus pauvres souffriront comme ils le font toujours. Mais il est à craindre que la douleur ne remonte rapidement la chaîne alimentaire mondiale. Cela entraînera une recrudescence des turbulences politiques, des crises humanitaires et de l’instabilité mondiale.

    Ajoutez à cela la pénurie d’engrais et le mot apocalypse est, en effet, approprié et pas trop utilisé ici. Le sentiment des agriculteurs américains s’est effondré en mai, les producteurs étant devenus anxieux quant à la santé financière de leurs exploitations. Plus de 60 % des agriculteurs prévoient que les prix des intrants agricoles seront au moins 30 % plus élevés cette année qu’en 2021.

    Il faut ajouter à cela la destruction mystérieuse de plusieurs usines de transformation alimentaire et, en juin, la mort de milliers de bovins à cause de la chaleur excessive – ou s’agissait-il d’un acte criminel ?

    Toujours en juin, le marché boursier en plein essor a plongé et le président de la Fed, Jerome Powell, a admis qu’elle envisageait de remplacer l’argent liquide par une monnaie numérique.

    Le cheval noir est certainement prêt à partir !
    Pour être franc, les économies du monde entier sont au bord de l’effondrement. Le PDG de JP Morgan Chase, Jamie Dimon, met en garde contre un “ouragan économique à venir”. Il déclare : “Pour l’instant, c’est plutôt ensoleillé, les choses vont bien. Tout le monde pense que la Fed peut gérer la situation, mais l’ouragan est là, en bas de la route, et il vient vers nous. Nous ne savons pas si c’est Superstorm Sandy ou Andrew. Vous feriez mieux de vous préparer.”
    Comment ne pas évoquer l’apostasie qui fait rage, les loups parmi le troupeau et la doctrine des démons qui prospèrent dans de nombreuses églises aujourd’hui ? Ce triste état des affaires de l’église est peut-être l’un des signes des temps les plus significatifs.
    En mai, nous avons appris qu’une nouvelle étude du Cultural Research Center de l’Arizona Christian University a révélé que seulement 37% des pasteurs chrétiens en Amérique ont une vision biblique du monde. Un réveil spirituel est nécessaire dans la chaire tout autant que dans les bancs d’église ! Imaginez que les deux tiers de nos pasteurs (toutes dénominations confondues) n’ont pas une vision biblique du monde !

    Israël fait résonner les tambours de guerre. Face au développement continu de la capacité nucléaire de l’Iran (elle y est presque), l’armée de l’air israélienne a développé une nouvelle capacité pour faire voler ses avions à réaction F-35 d’Israël vers l’Iran sans avoir à les ravitailler en vol.
    Ce développement renforce les capacités de l’IAF et intervient alors que l’armée israélienne a intensifié ses préparatifs en vue d’une frappe contre les capacités nucléaires de l’Iran – un scénario possible dès cet été ! Il s’agit peut-être du développement géopolitique le plus stupéfiant de 2022, plus grave encore que l’invasion brutale de l’Ukraine par la Russie.

    Ajoutez à cela l’effondrement du gouvernement israélien en juin. On dit que Joe Biden et son administration feront tout ce qu’ils peuvent pour empêcher le retour de Benjamin Netanyahu, l’un des meilleurs dirigeants d’Israël.

    Je n’ai fourni que quelques points que j’ai gardés à l’œil ici en 2022 et qui me disent que le Roi arrive d’un jour à l’autre. Je pourrais en citer des dizaines d’autres.

    Nous nous dirigeons vers la Tribulation, le “temps de la détresse de Jacob”.
    Et tandis que les croyants peuvent se réjouir de notre destination, rappelez-vous que les situations ci-dessus contiennent beaucoup de souffrance et de perplexité au niveau mondial. Et les êtres humains ne peuvent pas résoudre ces problèmes. C’est pourquoi le mot “perplexité” est vu dans Luc 21:25.

    Le Roi des Rois doit revenir pour établir Son Royaume terrestre sur la terre et nettoyer le chaos, la confusion et la consternation provoqués par l’Antichrist et ses sbires. La scène se met en place maintenant. Le rideau du dernier acte pourrait se lever d’un jour à l’autre.

    Source

    Traduit par PLEINSFEUX

    close
    Ne manquez rien !
    Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

    Adresse e-mail *
    Adresse e-mail *
    Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
    En savoir plus dans notre politique de confidentialité

  35. Claudia

    À 100% d’accord avec vous Richard !
    Ces personnes toxiques nous aspirent notre énergie.
    Merci 🙏 Richard & Natacha

  36. daniel's

    Le Top 10 des choses les plus effrayantes et les plus dystopiques poussées par le Forum économique mondial.
    #10 Pénétrer les gouvernements
    # 9 Contrôler les esprits à l’aide d’ondes sonores
    # 8 Pilules contenant des micropuces
    #7 Faire l’éloge des confinements massifs
    #6 « Jetez un coup d’oeil au futur »
    # 5 Pousser pour une grande réinitialisation
    #4 « Recalibrer » la liberté d’expression
    #3 Suivi de vos vêtements
    #2 « Les smartphones seront dans votre corps d’ici 2030 »
    # 1 « Vous ne posséderez rien. Et vous serez heureux. »
    En conclusion. https://pleinsfeux.org/forum-economque-mondial/

  37. philippe

    https://t.me/leurplan/7451

    « BRUTAL ces mots de l’acteur Anthony Hopkins : Laisse partir les gens qui ne sont pas prêts à t’aimer.

    C’est la chose la plus difficile que tu auras à faire dans ta vie et ce sera aussi la chose la plus importante.

    Arrête d’avoir des conversations difficiles avec des gens qui ne veulent pas changer.

    Cessez d’apparaître pour les personnes qui n’ont aucun intérêt à votre présence.

    Je sais que ton instinct est de tout faire pour gagner l’appréciation de ceux qui t’entourent, mais c’est une impulsion qui vole ton temps, ton énergie, ta santé mentale et physique.

    Lorsque vous commencez à vous battre pour une vie avec joie, intérêt et engagement, tout le monde ne sera pas prêt à vous suivre à cet endroit.

    Cela ne signifie pas que vous devez changer ce que vous êtes, cela signifie que vous devez laisser partir les gens qui ne sont pas prêts à vous accompagner.

    Si vous êtes exclu, insulté, oublié ou ignoré par les gens à qui vous offrez votre temps, vous ne vous rendez pas service en continuant à leur offrir votre énergie et votre vie.

    La vérité c’est que tu n’es pas pour tout le monde et tout le monde n’est pas pour toi.

    C’est ce qui rend si spécial quand tu rencontres des gens avec qui tu as de l’amitié ou de l’amour partagé.

    Tu sauras à quel point c’est précieux parce que tu as vécu ce qui ne l’est pas.

    Il y a des milliards de personnes sur cette planète et beaucoup d’entre elles vont les trouver à votre niveau d’intérêt et d’engagement.

    Peut-être que si tu arrêtes de venir, ils ne te chercheront pas.

    Peut-être que si tu arrêtes d’essayer, la relation prendra fin.

    Peut-être que si vous arrêtez d’envoyer des messages, votre téléphone restera sombre pendant des semaines.

    Cela ne veut pas dire que tu as ruiné la relation, ça veut dire que la seule chose qui la tenait était l’énergie que toi seul donnais pour la maintenir.

    Ce n’est pas de l’amour c’est de l’attache

    C’est donner une chance à ceux qui ne le méritent pas !

    Tu mérites tellement plus.

    La chose la plus précieuse que vous ayez dans votre vie est votre temps et votre énergie, car les deux sont limités.

    Aux gens et aux choses que vous donnez votre temps et votre énergie, définira votre existence.

    Lorsque vous réalisez cela, vous commencez à comprendre pourquoi vous êtes si impatient lorsque vous passez du temps avec des personnes, des activités ou des espaces qui ne vous conviennent pas et ne doivent pas être près de vous.

    Vous commencerez à réaliser que la chose la plus importante que vous puissiez faire pour vous-même et pour tous ceux qui vous entourent, est de protéger votre énergie plus férocement que tout autre chose.

    Faites de votre vie un refuge sûr, où seules les personnes « compatibles » avec vous sont autorisées.

    Tu n’es pas responsable de sauver qui que ce soit.

    Tu n’es pas responsable de les convaincre de s’améliorer.

    Ce n’est pas ton travail d’exister pour les gens et de leur donner ta vie !

    Tu mérites de vraies amitiés, de vrais engagements et un amour complet avec des gens en bonne santé et prospères.

    La décision de prendre de la distance avec des personnes nuisibles vous donnera l’amour, l’estime, le bonheur et la protection que vous méritez. »

  38. Viviane

    Nous inspirons notre environnement quand nous sommes dans la verticalité, que nous faisons ce que nous disons, que nous sommes exemplaires, jamais dans le jugement sinon dans le discernement de ce qui est juste, sans rien vouloir, sans rien exiger.

  39. Pascal MICHEL

    Pleinement d’accord, surtout que le matraquage médiatique rend de nombreuses personnes sourdes aux arguments « hors-normes » de la bien-pensance. Et attention aux gens néfastes qui prendront un malin plaisir à vous démolir aux yeux des autres.

  40. Duvaud

    Complètement d’accord avec votre avis. Il y a longtemps que je ne perds pas mon temps avec ces personnes. D’ailleurs avec les années j’ai coupé les ponts avec un bon nombre de personnes et franchement je m’en porte très bien.

  41. Christian

    Parfois les gens sont si différents que rien ne semble résonner entre eux; des consciences séparées par l’incompréhension ;on dit qu’ils ne sont pas sur la même longueur d’ondes; on est loin dans ces cas là du : »On a tous deux bras et deux jambes » de Manon Aubry .Alors dans ces situations là rien ne sert d’insister ;de forcer les choses, laissons de côté les sujets qui fâchent ,parlons de tout et de rien, du temps par exemple qui est l ‘intérêt par excellence que tout le monde partage ;on entre alors dans un autre domaine que celui des idées; celui des qualités d’âmes et là on a aussi une possibilité de rencontre même si on a pas les mêmes idées sur les choses, même si on a pas la même conscience, les qualités d’âmes aussi se complètent entre elles et sont une possibilité de rencontre ,il faut garder espoir car nous sommes tous humains.

  42. joseph

    Moi j’ai tout donné dans toute ma vie et arrivé au seuil de la mort je constate que cette société a qui on a payé toute sa vie pour des simples soin à l’hôpital nous interdit l’entrée à nos DROITS les plus basiques …. Je hais ces médecins taiseux moqueurs menteurs profiteurs et surtout prétentieux . .j’espère que ce pays sera punis un jour .

  43. Mirko maya

    Bonjour RICHARD.
    Merci
    Excellente journée
    A ➕️

  44. BLENGINO

    c’est bien vrai, il n’y a rien à faire, ces personnes, parents, amis, ou autres, sont sourds, on dirait qu’une force maléfique c’est abattue sur eux, les autres encore on s’en fou un peu mais les amis ou parents c’est parfois dur. Plus qu’avant on reconnait facilement celles ou ceux qui écoutent non pas leur raison mais les médias.

  45. Blondiau isabelle

    bonjour Ricardo,

    Entièrement d’accord avec vous!!!

  46. Sampai

    Bonjour Richard, oui tout à fait d’accord, advienne que pourra, il faut maintenant passer à autre chose car ces rapport sont toxiques, tans pis pour ceux qui n’ont pas compris, famille ou pas !
    Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir !
    Pourtant toutes les preuves sont devant leurs yeux, est-ce là le grand virage que la vie nous impose ?

  47. Odile

    C’est difficile de ne parler que de la pluie et du beau temps avec tous ceux qui nous entourent. J’ai quelquefois l’impression d’étouffer. Malheureusement je n’ai autour de moi que des sourds. Heureusement mon époux et moi sommes sur la même longueur d’ondes, mais le cercle est donc très restreint. Merci à vous Richard et à quelques uns de nous aider à maintenir la tête hors de l’eau. Nous ne lâcherons jamais ! Salut du fond du cœur.

  48. Rosa Alessi

    Je vous écoute depuis le début et je suis tout à fait d’accords avec vous à chaque fois. Il faut savoir et avoir le courage de s’éloigner des personnes qui vous parazites l’espris, pour notre bien-être. Même si ces personnes font parties de la famille. Le plus difficile c’est quand vous faites partie des personnes qui sont dans l’ampatie comme moi. Mais j’ai appris avec le temps et la gérer pour me protéger.

  49. Thierry

    Salut Ricardo toujours d’accord avec vous et les autres commentaires force et courage positivité à plus…….👊

  50. Santi

    Belle réflexion que j’ai mise en pratique surtout depuis le début du couillonavirus. Sur ce sujet et sur d’autres. Je m’en porte désormais à merveille…

  51. Sempiternelle de l »altérité, magistralement abordée par E. Levinas. L’autre, c’est le non-soi,
    et l’aborder sans se saborder demande un gigantesque effort, tant sa complexité est ressentie
    comme de l’agressivité.
    Le « nosotros » espagnol se trouve dans bien des langues, y compris le wallon liégeois :
    « Chez nous » est bizarrement traduit par « amon nosôt », alors que « parmi »‘ en anglais = « among ».
    Funny isn’t ?
    Mais les gens ne rigolent pas et sont perpétuellement sur le qui-vive. Vivre sa vie implique
    de vibrer à sa seule fréquence de résonance propre.
    Comment évoluer, c.à d. mourir un peu moins idiot qu’on est né, en ne rejetant pas le mystère d’une agressivité
    conçue comme une ingérable confrontation.
    À une autre échelle, il y a le fantasme du grand remplacement, qui implique une rejet viscéral,
    spontané
    face ç une irruption intempestive d’un corps étranger.
    J’extrapole allègrement du collectif vers individuel, ce n’est qu’une question d’échelle,
    le monde est fractal et holographique. « Je » est un autre » – Rimbaud. « Je ne suis pas celui que je suis » – Othello (qui était noir)
    Pas question d’hybridation des idiosyncrasies, ces modes d’être spécifiques et non traduisibles
    par des mots, ce qui équivaudrait à un viol,.
    Pourtant on sent intuitivement que rejeter l’intolérable à quelque chose d’inachevé, on n’en sort pas vainqueur.
    Alors qu’il ne s’agit pas de vaincre ni même de convaincre, on cherche quelle serait cette manière d’être au monde.
    Il faut mourir au monde, disait Hannah Arendt, pourtant peu susceptible d’être taxée de métaphysicienne
    ;
    Le métissage est aussi éloigné que possible de la consanguinité, un quasi suicide de la « race ».
    Race n’est pas un gros mot. En anglais « race » = « breed ». To breed = se reproduire. « Faire la course » = « To race ».
    La Bible atteste que Homo Sapiens a côtoyé Neanderthal : Esaü était poilu, Jacob, non
    … et qui a gagné ?
    Celui qui a vendu son droit d’ainesse pour un plat de lentilles. Déjà la foire d’empoigne était installée,
    rien de nouveau sous le soleil.
    Ne pas dire qu’on retrouve des Esaü chez les purs australiens autochtones (même si c’est tentant)
    car le débat inné / acquis n’est pas plus épuisé que la sempiternelle querelle des universaux.
    https://www.morbleu.com/la-querelle-des-universaux/

    Ceci dit, le mondialisme impose une sorte de darwinisme social détestable, en déplaçant le bétail humain
    au gré de ceux qui le (dé)tiennents. L’individu isolé a une furieuse tendance à faire de même
    par mimétisme ou phagocyté par une sorte de syndrome de Stockholm.
    La guerre civile généralisée n’aura pas lieu, c’est une question de conscience de l’être tel qu’en lui-même, inaltérable.
    Dans « La ferme des animaux », la révolte a lieu par l’union de toutes les âmes brimées
    dans leurs aspirations, toutes fondues en une seule.
    Idem pour la politique européenne dont le mot d’ordre « compétitivité » est une souffrance
    d’une rare perversité pour les humains forcés de la vivre.
    Les chinois font ânonner à de petits noirs en Afrique, habillés par leurs soins de magnifiques tenues,
    dans la langue chinoise qu’ils ne comprennent évidemment pas :
    « Nous sommes noirs et nous avons un QI bas. »
    C’est la peur du tout autre qui nous agir de travers et dire les pires âneries.
    Les chinois font revivre la conquista espagnole et font dire aux petits africains qui n’y entravent que dalle :
    ‘La peau jaune et les yeux bridés sont les plus beaux. Non, je viendrai jamais en Chine ! »
    Les chinois connaissent sans doute l’art de la guerre mais sûrement pas Levinas ; https://www.leconflit.com/2017/01/autre-autrui-autrement-qu-etre-levinas.ht…

    Alors ce n’est pas une bonne idée que de maudire tous ces étrangers qui nous envahissent,
    sauf à admettre que nous aussi crevons de trouille par le seul fait de leur présence incongrue.
    Ils ne viennent pas chez nous de gaité de cœur hein.
    Comme le dit le titre d’un livre de Cohn-Bendit, maître dans l’art de retourner sa veste :
    « Et si on arrêtait les conneries ? »
    Surtout ce comportement qui tient de l’animal est l’aveu inconscient que notre culture
    n’est pas suffisamment ferme pour pouvoir résister à tous les assauts qui prétendument
    risqueraient de lui nuire.,
    En maugréant sans cesse, nous faisons le jeu des Atali, Macron, Schwab et consorts
    qui rêvent d’un « melting pot », bordel mondialisé pour le plus grand bien des profiteurs
    de l’exploitation des humains.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Melting_pot
    Toutes ces pensées négatives font la joie de ces égrégores qui se nourrissent de nos peurs,
    tandis que Macron, à la seule écoute de ses paroles jupitériennes. donne l’impression
    d’un orgasme permanent, en fait il se masturbe.
    En, essayant de détruire les racines ancestrales, les apprentis sorciers du New world Order
    espèrent rendre les humains amnésiques et dociles : « Vous ne posséderez rien, et vous serez heureux ».
    Toutes ces angoisses existentielles doivent s’entre-détruire, plus personne ne sera « sympa »,
    sauf les heureux élus par décret, c’est le fait du prince.
    https://fiches-droit.com/fait-du-prince
    Rapeller que « être sympathique », c’est « soufrir avec ».
    Il ne faut pas maudire ces politiques débiles mais en sourire, ce sont de grands gosses
    qui jouent à ‘c’est cui qui dit qui est », ce qui fait penser à la phrase de l’inénarrable Sarkozy :
    « Je ne vous trahirai pas », caractéristique, soit de l’autiste, soit du psychopathe.
    – Ah bon monsieur le Président, y aurait-il un doute, que vous estimiez n’écessaire de le lever ?
    En vérité je vous le dis, si nous ne sommes plus capables de « penser avec la tête de quelqu’un d’autre » *,
    nous oublions notre être véritable, et le renions.
    Héraclite (On ne se baigne jamais dans le même fleuve) et Parménide ( L’être est, le non-être n’est pas)
    doivent cohabiter harmonieusement, c’est une question de survie.
    À Claus Schwab nous devrions répondre :
    Vous avez déjà perdu car nous sommes riches d’une radicale sérénité.
    Les invectives et malédictions du café du commerce, entre amis qui se réconfortent mutuellement,
    ne font pas avanceer le Schmilblik.
    Il n’est défintivement plus permis d’accabler « ce pelé, ce galeux d’où vient tout le mal »
    – Les animaux malades de la peste, Jean de La Fontaine.
    Homo homini lupus. Allons-nous singer les loups qui déposent leurs phéromones partout
    pour marquer leur territoire ?
    G. Brassens chante ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part.
    Un imbécile n’est pas un idiot mais un faible ; « Oh imbécile vers de terre, amoureux d’une étoile … » – Tite Live
    Il est tout de même hallucinant que personne ne semble vouloir / pouvoir imaginer
    qu’il aurait pu naître ailleurs, et / ou à une autre époque.
    Même les anglais traditionnellement agressifs se réveillent lentement * :
    https://podcasts.apple.com/us/podcast/thinking-with-somebody-elses-head/id2…

  52. À propos de Rimbaud : Une saison en enfer, c’est bien une vie ici-bas. La question est de savoir si,
    comme pour Sartre, l’enfer c’est les autres, ou si c’est la manière dont nous les voyons.
    Face à un indécrottable débile qui me sort sans rire : ‘Tous ces complotistes me fatiguent. »,
    dois-je lui sauter à la gorge pour le rendre intelligent sous la contrainte,
    ou l’ignorer comme on ignore le vent de toutes les inanités ?
    Inutile d’essayer de comprendre Rimbaud, on peut seulement compatir avec sa détresse, par intuition.
    Ce dont on ne peut parler il faut le taire, disait Wittgenstein, tenu pour
    un des derniers génies philosophiques.
    Vous avez lu « le bateau ivre » de ce même être déboussolé au point de devenir marchand d’armes ?
    Vous y comprenez quelque chose ? Moi pas. D’ailleurs, y a-t-il quelque chose à comprendre ?
    L’autre, dans sa radicale altérité ressentie comme agressive, est-ce qu’il faut absolument
    le comprendre (étymologiquement, prendre avec soi ) ou le rejeter d’emblée ?
    Bon, d’accord, il y a des cons, et des très très cons, ils osent leurs conneries,
    c’est même à ça qu’on les reconnaît, et on les fuit. Merci M. Audiard.
    Les « on », c’est les « pas cons » qui se définissent tels unilatéralement. Je crois que c’est permis
    si l’absolu est intégré par le relatif (par exemple dans les proverbes) : Vaste sujet épistémologique.
    Est plausible ce qui est digne d’être plaidé, sans effet de manche, dans cette zone grise
    où l’intelligence rationnelle rejoint l’intelligence du cœur.
    Bon j’arrête de déconner, y a pas qu’ça dans la vie, y a aussi la tendresse,
    m’apensai-je en mon for de moi-même, oups.

  53. Feuf

    Difficile de s’éloigner de personnes que l’on découvre toxiques, quand on les découvre dans sa propre famille … Cette situation ubuesques aura eu au moins un avantage : celui d’être le révélateur sans concession des consciences … C’est très douloureux, mais à présent on est dans le vrais … On découvre ses faux amis, que l’on supposait être pourtant les vrais depuis tant d’années …

  54. François BERNE

    Bonjour Richard et merci ! Tu as tout à fait raison !!! Ce n’est pas la première fois que j’entends ce conseil et je l’ai appliqué depuis longtemps… (notamment depuis le début du « covid » où les gens par la peur généré par les Merdiacopolitique sont devenus fou….) je m’attache plus aux personnes bienveillantes et franchement j’ai beaucoup moins de stress et plus de sérénité… Mais il y a toujours ces nuisibles qui sont au pouvoir qu’il va falloir combattre….

  55. Martin

    Tout à fait d’accord, et je m’y efforce depuis plusieurs années maintenant même si c’est difficile et que ça fait mal car on gagne en sérénité au final.

  56. Gaelle Provost

    Bonjour Monsieur Boutri. Oui c’est très bien comme résonnement. Par contre personnes n’aide les parents. De plus depuis le 1 septembre 2020 aucun parents n’a été agressif à mon égard alors que je ne porte pas le masque. J’ai même fait 3 passages car ma fille ne mange pas à la cantine. Depuis la non obligations en extérieur de plus en plus de parents viennent vers moi. En 2020 ils étaient 3 à me soutenir 2 autres discrètement me demandaient si j’allais bien et une autre faisait le chemin avec son fils en me parlant sans oser aborder le sujet fatale. Nous avons tous eu des peurs très forte, chacun avance avec une canne blanche à tâtons. Je n’aurais pas pus faire cela si on m’avait lyncher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension