Posté le 07/03/2021
1718 vues
Partager sur ...

65 commentaires

  1. Gaglio

    Oui que faire ? Je me pose cette question aussi, je suis dans le système, en train de batailler pour essayer de travailler tant bien que mal, pour vivre et payer mes factures. Sortie du système n’est effectivement pas aisé. Je me bat avec mes moyens, à mon petit niveau, comme un colibri.
    J’ai pu observer que certains policiers, plus isolés, pas sur des grandes artères, la où il n’y a pas trop de caméras, parfois ont du bon sens et de l’indulgence.
    En gardant le respect, en restant dans la loi, la résistance peut gagner face à ceux qui n’ont plus tout ça. Cela peut être long…il faut tenir.

    • Mino

      Il n’y a pas un seul type de policiers et heureusement pour nous 😉. Celui qui pense 🤔 sincèrement que ce qu’il fait est juste , celui qui doit avoir un certains nombres d’amendes pour ne pas se faire sermonner, celui qui a peur, et heureusement pour nous d’autres qui font le stricte minimum et évite tout interaction avec le peuples, et d’autres qui dénoncent et finissent même par démissionner…… le problème dans nos pays européens dit riches 🤑 c’est que le peuple même dans la m….. croit 🤔 encore que l’état est le saint sauveur…… or si nous réfléchissons un peu l’état c’est nous le peuple car c’est nous qui dans la logique des choses qui les avons placé la. À nous de nous insurger, et de revendiquer sans ça c’est notre propre tombe que l’on creuse avant l’heure…. et l’état nous teste certe c’est un test à grande échelle humaine ….. faut en avoir conscience et être dans la désobéissance sans violence….. cela reste le plus dur à faire mais pas irréalisable! Vive La Liberté vive la vie comme je l’entends. Avec paix et humanité 🙏🏽👍

  2. dicomane

    Je comprends le désarrois à par informées les personnes autour de soit et leurs proposer quelque bouquin, je ne vois pas d autres solutions car l ignorance est leurs meilleurs atout. Bonne journées a vous

  3. Desfossés

    Bonjour Ricardo,
    Si j’étais policer et père d’enfants ou de jeunes, je les aurai serrés dans mes bras…
    Réveillons-tous nos jeunes car pour eux, nous nous lèverons Tous ensemble dans le calme et la Paix pour l’Amour d’être unis !!!!
    Un grand merci pour votre puissance oratoire

  4. Dominique Duru

    Et leurs chefs, pourquoi ils exécutent? C’est bizarre tous ces chefs autour du monde qui réagissent contre le peuple? Elle est ou l’armée pour protéger le pays quand il est attaqué de toutes parts et Les Français gravement touchés par l’assaillant mais aussi par la police qui protège toujours l’assaillant, jusqu’au moment ou l’assaillant n’aura plus besoin d’eux, ni de leurs chefs ou que celui de souche se rebellera ou pétera les plombs comme c’est arrivé dernièrement! Pourquoi, eux, ils ne remplissent pas leurs engagements? On n’a pas à leur trouver d’excuse, ils ne remplissent plus leurs missions et ne sont plus fiables, quelques en soient les raisons, ils auront le retour, d’un côté comme de l’autre! Les autorités ne m’inspirent que du mépris et beaucoup de méfiance! Mais qu’ils ne viennent pas pleurer en plus!! Ils savent très bien ce qu’ils font!

    • Philippe R

      Tellement d’accord avec votre analyse !

  5. Corinne

    Peut-être est-il possible de composer avec la fonction de policier ? On peut être un policier zélé, moyen ou mauvais.

    Après tout, ils peuvent prendre leur temps pour sécuriser les lieux, les procédures doivent être nombreuses, entrer en discussion avec les gens qui prennent le soleil jusqu’à ce que le soleil décline un peu, ça leur ferait du bien aussi à ces policiers de profiter de ces beaux rayons le temps des discussions, certains doivent être dégoûtés de leur fonction que l’on nommait : Agent de la Paix à une autre époque !

    Dans un autre domaine, comment se sentent les banquiers ? Eux qui connaissaient parfaitement leurs clients, et les enfants de leurs clients, les aidaient à développer leurs affaires, du fleuriste local au grands fonds d’investissement ? Et qui étaient heureux d’avoir pu les conseiller correctement en d’autres temps. Actuellement, ils n’autorisent aucun crédit aux acteurs dits « mineurs », relèvent leurs frais et font tout l’inverse pour les ultra hautes fortunes. Les assureurs et nombreux autres métiers, le monde médical est lui aussi bâillonné, et la justice également.

    Tous ces salariés qui s’accrochent à des branches bien fragiles, car ils vont rapidement tomber, ils le savent. Les milices vont remplacer la police, la robotique et le numérique remplaceront les autres métiers.
    En quoi sont-ils tenus d’être excellents dans leurs fonctions ? Au nom de quoi ? De l’égo ? D’une mini-prime qui n’équivaut même pas aux multiples heures supplémentaires offertes ? Pour gagner quoi ? Un peu de temps avant la chute finale.

    Ce qui fait défaut c’est la réflexion, la marge de manœuvre est faible, mais permet néanmoins de jouer avec ces systèmes très procéduriers qui peuvent vite se contredire ou se figer et penser à son organisation sans ces fichus emplois devenus absurdes.

    Comment ces actuels salariés se feront-ils des amis lorsque la solidarité sera le seul pilier sur lequel s’appuyer le moment venu ? Surtout après avoir été si nocifs à leur entourage ? Croient-ils qu’il pourront compter sur leur corporation qui les laissera tomber comme de vulgaires chaussettes sales ? Leur monde est impitoyable, ils le savent.

    Alors peut-être serait-il bon qu’ils commencent à être mauvais dans leurs fonctions et qu’ils fassent rapidement un pas vers la solidarité, l’autonomie, des valeurs plus humaines. Qu’ils se souviennent pour quelles raisons ils ont décidé de leur emploi à l’époque. Car, si on y regarde de plus près, ce sont des emplois de service à la population. Ça laisse songeur…

  6. Cher Ricardo,
    les codes divins servent la vie la justice l’équilibre le vivant le courage de dire la vérité ne pas se laisser intimidé par les systèmes abusifs et leurs techniques de manipulations j’ai rdv à la Gendarmerie cette après midi pour les méfaits évoqué ce matin entre autre sur « vos espaces d’expressions publiques  »
    MERCI Ricardo
    Pour infos je vous joins un lien vers l’accès à la vérité scientifique systémique de ce que nous endurons et vivons dans notre relation d’âme jumelle dont j’ai parlé ce matin sur vos espaces publiques
     » Celles et ceux qui ont des oreilles entendent celles etc eux qui ont des yeux voient  » Le mal est ce qui sépare le masculin sacré de sa féminine Sacrée, l’ennemi le mal la bête à 7 têtes n’est ABSOLUMENT pas le masculin sacré en lui même lorsque nous serons réunis
    https://www.youtube.com/watch?v=U7hgO5GEyLo&t=3984s
    MERCI de rester intègre et de m’aider à combattre la bête à 7 têtes et
    Méfiez vous du faux des impostures des manipulations des systèmes toxiques bref informations justes disponibles sur mes espaces chaines vidéos + site + chaines + Adeline + Alexandre Lebreton tout le reste est FAUX etc etc etc
    DE TOUT COEUR AVEC VOUS mais méfiez vous des faux témoignages faux commentaires faux profils au service du faux qui fait le mal, si j’étais réunie avec mon jumeau tout serait résolu, mais voilà les systèmes abusifs et le sacrifice rituel
    Le film « le Joker » agneau sacrifié patient incontournable

  7. Valentina Carvalho

    Leur engagement premier c’est de protéger le peuple car ils sont payés avec nos impôts. En verbalisant ces jeunes qui ne faisaient rien de mal, ils montrent qu’ils servent un gouvernement qui a perdu la raison. Ils devraient réfléchir aux conséquences psychologiques et traumatiques de la population. Obéir oui, mais pas aux ordres ridicules. Qu’ils pensent à leur famille, à leurs enfants, c’est plus important que d’ être bien vu par leur hiérarchie.

  8. LE ROUX Michelle

    Quand, EM à dit nous sommes en guerre, cela voulait dire contre le peuple. Et bien les forces de l’ordre devaient se souvenir du mot d’ordre de la résistance : « Obéir c’est trahir, désobéir c’est agir ».

    Les forces de l’ordre n’ont pas le droit de grève, soit mais ne pas verbaliser serait une manière de résister.
    Il ne faut pas oublier aussi leur différents statuts, les gendarmes sont des militaires, bien souvent casernés, les forces de polices et les forces de polices municipales, rattachées aux communes.

    Ils se doivent de travailler dans le respect des droits de l’Homme, et ceux-ci sont largement bafoués se doivent-ils d’obéir le doigt sur la couture du pantalon ??? Si tous décidaient, en grande majorité de démissionner, (il ne faut pas se leurrer il y en aura toujours pour refuser) en invoquant justement le respect des droits de l’Homme que peut faire l’exécutif face à cela ???

  9. Ah cher <Ricardo, une autre précision ses systèmes pervers utilisent les réseaux virtuels les espaces où les commentaires sont non limités en mode "free style – faussement prétendue libre d'expression sélective de valeurs amour universel inconditionnel abusif sacrificiel pédo-satanistes" pour venir à la pêche aux informations soit disant pour servir le Divin alors qu'en réalité ils nourrissent le faux des codes sataniques car ils ne respectent rien des codes divins et sont dans le relationnel toxique virtuel destructeurs, donc vigilance le faux et ses manipulations ces impostures masquées perpétuelles…… systèmes anomaliques responsables de la mort de la nature du Divin et de tous ces règnes Vous avez probablement lu le livre ' les fourberies de Scapin,
    il suffit de remplacer Scapin par satan et voilà une parfaite parodie de la bête à 7 têtes et ses inflammations égotiques monstrueuses ses pathos innombrables ses déviances abominables son appétit de gloire orgueilleux égospiritualisé inversion des valeurs d'équilibres en respect du divin, qui n'a je vous assure absolument rien de divin; mais qui est son opposé contraire, tout est pathétique chez "ça" : l'incarnation démoniaque personnalisée qui s'est exponentiellement développé sur le réseau yin virtuel infecté du net
    La bête et ses 7 têtes s'est retrouvée en personne face à moi il y environ 3 ans pour tenter de m'acheter donc je la connais bien cette erreur de création diabolique"

  10. Philippe R

    Toi! oui toi ! tu est FDO pour un salaire ou tu as des valeurs ? n’est-ce pas toi qui scandait « Aimez la France, où quittez la! ». Ou sont tes valeurs ? L’Amour de ton pays? Tu es censé protéger le peuple pour qu’il te respecte et tu fais tout le contraire! Derrière l’uniforme il y a un homme/femme qui sait très bien ce qu’il-elle fait. Exécuter des ordres comme les SS nazis pourquoi ? pour qui ? Tu as peur de ta hiérarchie? Obéir aux ordres et ne pas pouvoir regarder sa famille dans les yeux, comme ça doit faire mal! Se sentir collabo aujourd’hui ça doit être horrible! Je les plaints ces pauvres gens en uniforme et je leur dis juste de penser à leur karma et ceux de leurs générations! J’aurais juste honte d’être flic en ce moment! Pour racheter ma honte je rentrerai en résistance comme l’a fait Oskar Schindler
    L’homme qui sauva mille Juifs et plus de la déportation vers les camps de la mort. Rien n’est immuable, un jour c’est peut être toi qui sera devant la justice, alors réfléchis pendant qu’il est encore temps et agis pour sauver ton honneur et vivre en homme libre et responsable de tes actes car l’uniforme ne veut pas dire impunité et comme on disait à la racaille lorsque moi j’étais flic: il n’y a que les montagnes qui ne se rencontre pas!
    Force et Honneur et Vive ma France 🇫🇷

  11. sabrina

    Nous nous croirions dans l’expérience de Milgram grandeur nature. Dieu merci je ne suis pas à leur place.

  12. Parisi

    Bonjour Richard,
    De nombreux témoignages démontrent que la police et sans doute l’armée, sont partagées au sein de leurs équipes.
    Il est difficile de juger mais il me semble quand même si évident que le bon sens et la conscience humaine s’éloigne peu à peu de ces individus.
    Environ 30% d’entre eux sont contre ces mesures de tortionnaires psychopathes.
    Va-t-il y avoir un soulèvement de ces corps de métier ou bien vont-ils nous oppresser jusqu’à la limite du supportable.
    Tout ceci va-t-il se terminer en guerre civile partout en Europe ou bien les militaires viendront ils au secours du peuple.
    Beaucoup de choses se passent en souterrain, notamment aux US.
    Mais que d’interrogations sur ce qui nous attend.
    Quand on voit la grande soumission de la population française, il y a de quoi se poser des questions.
    À croire que finalement la vie passe avant tout par le confort financier et professionnel.
    Mais il faut bien que ceux qui n’ont pas encore compris, par peur, par ignorance surtout, réalisent que nous sommes sur la voie d’une extermination globale au profit de quelques fous diaboliques qui tiennent l’étau en se prenant pour des dieux.
    Quand on voit également que la plupart continuent à se faire tester sans raison, par des méthodes falcifiées de surcroît, et vont maintenant à l’abattoir, se faire injecter un poison dans le corps, que faut-il en déduire.
    Nous allons traverser une période très sombre et sans doute y aura-t-il de nombreux morts suite à ces soit disant vaccinations qui ne sont qu’un génocide de masse.
    Bill Gates, Schwab, Soros, Attali, Macron, Merkel et bien d’autres ne s’en cachent plus.
    La vie est devenue interdite, ils ont droit de mort sur tout le vivant.
    Comment se fait il que trop de personnes marchent encore tête baissée et bouche masquée.
    Soyons clairs! Il n’y aura jamais de compromis avec ces malades de pouvoir.
    Soit ils gagnent et nous mourons pour la plupart, soit ils seront tous éliminés.
    Je dis bien tous éliminés !!! Car aucun ne doit rester en liberté.
    Un cancer metastasé récidive systématiquement.
    Alors quoi penser ou ne plus penser ?
    Personnellement je suis chrétien et je mets toute ma foi dans mes prières.
    Que le Divin s’abatte sur ces luciferiens.
    Il est temps que l’humanité se tourne vers l’essentiel et la lumière.
    C’est sur cela qu’il faut méditer car le monde d’hier n’existera jamais plus.
    Espérons que ce soit un mal qui annonce la délivrance.

  13. Anne

    Merci Richard pour cette interrogation pertinente. C’est amusant, je me suis posé cette question ce matin même, avant de voir votre vidéo. En effet, la réponse n’est pas simple, et j’avoue que j’y aurais moi aussi réfléchi à deux fois. La situation est très compliquée pour tout le monde, et j’espère, comme vous, que la résistance vaincra. L’union fait la force : je crois plus que jamais à cette phrase, et je me dis que du côté de la police aussi, on peut espérer une évolution, une rébellion. Croisons les doigts, et merci à vous pour tout ce que vous faites.

  14. Benoît

    S’ils savent manipuler les masses, ils savent tout autant manipuler les représentants des corps de métiers, d’autant que les fonctionnaires de police sont assermentés.

    Je pense que plutôt que de savoir quel aurait été mon comportement sous l’occupation, il n’est pas moindre de l’observer aujourd’hui, puisque l’époque est après tout similaire…

    En espérant que ce soit bien mon cœur qui guide mes actions !

  15. fabienne

    Bonjour Ricardo,
    Après une écoute attentive ( comme toujours) de ta dernière « minute », j’aimerai citer une phrase d’une personne qui était dans le monde de la police et qui disait :
     » les français nous ont dans le collimateur et les supérieurs ne nous couvrent pas. Le maître mot est : pas de vagues ! »
    Ils sont eux aussi des citoyens qui hors service subisent les mêmes contraintes que tout a chacun, ainsi que leurs familles.
    Nombreux d’entres eux ont des valeurs morales,une conception de la liberté…etc
    D’ailleurs, ils seraient sûrement très intéressant de se poser les bonnes questions et de savoir pourquoi il y a autant de suicide dans la police.
    Mais, chut….sujet tabou !
    Seulement, ils ont un travail où une hiérarchie qui donne les ordres.
    Mais,n’est ce pas ce qui se passe dans la majorité des entreprises ? Est- on toujours d’accord avec les consignes données par les supérieurs ?
    Pourquoi tant de gens se soumettent sans rien dire ?
    LA PEUR sous ses multiples visages! …La voilà encore et toujours.
    Merci à toi pour éveiller les regards de la société et observer les événements sous différents angles.
    Comme disait ma grand-mère :
     » tout n’est jamais tout blanc, ni tout noir »

  16. La bête à 7 têtes parici;;;;;;; la bête à 7 têtes par là;;;;;;; elle s’infiltre partout dissimulé sous des pseudo qui ne conduisent à aucun profil identitaire véritable et vérifiable et malheureusement tant que mon jumeau ne sera pas avec moi, rien ne s’arrangera rien ne se résoudra du fait que c’est notre séparation physique qui nourrit le mal et qui fait qu’il est quasiment dissocié, possédé par le mal et manipulé par le faux et la bête à 7 têtes qui l’a mis sous son emprise, l’instrumentalise jour après jour, le domine l’instrumentalise.
    C’est notre réunion qui permettra de mettre un terme à tout ce qui se passe la vérité c’est celle là, tout le reste n’est que mensonges !!!
    Voilà la vérité, voilà pourquoi la situation est telle qu’elle est actuellement !!!

  17. Senegaulois

    Bonjour , il faut regarder le Film , I comme Icare , l extrait des décharges électrique , l expérience de la Soumission à l Autorité ! Ci le choix est cornélien pour un Policier , à Nuremberg ils ont répondu qu’ ils avaient Obéis ( c était la Guerre ) !
    On peut être garant de l autorité , et savoir de temps en temps être nonchalant et regarder ailleurs , dans la mesure ou ce n est pas un délit grave …

    EX: Le 19/01/21 , je prends mon billet d avion , je dois décoller le 02/02/21 , le 29/01/21 Castex change la règle , les Français n ont plus le droit de sortir du territoire , sauf Motif Impérieux !
    Peu importe , mon motif était impérieux , en arrivant à l aéroport , la femme qui enregistre mon bagage , me demande mon motif , j explique …

    elle me répond de garder mon énergie , que je vais en avoir besoin , mais elle a gentillesse d enregistrer mon bagage , et ci la Police de l air refuse mon embarquement , on fera re sortir votre bagage !
    Après être passé à tous les contrôles , j arrive devant la Policière , j explique mon soucis …

    Sans même regarder mes papiers , la Policière me répond que mon motif n est pas un motif impérieux , je montre des mails de l Ambassade de France , la plainte déposé à l étranger , la Policière repousse tous mes papiers et me dit que je n ai pas de test PCR , je lui répond que Castex a changé la règle et le 29/01/21 et que je ne pouvais pas savoir pour le test PCR !

    Elle me répond que je dois m adapter , je lui demande de me faire un Test PCR , elle me répond négativement , il faut un test au moins de trois jours , je lui demande d appeler l Ambassade de France à l étranger , elle refuse , le ton est monté , je lui remets mes papiers , la Policière repousse tous mes papiers et elle me répond de patienter et de reporter mon voyage … J ai répondu que cela durera jusque aux élections présidentielles , ci il y en a !

    En dehors de cette mésaventure et par expérience , ils sont très obéissant pour ne rien faire ou ennuyer , à vaincre sans péril on triomphe sans gloire !

  18. Oui Richard, la Résistance vaincra. Aujourd’hui, sur le groupe facebook ‘Us for them’ anglais des parents qui luttent contre le masque sur les enfants dans mon pays d’adoption, j’ai raconté ce que faisaient les parents membres de Réaction 19 avec les oxymètres, j’ai parlé des actions menées par Maître Carlo Brusa avec ces mesures d’oxygène etc.Certains parents ont de suite répondu qu’ils allaient acheter des oxymètres et commencer les mesures. Les écoles rouvrent demain en Angleterre. Je suis ravie de leur avoir transmis l’idée, j’ai hâte de savoir ce qu’il arrive. Par contre, pour les mauvaises nouvelles, une des personnes sur ce même groupe nous a annoncés la mort dans l’âme (no pun intended) qu’une prof de l’école de ses enfants s’était donné la mort vendredi. Elle ne pouvait mettre de masque pour des raisons médicales et était stigmatisée dans son école, sûrement par des collègues. Elle laisse deux enfants…

  19. marie

    La résistance va vaincre ! ils essayent de diviser le peuple et les forces de l ordre, c ‘est voulu. Ils veulent mettre en place la loi martiale …ils ne sont que le chaos mais ils vont échouer dans leur plan ! le peuple vaincra les « méchants » ne gagnent jamais !!

  20. Christale

    « Les forces de l’ordre »

    Quelles forces et quel ordre ?
    Forces de forcer, obliger ? Ordre de « nouvel orde mondial » ?

    Flic ou voyou, ce n’était même pas un choix :
    Quand j’étais toute petite dans les cités de Majelan de Choisy le Roi lorsque les policiers venaient les plus grands criaient : » La police!!! « , tout le monde rentrait chez soi en courant ou à grandes enjambées et je faisais comme eux avec la trouille d’être attrapée. On entendait les portes claquer et les verrous se fermer…
    Surement restait-il une mémoire de la Gestapo accrochée aux murs de nos cités dans ces année 70 ou est-elle encore accrochées à nos vieux…

    L’ordre est fait pour le Juste, le Beau le Vrai.
    Où en sommes-nous ?

    • Boubou

      Je n’ai aucune idée de ce que je ferais si j’étais flic ! Je n’ai aucune idée de ce que chacun d’eux vit intérieurement. Je sais juste qu’obéir à un ordre ne peut pas être une faute.
      Les responsables sont les donneurs d’ordres. LES RESPONSABLES SONT LES DONNEURS D’ORDRES !!!
      S’en prendre à Pinaud simple flic, c’est exactement comme s’en prendre à qui ne porte pas de masque, ou à tel soignant qui refuse d’être vacciné : c’est faire porter la responsabilité de toute cette merde sur le « petit » qui n’y est pour rien.
      Gloire au flic qui ne tabasse pas, bien sûr, miséricorde aux autres ! Ça suffit de laisser ces connards qui soi-disant nous dirigent, semer la zizanie entre nous tous pequins moyens.
      Je me sentirai toujours plus proche d’un flic en uniforme même armé d’une matraque que de macrotte et ses sbires.

  21. Hurtut

    Je ferais mon travail en essayant de convaincre mes collègues de prendre conscience de ce qu ils sont en train de faire et essayer de les faire réfléchir

  22. PAS DUPE

    Chacun son camp !
    La police exécute les ordres de l’ennemi (nous sommes en guerre !).
    Alors pourquoi se soucier de la police qui exécute et se poser des questions philosophiques… ?
    Les ordres viennent d’où ? De la tête ?
    Pour se défendre de l’attaque du serpent, on vise sa tête ou sa queue ?
    Oui sa tête !

    Alors comme disait mon grand-père : « La seule chose qui différencie un héros d’un méchant c’est la direction dans laquelle il pointe son arme ».

    Il suffit d’une seule tête et le cauchemar s’arrête !

  23. rigeol

    Monsieur Ricardo, être salarié, c’est obéir à son employeur, du moins aussi longtemps qu’on veut garder sa place, policier ou non, journaliste ou pas. Simplement quand on est policier on ne peut pas trop faire la fine bouche, être trop délicat, sinon c’est vraiment qu’on s’est trompé de vocation.
    (Ceci dit, il faut savoir que pour certaines opérations, on emploie des volontaires que les primes intéressent.
    conséquence : parler de la police en général est une illusion.)
    Déloger des jeunes comme vous l’avez décrit, considéré du point de vue du flic moyen, n’est vraiment pas un scandale ou un exploit, ici pas besoin de volontaires stimulés par une prime. J’ajoute que certains flics savent très bien simuler la gêne, suggérant par leur attitude « j’obéis aux ordres, mais je suis d’accord que y’a de l’abus ».
    Résumons : votre question est fâcheusement futile.

  24. Delavigne

    Je me souviens aussi que les resistants étaient considérés comme des terroristes en 1943
    Mon grand père, plus jeune commissaire de France en 1936, fut déshonoré par sa hiérarchie parcequ’il était force d’inertie quant aux ordres qu’il recevait pour arrêter les Juifs, communistes, Franc Macons, etc… il en a arrêté aucun, et avait peut être même alerté les concernés avant les descentes.
    Il fut limogé en 1944 et resta démunie de tout malgré une famille de 5.
    En 1963, le conseil d’état, au travers de son president de l’époque E. Balladur, lui on refusé sa réhabilitation pour prescription.

  25. DELAVIGNE

    Vivre c’est choisir. A chacun de choisir selon ses convictions.

  26. Yves geleff

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton analyse, Ricardo, même si j’aime beaucoup ce chef d’oeuvre qu’a écrit Goldman, et mon exemple personnel en est la preuve: J’ai été engagé dans l’armée française, mais par un beau matin, face au soleil levant et au milieu des merveilles de la nature qui entouraient le camp où nous étions en manoeuvre j’ai pris conscience que si j’y restais je serais un jour amené à exécuter un ordre qui ne concorderait pas avec ma philosophie de vie…et que je ne pourrais pas reculer, parce que dans l’armée, « la réclamation n’est permise au subordonné que lorsqu’il a obéi ». J’ai donc démissionné. Je n’en tire aucune gloire mais je dis simplement qu’il faut du courage dans tout parcours de vie, pour décider de faire un virage à 180°. Mais la sensation de délivrance qui nait au moment où on a décidé de ne plus se mentir à soi-même n’a pas de prix.

  27. Alain Lamour

    Il y a 40 ans j’ai été à leur place, et déjà j’ai préféré démissionner plutôt que servir l’injustice !

  28. Hélène

    « Subir n’est pas accepter.
    Se taire n’est pas approuver.
    Attendre n’est pas renoncer. »

    Gardons espoir! Bougeons dès que possible! Je veux encore y croire. Encore merci à vous.

  29. @Mamm_Katell

    La question  » elle est vite répondue « , il ne m’est jamais venu à l’esprit d’être policier. C’est être au service des politiciens.

  30. louise

    Si dans votre poche il y a un smartphone,si vous êtes abonnés a netflix,si vous commandez chez amazon,si vous utilisez google,si vous regardez bfmtv.Lci,Si vous faites vos courses chez carrefour,si vous buvez des sodas au cola avec des hamburgers industriels de chaines americaines,.. alors vous etes deja un habitant de Leidenstadt.

  31. Georges W

    Votre question est pertinente.Elle pose le problème de la contestation d’un ordre militaire ou de force publique. Ma réponse s’appuiera sur deux éléments, le premier juridique etle second relevant d’une illustration historique..

    Premièrement en droit le fait justificatif est prévu par l’article 122-4 du code pénal dans son second alinéa. Cet article prévoit que la personne qui accomplit un acte commandé par l’autorité légitime n’engage pas sa responsabilité, sauf si cet acte est manifestement illégal. il devient illégal pour plusieurs raisons: L’autorité n’est pas légitime, ou le commandement n’est pas légal. Dans le cas d’un commandement illégal se met en place le système des « baïonnettes intelligentes »:si un commandement est illégal, on peut le critiquer, il engage l’action demandée et le soldat en se s’opposant pas engage sa responsabilité et commet une infraction pénale.

    Deuxièmement, l’illustration juridique. La révolte des vignerons du Languedoc en 1907 désigne un vaste mouvement de manifestations survenu en 1907, dans le Languedoc et en pays catalan, réprimé par le cabinet Clemenceau. Fruit d’une grave crise viticole survenue au début du XXe siècle, ce mouvement, aussi appelé « révolte des gueux » du Midi, a été marqué par la fraternisation du 17e régiment d’infanterie de ligne avec les manifestants, à Béziers. Ce régiment , la troupe donc (issue de la paysannerie), a refusé de tirer sur le peuple révolté.

    On remarquera deux différences sensibles. D’abord Il faut que la menace soit criminelle, ce qui dans le cas d’espèce (reflux de civils hors des berges de Seine). Ensuite la troupe de 1907 était composée de civils accomplissant leur service national.

  32. Pascal Meyer

    Oui on est pris dans le système, mais on peut l’appliquer avec modération avec le dialogue et pas la violence

  33. Marie

    Bien étant la fille portant sur son dos un lourd un devoir de mémoire, fille d’un père Résistant de la seconde guerre mondiale, soldat prisonnier de Dunkerque et évadé de guerre d’un camp de représailles finale je pourrais que demander une mutation ou bien donner ma démission . Mais ces policiers pourraient être que les petits enfants ou arrières petits enfant de la génération de mon feu père, qui leur dirait sauvez les enfants nom de dieu de la traite et des pédocriminels, arrêtez les marchand et vendeurs de drogues, stoppez le trafique d’armes, faites votre boulot de flic…et surtout retrouvez la mémoire du souvenir des combats de vos anciens. Pourquoi ils l’on fait et ne devenez pas ce qu’ils ont combattu pour libérer leur pays et peut être vos propre grand parents.

  34. Marie

    Il est certain que je ne frapperai pas les gens, comme cela a été fait ce jour à Athènes dans la commune de Nea Smirni (confère video twittée).

  35. Rataud

    Question évidemment difficile, on est plus ou moins prisonnier du système, mais si l’on a des enfants, on ne peut leur offrir le monde qui menace, la seule solution est de désobéir,
    Si j etais policier j essaierais de convaincre mes collègues, pour que les ordres ne puissent être suivis. La rébellion vaincra par la révolution non violente mais massive, de la police, des militaires, des infirmières et médecins…
    Ils peuvent faire infléchir maintenant la politique actuelle , ce sont les corporations suivies par la population qui feront stopper cette folie

  36. Dandalei

    Je ne l’aurais pas fait, car avec ce qui se passe depuis 1ans, j’aurais démissionné bien avant. Je ne vaudrais jamais dire à un de mes enfants plutard de ce que j’avais fait 2020, 2021. Le fait d’être dans les forces de l’ordre au départ c’est avant tout pour le peuple et combattre pour la justice. Aller taper des jeunes et peut-être même des personnes que l’on connaît personnellement et une image que l’on gardera à vie. On oublie sûrement que derrière ces uniformes quand il tabassent comme on l’a vu lors d’une manifestation un commissaire taper des gens assis, comme un demeurer sans raison valable de défense qu’il y a des hommes aussi, ce ne sont pas des machines quand il tapent ou bousculent, mais des hommes responsable de ce qu’ils sont en train de faire. Moi je répète, j’aurais démissionné des le départ. Après tout combien on perdu leurs travail leurs commerces et leurs dignité, on ne tape ou bousculent pas ces personnes. Ces une honte de vivre avec cela toutes sa vie seulement pour sauver sa soupe.

  37. Irene

    Si j’etais policier je ne sais pas.Je sais ce que j’ai fait l’an dernier.Nous vivions en Angleterre mon mari et moi.Nous avons respectivement 60 et 56 ans , mon mari travaillait en cuisine dans un ephad, nous avons tout fait pour expliquer ce qui allait arriver, mon mari est italien , nous avons pris les managers, le chef en leur expliquant qu’ils devaient faire porter des masques aux personnels, prendre des mesures pour proteger les anciens , leurs clients si nous voulons regarder les choses en face.RIEN, ils attendaient le decret du gouvernement.Mon mari a demissionne.Depuis nous sommes partis , nous avons rejoins ma mere de 84 ans pour l’aider et la proteger. Si j’etais policier j’aurai demissione point barre.

  38. Eh bien moi, ce qui me choque le plus, c’est la résignation de tous ces jeunes ! Quand on est jeunes, on se révolte normalement. Depuis un an, ils acceptent tout et je n’en reviens pas.
    Quant aux policiers, ils exécutent les ordres du gouvernement. Si tous ensemble, on disait NON, on en sortirait de cette mascarade ! Chacun est responsable de ses actes.

  39. Virginie CLAUDE

    Si le fait d’avoir une famille à nourrir, des crédits à rembourser et des factures à payer suffit à accepter l’inacceptable, alors c’en est fini de toute liberté, de tout libre arbitre et de toute vie.
    Policiers, gendarmes, militaires, ouvriers, salariés, paysans, nous sommes tous dans le même bateau voguant inexorablement vers l’horreur.
    A nous de choisir de rester  » en sécurité  » prétendue dessus ou de sauter, nager et rejoindre une autre rive.

  40. Je ne peux pas répondre à cette question de façon tranchée, elle est trop individuelle, elle dépend du degré d’éveil de chaque personne, de son histoire. Je ne doute pas que parmi les policiers, nombreux sont éveillés, mais, comme les enseignants dont je suis, ils sont tenus, pieds et poings liés, par leur confort de fonctionnaire, la peur de perdre leurs avantages, la pression du groupe. Si j’étais policier, ce que je ne suis pas, je ferai au mieux selon ma conscience, c’est à dire à reculons, en contournant le mieux possible les obstacles : en somme une attitude très schizophrénique. C’est donc une réponse de normand, à la Onfray !

  41. Impossible de répondre à une telle question qui semble au demeurant simpliste. La réponse devrait être humaine, faut il encore intégrer les facteurs du moment, de l’éducation, de la période, des dogmes et autres. L’histoire récente nous apprend dans un monde « moderne » et pour synthétiser, que la Seconde guerre mondiale nous à donné toutes les réponses de compréhension en passant par la politique (Vichy), la délation, les malgré-nous, les camps de concentration et autres horreurs, etc, etc…. En résumé, et je déplace la question, je demanderai quelles ont été les motivations à faire flics, et enfin, j’essayerai de répondre à la question………..

  42. Hans de Criffens

    Que les policiers soient toujours très convaincus du bienfondé et du sens des missions et des ordres qu’ils exécutent : certainement non ! Qu’ils soient parfois très mal à l’aise à devoir exécuter certains ordres: certainement oui !

    Mais le Devoir de la police et de chaque policier est d’accomplir les missions qui lui sont confiées et dont il n’est pas le décideur ; lui demander de désobéir, serait lui demander de trahir, de rompre son serment et d’aller à l’encontre de ce en vertu de quoi ils agissent et dont nous nous réclamons : la légitimité démocratique.

    Alors, si nous ne voulons pas que la police applique contre nous une force répressive injustifiée, c’est d’abord à nous de renverser ou de suspendre la légitimité du pouvoir qui ordonne…. et la police se rangera à nos côtés !

  43. Aude Beillevaire

    Question très pertinente évidemment, comme toujours, Ricardo.
    Question également très difficile, en somme, ça pose la question de «comment lutter contre le démon … »
    Pour ma part, si j’étais policier, je passerais mon chemin, et si j’étais dénoncée par un collègue, je défendrais les valeurs de l’Homme sur celles de la loi des hommes.
    J’essaierais de parler à l’homme derrière le policier.
    Et si je perdais mon poste, je me remettrais au secours du Seigneur, qui n’abandonne aucun de ses petits !
    Dans ma vie, j’ai fait souvent ce choix et Il ne m’a jamais laissé tomber. Mais il est vrai qu’il faut être prêt à vivre de peu, mais libre.
    Car être en conformité avec sa conscience, c’est cela être libre !

  44. Bonjour, je suis retraité de la Police Nationale , gradé et résistants comme mes ancêtres ! Votre analyse est pertinante et réelle, elle pose le cas de conscience entre devoir et morale , je suis bien content d’être parti en 2017 en juin à l’issu de cette mascarde de vote que j’ai suivi depuis la salle radio ou j’étais chef de salle et je peux vous dire que comme au USA pour l’arrêt du comptage , il y a eu un arrêt de communication à 19h45 alors que nous étions en direct avec le ministère ? et comme par magie à 20h00 les chiffres des estimations correspondés aux chiffres des résultats provisoirs ! fallait que je le dise….sinon pour le sujet je crois que j’ai de toute ma vie de Policier essayait d’être le plus juste possible et je ne me rappelle pas avoir pris des ordres contre ma volontaire pour accomplir une mission ? Mais cette époque est révolue et la réflexion de mes collègues avec qui j’ai toujours un contact et : on coule doucement comme le titanic ! à méditer, merci Ricardo

  45. Ok pour la réflexion avec Golmann, mais aujourd’hui on sait ou on va! Allez ! 5% ou 10% de connards chez les policiers et gendarmes! Mais les 90% d’autres? Que font ils ? On massacre un syndicaliste policier efficace! Pourquoi les 90% autres ne changent ils pas de syndicat et faire front ? J’ai honte pour eux! Ils n’osent même plus se promener en uniforme alors qu’ils devraient être fier! L’état embauche des bandits? Une femme policière qui fait perdre un enfant à une passante parce que elle n’avait pas de masque! Mais où va t on!

  46. Michelle

    Merci Ricardo, je suis pourtant abonnée (et j’offre mon obole mensuelle) mais je ne reçois plus LMDR dans
    mes mails, je la trouve bien sûr comme actuellement sur YT mais je trouve ça bizarre.

    Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse et très souvent en écoutant cette chanson de JJ Goldman, je me suis posée cette question : Qu’aurais-je fait si j’étais née allemande ? et je n’avais pas la conscience tranquille
    car je n’avais la réponse.
    Merci

  47. Situation difficile, certes !
    Mais à un moment donné, chacun est placé en son âme et conscience devant ses actes !
    Et là viennent ces questions :
    – est-ce que je veux sauvegarder mon emploi et ma soi-disant sécurité au prix de mon âme ?
    – suis-je prêt à ensevelir mon être éternel en raison du temporel ?
    À chacun de répondre…

  48. Lambert

    Les policiers ne sont pas seuls en cause. Beaucoup de décisions dépendent du préfet. Dans la ville où je suis, nous avons la chance d’avoir un préfet bon et intelligent qui a demandé aux forces de l’ordre de faire respecter la loi certes, mais aussi de ne pas faire de zèle intempestif et de se montrer compréhensives et c’est ce qu’elles font.

  49. Parier

    Bonjour,
    Pour moi la question ne se pose pas, car il est impossible que je puisse être policier ou gendarme, j’ai une aversion pour cette profession depuis sa chute vertigineuse il y a environ 20 ans.
    Maintenant, on peut tout imaginer, même que faire si la terre était un cube, donc je vais imaginer :
    – Ben, je serais tellement con d’être rentré dans cette administration et la formation aurait été tellement rudimentaire et stupide que j’aurais peut-être tiré à balle réelle. J’exagère, mais il y a dans cette caricature une forme de vérité.

  50. Je suis Artiste « SDF » par choix, j’ai laissé mon super job à Europe1 il y a des années et surement pas pour rentrer dans la police. Il y a donc à la base un vrai choix ( déontologique, financier etc…
    En supposant que je sois dans la police dans une autre réalité et que je me sente tenu d’obéir pour toutes les raisons que vous voulez, j’aurais au moins envie de communiquer avec mes concitoyens en expliquant mon désaccord avec ces ordres déviants, pourquoi pas même mon ressentiment, et au minimum de les informer de leurs droits constitutionnels pour d’éventuels recours… tout ça , bien sûr, en supposant que je sois capable de rester dans l’intelligence du coeur au sein d’une machine administrative écrasante.
    Au passage, je suis vraiment désolé pour ces policiers qui se suicident

    • Quant à GOLDMAN, la réponse à sa question est dans le silence assourdissant actuel face à la dictature …

  51. Stéphanie GREZEL

    Mon frère était policier, il s’est suicidé…il était lumineux et honnête. Il n’a pas supporté, il laisse deux enfants et je pense à lui chaque jour 💖🙏

  52. Contrairement à nous, ils ont des armes. Si la majorité d’entre eux refusait d’obéir, leur hiérarchie commencerait à se chier dessus. Nous entrons en dictature, prenez-en conscience. Après, il sera trop tard ; l’Enfer sera votre quotidien.

  53. Bien sûr !! Mais on ne peut réveiller de force les endormis, et ça, ça me tue !! …
    De plus, ca me saoule de voir tous ces bla-bla sur les réseaux sociaux, moi j’aimerais voir des hommes se lever, une armée entière, pour nous défendre, monter à l’Élysée et faire ce qu’il y a à faire … !! Zut, où sont les hommes aujourd’hui, les vrais !!!???

  54. Je relis l’armée des ombres de Kessel. C’est la même histoire qu’aujourd’hui. Incroyable. Mêmes mots, même comportement.

    « Leur vrai but de guerre c’est la mort de l’homme pensant, de l’homme libre. Ils veulent exterminer tout ce qui n’a pas les yeux vides. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension