Posté le 01/06/2022
6829 vues
Partager sur ...

52 commentaires

  1. Willy

    Edward Bach (Fleurs de Bach) disait qu’il ne fallait pas lutter contre nos défauts ; c’est une guerre incessante et au moindre relâchement, ceux ci réapparaissent. Ce qu’il faut faire, c’est développer la qualité opposée. Et dès que celle ci est en place, les défauts sont poussés dehors et ne reviennent plus jamais.

    • Bohrer Christian

      Bonjour
      En essayant de vivre sur différents pays avec différentes langues..nous pouvons aussi beaucoup apprendre sur soi ..

  2. André

    Bonne conclusion : connaître et accepter nos faiblesses puis cultiver les vertus qui puissent nous aider à y être moins vulnérables. Merci pour ces discussions intéressantes. Bonne journée à toutes et à tous.

  3. aviva

    Tres cher Ricardo je suis entierement d’accord avec tout ce que tu viens de dire et je vous souhaite a tous les deux beaucoup de courage pour tenir bon et vois se realiser vos souhaits les plus chers et je vous recommande de regarder le site « du ciel a la Terre » ou il y a des messages sublimes recus en canalisation par Monique Mathieu

    • josiane

      Bsr,
      Bien d accord. Je connais Monique depuis 11 ans et ses canalisations depuis 1984.
      En plus de cela, je suis les enseignements de la non dualité ou Éveil spirituel où il est demandé de ne rien rejeter. Tout accueillir, accepter, traverser car nous sommes cette Présence qui accueille et non le personnage ou égo que l on croit être.

  4. Dupré

    J’ai beaucoup apprécié cette minute. Elle nous révèle à chacun d’entre nous. Merci de nous avoir partagé la phrase de cet auteur et de l’avoir explicitée.

    • Michèle

      TOUT À FAIT D’ACCORD : c’est en reconnaissant puis en apprivoisant nos zones d’ombre qu’elles se sentiront acceptées.
      Trop souvent, quand on ne conscientise pas nos zones d’ombre, en les niant, c’est comme si on rejetait un enfant…
      …et sa réaction, très compréhensible, serait de faire des pieds et des mains pour se faire remarquer en allant jusqu’à être infernal et violent
      ACCEPTATION… tout un SACRÉ travail
      …alors, au boulot !!!

  5. Chouan du Maine

    Priez et veillez. C’est la seule solution !

  6. HELENE LOUISE MARIE RODIER

    Merci à vous
    « Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même »
    Confucius

  7. orion

    Merci pour le partage.
    De ce que je sais, nos seules ennemis sont nos ombres, fantômes, dragons…
    L’allégorie de la caverne de Platon est une bonne approche de la compréhension humaine.

    L’on ne fait aucun pacte, de compromis, d’arrangements….avec l’égo, sa seule fonction est de detruire, tuer, avec pour héritage la réduction en poussière ni plus, ni moins !
    L’on croit que l’attaque est notre réalité, et que notre destruction est la preuve finale que nous avions raison !
    Attaquer c’est s’attaquer sois-même !

    Il faut decouvrir le secret de l’égo au sein de sa propre pierre angulaire sombre, dans son abyssal obscurité enfoui au plus profond de notre esprit divisée, symbole du cerveau (en l’esprit et non l’inverse), et y faire face.
    A chacun de découvrir ce secret, par ses expériences et selon sa maturité d’âme.

  8. orion

    Il faut se liberer de la culpabilité, de l’égocentrisme, de son secret pour abdiquer la dualité de l’univers !

  9. Eniavlys

    Bonjour Richard,
    Mon avis c’est qu’il ne faut pas s’occuper d’une faiblesse, mais plutôt développer la qualité opposée.
    Très belle journée !

    • Dom

      Eniavlys tout à fait d’accort avec vous, pour moi c’est LA solution. Si vous essayez de ne plus succomber à vos penchants néfastes pour vous, un vide s’installe. Alors que se concentrer sur les qualités opposées vous remplit à ras bord.
      Sourire de bonheur 🙂 Merci

    • Luciel

      Tout à fait d’accord, Eniavlys – en concentrant ses efforts sur la qualité opposée car c’est cela au final que nous désirons avoir, on met en marche un mode vibratoire qui va attirer à lui tout ce qui lui ressemble et on engramme, d’une façon assez spectaculaire parfois, un état d’esprit qui va générer l’objectif recherché – c’est comme si, alors qu’on est dans un état ténébreux, on prenait la décision, là tout de suite , d’appeller la lumière, ce qui signifie faire en sorte, autant que faire se peut, de prendre le recul nécessaire pour ne pas tomber dans la complaisance doloriste si chère à certaines religions – la lumière est toujours là, disponible, il faut se placer dans son faisceau – on parvient à sortir de l’impasse beaucoup plus vite qu’en choisissant d’étudier le problème – ce qui ne veut pas dire l’ignorer ou le nier, mais refuser de s’enliser dans ses profondeurs – tous les matins depuis l’aube des temps le soleil s’est levé et nous a permis d’avoir de la nourriture, tous les jours à venir il va continuer ce travail créateur, c’est son rôle et ce n’est pas une poignée de psychopathes milliardaires qui l’en empêchera – Amitiés à Tous,

  10. de Miribel

    Merci Richard
    Oui c’est tout le travail d’individuation et d’alchimie psychologique et spirituelle de Jung
    C’est qui l’auteur que tu cites ?
    À demain
    M

    • Laurence

      Bonjour, Anselm Grum…citer par Jocelyne dans son message du 1er juin ! Belle soirée

  11. Patrick

    Bonjour Richard,
    Il m’est toujours venu à l’esprit cette question:
    de qui pouvons nous avoir peur le plus dans notre existence.
    Et un beau matin, me rasant devant ma glace, la réponse à subitement jaillit….
     » Mais c’est bien sûr  » , c’est de moi même !!!! Finalement, le chemin de notre vie n’est-il pas de se connaître soi-même ?
    Nous commencerons alors à découvrir réellement qui est l’autre….
    Merci encore , Richard ,pour ces instants magiques de réflexions et de partages.
    Très belle journée à toi , à Natacha et à toute la communauté.
    Patrick

  12. Feuf

    Pour ma part mes faiblesses me bouffe, je n’arrive pas à passer outre … Un grand et profond sentiment de ne pas être à la hauteur …

    • Marie

      Je ne connais, Feuf, personne à la hauteur de quelque chose… Je pense que chacun d’entre nous développe quelque chose de bien dans sa vie – un don peut être caché, qu’il soit dans les Arts ou je ne sais quoi mais vous n’êtes pas quelqu’un de faible, j’en suis certaine… Il faut puiser ce qui vous anime dans la vie et juste faire le pas pour y réussir – On a tous forcément une qualité, un savoir que d’autres n’ont pas forcément. Je me suis découverte dans l’Art pictural sur le tard et ça me plaît et je ne me sens pas plus nulle que d’autres. Je n’ai pas envie non plus d’être à la hauteur de quiconque…. ! juste moi-même, avec mes qualités, mes défauts et j’assume ce que je suis… Les valeurs inculquées, le respect de l’autre sont ce qu’il y a de plus vraies….

  13. Patrick Joubert des Ouches

    Cher Monsieur,

    J’ai écrit une thèse de doctorat de  » recherche en Naturopathie  » :  » Les causes psychiques des maladies neurodégénératives  »
    J’aimerais vous la faire parvenir. Je suis convaincu qu’elle nourrira vos réflexions d’ordre moral !
    Comment faire pour vous joindre ?

    Les Coeurs unis de Jésus et de Marie vous garde !

  14. Francis

    Richard

    L’esprit est bien disposé mais la chair est faible. C’est tout le problème de l’être humain qui se révèle souvent dans l’épreuve.

    • Marie

      La chair est faible ?…
      Si vous dites cela, c’est que vous n’êtes pas en accord avec vous-même.
      Il y a sans doute des conflits à identifier et à pacifier pour parvenir à unifier vos différents aspects, vos différentes facettes.
      Lorsque ce sera chose faite, vous vous sentirez alors enfin en adéquation avec vous-même.

  15. Luc

    Bonjour Richard,
    Oui, nous sommes entre autre…, cet être humain, ce mental ego  » ce lion en cage » qu’il est absolument nécessaire  »d’apprivoiser » et de libérer, sous peine d’être dévoré…

  16. denise

    je vous conseille d’aller voir denis jutras et le point zéro c’est une autre façon de considérer nos faiblesses et de nous élever grâce à elles cordialement denise

  17. Mirko maya

    Bonjour RICHARD. Complètement d’accord il ne faut pas lutter contre les faiblesses, mais je pense qu’ils faut les transformer par la prière ou le méditation. Bien sûr, rien n’est facile, mais très enrichissant quand nous sommes arrivés à remplacer ses faiblesses par la lumière.
    Il y à des hauts et des bas, sûrement, mais c’est dans la difficulté que l’on avance, si tout était trop simple nous ne ferions aucun effort et très vite on retomberai dans l’ignorance de la vie.
    Les faiblesses nous permettent aussi, d’apprendre à nous contrôler et nous renforcer, pour vivre mieux la paix intérieure. Merci RICHARD pour ces belles minutes qui portent à réfléchir sur son état d’esprit intérieure.
    Que la vie vous anime encore plus avec NATACHA à la recherche de votre vérité intérieure.
    Bises NATACHA et amitiés RICHARD. À bientôt.

  18. nicolet

    Voici un citation de Carl Jung, psychiatre

    « ON NE S’ILLUMINE PAS EN IMAGINANT DES FIGURES DE LUMIÈRE
    MAIS EN RENDANT LES TÉNÈBRES CONSCIENTES »

    Merci pour tous ces beaux échanges et votre magnifique travail d’information.

  19. Jocelyne

    Cher Ricardo
    Tout à fait d’accord avec toi et les écrits cités d’Anselm Grum.
    Quel est le titre du livre d’Anselm Grum que tu cites, STP ?
    Bien d’accord avec ces écrits mais le chemin à parcourir est long et difficile.
    Parfois je pense avoir gravi une marche et une situation se présente qui me fait descendre de deux marches. Alors oui je suis peinée de mon comportement et me sens dans une profonde tristesse que cet égo soit encore bien présent.
    Mais disons que je sais très bien m’intérioriser et à ce moment là je regarde ce qui résonne moi pour avoir une telle réaction. Et c’est ainsi que je reprends le chemin pour gravir les marches.
    Merci pour cette minute d’aujourd’hui.

  20. Christian

    « Seigneur. Fais de moi un instrument de ta paix! Là où il y a la haine, que je mette l’amour. Là où il y a l’offense, que je mette le pardon. Là où il y a la discorde, que je mette l’union. Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité. Là où il y a le doute, que je mette la foi. Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance. Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière. Là où il y a la tristesse, que je mette la joie. Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler; à être compris qu’à comprendre; à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on obtient le pardon, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle Vie. » Saint François d’Assise.

  21. Sol Ange

    Les capacités de l’autodestruction de l’humain sont pratiquement illimitées. et si tu rajoutes les agressions extérieures, il y en des victimes dans ce monde .Tu fais un travail sur toi Richard ;O) ? une grosse opération de nettoyage ! C’est clair que prendre une autre voie que celle que la politique et de l’actualité, c’est la rendre inexistante. J’appelle cela du décervelage médiatique. Aligner son corps et son âme, c’est monter sa fréquence d’amour . C’est Éviter de tomber malade, avancer sans trébucher. Car il n’y a jamais d’effets sans causes. Évitons d’être toujours dans la dualité et observons ce qu’il se passe. J’appelle cela faire le vide. Je suis peut-être hors sujet mais c’est ce que m’inspire ce post.

  22. lorrain POIRSON

    Je partage ce point de vu, car lutter contre c’est penser à nos faiblesse et nos pensées se matérialisent. Il peut aussi y avoir une autre voie, qui est celle du Raja yoga et de la psychologie védique : orienter notre mental vers la lumière , alors la lumière se manifestera. pour cela il est nécessaire d’avoir une pratique de méditation qui peut être une manière de faire des gammes avec notre mental en l’entrainant quotidiennement à s’immerger dans la lumière , et en poursuivant cette technique par ce que nous appelons le souvenir constant de la condition la plus subtile que nous connaissons. Si cette méthode vous semble intéressante, vous pouvez contacter le site heartfulness, qui donne plus de détails sur cette voie royale… sans pratique quotidienne il est difficile de progresser quelque soit le domaine !

  23. josiane

    Merci cher Ricardo, quelques instants de développement personnel et surtout de spiritualité…merci…il y aurait tant à dire sur le « Connais toi toi-même et tu connaitras l’Univers et les Dieux » de Socrate. J’aime dire qu’il faut prendre notre égo « en flagrant délit », être bien conscient, se corriger en restant généreux et compatissant envers nous-mêmes, c’est le travail intérieur de chaque jour et de toute une vie qui nous fait grandir en Conscience, en Amour,
    Josiane

  24. NATHALIE

    Merci Ricardo pour cette minute et je constate que la couleur est revenue. C’est un bon signe. Il n’est pas bon de voir la vie en blanc et noir. La couleur donne de l’énergie. Ces années COVID m’ont appris beaucoup sur mon moi et il me semble que je suis meilleure et je tends à être positive et bienveillante avec les autres ou bien éloigner les toxiques qui essaient de nuire à l’autre pour se sentir mieux. Je les tiens loin de moi et ne réponds plus à leurs provocations. Continuez à nous faire découvrir des auteurs qui pour moi sont des parfaits inconnus.

  25. FIl

    Bonjour Richard
    Ma faiblesse interieure est une tres grande colère une tres grande violence que quoi je fasse je n’arrive pas à maitriser…
    Ce n’est pas une violence physique et pas non plus « négative »….c’est une colere et une violence contre l’injustice le mensonge le mal que l’on peut faire à autrui et plus encore aux plus faibles…mais voilà ça reste quand même de la colère et de la violence…je me fais mal à moi même et je génère l’incompréhension des autres qui du coup se font de fausses idees sur qui je suis réellement alors que je suis un être hypersensible débordant d’amour…

  26. Longue vie aux Résistants de la première heure !-:)

    Requin tueur…
    Nous avons tous en soi un requin tueur!
    Suggestion sous forme de métaphore (l’inconscient apprécie) :
    Je descends dans la cave et rencontre la bestiole en question en la regardant droit dans les yeux et lui  »pique » toute son énergie.
    Si je l’enchaine au mur, le jour où elle brise ses chaînes elle devient incontrôlable !!!
    Comment descendre dans la cave?
    Toutes les techniques se valent, choisir celle qui convient à soi-même.
    La maïeutique de Socrate en bon péripatéticien vis-à-vis de soi présente l’avantage rapidité/efficacité à 90 jours.

  27. Sdo

    Notre moi véritable n’est que faiblesses, les vertus sont offertes par Dieu, il faut cheminer avec Lui et non seul avec notre ego qui ne nous laisse jamais tranquille….

  28. Adélie

    Il est indispensable pour un bon équilibre de comprendre qu’il est nécessaire d’accueillir ses faiblesses, de ne pas les rejeter, il est juste de dire que plus on les repousse plus elles nous envahissent, ce n’est pas facile mais c’est un long travail spirituel de toute une vie.

  29. achard

    je rentre d’une semaine ou nous avons pratique la culture amérindienne en faisant plusieurs inipi….le petit groupe d’une dizaine de personnes était très uni..nous avons mangé, médité, parlé ensemble…les esprits étaient présents et nous ont aidés..bien sur je ne suis pas un contemplatif mais cela m’a fait un grand bien intérieur. être dans l’être et vivre l’instant présent autour d’un feu, dans une nature superbe( le lieu est a 1100 m d’altitude dans un lieu très beau et ou les énergies sont puissantes..alors redescendre dans la vie de tous les jours, avec ses tumultes, sa course après le temps, ces pensées négatives et ces gens hypocrites me donnent la nausée..mais c’est la vie, ma vie..je citerai une phrase de sagesse de ces hommes vrais et amoureux de la nature « vis ta vie de sorte que la mort ne puisse jamais atteindre ton cœur. aime la vie, perfectionne la…essaye quelle soit longue et au service des tiens. n’abuse de personne ni de rien car l’abus change les sages en fous et prive l’esprit de sa vision… »
     » mitakuye oyas’in »…(nous sommes tous relies)..jean pierre achard

  30. PETER

    il est urgent de se convertir en renonçant à l’égoïsme et à l’orgueil qui sont les principales faiblesses de l’homme dans notre société moderne.

    A cet effet, il faut accepter l’humilité et l’obéissance.
    Se complaire dans la divine volonté, et faire non pas ce que je veux mais ce que tu veux ou ce que Dieu veut.

    Non pas l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu mais l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi comme disait si bien Saint Augustin.

  31. Leïla

    Bonsoir Richard! Nous sommes tous perfectibles, mais est-ce que l’ humilité n’est pas de s’accepter avec nos faiblesses, tant que ce ne sont pas des parts d’ombre nuisibles à autrui?
    Je ne parle pas de s’accepter inconditionnellement, mais d’une démarche qui vise à la loyauté envers soi, afin de faire grandir nos points forts, ceux qui peuvent avoir un retentissement dans la vie d’autrui, humain comme animal. Faire de son mieux, je pense que là est la clé… Si tous les soirs, on peut arriver à se dire très honnêtement que l’on a fait de son mieux, je pense qu’on est sur la bonne voie. S’astreindre à être au mieux sur tous nos aspects est selon moi peine perdue et un piège de l’égocentrisme, pourtant ultra- tendance dans le développement personnel…
    Aller à l’essentiel. de plus, nous sommes placés malgré nous dans cette urgence d’aller à l’essentiel.
    Cela implique qu’il n’est plus temps de tergiverser et de se blâmer.
    Et puis, la faille de l’ un est comblée par la force de l’autre. Ce serait cela communier, pourquoi pas?
    En mûrissant, et surtout les hypersensibles, on se connaît bien, grâce à cette tendance chevillée au corps de l’introspection, de la réflexion, et les aléas de la vie nous façonnent également… et je pense que la plus belle des lumières que nous devons cultiver en nous, même si des défauts perdurent, comme l’impatience, ou la colère, c’est l’amour et la compassion.
    Et puis, il y a des colères saines! Les colères de Jésus étaient justes.
    Cultiver les qualités du coeur, lui ne ment jamais. Jamais!
    La bise à vous deux; c’est toujours un plaisir de voir surgir Natacha sur une minute de Ricardo!

  32. bea

    je vais vous parler de Paul (mon père) : 93 ans, amputé fémoral depuis 71 ans (accident prise de force sur tracteur). Une chance, m’a t-il dit un jour : un « recyclage » professionnel lui a permit de travailler dans un bureau, lui qui aime les belles écritures, avec un optimisme très poétique et religieux, voire un gout pour le raffinement et la diplomatie, paradoxalement pour un lion en cage au caractere de cochon, courageux, déterminé, tres autoritaire, et au « tempérament » aventurier, et toujours envie de vivre.
    Quelle aventure pour un handicapé de 93 ans me direz-vous ? et bien chaque jour que Dieu donne, réserve son lot de surprises, ou d’emmerde : une nouvelle « expérience » culinaire (oups). Ce soir, il me dit : mes enfants sont 2 espiègles ! (complices, on se vanne, on rit tous les 3 pour dédramatiser. A moins qu’on ne lui renvoie l’image-miroir positive de sa propre paternité ?).
    On ne choisit pas sa famille. Mon frère et moi avons grandis auprès d’un handicapé = différents des autres enfants. Mon frère, zen et souriant par excellence, je ne l’ai vu qu’une fois « blanc de rage » quand un camarade de classe a dit « ton père est un canard boîteux ». Moi, j’ai pouffé de rire et ai trouvé çà très mignon, j’aime bien aussi les petits canards ! (entre temps mon frère est devenu végétarien, c’est une autre histoire : comme si j’en avait pas assez avec le ring existentialiste dans ma tête de quelle étagère dans quel état j’erre avec un ‘faible » handicapé).
    Paul est aussi émotif, réactif, colérique, hypersensible + angoisse d’abandon (un vieux c’est moche, c’est sale, en plus handicapé) : genre, un coup d’éperon, un moustique qui l’effleure, hop il s’emballe = fatigant ! les gros chats, même pas peur . Donc, 93 ans, amputé, vieux et fatigué, j’ai choisi cette Aventure de l’accompagner dans le naufrage qu’est la vieillesse où le corps, les forces, les gestes s’affaiblissent. Je crois que ce n’est pas la chair qui est faible, c’est l’esprit et le coeur. Comme dit Paul, il y a ceux qui ont fait la guerre, et ceux qui ne l’ont pas fait ne peuvent pas comprendre. Bon pied (il n’en a qu’un), bon oeil : il trouve que pour beaucoup, çà plane : les petites fleurs, les béni-oui-oui, etc. Dans la merveilleuse nature, les petits oiseaux, les esprits purs et parfaits que neni se rabaissent, il y a aussi les seaux de pisse ou de merde au quotidien, ou quand il bave, ou crache, quand il angoisse, quand il pleure ou geint (douleur du moignon) ou de la peine de mettre (3/4h) et supporter sa prothèse de 15kg , simplement juste pour aller aux wc . Ce n’est pas un faible, c’est un combattant, c’est un Maître, et mon Aventure est donc de le suivre un bout de chemin : pour que SA VIE soit digne et importante, par le regard … espiègle. Le lotus ne pousse t-il pas dans la merde.
    Il y a 2 termes en anglais pour décrire les soins de nursing : le handling, et le holding.
    Dolto : le shéma corporel et l’image corporelle.
    Hypersensible : nous le sommes tous à la naissance (qui n’est pas une fête, mais un traumatisme violent) en quittant la fusion foetale : les poumons aplatis se remplissent d’air comme un parachute ; de 37° le nouveau-né se retrouve à 20° ; la peau se retrouve en contact avec des tissus, coton, laine, macère dans l’acidité des selles, etc ; avec des nouveaux bruits, odeurs ; son estomac est douloureux quand il est vide n’étant plus en cordon-perf continu. Il n’a pas encore conscience que le lait, le sein de sa mère ne sont pas « lui » mais autre. C’est la dyade qui dure 9 mois pour lui apprendre les limites, le contenant de sa propre enveloppe corporelle différenciée. (importance du toucher, l’un des 5 organes de la communications / aussi : l’enveloppe aurique)
    Il y a des mamans (on dit mère plus tard, à connotation structurante et éducative) équilibrées, ou poètes, lunatiques, possessives, indifférentes, débordées, modernes, etc. Ces parents ont fait ce qu’il ont pu, avec ce qu’ils sont. L’enfant (que nous avons été ) et qui est toujours au fond de nous mêmes peut une fois adulte ressentir toujours des blessures ou des frustrations, pas toujours audibles par l’intéressé lui-même à cause des pelures et des pelures d’oignons de conformisme éducation, famille, société, civilisation, médical, politique, etc = les verrous du surmoi . La résilience, c’est d’être un bon papa, une bonne maman, un bon père, une bonne mère, un bon médecin, un bon boss pour son propre enfant intérieur. Bien faire et laisser dire, les apparences, le regard des autres n’est qu’illusion, même bien intentionné. La destinée…
    Synchronicité. (echo entre soi et non-soi)
    animal totem : les animaux ne parlent pas : sont-ils tous handicapés ?

  33. Christian

    je pense que la prière de Saint François d’Assise est une bonne démarche quand on s’engage sur un travail sur soi car elle met l’accent sur les valeurs morales, les qualités de coeur avant tout: nos faiblesses sont en fait le plus souvent lié à notre égoïsme ,en devenant plus altruiste, en pensant aux autres, en s’oubliant un peu on devient moins nombriliste et notre égoïsme s’efface comme la brume quand pointe le jour .Dans la vie chacun doit trouver sa voie ,mais les qualités de coeur sont la fondation de tout chemin de vie ,c’est ce qui fait que nous sommes humain , alors que l’intelligence, la connaissance seule nous déshumanise si elle n’est pas guidé par le coeur .

  34. philippe

    « Si l’homme ne se jette pas dans le précipice,il ne lui pousse pas des ailes sur les épaules »,écrivit le grand Kazantzaki.
    Le seul moyen que nous ayons pour combattre nos faiblesses,c’est d’abord de les reconnaître;il faut donc en premier lieu,beaucoup d’humilité;ensuite ne pas fuir ce qui nous fait peur mais l’affronter pour le surpasser;c’est un parcours de courage d’une très grande exigence,car on ne se trouve plus d’excuses;c’est la Voie du Guerrier,la moins fréquentée.
    Merci de votre engagement sans faille dans le combat pour la Liberté,cher Richard,vous êtes une grande âme;peut-être nous croiserons-nous sur le champ de bataille.
    La liberté ou la mort!
    Longue vie à vous!

  35. Mariefan

    Bonjour Richard
    Quel bonheur cette minute 🤗
    Pour ma part il suffit juste de s’en apercevoir quand on en prend conscience dans l’instant et il n’a plus Corp, ça se d’élite automatiquement 🤔😘

  36. Jules dassin

    Salut poto

    en te voyant je me dis je l’ai vu qq part. en fait tu ressembles à bernard Kouchner. cousin ? on me dit que tu es grand et svelte en vrai mais sur les vidéos tu parais assez balèze et trapu. est ce la vidéo qui déforme ou est ce que c un autre gars (déjà cloné boutry ?) je blague. porte toi bien mon pote et te fais pas de bile ils s’en fichent vu que tu dis toujours la même chose et que tu touche pas la cible la vraie cible du coup ils s’en branlent. vive la vie dans les palaces les campings car ty as raison ca va un temps tu mérites plus et tu peux te le permettre tu n’es pas un gilet jaune donc tu peux aller plus vite et loin que palavas les flots et chez ma grand mère. Salut poto

  37. Julesdaszsin

    Pourquoi chercher à combattre soi meme oui c idiot et les bisousnours qui se contentent de dire qu’il fuat aller chez le s moines sont à côté de la plaque. Axel grum ca sécrit comment car vous pensez que on a été à l’école ou sur google

  38. Jules dassin

    Salut poto

    en te voyant je me dis je l’ai vu qq part. en fait tu ressembles à bernard Kouchner. cousin ? on me dit que tu es grand et svelte en vrai mais sur les vidéos tu parais assez balèze et trapu. est ce la vidéo qui déforme ou est ce que c un autre gars (déjà cloné boutry ?) je blague. porte toi bien mon pote et te fais pas de bile ils s’en fichent vu que tu dis toujours la même chose et que tu touche pas la cible la vraie cible du coup ils s’en branlent. vive la vie dans les palaces les campings car ty as raison ca va un temps tu mérites plus et tu peux te le permettre tu n’es pas un gilet jaune donc tu peux aller plus vite et loin que palavas les flots et chez ma grand mère. Salut poto

  39. Madou

    Cela paraît peut-être simple ce que je vais dire mais seul Jésus, le Fils de Dieu, Dieu lui-même, aucun homme, aucune philosophie, bonne volonté ne peut nous libérer. SEUL Jésus Christ, Dieu fait homme, peut nous libérer de ce qui est plus fort que nous. C’est pour cela qu’il est venu sur la terre et qu’il est mort sur la croix et est ressuscité. Ce n’est pas pour le plaisir, je veux dire que ce n’est pas pour rien, sans aucun effet réel pour les êtres humains. C’est vraiment lui le Sauveur, celui qui sauve et libère de leurs péchés ceux qui croient en lui et son oeuvre. Il a dit qu’il est venu pour libérer les captifs (voir évangiles), c’est avant tout de cet esclavage dont il parle quand il dit cela.

    Il est ressuscité car la mort n’a pu le retenir. En effet, comme il est écrit dans la Bible le salaire du péché (salaire c’est à dire ce qu’on mérite) c’est la mort (mort physique et spirituelle/de notre esprit). C’est une loi spirituelle, comme il y a des lois naturelles, il y en a des spirituelles que Dieu a aussi mises en place et aussi réelles que les naturelles bien qu’elles soient invisibles à nos yeux physiques. Mais, comme Jésus n’a jamais péché, il ne méritait pas la mort et Dieu son Père l’a ressuscité. Sa rsurection est à la fois une preuve de sa divinité, aucun homme n’est jamais ressuscité pour ne plus mourir, seul Lui, et de sa victoire sur la mort et donc le péché.

    De fait il a vaincu à la fois le péché et la mort. Et c’est cette victoire-là, sur tout ce qui est plus fort que nous, qu’il désire nous accorder de vivre. Et donc la victoire qu’il a mérité (car sans aucun péché), c’est la victoire sur le péché et la mort. C’est ce qu’on appelle la vie éternelle qui commence dans cette vie présente et qui se continuera dans l’éternité. Et la libération du pouvoir du péché, de nos faiblesses qui s’apparentent plus à des péchés c’est à dire que l’on sait mauvais (colère, jalousie, haine, impudicité, orgueil etc…). Il peut l’accorder à tous ceux qui croient qu’il a accompli cette oeuvre de libération. Cette victoire il l’accorde à n’importe quelle personne qui croit que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, c’est à dire qu’il est Dieu (pas juste un homme/prophète etc mais bien Dieu lui-même, Dieu fait homme) et qu’il est mort pour ses péchés, pour l’en libérer (des conséquences du péché c’est à dire la mort spirituelle et du pouvoir du péché).

    Tout cela l’apôtre Paul en parle énormément dans l’épître aux Romains, épître à la fois ardu et merveilleux. Il est important de se procurer une Bible traduite à partir des textes originaux (hébreux pour l’ancien testament, grec pour le nouveau), n’importe quel traducteur intègre sait cela, autrement on modifie le sens du texte donc c’est primordial si on veut vraiment connaître la vérité : Jésus, la vérité, le chemin et la vie. C’est pas de l’intellectuel, c’est du factuel que Dieu veut traduire en concret dans la vie de chacun : assurance de la vie éternelle au paradis et libération du pouvoir du péché. Jésus est le seul à avoir pu vaincre cela, c’est ce qu’on fête à Pâques. Il veut nous accorder sa victoire à chacun.

    Voici un lien pour lire la Bible, dans diverses versions (mais toutes traduites des textes originaux)
    https://www.bible.com/fr/?mc_cid=c20fd6a073&mc_eid=929271ebfe

    Pour vivre tout cela, il faut d’abord expérimenter la nouvelle naissance dont Jésus parle à Nicodème dans le crois l’évangile de Jean. Cela se vit quand on réalise qu’on a besoin d’un sauveur et que c’est Jésus-Christ le Sauveur du monde, que l’on regrette profondément tout le mal qu’on a fait, qu’on demande à Dieu pardon et que l’on désire sincèrement ne plus continuer d’agir de la sorte et qu’on demande à Dieu de nous changer, lui le seul qui peut le faire. Cela s’appelle la repentance. Alors à ce moment-là le St Esprit vient dans en nous et fait revivre notre esprit, Dieu vient vivre dans notre esprit et tout devient nouveau, on comprend des choses extraordinaires qu’on ne pouvait pas comprendre, on a la certitude d’aller au ciel si on meurt. C’est ce qui est décrivent les évangiles comme la nouvelle naissance.
    Tout ce que je vous dis, je n’invente rien, c’est tout tiré et largement expliqué en long et en large dans les évangiles et les épîtres etc…

    Par rapport à la nouvelle naissance/salut, voici une émission à ce sujet si cela vous intéresse avec notamment le témoignage d’une ancienne hindou qui a rencontré Jésus et dont la vie a été bouleversée :
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1413&v=6oPAtqSz6hI&feature=emb_logo

    Après ce n’est que le début de la vie chrétienne comme l’explique Andrew Wommack :
    https://emcitv.com/andrew-wommack/video/esprit-ame-et-corps-episode-1-185175.html

    Désolée d’avoir été un peu longue. J’espère que cela vous sera bénéfique. Vraiment n’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez besoin. J’essaierai de faire au mieux.

    Soyez béni, abondamment béni selon tout ce que désire Dieu pour vous, Dieu qui vous aime énormément.

  40. Madou

    Une pensée de plus :
    Jésus a dit de lui-même « Je suis LE chemin, LA vérité et LA vie. Nul ne vient au Père que/sans passer par moi ».
    Il est le SEUL à avoir dit cela et à avoir pu le dire. Il a aussi dit qu’il est la porte pour aller au Père/être sauvé ainsi que « large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition. Etroite est la porte, resséré le chemin qui mènent à la vie. Il y en a peu qui les trouvent ».

    Cela signifie que dans ce monde il y a beaucoup de pensées, d’idées, philosophiques (même bonnes, et d’autres moins, voire pas du tout) etc En fait, chaque idée semble bonne à prendre. Sous couvert de tolérance, on pense que le principal c’est d’être honnête, que chacun a sa vérité, si on est sincère c’est tout ce qui compte. Mais en réalité, on peut très bien se tromper tout en étant honnête, pas vrai ? Mais si véritablement on est honnête, alors tôt ou tard, on reconnaîtra ce qui est vraiment vrai. Vous qui dans vos échanges nous faîtes part de votre quête de la vérité, Jésus a dit « Je suis LE, chemin, LA vérité et LA vie, nul ne vient au Père que par moi ». Jésus est la vérité. D’ailleurs, il est le SEUL à avoir parlé comme ça, aucun philosophe, penseur, enseignant etc n’a jamais parlé comme lui. Jésus est radical car c’est vrai, la vérité est par définition LA vérité et donc radicale.

    Enfin, il est le SEUL au monde qui n’est jamais ressuscité, qui sois toujours vivant. Oui. Soit c’est le pire des mensonges, la pire folie, soit c’est la chose la plus extraordinaire et la preuve ultime de tout ce qu’il a enseigné. C’est le SEUL ressuscité. Aucun maître d’aucune religion n’a jamais ressuscité, ils sont tous morts et enterrés, on peut visiter leurs tombeaux. Celui de Jésus est vide car il est ressuscité, il n’est pas mort, il est vivant. Nombreux sont ceux qui l’ont attesté y a 2000 ans et nombreux sont ceux qui le rencontrent toujours actuellement. Soit c’est la plus grande imposture du monde entier, soit c’est la chose la plus extraordinaire et cela prouve bien qu’il est Dieu car aucun être humain ne peut ressusciter, jusqu’à preuve du contraire… Et s’il n’est pas ressuscité, alors la foi chrétienne ne sert à rien car elle a cette espérance de la résurrection car Jésus est le 1er ressuscité des morts. Toutes les autres pensées, idéologies aussi bonnes, justes soient-elles n’ont pas permis aux hommes de vaincre la mort le plus grand ennemi de l’homme. Seul Jésus a vaincu la mort. Juste parce qu’il est Dieu. Que Dieu vous révèle et vous convainc tous de cela. Il est assez grand pour le faire, il est Dieu c’est à dire tout puissant.

  41. Madou

    ps : dernier commentaire
    Il est écrit dans la Bible, au livre « Romains » au chapitre 7 et aux versets 24 et 25 :
    « Quel déchirement terrible ! Infortuné que je suis ! Qui me libérera de l’emprise de ma nature pécheresse ? Qui affranchira mon corps de l’esclavage des mauvais instincts ?
    Dieu merci ! Il existe une issue : Dieu lui-même m’a délivré par Jésus-Christ notre Seigneur. »
    Et puis après tout le chapitre 8 etc…
    Lien pour lire :
    https://topbible.topchretien.com/romains.7.24/PVI/

    Une religion ne suffit pas, quelqu’elle soit, fut-elle chrétienne. La seule chose dont on a besoin c’est une relation avec Dieu que l’on peut avoir grâce à Jésus, en passant par Lui. Si on croit qu’il nous libère et qu’on le lui demande alors Dieu honore le fait qu’on croit cela (= la foi en Dieu/Jésus) et nous délivre. Cela peut être progressif, cela dépend, mais il le fait véritablement.

  42. steinmann

    Bonjour,
    Faiblesses aux yeux de qui ? Du regard des autres dans leur propre projection ? Vos faiblesses sont votre force, ne les dévoilez pas aux autres.
    La vie est belle!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension