Posté le 14/07/2022
10996 vues
Partager sur ...

170 commentaires

  1. Laurent

    Bonjour bonne fête 🥳 du 14 juillet
    Oui je suis d’accord avec vous.
    Dieu va nous venir en aide , la patience le récompense bientôt la victoire
    Amen 🙏💙🕊

    • Oui Laurent sauf que dieu a dit Aide toi, le ciel t’aidera… Aller faut se bouger et pas attendre…

      • Marjolaine

        Je suis bien d’accord avec Laurent ! Sans oublier ce qui est très certainement nécessaire : faire le rosaire quotidiennement. Notre mère du Ciel ne manque pas d’être « au bout du fil ». Le rosaire, la seule arme à « dégainer »…

        • Coralie

          Tout à fait d’accord, à la France il faut un Roi ! Ce sont eux qui l’ont faite.

          • JEANMAIRE Patrice

            Il faudra alors ressortir la guillotine pour parer aux erreurs de casting !!!

      • Annie Rolet

        Que l’on vous entende . Il y a trop d’endormi malheureusement

      • Pachalgikian

        La monarchie, pourquoi pas absolue et de droit divin ?! Richard, il faut arrêter les délires, c’est une chose que de lancer des idées, c’en est une autre que d’appeler à une dictature encore plus dure. Non, jamais plus !
        Une démocratie citoyenne et bien plus participative, OUI. Merci

      • Corpelet

        « Aide toi et le ciel t’aidera  » n’a aucune origine divine, ni même religieuse (biblique ou évangélique) cette expression est juste le vers qui conclut la fable Le Chartier embourbé de Jean de La Fontaine. Cette phrase est devenue un proverbe.

      • Mima

        Pas du tout d’accord avec un retour de la monarchie tout aussi corrompue notamment en Europe. Il y a mieux à faire comme une assemblée constituante et une une sixième république après s’être débarrassés des corrompus de tout poil. Il y a un mouvement en ce sens en arriere- plan….

        • oui pour une assemblée constituante , mais il faut d’abord sortir de cette soi-disant union européenne!!!! FREXIT, R.I.C.
          Il y a du boulot!!!

    • Chris

      La révolution franc-maçonnique ? Un génocide franco-français. Nous lui devons d’avoir fait de la France la risée de nombreux pays à l’image du foutriquet sans valeur ni moral qui nous gouverne et nous méprise. Le contraste est total d’avec l’héritier de la tradition monarchique française, Louis Duc d’Anjou, je vous laisse appréciez : « La monarchie française est l’œuvre de mes ancêtres… bel héritage aujourd’hui, plus moral que matériel qui me confère des devoirs de tradition et de charité… je témoignage de valeurs qui ont fait la France antique, telles que : la justice à l’image de saint Louis, la paix sociale et la richesse du peuple avec Henry IV, la beauté de la culture magnifiée avec Louis XIV. JE NE PEUX PAS CONCLURE SANS ABORDER LA QUESTION QUI PRÉOCCUPE TOUT LE MONDE. Y’A-T-IL UN AVENIR POUR LA MONARCHIE ? IL Y EN AURA TOUJOURS CAR LE MONDE A FAIM ET SOIF DE VRAIE JUSTICE, DE VRAIE MORALE. NOUS AVONS TOUS BESOIN DE RÉFÉRENCE CLAIRES… etc. » 13.05.22

      • yolande29

        Avec moins de fautes, ce serait déjà un peu plus crédible…

    • Bernard

      A Laurent comme à tout un chacun , le livre biblique de Daniel annonce au chapitre 2 et au verset 44 :

      Aux jours de ces rois là, le Dieu du ciel établira un royaume qui ne sera jamais supprimé…..
      Il pulvériser tous ces royaumes et y mettra fin ,et lui seul subsistera pour toujours.

      Et au ch 7 v 27 , ’’Et le royaume et la grandeur des royaumes sous tout le ciel ont été donnés au PEUPLE des Saints du Suprême .Leur royaume est éternel….
      L’heure de la réalisation de cette prophétie est arrivée….!

    • Patrick

      Oui pourquoi pas au retour de la monarchie en France avec un monarque au service du peuple… ça sera la revanche des cathos sur les francs-macs..

    • Annie Rolet

      Oui entièrement d’accord avec Ricardo et vous même .VIVE LA FRANCE LIBRE. ON VA Y ARRIVER 🇨🇵 👍 🇨🇵 👍

    • LEFEVRE

      Si vous êtes d’accord Laurent, alors pourquoi nous souhaitez vous une bonne fête du 14 juillet. La fête de la France est le 15 aout.

    • Fan

      En tous cas, c’est sûr, La ré instauration de la monarchie mérite réflexion.

  2. Bíró Ákos

    Une monarchie où le roi n’ait auqu’un pouvoir mais beaucoup de richesse, n’a auqu’un intérêt .
    Pourrait on trouver un roi qui soit digne de l’être et à la hauteur de sa tâche. surement pas dans la succession des maisons royales. Plutôt un grand militaire qui aurait prouvé son dévoument pour la patrie, élu pour 9 ans et rééligible.

      • Nina

        Mais on n’en veut pas d’une monarchie !!!! Pas besoin d’un chef ni de pourris qui vont sassoir sur un trône de pacotille !!!! Souveraineté !

        • Paul

          Nos rois étaient bien meilleurs que tous ces traitres à la nation qui ont pris leur place par la force en 1789, n’en déplaise à ces derniers qui n’ont eu de cesse jusqu’à maintenant de faire à nos rois des portraits au vitriol au travers des cours d’histoire dispensés par les écoles de la république….

          Voyez comme la boucle est bien bouclée 🙂

        • Annie Rolet

          Que l’on vous entende . Il y a trop d’endormi malheureusement

    • Françoise GERARD

      Oui, je suis pour un grand militaire;;;genre Sankara ou Chavez…Des vrais patriotes issus du peuple.

      • Annie L.

        Tout à fait d’accord pour Simon Bolivar, Hugo Chavez, Lula da Silva, Thomas Sankara… Mais personne du nouvel ordre mondial.

    • COÏC Jean-Luc

      Bonjour,
      Un Roi symbolise le pays, enfant il est conditionné à cette tâche, c’est l’esprit, il n’y a rien de plus haut. La protection de la nation, c’est à dire du territoire et de son peuple et en particulier les plus faibles, le roi appartient au peuple.
      Pour approcher Louis XIV il fallait louer une épée à l’entré du château, de nos jours la crainte du peuple fait interdire à un piéton d’emprunter le rue Saint Honoré. Tout est résumé dans ce constat.
      Rappelons que les rois n’ont jamais fait tirer sur le peuple, par humanité et principe.
      La république est un continuel bain de sang et de corruption.

  3. Thierry

    Salut Ricardo et Natacha je n’ai pas le parlant comme toi mais on pense la même ici toujours on ne changera jamais de position on continue et on ira jusqu’au bout dans notre idée😉👊……

    • Xavier

      Nous aussi Thierry ! Seul un vrai Roi aimant son peuple et chef de guerre pourra nous sauver !

  4. LARIOTTE

    Une MONARCHIE pourquoi pas !!!
    Pass Sanitaire …BIen écouter Amandineroy medium.com pour connaître et faire connaître
    les MAGOUILLES post élection concernant cette loi et 3 autres à venir….
    Merci Richard et Natacha pour tout de que vous faites .MERCI ….

  5. bredoul

    Il ne faut pas rêver. Je suis originaire d’un pays sous une royauté… Et la famille royale, fait partie du Bilderberg et a trempé dans la pédophilie. Alors est-ce vraiment mieux ?
    Le local et la démocratie participative est peut-être un futur possible où chacun prend ses responsabilités et non quelques uns qui gèrent pour tout le monde. Il faut que nous arrêtions de déléguer mais au contraire assumer notre participation active, concrète plutôt que discours bla-bla et théories.

    • fafia

      oui tu as raison …. comme l’Angleterre l’Espagne etc… il n’y a que le coffre fort … de quoi vivent ces gens… il ne reste plus que http://www.ricpourtous.fr – terminé le jeu des chaises musicales …

      • Pauline

        Soit vous faites partie du complot ou soit vous êtes un malade mental pour venir nous raconter des imbécilités pareilles avec votre monarchie à vomir, la quintessence même de la déchéance humaine, répressive au possible. A ce sujet qu’ont-elles fait, ces fameuses monarchies existant ailleurs pour contrebalancer le cours inexorable du déterminisme historique mortifère actuel des peuples ? vous êtes sérieux. Alors que les missiles nucléaires sont déjà sur leur base de lancement ( seuil d’alerte maximal) pour anéantir toutes les formes de vie sur la terre, vous passez votre temps à faire du narratif polémique pour attardés mentaux. Quelle honte, mais quelle honte.

    • Patrick

      Oui pourquoi pas au retour de la monarchie en France avec un monarque au service du peuple… ça sera la revanche des cathos sur les francs-macs..

  6. Papilou

    Quant à moi je célèbre la victoire des armées chrétiennes à Jerusalem sur les musulmans en 1099 le 15 juillet après 2 jours d’assaut!
    Une partie de ma famille est royaliste et quant à moi j’ai toujours été monarchiste et ce depuis des dizaines d’années…le Roi reviendra j’en suis plus que convaincu! Vive le Trone et l’Autel!⚜️✝️

    • Marguerite

      Le Roi Henri V de la Croix, choisi par Dieu …

      • Catherine

        Oui, vive une vraie monarchie catholique, pas une monarchie maçonnique comme celles qui ont survécu dans les pays d’Europe!

    • Pirouette

      Vous êtes perdu ?
      Ce n’est pas le Figaro ici,
      ni le journal La Croix.
      Les armées chrétiennes financées
      par Qui et dans quel but ?
      Les Templiers francs-maçons qui se font passés pour des chrétiens ?
      Voyez ce que ça donne avec les sionistes
      à Jérusalem. Une guerre perpétuelle
      pour organiser un gouvernement Mondial et reconstruire le temple de Salomon.
      La Monarchie a fait son temps, tout comme
      la pseudo république maçonnique.
      C’est au peuple de se prendre en main et de relever le défi, à condition d’être vigilant sur la corruption.
      L’argent c’est le sang du diable.

  7. Santi

    Les monarchies en Europe sont scandaleuses. Rien ne garantie que la monarchie réglerait nos problèmes.

  8. Arlette

    Un roi avec ou sans pouvoir : absolument aucun intérêt !
    Nous n’avons pas besoin d’un « père » !
    Nous voulons une vraie DEMOCRATIE, cad une vraie REPUBLIQUE avec une constitution rédigée par le peuple : écouter Etienne CHOUARD :, c’est possible !

    • Françoise GERARD

      Arrêtez avec votre « démocratie » bidon ! Les grecs qui l’ont inventée étaient tous PD…
      Pensez plutôt à Sitting Bull, Sankara ou Chavez…Des guerriers pacifiques résolus à protéger leurs femmes, leurs enfants, leurs parents…

    • Francois Marot

      Une personne providentielle qui fera l’unanimité des hommes et des femmes de bonne volonté OUI. mais je crains qu’il faille attendre encore un peu de temps…jusqu’à ce que d’impasse cette funeste utopie d’une cité sans Dieu, concrètement avec JESUS dont on a chassé jusqu’à la mémoire. Cet Élu viendra humblement et sans coup férir et instaurer enfin la Justice et la PAIX. Qu’il vienne vite.

  9. CLAMARON

    Bonjour Ricardo

    En effet  »république  » est à vomir et, c’est à espérer, devrait vivre ses derniers instants. Toutefois quand j’observe ce qui se passe dans les monarchies européennes style Angleterre, Espagne…. je me dis que ce n’est pas très brillant.

  10. Sylvie

    Complètement d’accord Ricardo.
    Je salue Natacha au passage ( la discrète) qui agit avec l’invisible Michael qu’elle affectionne particulièrement, quelle femme, quelle humanité, merci à vous.

    C’est bientot la fin, dieu s’en charge, il nous sauvera au bord de l’abime, c’est la justice divine qui va s’appliquer pas la justice des hommes.
    Attendre avec dieu est une véritable façon d’Agir!!!!!!!!!!ll’heure se rapproche de plus en plus , n’ayons pas peur, soyons sans crainte , nous sommes dans le juste.
    Belle journée Ricardo et Natacha.

  11. RICHARD Ho

    La France c’est la République, la monarchie c’était Gallia

  12. DUNOUAU

    La Royauté d’accord, mais je suis peut-être moins partant pour la Monarchie… En tous les cas, je suis aligné avec vous pour dire que la République a montré ses limites et ce sont d’ailleurs les mêmes que celle qui ont fait tomber la République romaine ; l’histoire se répète, comme vous dites !

  13. JJP

    De montchalin n’est il pas un nom de noblesse alors non merci les royalistes peuvent rester ou ils sont et l’Espagne et le royaume Uni n’est pas une référence.
    Merci pour vos minutes.

    • Bourdeau

      Français réveillez-vous !!!
      Nous avons juste besoin de français qui vote pour un projet pour la France et si possible chiffré. Nous n’avons eu que des électeurs qui ont voté un rejet (voter Le Pen pour éliminer Macron ou voter Macron pour éliminer l’extrême droite). Ce sont les médias qui sont en cause, des charlatans, des manipulateurs et menteurs… s’ils ne changent pas… dire la vérité en informant correctement. Il faut u’ contre-pouvoir médiatique ou sinon y mettre le feu.

  14. Alain C

    Monarchie ou totalitarisme :Ni l’un ni l’autre
    On arrête les conneries

  15. sabatier

    Donc la monarchie rétablirait la liberté?
    Sans blague !

    • Paul

      Très bien, alors continuons avec la dictature mondiale….

  16. Annick

    oui favorable. Pourquoi un président habite un château, je me suis toujours posé la question?.
    Vous parlez des monarchies en place actuellement, je pense, et cela n’engage que moi, que ce sont celles qui ont adhéré à la cause des financiers et des francs maçons sataniques, les autres ont été éliminées.
    Merci de faire porter les auditeurs à la réflexion.

  17. Kazul

    Bonjour et non je ne suis pas d’accord avec vous Bíró Ákos. Le roi n’est pas celui qu’on nous a dépeint à l’école ripoublicaine. Les rois et leurs ministres catholiques sont ceux qui ont bâti la France au-dessus de tous les autres peuples. Au-dessus en termes de puissance et également en termes d’équilibre dans l’usage de cette puissance. C’est historique ; c’est factuel. Il n’y a donc pas à théoriser quelque chose qui a déjà été mis en pratique pendant 1500 ans. Ça fonctionne et on en a toutes les preuves.
    Et quand vous parlez d’un militaire aux commandes, c’est en fait la même chose que la monarchie. Sauf qu’il manque l’aspect catholique pour équilibrer la puissance. Le roi était un militaire. Je ne parle pas ici de la monarchie à l’anglaise mais bien de la nôtre, la française et catholique.
    Un fait dont je n’entends jamais parler et que je ne vois écrit nulle part.
    Du temps du royaume de France comme l’écrit l’historienne Claire Colombi les impôts et taxes ne dépassaient pas 20% et ça fonctionnait puisque le peuple de France était le plus nombreux et heureux (1 jour férié sur 3) ; car si le peuple du royaume de France s’est battus, c’était pour remettre le roi sur le trône à la suite de la première révolution de couleur qu’on doit à cette crapule de Voltaire. Voilà la raison pour laquelle on l’encense aujourd’hui car personne en réalité ne le lit sauf à l’école (voir les travaux de l’historienne Marion Sigault). Aujourd’hui avec les charges sociales 40% voire plus si on compte ce que paye le patron, les impôts directs au moins à 20% ou 30% (pour ceux qui participent réellement à la richesse du pays et qui sont systématiquement tondus) et les impôts indirects à 20% (la TVA) car il faut bien acheter quelque chose sinon à quoi sert de gagner de l’argent, nous sommes déjà à 80% (et Je ne parle pas des taxes irréalistes de 70 ou 80% sur l’essence puisqu’il faut bien se déplacer ne serait-ce que pour travailler et celles de 20% que nos enfants payent sur l’héritage puisque même mort on continue de payer sur le peu qui nous reste et qu’on aurait voulu léguer). On voit que les 20%/80 % sont inversés. Et il faut tenir compte que cette part de 80% est sur un gâteau qui est certainement 10 à 100 fois plus gros qu’auparavant car entre temps il y a eu la révolution industrielle. Nous devrions être donc 10 à 100 fois plus riche qu’avant. En conclusion on peut dire à la louche que là où on prenait au peule de France 20% sur un petit gâteau, ils nous prennent maintenant 80% sur un gâteau certainement 100 fois plus grand. Mais sommes-nous à ce point plus heureux. Je ne le crois pas. Nous vivons dans une illusion. Nous sommes totalement hypnotisés. Car si nous comprenions cela, on se réveillerait instantanément.

  18. guillaume

    Ce défilé militaire est un spectacle de polichinelle qui ne mérite pas d’être regardé, avec ces hauts gardés serviles et flatteurs , le doigt sur la couture en quête de décorations et de primes, ça me débecte

    • Marie

      👍 entièrement d’accord 👍
      Sans compter ces dépenses pharaoniques 🤢 pour le plaisir du « petit roi » malsain et pervers
      Tout cela me dégoûte et me donne envie de vomir 🤢

  19. Fina

    Ricardo je t’aime beaucoup mais le retour de la monarchie…. JAMAIS ÇA si tu penses ainsi on ne restera plus amis bien longtemps, j’espère avoir mal compris mais tu me déçois beaucoup

    • Françoise GERARD

      Fina, vous voulez quoi exactement ?

    • PETER

      Il a raison. Il ne faut pas croire l’histoire enseignée dans nos écoles dans les livres de Fernand Nathan.
      Le roi protège son peuple et il répond de ses actes devant Dieu.
      La France a connu une monarchie de droit divin pendant plus de 1.200 ans et notre ripoublique n’a qu’a peine p’us de 2 siècles d’existence et on voit le résultat !
      1789 est l’oeuvre des loges franc-maçonniques et le fameux siècle des  « Lumières » était bien enténébré !
      Leur but était de renverser la monarchie de droit divin et de détruire l’église catholique romaine.
      Il fallait faire table rase de la France fille aînée de l’Eglise depuis le baptême de Clovis par Saint Remi vers l’an 500.

      • Salut Ricardo
        C’est un Belge qui te répond…
        C’est vraiment pas mieux chez nous, tu devrais le savoir. Notre roi actuel n’est pas un arbitre (pas comme son oncle…) et il fait partie d’une famille en cheville avec la franc maçonnerie et avec les fous de Davos.
        C’est la famille royale anglaise qui est une des têtes du Cerbère qui dirige Schwab & CO.
        Tu vois, la royauté, c’est vraiment pas mieux. Je veux bien croire en Dieu mais pas en l’église. Je veux bien croire en certains hommes, mais pourquoi élever un système pour nous diriger ?
        L’humain a besoin de guides spirituels, pas d’un système directif qui tôt ou tard va le mener à la tyrannie.

  20. Daniel

    Avec le système corporatif, l’ancien régime était une véritable démocratie. Les gens étaient consultés et votaient sur ce qui les touchait dans leur quotidien. Alors que depuis la révolution dite « française » les gens votent en fonction de ce que les médias leurs mettent dans le crâne…

  21. William

    Bonjour
    Sauf erreur les monarques actuellement au pouvoir sont tous issus de la même famille. Tout au moins Espagne Angleterre Danemark
    Qu’en serait-il de la France

  22. Sol Ange

    Quelle est la différence de l’emballage ? Roi, président ? l’homme qui choisit un responsable à sa vie est un esclave. Celui qui préfère la sécurité à la liberté fini par perdre les deux.

  23. Pascal

    A l’école j’ai appris comme tout le monde que la révolution de 1789 ça avait été un progrès. Comme on s’est fait tous fait berner avec ça ! On nous a raconté que des mensonges sur la royauté de l’époque, et cette maudite Ripoublique avec sa maudite religion de la laïcité est la cause de notre déclin aujourd’hui. Je suis pour le retour d’une monarchie, absolument pour, pas la moindre hésitation, avec un roi qui rétablira les valeurs chrétiennes de notre Gaule.

  24. Baudry

    Bien sûr que la monarchie est une solution, mais à l’impérative condition que la famille royale et ses collatéraux soient absolument irréprochables. Ce n’est pas le cas des Windsor, et les Orléans n’ont pas fait preuve d’une grande probité.
    Ricardo, vous pouvez me compter parmi les monarchistes 😉

  25. Alain

    Bonjour Richard,
    Bien sûr,j’en fais part..de ceux qui en voudraient une aussi..!
    Mais avec quel descendanrt…?Et sont ils fiables ces descendants là.?
    Macron c’est effectivement une république de « ripoux »..!
    Tant mieux qu’un sondage pense cela.
    Bonne journée
    Alain

  26. BOYER

    La monarchie.. certainement pas.. nous retournerions en arrière…pourquoi croyez vous que le roi a été guillotiné ? Desvparadites sur le dos du peuple, on en veut plus.. nous devons faire respecter notre République et notre démocratie.. de gré ou de force…

  27. Eliane

    Monarchies, vraiment ?
    Quand on sait que la couronne de Hollande, de même que celle d’Angleterre font partie du DS, est ce vraiment la bonne solution ?

  28. Le Du G

    Retour à la royauté !
    Quand on sait que TOUS les soit disant monarques trempent jusqu’au cou dans l’état profond et s’emparent de toutes les richessesde leurs peuples!!! NON MERCI
    Ça serait une involution au lieu d’une évolution!!! On est capable de retrouver notre propre souveraineté! LE POUVOIR POUR LE PEUPLE ET PAR LE PEUPLE 🗽🇫🇷

  29. D'Hokers

    Nous sommes toujours en monarchie ils ont seulement changé le nom de monarchie en République et un semblant d’ouverture pour le gral
    Voir le président de la République actuel monarque dans tous les domaines
    Le fait de revenir à la monarchie ne changera rien déjà évoqué dans les commentaires précédents
    Essayer avec des règles et des devoirs la gestion de l’état par le peuple

  30. Y a pas assez de parasites pour saigner le peuple, tu en rajoute une couche: près d’ici est le pays de « Jacou le croquant » d’un coté et des « camisards » de l’autre. Etudie leur histoire avant de dire n’importe quoi, et tu verras les bienfaits de la monarchie assassine. Pas besoin de n’être pas vacciné pour être fou.

  31. Enaxila

    Cher Ricardo, la France est devenue un volcan, oui ! Chez nous, c’est la poudrière, car à qq semaines de la rentrée, la République de M. Macron est en train de fermer doucement mais sûrement les portes de l’Ecole à la Maison. Avec le prétexte (complètement bidon) de la nouvelle loi contre les séparatismes et les nouvelles conditions pour obtenir (désormais) la sacro-sainte autorisation de faire l’école à la maison (pour les nouveaux inscrits et en particulier pour les derniers de fratrie – qui se trouvent séparés de leurs aînés avec une injonction de l’académie d’être scolarisés dès début septembre), des centaines de familles françaises sont dans la détresse. Les académies distillent leurs autorisations au compte-goutte de façon complètement arbitraire et aléatoire, malgré des projets pédagogiques très sérieux. La liberté de choisir le mode d’instruction pour nos enfants est en danger. L’instruction en famille était un moyen de limiter la pression vaccinale sur nos enfants ; cela pourrait ne plus être une solution à l’avenir. Des dizaines d’associations et de collectifs sont sur les rangs. Vous pouvez contacter entre autres « Liberté éducation » (assoc’ nationale) qui vous donnera les dernières développements. Pour notre part, notre recours a été refusé (avec des raisons ubuesques) ; nous filons au Tribunal administratif. Il faut que vous parliez aussi de ce sujet. Même s’il concerne une minorité de Français, ils faut que les parents qui vous suivent sachent que le jour où ils voudront sortir leur enfant de l’école pour telle ou telle raison, ils ne le pourront plus – ou avec un parcours du combattant de dingue à l’issue très incertaine et nécessitant l’accord du chef d’établissement ! Merci pour votre combat passé, présent et à venir !

  32. Remplacer le pouvoir d’un seul par le pouvoir d’un seul ne résoudra rien. Ce sera toujours une tyrannie.
    Cela fait deux mille ans qu’Aristote a écrit la politique et tout le monde dit toujours les mêmes âneries.
    Le problème est le pouvoir, pas celui à qui on le donne.
    Il faut se sortir les doigts du c… et se prendre en main.

  33. JC

    Oh non ! La Royauté est aussi pourrie que la politique.

    C’est le roi d’Espagne ou le prince qui a envoyé 2 jeunes africains à Macron.

    Le père était à La Hague quand il a dénoncé.

    Le cousin d’Elisabeth a tenu la présidence du plus gros anniversaire maçonique, car il fallait un homme.

    Ce sont les pays où la monarche est présente, qu’ils ont réussi à piquer le plus !

    Et c’est en Suède qu’ils sont très avancé dans le plan de Schwab : puces sous la peau pour quelques milliers, disparition des espèces (les parents d’un copain habitant Stockholm l’ont dit),

    Donc, NON, ce n’est pas la solution.

  34. Randaxhe

    Bonjour,
    Un roi ou un président, je ne vois pas la différence. Être « gouverné » par une seule personne, même si elle est entourée par une cour ou une assemblée, c’est la même chose. En fait, pour moi, il serait souhaitable que le « peuple » participe aux décisions, que les cabinets-conseil soient interdits, et que les salaires de ces gens-là soient réduits au maximum.

  35. Lizie

    A FOND POUR LA MONARCHIE !!!!
    Il ne faut pas que nos dirigeant soient élus au suffrage universel direct : c’est la voie de la corruption, du copinage, du vol, de l’argent volé et caché…

  36. Le Rac

    Ca n’apporterait rien de plus. Le plan mondialiste se déroule sans accroc dans les pays d’Europe où la Monarchie est toujours là. Pourquoi pas simplement faire la chasse aux franc macs et autres traîtres à la nation?

  37. PETER

    Montjoie Saint Denis vive notre bon Roi
    Coeur Sacré de Jésus,Espoir et Salut de la France, donne nous un bon Roi pour rétablir la justice, la foi, la sagesse et l’honneur de notre patrie

    • Salut Ricardo
      C’est un Belge qui te répond…
      C’est vraiment pas mieux chez nous, tu devrais le savoir. Notre roi actuel n’est pas un arbitre (pas comme son oncle…) et il fait partie d’une famille en cheville avec la franc maçonnerie et avec les fous de Davos.
      C’est la famille royale anglaise qui est une des têtes du Cerbère qui dirige Schwab & CO.
      Tu vois, la royauté, c’est vraiment pas mieux. Je veux bien croire en Dieu mais pas en l’église. Je veux bien croire en certains hommes, mais pourquoi élever un système pour nous diriger ?
      L’humain a besoin de guides spirituels, pas d’un système directif qui tôt ou tard va le mener à la tyrannie.

  38. chouan du Maine

    Le futur roi annoncé par le Padre Pio, Kerezinen, Tilly sur Seulles, Marie- Julie Jahenny de la Fraudais, Loublande etc … sera un saint qui aimera les Français et la France. Il fera bien la distinction et non pas la séparation entre Dieu et César c’est à dire tout le contraire de ce qui se fait aujourd’hui puisque César ne veut pas rendre à Dieu ce qui est à Dieu et s’arroge en législateur contre ses Lois.
    Le roi ne sera pas au service d’une caste non ! Mais au service de tous . Sa mission sera de défendre les droits de Dieu, la famille et la patrie. Il aura pour nom Henri V de La Croix.
    En allant sur internet, vous aurez un aperçu sur » un secret mystérieux du linceul de Turin  » comme quoi l’assassinat du roi Louis XVI est étroitement lié au sacrifice du Christ sur la Croix.
    Quant à la médaille miraculeuse de la rue du Bac, on peut y voir un lien avec Henri V de la Croix.
    Avec le M de Marie à l’intérieur du M ,on peut décrypter le V= 5 , de chaque côté du M, deux traits I I dans la partie supérieure un trait horizontal – sur lequel s’appuie la Croix , ce qui peut-être interprété par Henri V de la Croix.

  39. NATHALIE

    Pour moi la monarchie telle que l’on la connait en Europe, non merci. Ces princes etc sont corrompus, il n’y a qu’à voir les différents scandales qui touchent ces royautés. Ce ne sera pas la stabilité, mais peut-être même la dictature. Cela ne nous apportera pas la démocratie. Il faut surtout virer ces élites mondialistes qui veulent nous rendre esclaves. On attend d’un chef d’Etat qu’ il protège son peuple. Ce n’est pas le cas en ce moment (voir le chômage de masse, la vente de nos industries, la délocalisation de nos industries. Alors pour moi la royauté ne sera pas la solution surtout que la plupart sont mondialistes.

  40. Chris

    La révolution franc-maçonnique ? Un génocide franco-français. Nous lui devons d’avoir fait de la France la risée de nombreux pays à l’image du foutriquet sans valeur ni moral qui nous gouverne et nous méprise. Le contraste est total d’avec l’héritier de la tradition monarchique française, Louis Duc d’Anjou, je vous laisse appréciez : « La monarchie française est l’œuvre de mes ancêtres… bel héritage aujourd’hui, plus moral que matériel qui me confère des devoirs de tradition et de charité… je témoignage de valeurs qui ont fait la France antique, telles que : la justice à l’image de saint Louis, la paix sociale et la richesse du peuple avec Henry IV, la beauté de la culture magnifiée avec Louis XIV. JE NE PEUX PAS CONCLURE SANS ABORDER LA QUESTION QUI PRÉOCCUPE TOUT LE MONDE. Y’A-T-IL UN AVENIR POUR LA MONARCHIE ? IL Y EN AURA TOUJOURS CAR LE MONDE A FAIM ET SOIF DE VRAIE JUSTICE, DE VRAIE MORALE. NOUS AVONS TOUS BESOIN DE RÉFÉRENCE CLAIRES… etc. » du 13.05.22

  41. Gisou

    Monarchie ou pas, rien ne changera!

    Ce sont tous ces dirigeants corrompus qu’il faut éliminer , et il y en aura tant qu’il y aura des hommes pour leur faire confiance et leur donner le pouvoir les yeux fermés.

    C’est aussi à nous, le peuple, d’analyser avec bon sens et esprit critique les décisions qui sont prises pour nous, au lieu de tout accepter , hypnotisés par le chant des sirènes qui nous répètent à longueur de journée que « c’est pour notre sécurité, notre santé, notre environnement, la planète….. »

    Ne soyons pas des assistés, arrêtons d’accepter l’inacceptable, prenons notre vie en main, faisons les tomber en ne pliant pas au pouvoir qu’ils se donnent!

    « L’obéissance aveugle en l’autorité est le plus grand ennemi de la vérité » (Albert Einstein)

  42. Frédéric

    Totalement favorable, pour confondre ces soi-disant républicains qui se prennent pour des rois tyranniques

  43. Richard SIMONET

    La RIPOUXBLIQUE BANANIÈRE FRANÇAISE !

  44. josiane

    Pour une fois cher Richard je ne suis pas d’accord avec toi ! un retour à la monarchie ce serait remplacer la peste par le choléra…
    je t’embrasse
    josiane

  45. parpaingcelte

    Oui toutes les idées sont bonnes à développer !
    maintenant la Royauté trempe dans toutes ou presque les affaires de pédocriminalité .
    Epstein les avait tous dans son calepin et j’ai rien d’un Cerf !

    Nous avons je le pense suffisamment de matière grise en France pour refondre notre système politique . Eviter les erreurs et surtout en terminer ave les lois obsolètes de type Napoléoniennes
    Diviser le code pénal par 5 et refondre notre système judiciaire
    Diviser le code civil par 10 renouer avec les Gardiens de la paix

    Les impôts, le commerce l’éducation la santé nous avons tout eut chez nous …nous sommes en France !
    c’est ni la Chine ni la Russie et surtout pas les USA dont nous somme la marionnette vendu puis découpées en moreaux .

    Nous n’avons pas besoin d’alliés ou d’armées de colonisation; nos traces sont fraiches dans la majeur partie du globe .
    Il faut collaborer , du donnant donnant et non pas piller et dépouiller
    Des castes de pourris , de corrompus et d’ordures ont vu le jours , ont doit fermer les stores et les juger pour crimes de haute trahison si ‘est le cas .
    Tout doit débuter par la pression du peuple , sont organisation et la constitution de groupes de travails dédiés à chaque partie formant une nation

  46. Le retour de la représentativité de Dieu au pouvoir ? Pourquoi pas. Mais toute la question serait de savoir, si la structure hiérarchique de « Dieu » dans l’ univers, serait pyramidale ou holostructurée (le tout est dans la partie, et la partie est dans le tout). Si l’ Homme était à l’ image de Dieu, comme son fils à la fois humain et divin, alors, c’ est l’ allégorie divine de l’ holostructure qui s’ exprimerait ainsi ; et la forme audacieuse d’ un renouveau paradigmatique s’ imposerait aux hommes et aux femmes de bonne volonté.

  47. jean Nemar

    pratiquement toutes les monarchie d’Europe ont déjà été infiltrée par la mafia khazar .
    le flouze agit comme un aimant…
    et puis pourquoi encore enrichir des profiteurs. NON une bonne constitution faite par le peuple et pour le peuple ; avec l’aide de gens comme Etienne Chouard; me parait énormément plus judicieuse .
    si certains ont besoin d’un « papa » ;même si j’ai perdu le mien depuis bien longtemps ;depuis l’âge de
    20 ans ,je n’ai jamais eu besoin de personne pour faire ma vie et surtout pas d’un roi ou d’un président …
    évidemment éviter les « constitutionnalistes » genre olivier duhamel ….

  48. Mariani

    Les rois successifs ont fait la France, les républiques successives ont défait la France.

    • Kazul

      Exact ! Les rois de France se sont succédés dans un seul système de gouvernement pendant 1500 ans et ont rendu la France et son peuple toujours plus forts et justes (voir les différences de traitement des amérindiens entre la France cathalique et l’Angleterre). C’était stable ; condition sine qua non au développement). Depuis 12 régimes ont été essayés et ça ne fonctionne toujours pas:
      Révolution de 1789
      1) 1792 1ère république
      2) 1795 Directoire
      1799 coup d’état de Napoléon Bonaparte
      3) Consulat suivi du 1er empire
      1814 suite à la perte contre les Russes départ de Napoléon pour l’île d’Elbe
      4) 1ère Restauration avec Louis 18
      1815 Retour de Napoléon de l’île d’Elbe
      5) 100 jours
      1815 Napoléon est vaincu à la bataille de Waterloo et départ pour l’île de Sainte-Hélène
      6) 2ème Restauration avec Louis 18 et Charles 10
      1830 2ème Révolution dites des 3 glorieuses
      Monachie de Juillet avec Louis Philippe
      1848 3ème Révolution
      7) 2ème république avec Napoléon 3
      8) 1852 Plébliscite de Napoléon 3 et 2ème empire
      1870 bataille de Sedan et perte de la guerre contre Bismarch
      9) 3ème République
      1871 Commune de Paris
      10) 1940 Régime de Vichy
      11) 1945 4ème République
      Crise politique liée à la guerre d’Algérie
      12) 1958 5ème République

  49. Lorrain

    🌟 vous voyez certe étoile, qui devrait être à 6 branches. Quand elle est bien faite elle a six branches visible. Et est donc composé de deux triangles, un qui a la pointe en haut et un qui a ka pointe en bas. Celui qui a la pointe en haut représente la royauté de droit divin. Le monarque quand il est spirituellement éclairé reçois des ordres des plans supérieurs, en rêve ,ou par intuition. Antonin Arthaud dans le théâtre et double parle d’un exemple intéressant.
    Le triangle qui à la pointe en bas représente la démocratie ou la base du triangle qui représente le peuple envois ses directives vers le bas. Et chacun de ces systèmes comporte ses propres dangers..le plus important est d’avoir un monarque Sage, et en connection avec les plans supérieurs, ce qui est difficile à trouver…….

  50. Bonchamps

    En ce 14 juillet 2022, nous commémorons le 229ème anniversaire du martyr de Jacques Cathelineau, le « Saint d’Anjou », premier généralissime de l’Armée catholique et royale, qui n’a pas hésité à donner sa vie pour Dieu et le Roy

  51. Abeille

    Le retour à la monarchie est annoncé depuis quelque temps, il suffit de suivre les rubriques hebdomadaires du lundi sur Odysée de  » La France de Campagnol » de Christian Combaz et pour lesquelles j’invite les lecteurs et auditeurs à découvrir cette pépite faite d’à propos, de clairvoyance et de lucidité dans les analyses pour ceux qui ne connaissent pas.

  52. Merci ! Je propose de prier pour qu’il y ait un changement de politique en France, de façon à ce que la Volonté de Dieu soit faite en France. Que le précieux Sang de Jésus-Christ nous recouvre, recouvre nos publications et recouvre la France pour protection et purification et que Sainte Jeanne d’Arc, et tous les Saints et Saintes de France, et ceux des autres pays, ainsi que Notre Dame et Saint Michel Archange et autres Saints Anges et Saints Archanges prient pour la France et le monde entier, pour qu’il y ait des changements de politique partout dans le monde, en accord avec la volonté de Dieu. Pour que cette prière soit mieux exaucée, nous pouvons faire des offrandes à Dieu, pour que cette prière soit mieux exaucée. Moi, j’offre toutes mes souffrances, mes audaces et mes efforts depuis que j’ai été conçue.
    C’est ENSEMBLE que nous gagnerons pour la Gloire de Dieu, cap vers l’aurore du Salut de Notre Dame, en tête des chrétiens, avec le souffle du Saint Esprit pour nous guider et nous encourager!
    Avec amitié,
    Hélène MCoeursUnisPSang
    https://helenemusiques.wordpress.com/2022/07/14/courage-et-esperance-courage-and-hope/

  53. Mirko maya

    Bonjour RICHARD.
    Un roi, nous avons déjà un roi, et rien ne change de manière positive pour le peuple. Au contraire.
    Alors une monarchie avec un maçon, c’est du pareil au même.
    Une véritable démocratie, c’est ce que l’on demande pour que toutes cette racailles de psychopatates partent et laissent la place aux décisions honnêtes.
    Mais bon!!! Il est agréable de rêver mais le monde ne changera pas, et surtout pas d’un coup de baguette magique.
    AMITIÉS A ➕

  54. Splaash

    Oui Favorable O retour à la Monarchie 🌿👑🌿 Vive le Roi 👑,Vive la Reine 🥎🥎🥎🥎😆

  55. Guinand

    Vous avez vraiment besoin d’un chef !!??? Qu’il soit président ou roi c’est la même soumission ! Le pouvoir doit être au peuple par une pyramide non pas du haut vers le bas, mais l’inverse. Ceux qui sont censés nous représenter doivent être révocables s’ils ne nous représentent plus. Les médias mainstream au main des grandes fortunes et subventionnés par l’État (donc par nous) doivent disparaître car ils sont des outils de manipulation et de promotion de la pensée unique.

    • Gisou

      Guinand, je suis entièrement d’accord avec vous!

      Quel intérêt aurions nous en effet de remplacer une caste pourrie par une autre tout aussi corrompue, avide de pouvoir et d’argent?…

      Paul Valéry (1871-1945) écrivait déjà : « La politique est un mécanisme qui sert à empêcher les gens de prendre part à ce qui les concerne directement. »

      Alors, sachons prendre nous-mêmes en main tout ce qui nous concerne, et ne le confions pas à des élites complètement déconnectés!…

  56. .meyer martine

    mais la monarchie n’est pas exempte de marcher dans le great reset on voit le prince charles fou du great reset donc même avec une monarchie nous sommes en danger; moi je n’attends plus que le vrai monarque le seul vrai qui s’appelle FIDELITE ET VERITE; IL EST A LA PORTE; Je n’ai jamais aimé ce 14 juillet ni la suite car cela s’est fait dans l’horreur de la terreur et ils ont massacré à tours de bras. On a remplacé la monarchie par pire finalement avec un faux roi qui se prend pour jupiter c’est le summum.ON a malheureusement récolté ce que l’on a semé. LE REJET DE DIEU ET DES VALEURS ETABLIES POUR ACCEPTER LE PIRE; Avouons tous les crimes de notre pays rafle du vel d hiv, avortement, fin de la famille, destruction de l’identité sexuelle à partir de 68, et la liste ne cesse de croitre . lES ENFANTS BIEN DE CONSOMMATION ou à détruire jusqu’à la naissance, sacrifiés sur l’autel de la pédophilie, de ces beaux messieurs, sacrifices de messes noires maçonniques et on en passe. Combien de temps croyez vous que nous allons échapper aux jugements? ????lA FRANCE EST EN MAUVAISE POSTURE; avec une caste qui se friche de tout et ion voit que rien ne les trouble et qu’ils prennent un plaisir malsain a toutes leurs exactions et paradent encore en cette fête qui devient grotesque .

  57. Michel d’Audincourt

    Nous avons un Roi en attente. Il est expatrié en Espagne. Il s’agit de Louis XX.

  58. daniel's

    Après le premier message de l’apôtre Pierre immédiatement après l’effusion du Saint-Esprit sur les cent-vint disciples, le salut en Jésus-Christ a été annoncé par d’innombrables personnes et jusqu’aujourd’hui.

    Le message est simple, mais il est puissant :

    Je n’ai point honte de l’évangile : c’est une PUISSANCE DE DIEU pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi – Romains 1, 16 et 17

    La bonne nouvelle c’est que nous avons été crucifiés avec Christ et nous sommes ressuscités en nouveauté de vie – Romains 6 , 1 à 11.

    J’ai été crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi – Galates 2, 20

    Si nous croyons à l’œuvre que Christ a accompli pour nous en donnant sa vie sur la croix, le Saint-Esprit va activer en moi la mort et la résurrection du Seigneur. Ainsi l’œuvre de Christ sur la croix va tracer une ligne de démarcation entre moi et le monde :

    Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le MONDE EST CRUCIFIÉ POUR MOI, COMME JE LE SUIS POUR LE MONDE – Galates 6, 14

    Autrement dit, je ne suis plus sous la domination du système de ce monde et je n’appartiens plus au royaume des ténèbres :

    Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés – Colossiens 1, 12 à 14

    Désormais nous sommes libres de servir le Seigneur dans un esprit nouveau, sachant que nous sommes devenus une nouvelle créature en lui :

    Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation – 2 Corinthiens 5, 17 à 19

    Voilà pourquoi la Bible parle d’un SI GRAND SALUT – Hébreux 2, 3. Il suffit de se repentir et de croire à ce que Christ a fait pour nous en donnant sa vie sur la croix. Si nous le faisons sincèrement, le miracle se produira et nous changerons de royaume.

    Comme mentionné précédemment, le message du salut en Jésus-Christ est simple. Cependant, pour plusieurs personnes, il n’est pas facile à accepter. Effectivement, le Seigneur a parlé de la porte d’accès à ce salut et il a mentionné qu’elle était ÉTROITE – Matthieu 7, 13 et 14.

    Puisque Christ a tout accompli pour nous sur la croix, pourquoi la porte d’accès au salut n’est-elle pas LARGE plutôt qu’ÉTROITE?

    Le problème n’est pas du côté du Seigneur, mais de notre côté.

    Effectivement, plusieurs personnes désirent traverser cette porte avec leurs bagages de mérites, d’indulgences, et leur bonté personnelle, etc.

    Ces bagages ne peuvent traverser la porte, car il faut la traverser SANS NOS BAGAGES PERSONNELS. Elle est faite à la dimension de l’être humain SANS SES ŒUVRES, NI SES MÉRITES. Comme cet ancien chant que nous chantons lors des appels au salut et qui dit :

    « Tel que je suis sans rien à moi, sinon ton sang versé pour moi, et ta voix qui m’appelle à toi, Agneau de Dieu je viens » !

    C’est par grâce, et uniquement par grâce, que nous pouvons être sauvés :

    C’est par GRÂCE que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela NE VIENT PAS DE VOUS, c’est le DON DE DIEU. Ce n’est point par les œuvres, AFIN QUE PERSONNE NE SE GLORIFIE – Éphésiens 2, 8 et 9

    C’est tellement une BONNE NOUVELLE qu’il est difficile de comprendre pourquoi des millions de gens rejettent cette invitation.

  59. ROBIN

    Le problème est il le régime ou la corruption ? Ce sont nos valeurs qui sont en cause, et là où nous plaçons nos vies ! Si nous en sommes là c’est bien que 60% des gens donnent de la valeur à la corruption, l’argent et au plus fort. Ces valeurs mortifères donnent naissance au pire, et l’homme préfère cet état à tous les autres. Nous serons sauvés le jour où nous défendrons les valeurs de la vie, qui que ce soit sur le trône, ce jour là, les décisions ne seront pas pour tuer et écraser mais pour aimer. Elles ne seront pas pour Lucifer, mais pour le Créateur. Hâtons nous de prier pour trouver cette heure là, car cela est le vrai pain et nourrit !

  60. Stan

    100% Natacha ! Pourrait-elle revenir à l’écran pour nous parler de sa vision du pouvoir et de la Foi?

  61. LUCHIEN

    Nous sommes tous des rois et reines puisque tous les matins nous nous asseyons sur notre trône pour faire notre devoir divin et vive la royauté des cabinets dorés, un bel étron par jour est suffisant pour rester en bonne santé. Je crois que la France a assez de rois et de reines fainéants et abrutis comme ça, vous ne trouvez ça pas raisonnable peut être mais moi je vous le dis, avec tous les trous duc qu’on a dans ce pays de lâches et de trouillards, la royauté a de beaux jours devant elle. C’est ça le monde moderne.

  62. GilbR

    MONARCHIE ? Actuellement à notre connaissance aucune ni personne n’est digne d’assumer la guidance de la France. Monarchies trop passives face aux enjeux en cours, sans pouvoirs réel pour contrer les égarements des gouvernement corrompus, souvent complices et elles mêmes accaparées par la finance et les affaires. Monarchies d’opérette pour amuser avec parades-spectacles les ignorants et les crédules. De quelle lignée intègre et moralement de confiance serait- elle ?
    Sauver la France de la décadence en cours est urgent.
    Appel à une Jeanne d’Arc sous guidance divine ? Oui, elle doit bien exister. Appel à « Dieu » ? Qu’est donc Dieu ? CONSCIENCE DIVINE Universelle. D’autres civilisations sont bien plus avancées dans l’univers ou nous sommes des cancres en évolution spirituelle car sans spiritualité rien de bien ne peut s’accomplir sans la guidance de cette Conscience divine universelle. Comment peut-« il » intervenir pour nous sortir de ce chaos mondial ? En écoutant ses messagers et appliquer leurs sages conseils dans le libre arbitre donné aux humains. En premier LE plus grand venu il y a deux millénaires.
    Il y a urgence n’est ce pas ? Pour l’instant les forces de l’ombre se frottent les mains, leur plan suit son cours en détruisant nos sociétés, notre environnement par le chimique, les injections mortifères, les ondes néfastes en déploiement sur toute la planète ! Y a-t il une monarchie qui s’y oppose fermement ? Elle est à inventer, à mettre en place. Mais d’autres solutions existent, telle que la SYNARCHIE préconisée par Saint Yves d’Alveydre. Pour faire court, un conseil de 7 sages. Quand l’un d’entre eux est pris en défaut moralement, se laisse corrompre, il est immédiatement destitué par les autres et remplacé. Chiche aujourd’hui, ceux qui trainent tant de casseroles ?
    Chers amis, vous en saurez plus et mieux comprendre les dessous des cartes quelques lectures recommandées :
    « Les Cinq Clefs » de Frank Hatem édité en 2002. (serait probablement censuré aujourd’hui)
    Plus récemment « La plus grande tromperie de l’histoire humaine » de Daniel Harran édition 2020 qui a été retiré des rayons, censuré ! (accessible par commande à l’auteur)
    Sans oublier l’appel à la résistance « Vivre et mourir dans la Matrice artificielle » de Roch Saüquere du magazine Top secret et l’incontournable aussi, le journal « Morphéus » par abonnement. (www.morpheus.fr) Réelles ouvertures de la conscience humaine en marche vers la Conscience divine universelle.
    Peace.

  63. Annie L.

    Je voudrais être sûre que la reine d’Angleterre ou le roi d’Espagne soient des arbitres sans reproches au service de leurs sujets… Un monarque, nous en avons déjà un, c’est Emmanuel Macron. Peut-être que le système de votation à la Suisse pourrait être une solution… mais une monarchie…

  64. Christian

    Bonjour Ricardo,
    C’est le 1er avril ?
    Nous sommes rencontrés lors de votre passage à Perpignan place Catalogne, je vous ai parlé de liberté d’expression, j’espère donc que ce commentaire paraîtra.
    Je vous suis depuis le début de cette guerre du NOM contre les peuples, nous nous battons pour la démocratie, et vous souhaitez une monarchie ?
    Là je ne comprend pas ! C’est ce que nous vivons sous le gouvernement d’occupation de macaron, comment vouloir confier à un seul homme la destinée d’un peuple ? C’est l’opposé d’une démocratie 🤔 Expliquez vous SVP.
    CDLT
    Un résistant.

  65. Jmbouv

    Tu as pété un plomb Ricardo!
    On vient de se payer 5 ans ou plus de monarchie déguisée en démocratie et tu voudrais nous rétablir la royauté ? Maintenant que la démocratie refait surface avec l’assemblée qui rejette le pass tu voudrais nous mettre un couillon qui décide tout seul jusqu’à sa mort et qui dit « l’état c’est moi »?
    Non mais tu es resté trop longtemps au soleil va te mettre à l’ombre !
    Le pouvoir à une seule famille et aux curés c’est fini. Ce qu’il faut c’est le pouvoir aux citoyens, le RIC, le modèle suisse.

  66. Blanche

    Tout à fait d’accord Ricardo – Merci pour vos analyses si justes et croquantes !
    Remettons la Royauté au centre : le 14 juillet est la fête de la concorde entre le peuple de France et son Roi : le14 juillet 1790, le Roi Louis XVI , sa femme et ses jeunes enfants ont été acclamés et célébrés à Paris.
    Ce n’est qu’après , par la folie des Montagnards , des Girondins et autres Jacobins que la guillotine a été actionnée jusque celle commanditée par son frère régicide.

    Une nouvelle Monarchie en France ? Oui ce sera mieux qu’une Maçonnerie !
    Mais alors qui choisir ? quelqu’un chez les Bourbons ou les Orléans ?
    Avec un militaire comme premier ministre ?

  67. Christian

    On sent bien dans ton propos, Richard une certaine nostalgie pour le pouvoir des Curés et particulièrement du Haut Clergé puisque finalement c’était lui qui avait tous les pouvoirs avec la Noblesse en France avant la révolution mais je ne crois pas que dans l’histoire on repasse deux fois les mêmes plats et que ce temps là reviendra un jour car il représente une autorité extérieure à laquelle l’individu doit se soumettre et que ce qui pouvait être légitime et adapté à une certaine époque ne l’est plus à la notre où chaque personne doit de plus en plus être responsable et agir en son âme et conscience. Aussi pour ma part je pense que les Démocraties Parlementaires sont les mieux adaptées pour représenter les différentes sensibilités d’un pays et garantir les libertés des individus ,elles peuvent être des monarchies parlementaires ou pas mais surtout pas des régimes absolus comme sous les Bourbons ou aujourd’hui avec notre monarchie républicaine où un Président qui représente 10% du corps électoral se voit octroyer tous les pouvoirs.

  68. luc

    bonjour je suis d accord mais une vrais monarchie avec un roi qui dirige et qui décide avec un système de garde fou pour évité les tyrans. et pas comme l Angleterre ou les pays nordique qui son des monarchie de vitrine

  69. Paul Martin

    Bonjour et encore merci pour c’est minutes. En effet pourquoi pas revenir sur une royauté, Mais comment ! ? Puis faut que se soit le peuple qui décide, et surtout qui se réveille , pour renversé le pouvoir en place. Mais je ne suis pas certain qu’ont y arrive sans notre Armée unie avec le peuple. Une choses est certaine , c’est qu’ont en a tous marre de cette situation.

  70. paul théry

    Et vous oubliez que nous avons un prince disponible pour diriger la France. Et il vit dans notre FRANCE. C’est le prince Jean d’Orléans, comte de Paris. Oui, le comte de Paris.

  71. Serge81

    Comme si c’était mieux dans les monarchies autour de la France ? Ce sont les mêmes qui ont le pouvoir

  72. Cpafo

    Quel sondage? De quel institut ?
    Cette manie de ne jamais citer ses sources. Des sondages assez récents en Espagne ou aux Pays-Bas montrent bien au contraire une confiance envers la monarchie ayant tendance à l’essoufflement, voire pire. Citez vos sources, vous qui fûtes journaliste. Où étiez-vous aller chercher par exemple que le rouble est au mieux de sa forme? Merci

  73. Cécile

    La monarchie c’est une très mauvaise idée !!! Les rois etc aussi avide de pouvoir ! Regardez la monarchie en Angleterre ( ils vive mieux les anglais ? ) , en Belgique en Espagne … il vive de quoi ? Du peuple . Tous des pourris aussi ! Désolé , une très mauvaise idée …..

  74. RENE FEJAN

    Un retour à la monarchie , quelle connerie !
    Adieu la « démocratie » et retour au privilège divin de la monachie divine !
    Il est vrai que toute régression s’accompagne de plaisir ( Freud )
    Un peuple est mort, quand une tutelle surtout monarchique, lui parait viable.
    Ricardo, lui aussi commet des bourdes qui vont en faire réfléchir beaucoup…
    C’est désolant !
    NB: C’est l’autocratisme qui règne en France nous n(avons jamis connu la démocratie linconiènne :
    Le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple !
    Notre choix se réduit soit à l’autocratisme habituelle ou un retour archaique et tribal à la royauté !

  75. Elodie A.

    Bonjour Ricardo,

    Quel bonheur de vous entendre parler de monarchie française !

    Faisons un petit retour sur l’Histoire de France et plus précisément à la période de Jeanne d’Arc. En tant que catholique français, il n’est pas possible de rejeter la monarchie car Charles VII après avoir été amené à Reims pour son sacre par Jeanne, lui demanda comment il pouvait la remercier, elle lui répondit en lui offrant son royaume, ce qu’il fit; tout ceci fût enregistré par huissier. Et à son tour, maintenant reine de France, elle offrit le royaume à notre Seigneur Jésus Christ comme il lui avait demandé : elle ne fit donc que la volonté du Seigneur. A la suite de quoi le Seigneur remit le royaume de France à Charles VII. Ce qui signifie que c’est le Seigneur lui-même qui a confirmé que cette famille des Capétiens était son choix pour régner sur la France. La France éternelle est donc Catholique et son roi est le descendant des Capétiens, la maison de Bourbon s’étant éteinte à la mort de Charles X petit frère de Louis XVI, vient alors à sa suite la maison d’Orléans descendante du petit frère de Louis XIV, Philippe d’Orléans 1er.
    Les drames de l’Histoire passés, le descendant direct du trône de France n’est autre que Jean d’Orléans, comte de Paris.

    Ceci acté, se pose maintenant la question de la forme de gouvernance, car si c’est pour faire un bis repetita de ce que nous connaissons actuellement, cela n’a que peu d’intérêt. Souvenons-nous du général de Gaulle et de son aversion pour les partis politiques.
    Alors quelle forme pourrait prendre une gouvernance sans parti politique mais tout en respectant la démocratie ?
    La République nous propose des partis politiques qui finissent par s’entendre entre eux afin de faire la même politique qui va bien pour une toute petite partie de la population et pas du tout pour la majorité, ce à quoi elle rajoute pour plus de « démocratie » les syndicats, financés par l’Etat (parfait pour assurer la main-mise du dit Etat sur les choix des syndicats !) Nous voyons aujourd’hui que ce modèle n’est en rien respectueux ni du peuple ni du concept même de la démocratie. Par conséquent il faut que les lignes de pensée bougent.
    Ne serait-pas plus démocratique que toutes les corporations de la société soient représentées par des élus soumis au vote populaire de sa propre corporation ? Ainsi les artisans, les paysans, les policiers, les avocats, les infirmiers, les mères au foyer… chacun serait représenté et tous ces élus débattraient au Parlement comme les députés actuels à l’Assemblée Nationale. Par conséquent le roi règnerait et travaillerait avec ses ministres en partenariat avec le Parlement. Et pour les grandes questions de société le peuple dans son ensemble serait consulté par référendum comme le général de Gaulle l’a régulièrement fait, à noté que ces successeurs n’ont cessé de rejeter l’idée même du référendum !
    Ajouter à celà une presse libre de toute corruption, sans oublier les valeurs de la morale catholique qui protège réellement toujours les plus faibles (dixit la Doctrine sociale de l’Eglise Catholique) au contraire de la morale franc-maçon qui sous prétexte de les protéger, les asservies et les réduits à une forme d’esclavage pour s’enrichir toujours plus !
    Ainsi un vent de renaissance, de liberté et d’enrichissement de tout ceux qui jusqu’à présent n’étaient qu’au service de quelques uns pourrait enfin arriver.

    Dieu protège les Hommes de bonne volonté,
    Honneur et courage,
    Bien cordialement

  76. RENE FEJAN

    Désolé: prédédent texte envoyé avant relecture …
    Un retour à la monarchie, quelle connerie !
    Adieu la « démocratie » et retour au privilège divin de la monarchie absolue !
    Il est vrai que toute régression s’accompagne de plaisir. ( Freud )
    Un peuple est mort, quand une tutelle surtout monarchique, lui parait viable.
    Ricardo, lui aussi, commet des bourdes qui vont en faire réfléchir beaucoup…
    C’est désolant !
    NB: c’est l’autocratisme qui règne en France, nous n’avons jamais connu la démocratie de lincolniènne
     » Le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple !  »
    Notre choix se réduit donc : à l’autocratisme habituel ou à un retour archaique et religieux à la royauté !
    Dans les 2 cas, notre soumission est totale.

    RF

  77. isabelle

    Le retour du grand monarque par l’ouest est prévu dans l’apocalypse de st Jean et dans diverses prophéties.
    A priori, il ne ressemblera pas aux têtes couronnées actuelles qui ont la réputation que l’on sait.

  78. Kohler

    Vous avez raison, la Royauté c’est l’archétype du père de famille qui donne à son peuple, si il est vertueux, la bonne direction à prendre, et promeut indirectement la restauration des familles, qui sont la base de toute société solide.

  79. Pour la vraie royauté oui, initiale, celle des descendants de Jésus-Christ et Marie-Madeleine, pas celle des imposteurs qui ont pris leur place, les Louis xiv et compagnie, aussi noirs que les collègues anglais, hollandais, belges etc…(LouisXVI excepté qui est mort sereinement, détaché de la folie apparente, mettant ainsi fin à l’imposture, hélas remplacée simplement par une autre version)

  80. de Fauconval Pierrette

    Bonjour, malheureusement, je ne connais pas de roi ou reine qui ait dénoncé quoi que ce soit, et qui ait protégé la population de la piqûre. Etant Belge, j’ai toujours été sensible et beaucoup apprécié le Roi Philippe de Belgique, mais là … à l’entendre relayer les mainstream cela m’a dégoutée.
    Je n’ai même plus envie de lui serrer la main. En plus, bon, ils sont tous cousins, d’accord avec le pape …attention !

  81. Georges EMMENEGGER

    Bonjour Richard,

    Entièrement d’accord avec toi et bravo pour ton travail.
    J’aurais des documents à te faire parvenir (PDF). Comment je peut faire?

    Et que Dieu te garde…

  82. La monarchie redevient à la mode en France, surtout chez les 18-35 ans. Ça tombe bien, je suis justement prétendant au trône de France. Et, croyez-moi, je n’ai pas l’intention de me faire voler la place par un régicide Orléans ou un Bourbon hidalgo.

    Monseigneur le Prince Héritier Paul Eliaqim de Maisonneuve-Vannieuwenhuyze, chef de la Maison franque salienne Vannieuwenhuyze (van = de, nieuwen = neuve, Huyze = Maison ; les Francs saliens venant des Flandres, il est tout à fait normal qu’une Maison franque salienne porte un nom flamand), prétendant français et seul héritier légitime du trône de France.

    The monarchy is becoming fashionable again in France, especially among 18-35 year olds. That’s good, I’m precisely pretender to the throne of France. And, believe me, I have no intention of being robbed of my place by an regicide Orléans or a hidalgo Bourbon.

    Lord Crown Prince Paul Eliaqim de Maisonneuve-Vannieuwenhuyze, head of the Salian Frankish House Vannieuwenhuyze (van = de, nieuwen = neuve, Huyze = Maison; the Salian Franks coming from Flanders, it is quite normal that a Salian Frankish House bears a Flemish name), French pretender and sole legitimate heir to the throne of France.

  83. XAVIER

    Complètement d’accord avec Guinand ;pourquoi remplacer une soumission par une autre?
    Nous souhaitons tous aujourd’hui voir une pyramide avec le peuple souverain à son sommet .
    Le petit cercle des  » ripoux- bliques « n’existeront plus mais seront remplacé par un comité des sages sélectionné dans chaque pays (et renouvelable) .
    Le peuple ne souhaitait pas renverser son roi , la révolution a été organisé par les francs-maçons.
    N’oublions jamais les colonnes infernales de Robespierre et le génocide du courageux peuple vendéen.
    Nous pouvons aujourd’hui faire un parallèle avec le génocide(vaccins) organisé par les mondialistes.
    Les résistants La rochejacquelin , cathelineau , bonchamps , d’elbée ; vous nous avez montrer le chemin !
    Désormais , les peuples du monde se soulèveront ensemble contre la franc-mâconnerie et les pédo-satano -mondialistes.
    Un juste retour de l’histoire et de la vengeance divine.
    Nous serons bientôt tous vendéen !

  84. Katryne

    Franchement là Richard tu déraisonnes et tu m’inquiètes, comme la majorité des commentaires aussi d’ailleurs. Revenir en arrière ! les rois ont fait leur temps, aujourd’hui c’est autre chose que l’on doit construire : tous ensemble œuvrer et se prendre en charge.

  85. DESBOIS

    Je n’ai pas vraiment d’avis sur ce sujet, car je n’ai pas l’exemple, en tête, d’un pays où il y a une réel respect de l’être humain Il y a trop de mafieux sur notre planète, trop d’individus sans scrupule pour penser que nous pourrons vivre dans une nation souveraine équitable pour tous. L’individu ne sera libre que le jour où il aura retiré ses chaînes, et ces dernières sont de plus en plus lourdes et pénibles.

    Sur un autre sujet, ce jour du 14 Juillet a vu Macron, sifflé, hué, les citoyens demandant sa démission notamment. Une vidéo sur Tweeter a été censurée, elle est maintenant de nouveau disponible grâce à des résistants, vidéo à diffuser autant que possible :
    « Macron largement hué et sifflé par la foule durant toute la descente des Champs-Elysées ce matin !  »
    https://twitter.com/EnCausee/status/1150339709815656448

    Pour le moment je n’arrive pas à avoir une vidéo complète de ce défilé ?…
    Un pays qui censure ses voix, se meurt doucement sans un cri…

  86. Grâce

    Triste ou ignoble révolution…qui a tué plus de gens du peuple qu’aucune guerre avant 1789 … et qui n’a pas terminé son travail…et le poursuit par les
    énormes mensonges de nos livres d’Histoire !

  87. patrice collard

    Merci Richard pour toutes ces minutes. Je ne suis pas du tout favorable à la monarchie. Que faire si nous avons un mauvais roi ? Il faut trouver le moyen de créer une vraie démocratie où chacun est acteur de son destin et de sa vie. Je ne veux plus remettre le pouvoir à quelqu’un, je veux l’exercer

  88. OUI, un bon roi croyant et pieux, divinement inspiré. Entouré de sages et intelligents conseillés aimant le peuple. Et d’une armée d’hommes (et femmes), vrais patriotes, dévoués au service du peuple et de la France.

  89. daniel's

    Le livre de l’Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ est un des plus remarquable dans la Bible, contenant la richesse d’un symbolisme éblouissant dans lequel chaque image détient une valeur de mille mots. En fait tout dans le livre de l’Apocalypse doit s’interpréter d’une manière figurative, autrement nous finirions, par l’interprétation littérale, à voir des dragons à sept têtes voler dans notre ciel, et puisque personne en a jamais vue un il est évident que le sens littéral d’interprétation n’est pas la bonne approche pour comprendre ce livre mystérieux. Il a piqué la curiosité de grandes multitudes et à même frayé son chemin jusque dans de nombreux films de science-fiction. De nombreuses interprétations lui ont été données, certaines plus délirantes que d’autres, partant de la platitude jusqu’à l’absurde, à cause de son contenu complexe et difficile à comprendre pour les gens de notre génération. Pourtant il porte une grande bénédiction: «Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites; car le temps est proche.» (Apoc. 1:3). Mais de toutes évidences personne ne l’a jamais récoltée, car cette bénédiction a été tournée en malédiction pour un grand nombre. La raison est que la grande majorité des gens dits chrétiens ne le sont pas en réalité, la Sainte Présence de Christ n’habite pas en eux pour les instruire dans les voies de la vérité. Mais il y a aussi des chrétiens authentiques qui sont perplexes devant le sujet, étant encore dans la confusion d’un manque de connaissance, ou voulant tout simplement ne pas se donner la peine de l’appréhender en faisant confiance en Christ pour en recevoir l’instruction. Qu’il s’y trouve des choses difficiles n’est pas une excuse pour en négliger la lecture en demeurant dans l’humilité et la simplicité, c’est à dire sans se donner à des exagérations qui éloignent l’attention de son sujet principal, à savoir «la révélation du Seigneur Jésus-Christ». Il importe de réaliser que Christ est Maître de la révélation et qu’il en accorde la connaissance seulement aux élus qui lui font pleinement confiance et qu’il a désigné d’avance pour la recevoir.

    D’entre toutes les interprétions millénaristes qui élaborent leurs positions sur les passages de Apocalypse 20:1-7, très peu sont dignes de confiance. Elles doivent êtres rejetées comme des fabrications d’imaginations fertiles issues de la nature humaine déchue. Les deux plus populaires se trouvent au sein des sectes évangéliques et se nomment: le Prémillénarisme et le Dispensationnalisme et souvent elles sont mélangées ensembles. Ceux qui les maintiennent sont reconnus pour déformer le sens des prophéties et de l’histoire pour supporter leurs fausses doctrines d’un règne de mille ans littéral sur la terre, établi par Christ à son retour qui règnerait dans un temple reconstruit à Jérusalem. Mille et une exagérations absurdes ne manquent pas de s’y ajouter, dans lesquelles le sens des Saintes-Écritures est complètement tordu pour plaire à leurs caprices insidieuses. Nous rejetons complètement ces interprétations millénarismes. Nous les reconnaissons comme des doctrines diaboliques qui cherchent à usurper la gloire de Christ pour l’attribuer à Satan. L’accusation est grave mais elle sera justifiée dans le reste de notre exposé.

    Mais il existe aussi deux autre positions millénaristes très peu connues et qui sont fortement bibliques, l’une plus que l’autre. Il s’agit de l’Amillénarisme et du Pneumillénarisme. L’Amillénarisme est la doctrine des Réformateurs du 16ie siècle. Le Pneumillénarisme est la doctrine des Rénovateurs du dernier siècle, c’est à dire de la fin des temps. Les premiers étaient des réformateurs ecclésiastiques, c’est à dire de l’Église comme institution ou organisation. Les deuxième sont des rénovateurs de la foi réelle pour qui l’Église est spirituelle dans son sens original de «appelé hors de» d’un appel à renaître en Christ dans une nouvelle vie. Toutefois les deux présentent un Royaume Spirituel de Christ et regardent le millénium dans un sens figuratif, ce qui est la base de la vérité. Pour nous, nous sommes Pneumillénaristes comme christophiliens ou amis de Christ (Jean 15:14-16), et nous vous présentons ici ces deux positions pour but de comparaison et pour votre instruction dans un sujet grandement négligé, à savoir «Christ en nous, l’anticipation de la gloire», sujet qui est la clé du Royaume Spirituel de Christ et que nous élaborerons d’avantage plus loin dans notre exposé. Comprenons aussi que si la clé sert à ouvrir la porte aux élus pour qu’ils entrent dans le Royaume, elle sert aussi à barrer la porte à ceux qui en sont exclus pour les empêchés d’entrer. En d’autres mots, tous ceux qui se disent chrétiens ne sont pas nécessaire chrétiens, ou comme l’apôtre Paul dit: «tous ceux d’Israël ne sont pas Israël» (Rom. 9:6), c’est à dire que «seulement les enfants de la promesse, les élus, sont les vrais (Rom. 9:8) et peuvent utiliser la clé pour ouvrir la porte et entrer dans le Royaume, et une fois entrer ils barrent la porte de nouveau pour exclure les indésirables.

    Nous devons premièrement dire quelque chose sur la terminologie. Le mot amillénarisme n’est pas assez précis. Il suggère que les amillénaristes ne croient pas en un millénaire à cause que le mot commence par une négation ( a ), ou qu’ils ignorent simplement les six premiers versets de l’Apocalypse 20 qui parlent d’un règne millénaire. Aucune de ces deux affirmations n’est vraie. Bien qu’il soit vrai que les amillénaristes ne croient pas en un règne terrestre littéral de mille ans qui suivra le retour du Christ, le terme amillénarisme n’est pas une description exacte de leur vue. Le professeur Jay E. Adams, du séminaire de Westminster à Philadelphie, a suggéré que le terme amillénarisme soit remplacé par l’expression « Millénarisme réalisé». Ce dernier terme, pour être sûr, décrit la position amilléniale plus précisément que le terme habituel, puisque les amillénaristes croient que le millénaire d’Apocalypse 20 n’est pas exclusivement futur mais qu’il est maintenant dans un processus de réalisation. L’expression réalisé le Millénarisme, cependant, est un peu maladroite, remplaçant un simple préfixe par un mot à trois syllabes. Malgré les inconvénients et les limitations du mot, ils continuent à utiliser le terme plus court et plus commun de amillénarisme. Néanmoins, puisqu’il s’agit d’une interprétation spirituelle, nous préférons le terme « pneumillénarisme » qui signifie littéralement «un millénium spirituelle» ce qui est plus dans le contexte pour décrire le Royaume de Christ. L’Amillénarisme et le Pneumillénarisme ont beaucoup de similarités mais aussi des différences assez considérables. Les deux ne proviennent pas d’une même source et n’arrivent pas à la même conclusion, malgré les ressemblances.

    Dans la pensée moderne le mot «Royaume» évoque des images d’un domaine avec des terres, des villages, et des villes avec des ouvriers, des industries et des entreprises, c’est à dire un État gouverné par un roi ou par une reine; ou encore un pays ou une nation dirigé par un gouvernement quelconque, généralement et supposément démocratique, aves ses dirigeants ou ministres politiques qui en ont la charge pour administrer les lois. Mais il n’en est pas ainsi dans la Bible lorsqu’il s’agit du Royaume de Dieu ou de Christ. Jésus dit clairement dans Jean 18:36: «Mon royaume n’est pas de ce monde». Or pour mettre immédiatement un frein à l’imagination fertile de plusieurs, ces paroles de Jésus ne signifient pas que son royaume se trouverait sur une autre planète à quelque part dans l’univers. Ses paroles signifient simplement que son Royaume n’est pas de cette création., et non cela ne veut pas dire qu’il s’agirait ici d’une création parallèle à la notre. Le concept d’un univers parallèle est le domaine de la science-fiction et non de la révélation biblique. Il y a néanmoins une dimension d’existence spirituelle qui est hors de la portée de l’homme charnel et rebelle (Héb. 12:22-24): «Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité de L’ESPRIT DES VIVANTS, l’Existence même, de la Jérusalem céleste, et de la compagnie d’anges innombrables. De l’assemblée des convoqués à renaître, des premiers-nés inscrits dans les cieux, d’un juge qui est L’ESPRIT DES VIVANTS de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection. Et de Jésus, Médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion, qui prononce de meilleures choses que celui d’Abel.».

    Dans le monde antique, le roi était considéré comme le représentant de Dieu, et même comme son fils; les empereurs et les papes étaient regardés ainsi par les peuples ignorants et superstitieux. Le roi, le royaume, la Cité ou l’État étaient alors non seulement des idées politiques, mais aussi des symboles religieux chargés d’une fausse espérance parmi les peuples païens et les chrétiens nominatifs.

    L’annonce de l’avènement du Règne de Dieu à travers l’Ancien et le Nouveau Testament culmine en Jésus-Christ, crucifié et glorifié. C’est pourquoi, dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ reçoit le titre de Roi. De même qu’il est le Messie de la croix, il est aussi Roi sur la croix (cf. Mc 15,2.18.26; Jn 19,14-15.19-22). A cet égard, la scène la plus significative est celle où Jésus, raillé par la foule hurlante, battu, humilié, couvert de sang, couronné d’épines, est interrogé par Pilate: «Es-tu le roi des Juifs?. Jésus répond affirmativement, mais ajoute aussitôt: Ma Royauté n’est pas de ce monde.». Sa royauté consiste en ce qu’il rend témoignage à la vérité et rassemble son peuple d’élus dans la vérité (cf. Jn 18,33-37). C’est en ce sens-là qu’il est Roi des rois et Seigneur des seigneurs (l Tm 6,15; cf. Ap 19,6).

    LA ROYAUTÉ EST UN ÉTAT D’ÊTRE

    La royauté de Jésus-Christ ne justifie donc pas une forme de gouvernement théocratique, que ce soit dans l’Église, dans l’État ou à un niveau quelconque de la société civile. Le Règne de Jésus-Christ n’est pas une utopie ni une idéologie applicable comme telle en ce monde. Le Règne de Christ est un règne de grâce et de sainteté, un règne de justice, d’amour et de paix. Il est impossible de tracer une frontière visible entre le Royaume de Dieu ou du Christ conçu par les théoriciens catholiques et le royaume du monde; les deux réalités sont étroitement mêlées, aussi bien dans la chrétienté contrefaite que dans la société et dans l’État. Dans son célèbre ouvrage sur La Cité de Dieu, saint Augustin a montré que les deux royaumes se distinguent par deux façons d’aimer: amour de soi et amour de Dieu, vie selon la chair et vie selon l’Esprit. Mais on ne réalisait pas encore que l’amour de Dieu n’est pas un sentiment ou une émotion comme chez les hommes. L’amour de Dieu est un principe de renoncement que l’on retrouve dans le terme «sacrifice», une attitude de résignation envers un principe ou des personnes d’une foi commune.

    Le mot «royaume» contribue souvent à embêter les gens. Dans le Grec le mot «royaume» ou «basileia» signifie «royauté, souveraineté». Ce terme est utilisé pour désigner un état d’être et non une localité, un endroit ou un pays quelconque. Le terme le plus précis est celui de «Royauté» et non de «Royaume». Lorsque la Bible parle du «Royaume de Christ», comme dans Jean 18:36, elle parle en réalité de la «Royauté Sublime de la Majesté Suprême», d’une existence divine qui n’est pas accessible au commun des mortels, sauf pour les élus en Christ depuis avant la fondation du monde. Ceci se voit d’avantage dans la signification du mot «monde» ou «kosmos» dans le Grec, terme qui signifie littéralement «l’ordre établi» c’est à dire «la disposition charnelle de l’existence», l’agencement des choses, coutumes, habitudes ou attitudes dans un contexte historique donné. L’état du monde est opposé, c’est à dire l’ennemi de l’état d’être de la Royauté de Christ (1 Jean 2:15-17):

    15 Ne vous résignez point à cette disposition de méchanceté, ni aux choses qui sont dans cet agencement matériel. Si quelqu’un se résigne à cette disposition charnelle, le renoncement du Père n’est point en lui; Ro. 12. 2; Ga. 1. 10; Ja. 4. 4;

    16 Car tout ce qui est dans cette disposition mondaine, les abus de la chair, l’immodération des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais de cet agencement des choses.

    17 Or cette disposition mondaine disparaît, et pareillement sa convoitise; mais celui qui fait la volonté de L’ESPRIT DES VIVANTS, demeure éternellement. Ps. 90. 10; És. 40. 6; 1 Co. 7. 31; Ja. 1. 10; Ja. 4. 14; 1 Pi. 1. 24;

    La Royauté de Christ est caractérisée par ces paroles de l’apôtre Paul: «Christ en nous l’anticipation de la gloire» (Col. 1:27). Vous remarquerez que nous utilisons le terme «anticipation» plutôt que celui «espérance». La raison est que dans la pensée moderne le mot «espérance» n’a aucune notion de certitude ou d’assurance. Il décrit généralement une éventualité ou une probabilité et en ce sens il rejoint le domaine de la chance. Une personne va dire: «j’espère faire mon voyage sans accident; j’espère que tout va bien; j’espère gagner à la loterie; j’espère qu’on va avoir du beau temps; j’espère terminer mon travail à temps». Dans notre société moderne le mot «espérance» n’a rien de solide, rien ce concret, il est utilisé dans un sens frivole et superficiel, tellement que par son abus il ne détiens plus aucune valeur. Mais il n’est pas ainsi dans la Bible. Le mot «espérance» est une méchante traduction du mot Grec «elpis» qui provient de «elpo» et dont la signification littérale est «anticiper, anticipation», terme qui signifie «avoir un avant-goût», c’est à dire «la réalisation d’une action avant le moment attendu ou prévu». On peut la décrire comme un repas gastronomique savoureux qu’on commande dans un restaurant chic de haute classe très renommé. On nous apporte en premier les entrées délicieuses comme avant-goût du repas principal à venir, que nous allons prendre par après dans un palais somptueux avec un vin exquis, une musique charmante et un service exceptionnel hors pair. Or dans un sens spirituel «Christ en nous l’anticipation de la gloire» est exactement cela. Par sa Sainte Présence en nous, nous avons un avant-goût de la gloire à venir qui nous est réservée avec assurance en ce qui est nommé figurativement «le festin des noces de l’Agneau» (Apoc. 19:1; 22:21). De même l’apôtre Paul nous dit dans Rom. 8:25 «Mais si nous anticipons ce que nous ne voyons pas, c’est que nous l’attendons avec patience.». Ainsi nous participons présentement à la Royauté de Christ et nous y participerons pour l’éternité. Nous sommes des nouvelles créatures et nous participeront à une nouvelle création. C’est l’aboutissement de la nouvelle-naissance lorsque l’enfant nouveau-né sort du sein de sa mère à la lumière d’un nouveau jour, d’une nouvelle vie. Nous serons transformés en l’image parfaite de Christ de gloire en gloire dans une existence divine sans fin dans laquelle toutes les merveilles de Dieu s’ouvriront à nous. Une telle existence ou état d’être n’a rien de comparable avec la fausse notion d’un royaume terrestre de 1,000 ans en ce monde. Ceux qui attendent un royaume terrestre ne participerons pas au Royaume céleste ou Royauté Sublime de la Divinité Suprême, ils en seront isolés pour l’éternité, exclus de sa splendeur à jamais.

    Lorsqu’on parle de «Royaume» on parle évidemment de «Royauté» et ainsi du Roi lui-même dans toute sa Souveraineté absolue. Car le Roi est le Royaume et le Royaume est la Royauté Sublime de la Divinité Suprême. Il est Souverain sur toutes choses et rien n’échappe à sa Volonté. Il est le Maître absolu sur toutes les circonstances et tous les évènements, il est le Dieu Tout-puissant et n’a pas besoin de la permission ou des opinions de personne pour agir. Il est Dieu sur tout ou il n’est pas Dieu du tout. Ainsi est la Royauté de notre Dieu et Père, Jésus-Christ qui demeure en ses élus d’où Il règne présentement, et son règne n’aura pas de fin. Nous sommes à ce moment même dans le Royaume et sa sainte Présence nous suffit et nous suffira pour tous les temps, et ce que nous sommes nous ne le voyons pas encore, mais en un instant, en un clin d’œil nous serons tous transformés en son image parfaite pour former le Nouvel Homme, une race céleste et éternelle. Croyez en ces paroles pour votre bonheur éternel, car elles sont la vérité; ou du moins croyez en Christ qui est La Vérité d’une gloire céleste sans fin. Nous comprenons ainsi pourquoi Jésus est appelé «Roi des rois et Seigneur des seigneurs» (Apoc. 19:16», car en Lui nous sommes rois et nous règneront avec Lui éternellement. Ceci est le Règne ou Royaume spirituel de Christ, de son premier avènement jusqu’à son apparition finale en ce monde et au-delà dans l’éternité. Il s’agit du règne de la grâce souveraine de la foi ou assurance du salut obtenue dans le sacrifice de Christ sur la croix, et attribuée gratuitement et inconditionnellement à tous ceux qui ont été élus en Christ depuis avant la fondation du monde. Le Royaume est toujours en relation directe avec le sacrifice de la croix, il ne peut en être séparé, puisque la base du Royaume est le renoncement de Dieu Lui-même en faveur des siens, c’est à dire pour le rachat de ses élus seulement. Ceci est l’interprétation réelle du mille ans retrouvé dans le chapitre 20 du livre de l’Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ (Apoc. 1:1). L’élaboration de ces principes marquants et anticipatoires est ce qui est nommé du Pneumillénarisme, la forme purement spirituelle de l’Amillénarisme développée sous la plume de l’auteur et sous la direction de Christ il y a environs une quarantaine d’années, mais élaboré ici pour la première fois.

    LE PNEUMILLÉNARISME

    L’interprétation pneumillénaire est presque la même que la position amillénaire spirituelle, sauf que celle-ci prend son nom du Grec «Pneuma» qui signifie «l’Esprit» et «le vent», et par conséquent exprime plus précisément «un Millénium Spirituel» du règne de Christ dans ses élus sur la terre comme au ciel. Dans cette interprétation le mille ans ou millenium mentionné dans Apocalypse 20:1-9 est regardé comme étant figuratif et représente le temps de la grâce mentionné dans 2 Pierre 3:8,9 qui débute à la Pentecôte jusqu’à la fin des temps. Ce «Millenium Spirituel» est relié au trois ans et demi du reste de la prophétie de Daniel (Dan. 9:26,27). Les trois ans et demi de reste dans la prophétie de Daniel se rapporte après la mort de Christ sur la croix qui fit «cesser la validité des sacrifices et les offrandes» dans le temple pour le pardon des péchés, en s’offrant lui-même sur la croix pour le rachat de ses élus. Il fut crucifié à la moitié de la 70ie semaine de la prophétie de Daniel qui était d’une durée de 7 ans, ce qui veut dire qu’il restait encore une période de 3 ans et demi pour l’accomplissement final de la prophétie. Cette période se termina lors de son retour au jour de la Pentecôte comme il l’avait promis (Jean 14:16-19), lorsqu’il vint habiter le cœur de ses élus par sa Sainte Présence. Ainsi comme révélation spirituelle de la présence de Christ, le trois ans et demi prennent une dimension intemporelle qui s’étend jusqu’à la fin des temps lors de l’apparition finale de Christ en ce monde. C’est ce qui se nomme «le temps de la grâce» ou «Royaume de la Sainte Présence» de Christ en nous, l’anticipation de la gloire. Dans son Épître aux Hébreux, l’apôtre Paul nomme cette période «le nouveau jour» (Héb. 4:7), «le chemin nouveau et vivant» (Héb. 10:16-20). Pour vous positionner au niveau de l’histoire et de la prophétie de Daniel, la voici en entier:

    23 Daniel! lorsque tu commençais à prier, la parole est sortie et JE SUIS venu te l’annoncer, parce que tu es un bien-aimé; fais donc attention à la parole, et comprends la vision.

    24 Soixante-dix semaines sont déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour mettre fin à la transgression, pour enfermer les péchés, pour expier l’iniquité, pour amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

    25 Sache-le donc et comprends: depuis l’émission de la parole ordonnant de retourner et de rebâtir Jérusalem, jusqu’au Christ, le Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines: les places et les fossés seront rétablis, mais en un temps fâcheux. Né. 2. 1,8; 17,18;

    26 Et après les soixante-deux semaines, le Christ sera retranché dans la soixante-dixième semaine, et non pour lui. Et le peuple d’un conducteur qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire*, et sa fin sera dans ce débordement; les désolations sont déterminées jusqu’au terme de la guerre. Lu. 19. 43,44; *destruction de Jérusalem et du temple en l’an 70 par l’empereur Titus et les armées romaine.

    27 Le Christ confirmera l’alliance* en son sang* avec plusieurs pendant une semaine; et à la moitié de la soixante-dixième semaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande par le sien; et **pour le comble de l’étendue de leurs abominations, il causera la désolation, même jusqu’à l’anéantissement; et ceci déterminé, sera répandu sur les destitués. *Mt. 26. 26-28; Jn. 3. 16; Hé. 2. 9,10; 9. 22-28; **Mt. 24. 15; Mc. 13. 14; Lu. 21. 20; *la nouvelle alliance de la grâce dans le sang de Christ versé sur la croix dans son sacrifice parfait pour la rédemption des élus.

    Que les Soixante-dix semaines sont déterminées signifie qu’elles se suivent conséquemment l’une après l’autre sans interruption, c’est à dire qu’elles ne peuvent êtres brisées ou séparées, autrement elles ne seraient pas déterminées mais indéterminées ou illimitées dans le cours de leur accomplissement prophétique, ce qui n’aurait aucun sens. Ceci est un point décisif de la prophétie de Daniel. Il n’est aucunement mentionné d’un Antichrist futur dans ces passages qui ferait une alliance avec Israël, ni d’une parenthèse imaginaire entre la 69ie et la 70ie semaine que les apostats et imposteurs du Prémillénarisme Dispensationnaliste nomment «le temps de l’Église», pour justifier leur aberration doctrinale d’un royaume terrestre de mille ans. En fait, et cela est très important, attribuer la 70ie semaine (v.27) à un futur Antichrist est d’attribuer le sacrifice de la croix à Satan, car ce passage se rapporte clairement au sacrifice de Christ qui a fait «cesser le sacrifice et l’offrande» qu’exigeait la loi pour le pardon des péchés du peuple d’Israël, par le sien. En séparant la 69ie semaine de la 70ie semaine les réprouvés pourraient bien aussi transférer le temps désigné pour la mort de Christ sur la croix comme se rapportant seulement à la fin des temps, annulant ainsi la grâce du salut, car le sacrifice de la croix n’aurait pas encore eut lieu. Mais que dis-je, car c’est exactement ce qu’ils font, car si la 70ie semaine se rapporte à la fin des temps, comme ils l’affirment, le sacrifice de la croix s’y rapporte aussi dans cette abomination infernale dans laquelle ils crucifient Christ de nouveau (Héb. 6:6). En plus, comme nous avons vu, les 70 semaines ne peuvent êtres séparées car elles sont déterminées. Or le «conducteur qui viendra et détruira la ville et le sanctuaire» mentionné dans le v.26 n’est pas l’Antichist mais l’empereur romain Titus qui détruisit la ville de Jérusalem et le temple en l’an 70 de notre ère avec les armées romaines. Tous les prémillénaristes et les dispensationnalistes sont ainsi des faux prophètes et sont coupables de ce péché horrible qui les mène à la perdition, et tout cela par l’entêtement de supporter une fausse doctrine qui plaît à leurs caprices insidieux. Ils déforment la prophétie et non satisfait de cela ils déforment aussi l’histoire. Ils ne sont pas seulement des ignorants mais des malfaiteurs malicieux, ce qui est commun dans les sectes évangéliques modernes qui déforment constamment la vérité révélée dans les Saintes-Écritures, et le pire est qu’ils s’imaginent être dans la vérité. Assurément ils ont reçus de Dieu une puissance d’égarement pour croire au mensonge afin qu’ils soient condamnés (2 Thes. 2:11,12). Nous exhortons ces gens, s’il est encore possible, à réfléchir à ce qu’ils disent et à ce qu’il font avant qu’il soit trop tard, et de se séparer de ceux qui enseignent une telle doctrine néfaste sous prétexte qu’ils veulent votre bien et le salut de votre âme, lorsque tout indique le contraire.

    Le terme «amillénarisme» détient une négation du fait qu’il signifie littéralement «pas de millénium», mais celui de pneumillénarisme est plus précis pour exprimer la vérité d’un Royaume spirituel de Christ dans le cœur de ses élus. De son nom, cette position est très peu connue puisqu’elle a été développée seulement en l’an 1978 au sein d’un christianisme marginal non institutionnalisé et libre comme le vent de l’Esprit. Cette interprétation du Royaume millénariste spirituel de Christ prit forme sous la plume de Jean leDuc, auteur même de ce document, lorsqu’il fut donné de comprendre par l’Esprit de Christ que la nation moderne d’Israël s’oppose radicalement à tout ce que la chrétienté traditionnelle s’imagine sur cette nation, renaissant de ses cendres comme le Phénix dans la mythologie antique. L’Israël moderne n’est pas le peuple de Dieu comme plusieurs ont été séduit à le penser, mais le peuple de Satan, un faux peuple Juif qui en réalité est la restitution politique Sioniste de l’ancien empire des Khazars, «l’image de la bête» (Apoc. 13:11,12) qui surgit du sein de la terre des nations en l’an 1948. Il s’agit du faux peuple de Dieu dont la marque est la justification par les œuvres de la loi ou justification par le choix de croire d’une décision personnelle, car les deux sont une seule et même chose, par laquelle ils cherchent à marchander avec Dieu pour le salut de leurs âmes, tout comme Caïn avait fait dans son offrande qui fut refusée et qui engendra le meurtre de son frère. Ainsi, par son orgueil, ce faux peuple de Dieu engendrera la destruction du monde et périra lui-même dans la flamme de son arrogance. Considérez cela comme votre dernier avertissement, car le jour est à la porte et le Seigneur ne tardera pas pour l’accomplissement de son œuvre, comme l’apôtre Pierre nous dit dans 2 Pierre 3:10-12: Or, le jour de L’ADMIRABLE viendra comme un voleur dans la nuit; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée. Mt. 24. 43-44; 1 Th. 5. 2; Ap. 3. 3; Ap. 16. 15;

    11 Puisque toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre révérence,

    12 Attendant, et accélérant la venue du jour de L’ESPRIT DES VIVANTS, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront? Ps. 50. 3; 2 Th. 1. 8;

  90. daniel's

    (suite) :

    L’APOCALYPSE SPIRITUELLE

    Christ en nous l’anticipation de la gloire

    Par Jean leDuc

    Mai 2016

    LE MILLÉNARISME SPIRITUEL

    LA ROYAUTÉ EST UN ÉTAT D’ÊTRE

    LE PNEUMILLÉNARISME

    Les sept points principaux du pneumillénarisme

    LE ROI DU ROYAUME SPIRITUEL DE LA GRÂCE

    L’INTERPRÉTATION DU LIVRE DE L’APOCALYPSE

    LE SYSTÈME DU PARALLÉLISME PROGRESSIF

    1) la première section consiste des chapitres 1 à 3

    2) la deuxième section consiste des chapitres 4 à 7

    3) la troisième section consiste des chapitres 8 à 11

    4) la quatrième sections consiste des chapitres 12 à 14

    5) la cinquième section consiste des chapitres 15 et 16

    6) la sixième section consiste des chapitres 17 à 19

    7) la septième section consiste des chapitres 20 à 22

    La pleine réalisation de Christ en nous

    LE MILLÉNARISME SPIRITUEL

    Le livre de l’Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ est un des plus remarquable dans la Bible, contenant la richesse d’un symbolisme éblouissant dans lequel chaque image détient une valeur de mille mots. En fait tout dans le livre de l’Apocalypse doit s’interpréter d’une manière figurative, autrement nous finirions, par l’interprétation littérale, à voir des dragons à sept têtes voler dans notre ciel, et puisque personne en a jamais vue un il est évident que le sens littéral d’interprétation n’est pas la bonne approche pour comprendre ce livre mystérieux. Il a piqué la curiosité de grandes multitudes et à même frayé son chemin jusque dans de nombreux films de science-fiction. De nombreuses interprétations lui ont été données, certaines plus délirantes que d’autres, partant de la platitude jusqu’à l’absurde, à cause de son contenu complexe et difficile à comprendre pour les gens de notre génération. Pourtant il porte une grande bénédiction: «Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites; car le temps est proche.» (Apoc. 1:3). Mais de toutes évidences personne ne l’a jamais récoltée, car cette bénédiction a été tournée en malédiction pour un grand nombre. La raison est que la grande majorité des gens dits chrétiens ne le sont pas en réalité, la Sainte Présence de Christ n’habite pas en eux pour les instruire dans les voies de la vérité. Mais il y a aussi des chrétiens authentiques qui sont perplexes devant le sujet, étant encore dans la confusion d’un manque de connaissance, ou voulant tout simplement ne pas se donner la peine de l’appréhender en faisant confiance en Christ pour en recevoir l’instruction. Qu’il s’y trouve des choses difficiles n’est pas une excuse pour en négliger la lecture en demeurant dans l’humilité et la simplicité, c’est à dire sans se donner à des exagérations qui éloignent l’attention de son sujet principal, à savoir «la révélation du Seigneur Jésus-Christ». Il importe de réaliser que Christ est Maître de la révélation et qu’il en accorde la connaissance seulement aux élus qui lui font pleinement confiance et qu’il a désigné d’avance pour la recevoir.

    D’entre toutes les interprétions millénaristes qui élaborent leurs positions sur les passages de Apocalypse 20:1-7, très peu sont dignes de confiance. Elles doivent êtres rejetées comme des fabrications d’imaginations fertiles issues de la nature humaine déchue. Les deux plus populaires se trouvent au sein des sectes évangéliques et se nomment: le Prémillénarisme et le Dispensationnalisme et souvent elles sont mélangées ensembles. Ceux qui les maintiennent sont reconnus pour déformer le sens des prophéties et de l’histoire pour supporter leurs fausses doctrines d’un règne de mille ans littéral sur la terre, établi par Christ à son retour qui règnerait dans un temple reconstruit à Jérusalem. Mille et une exagérations absurdes ne manquent pas de s’y ajouter, dans lesquelles le sens des Saintes-Écritures est complètement tordu pour plaire à leurs caprices insidieuses. Nous rejetons complètement ces interprétations millénarismes. Nous les reconnaissons comme des doctrines diaboliques qui cherchent à usurper la gloire de Christ pour l’attribuer à Satan. L’accusation est grave mais elle sera justifiée dans le reste de notre exposé.

    Mais il existe aussi deux autre positions millénaristes très peu connues et qui sont fortement bibliques, l’une plus que l’autre. Il s’agit de l’Amillénarisme et du Pneumillénarisme. L’Amillénarisme est la doctrine des Réformateurs du 16ie siècle. Le Pneumillénarisme est la doctrine des Rénovateurs du dernier siècle, c’est à dire de la fin des temps. Les premiers étaient des réformateurs ecclésiastiques, c’est à dire de l’Église comme institution ou organisation. Les deuxième sont des rénovateurs de la foi réelle pour qui l’Église est spirituelle dans son sens original de «appelé hors de» d’un appel à renaître en Christ dans une nouvelle vie. Toutefois les deux présentent un Royaume Spirituel de Christ et regardent le millénium dans un sens figuratif, ce qui est la base de la vérité. Pour nous, nous sommes Pneumillénaristes comme christophiliens ou amis de Christ (Jean 15:14-16), et nous vous présentons ici ces deux positions pour but de comparaison et pour votre instruction dans un sujet grandement négligé, à savoir «Christ en nous, l’anticipation de la gloire», sujet qui est la clé du Royaume Spirituel de Christ et que nous élaborerons d’avantage plus loin dans notre exposé. Comprenons aussi que si la clé sert à ouvrir la porte aux élus pour qu’ils entrent dans le Royaume, elle sert aussi à barrer la porte à ceux qui en sont exclus pour les empêchés d’entrer. En d’autres mots, tous ceux qui se disent chrétiens ne sont pas nécessaire chrétiens, ou comme l’apôtre Paul dit: «tous ceux d’Israël ne sont pas Israël» (Rom. 9:6), c’est à dire que «seulement les enfants de la promesse, les élus, sont les vrais (Rom. 9:8) et peuvent utiliser la clé pour ouvrir la porte et entrer dans le Royaume, et une fois entrer ils barrent la porte de nouveau pour exclure les indésirables.

    Nous devons premièrement dire quelque chose sur la terminologie. Le mot amillénarisme n’est pas assez précis. Il suggère que les amillénaristes ne croient pas en un millénaire à cause que le mot commence par une négation ( a ), ou qu’ils ignorent simplement les six premiers versets de l’Apocalypse 20 qui parlent d’un règne millénaire. Aucune de ces deux affirmations n’est vraie. Bien qu’il soit vrai que les amillénaristes ne croient pas en un règne terrestre littéral de mille ans qui suivra le retour du Christ, le terme amillénarisme n’est pas une description exacte de leur vue. Le professeur Jay E. Adams, du séminaire de Westminster à Philadelphie, a suggéré que le terme amillénarisme soit remplacé par l’expression « Millénarisme réalisé». Ce dernier terme, pour être sûr, décrit la position amilléniale plus précisément que le terme habituel, puisque les amillénaristes croient que le millénaire d’Apocalypse 20 n’est pas exclusivement futur mais qu’il est maintenant dans un processus de réalisation. L’expression réalisé le Millénarisme, cependant, est un peu maladroite, remplaçant un simple préfixe par un mot à trois syllabes. Malgré les inconvénients et les limitations du mot, ils continuent à utiliser le terme plus court et plus commun de amillénarisme. Néanmoins, puisqu’il s’agit d’une interprétation spirituelle, nous préférons le terme « pneumillénarisme » qui signifie littéralement «un millénium spirituelle» ce qui est plus dans le contexte pour décrire le Royaume de Christ. L’Amillénarisme et le Pneumillénarisme ont beaucoup de similarités mais aussi des différences assez considérables. Les deux ne proviennent pas d’une même source et n’arrivent pas à la même conclusion, malgré les ressemblances.

    Dans la pensée moderne le mot «Royaume» évoque des images d’un domaine avec des terres, des villages, et des villes avec des ouvriers, des industries et des entreprises, c’est à dire un État gouverné par un roi ou par une reine; ou encore un pays ou une nation dirigé par un gouvernement quelconque, généralement et supposément démocratique, aves ses dirigeants ou ministres politiques qui en ont la charge pour administrer les lois. Mais il n’en est pas ainsi dans la Bible lorsqu’il s’agit du Royaume de Dieu ou de Christ. Jésus dit clairement dans Jean 18:36: «Mon royaume n’est pas de ce monde». Or pour mettre immédiatement un frein à l’imagination fertile de plusieurs, ces paroles de Jésus ne signifient pas que son royaume se trouverait sur une autre planète à quelque part dans l’univers. Ses paroles signifient simplement que son Royaume n’est pas de cette création., et non cela ne veut pas dire qu’il s’agirait ici d’une création parallèle à la notre. Le concept d’un univers parallèle est le domaine de la science-fiction et non de la révélation biblique. Il y a néanmoins une dimension d’existence spirituelle qui est hors de la portée de l’homme charnel et rebelle (Héb. 12:22-24): «Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité de L’ESPRIT DES VIVANTS, l’Existence même, de la Jérusalem céleste, et de la compagnie d’anges innombrables. De l’assemblée des convoqués à renaître, des premiers-nés inscrits dans les cieux, d’un juge qui est L’ESPRIT DES VIVANTS de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection. Et de Jésus, Médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion, qui prononce de meilleures choses que celui d’Abel.».

    Dans le monde antique, le roi était considéré comme le représentant de Dieu, et même comme son fils; les empereurs et les papes étaient regardés ainsi par les peuples ignorants et superstitieux. Le roi, le royaume, la Cité ou l’État étaient alors non seulement des idées politiques, mais aussi des symboles religieux chargés d’une fausse espérance parmi les peuples païens et les chrétiens nominatifs.

    L’annonce de l’avènement du Règne de Dieu à travers l’Ancien et le Nouveau Testament culmine en Jésus-Christ, crucifié et glorifié. C’est pourquoi, dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ reçoit le titre de Roi. De même qu’il est le Messie de la croix, il est aussi Roi sur la croix (cf. Mc 15,2.18.26; Jn 19,14-15.19-22). A cet égard, la scène la plus significative est celle où Jésus, raillé par la foule hurlante, battu, humilié, couvert de sang, couronné d’épines, est interrogé par Pilate: «Es-tu le roi des Juifs?. Jésus répond affirmativement, mais ajoute aussitôt: Ma Royauté n’est pas de ce monde.». Sa royauté consiste en ce qu’il rend témoignage à la vérité et rassemble son peuple d’élus dans la vérité (cf. Jn 18,33-37). C’est en ce sens-là qu’il est Roi des rois et Seigneur des seigneurs (l Tm 6,15; cf. Ap 19,6).

    LA ROYAUTÉ EST UN ÉTAT D’ÊTRE

    La royauté de Jésus-Christ ne justifie donc pas une forme de gouvernement théocratique, que ce soit dans l’Église, dans l’État ou à un niveau quelconque de la société civile. Le Règne de Jésus-Christ n’est pas une utopie ni une idéologie applicable comme telle en ce monde. Le Règne de Christ est un règne de grâce et de sainteté, un règne de justice, d’amour et de paix. Il est impossible de tracer une frontière visible entre le Royaume de Dieu ou du Christ conçu par les théoriciens catholiques et le royaume du monde; les deux réalités sont étroitement mêlées, aussi bien dans la chrétienté contrefaite que dans la société et dans l’État. Dans son célèbre ouvrage sur La Cité de Dieu, saint Augustin a montré que les deux royaumes se distinguent par deux façons d’aimer: amour de soi et amour de Dieu, vie selon la chair et vie selon l’Esprit. Mais on ne réalisait pas encore que l’amour de Dieu n’est pas un sentiment ou une émotion comme chez les hommes. L’amour de Dieu est un principe de renoncement que l’on retrouve dans le terme «sacrifice», une attitude de résignation envers un principe ou des personnes d’une foi commune.

    Le mot «royaume» contribue souvent à embêter les gens. Dans le Grec le mot «royaume» ou «basileia» signifie «royauté, souveraineté». Ce terme est utilisé pour désigner un état d’être et non une localité, un endroit ou un pays quelconque. Le terme le plus précis est celui de «Royauté» et non de «Royaume». Lorsque la Bible parle du «Royaume de Christ», comme dans Jean 18:36, elle parle en réalité de la «Royauté Sublime de la Majesté Suprême», d’une existence divine qui n’est pas accessible au commun des mortels, sauf pour les élus en Christ depuis avant la fondation du monde. Ceci se voit d’avantage dans la signification du mot «monde» ou «kosmos» dans le Grec, terme qui signifie littéralement «l’ordre établi» c’est à dire «la disposition charnelle de l’existence», l’agencement des choses, coutumes, habitudes ou attitudes dans un contexte historique donné. L’état du monde est opposé, c’est à dire l’ennemi de l’état d’être de la Royauté de Christ (1 Jean 2:15-17):

    15 Ne vous résignez point à cette disposition de méchanceté, ni aux choses qui sont dans cet agencement matériel. Si quelqu’un se résigne à cette disposition charnelle, le renoncement du Père n’est point en lui; Ro. 12. 2; Ga. 1. 10; Ja. 4. 4;

    16 Car tout ce qui est dans cette disposition mondaine, les abus de la chair, l’immodération des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais de cet agencement des choses.

    17 Or cette disposition mondaine disparaît, et pareillement sa convoitise; mais celui qui fait la volonté de L’ESPRIT DES VIVANTS, demeure éternellement. Ps. 90. 10; És. 40. 6; 1 Co. 7. 31; Ja. 1. 10; Ja. 4. 14; 1 Pi. 1. 24;

    La Royauté de Christ est caractérisée par ces paroles de l’apôtre Paul: «Christ en nous l’anticipation de la gloire» (Col. 1:27). Vous remarquerez que nous utilisons le terme «anticipation» plutôt que celui «espérance». La raison est que dans la pensée moderne le mot «espérance» n’a aucune notion de certitude ou d’assurance. Il décrit généralement une éventualité ou une probabilité et en ce sens il rejoint le domaine de la chance. Une personne va dire: «j’espère faire mon voyage sans accident; j’espère que tout va bien; j’espère gagner à la loterie; j’espère qu’on va avoir du beau temps; j’espère terminer mon travail à temps». Dans notre société moderne le mot «espérance» n’a rien de solide, rien ce concret, il est utilisé dans un sens frivole et superficiel, tellement que par son abus il ne détiens plus aucune valeur. Mais il n’est pas ainsi dans la Bible. Le mot «espérance» est une méchante traduction du mot Grec «elpis» qui provient de «elpo» et dont la signification littérale est «anticiper, anticipation», terme qui signifie «avoir un avant-goût», c’est à dire «la réalisation d’une action avant le moment attendu ou prévu». On peut la décrire comme un repas gastronomique savoureux qu’on commande dans un restaurant chic de haute classe très renommé. On nous apporte en premier les entrées délicieuses comme avant-goût du repas principal à venir, que nous allons prendre par après dans un palais somptueux avec un vin exquis, une musique charmante et un service exceptionnel hors pair. Or dans un sens spirituel «Christ en nous l’anticipation de la gloire» est exactement cela. Par sa Sainte Présence en nous, nous avons un avant-goût de la gloire à venir qui nous est réservée avec assurance en ce qui est nommé figurativement «le festin des noces de l’Agneau» (Apoc. 19:1; 22:21). De même l’apôtre Paul nous dit dans Rom. 8:25 «Mais si nous anticipons ce que nous ne voyons pas, c’est que nous l’attendons avec patience.». Ainsi nous participons présentement à la Royauté de Christ et nous y participerons pour l’éternité. Nous sommes des nouvelles créatures et nous participeront à une nouvelle création. C’est l’aboutissement de la nouvelle-naissance lorsque l’enfant nouveau-né sort du sein de sa mère à la lumière d’un nouveau jour, d’une nouvelle vie. Nous serons transformés en l’image parfaite de Christ de gloire en gloire dans une existence divine sans fin dans laquelle toutes les merveilles de Dieu s’ouvriront à nous. Une telle existence ou état d’être n’a rien de comparable avec la fausse notion d’un royaume terrestre de 1,000 ans en ce monde. Ceux qui attendent un royaume terrestre ne participerons pas au Royaume céleste ou Royauté Sublime de la Divinité Suprême, ils en seront isolés pour l’éternité, exclus de sa splendeur à jamais.

    Lorsqu’on parle de «Royaume» on parle évidemment de «Royauté» et ainsi du Roi lui-même dans toute sa Souveraineté absolue. Car le Roi est le Royaume et le Royaume est la Royauté Sublime de la Divinité Suprême. Il est Souverain sur toutes choses et rien n’échappe à sa Volonté. Il est le Maître absolu sur toutes les circonstances et tous les évènements, il est le Dieu Tout-puissant et n’a pas besoin de la permission ou des opinions de personne pour agir. Il est Dieu sur tout ou il n’est pas Dieu du tout. Ainsi est la Royauté de notre Dieu et Père, Jésus-Christ qui demeure en ses élus d’où Il règne présentement, et son règne n’aura pas de fin. Nous sommes à ce moment même dans le Royaume et sa sainte Présence nous suffit et nous suffira pour tous les temps, et ce que nous sommes nous ne le voyons pas encore, mais en un instant, en un clin d’œil nous serons tous transformés en son image parfaite pour former le Nouvel Homme, une race céleste et éternelle. Croyez en ces paroles pour votre bonheur éternel, car elles sont la vérité; ou du moins croyez en Christ qui est La Vérité d’une gloire céleste sans fin. Nous comprenons ainsi pourquoi Jésus est appelé «Roi des rois et Seigneur des seigneurs» (Apoc. 19:16», car en Lui nous sommes rois et nous règneront avec Lui éternellement. Ceci est le Règne ou Royaume spirituel de Christ, de son premier avènement jusqu’à son apparition finale en ce monde et au-delà dans l’éternité. Il s’agit du règne de la grâce souveraine de la foi ou assurance du salut obtenue dans le sacrifice de Christ sur la croix, et attribuée gratuitement et inconditionnellement à tous ceux qui ont été élus en Christ depuis avant la fondation du monde. Le Royaume est toujours en relation directe avec le sacrifice de la croix, il ne peut en être séparé, puisque la base du Royaume est le renoncement de Dieu Lui-même en faveur des siens, c’est à dire pour le rachat de ses élus seulement. Ceci est l’interprétation réelle du mille ans retrouvé dans le chapitre 20 du livre de l’Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ (Apoc. 1:1). L’élaboration de ces principes marquants et anticipatoires est ce qui est nommé du Pneumillénarisme, la forme purement spirituelle de l’Amillénarisme développée sous la plume de l’auteur et sous la direction de Christ il y a environs une quarantaine d’années, mais élaboré ici pour la première fois.

    LE PNEUMILLÉNARISME

    L’interprétation pneumillénaire est presque la même que la position amillénaire spirituelle, sauf que celle-ci prend son nom du Grec «Pneuma» qui signifie «l’Esprit» et «le vent», et par conséquent exprime plus précisément «un Millénium Spirituel» du règne de Christ dans ses élus sur la terre comme au ciel. Dans cette interprétation le mille ans ou millenium mentionné dans Apocalypse 20:1-9 est regardé comme étant figuratif et représente le temps de la grâce mentionné dans 2 Pierre 3:8,9 qui débute à la Pentecôte jusqu’à la fin des temps. Ce «Millenium Spirituel» est relié au trois ans et demi du reste de la prophétie de Daniel (Dan. 9:26,27). Les trois ans et demi de reste dans la prophétie de Daniel se rapporte après la mort de Christ sur la croix qui fit «cesser la validité des sacrifices et les offrandes» dans le temple pour le pardon des péchés, en s’offrant lui-même sur la croix pour le rachat de ses élus. Il fut crucifié à la moitié de la 70ie semaine de la prophétie de Daniel qui était d’une durée de 7 ans, ce qui veut dire qu’il restait encore une période de 3 ans et demi pour l’accomplissement final de la prophétie. Cette période se termina lors de son retour au jour de la Pentecôte comme il l’avait promis (Jean 14:16-19), lorsqu’il vint habiter le cœur de ses élus par sa Sainte Présence. Ainsi comme révélation spirituelle de la présence de Christ, le trois ans et demi prennent une dimension intemporelle qui s’étend jusqu’à la fin des temps lors de l’apparition finale de Christ en ce monde. C’est ce qui se nomme «le temps de la grâce» ou «Royaume de la Sainte Présence» de Christ en nous, l’anticipation de la gloire. Dans son Épître aux Hébreux, l’apôtre Paul nomme cette période «le nouveau jour» (Héb. 4:7), «le chemin nouveau et vivant» (Héb. 10:16-20). Pour vous positionner au niveau de l’histoire et de la prophétie de Daniel, la voici en entier:

    23 Daniel! lorsque tu commençais à prier, la parole est sortie et JE SUIS venu te l’annoncer, parce que tu es un bien-aimé; fais donc attention à la parole, et comprends la vision.

    24 Soixante-dix semaines sont déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour mettre fin à la transgression, pour enfermer les péchés, pour expier l’iniquité, pour amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

    25 Sache-le donc et comprends: depuis l’émission de la parole ordonnant de retourner et de rebâtir Jérusalem, jusqu’au Christ, le Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines: les places et les fossés seront rétablis, mais en un temps fâcheux. Né. 2. 1,8; 17,18;

    26 Et après les soixante-deux semaines, le Christ sera retranché dans la soixante-dixième semaine, et non pour lui. Et le peuple d’un conducteur qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire*, et sa fin sera dans ce débordement; les désolations sont déterminées jusqu’au terme de la guerre. Lu. 19. 43,44; *destruction de Jérusalem et du temple en l’an 70 par l’empereur Titus et les armées romaine.

    27 Le Christ confirmera l’alliance* en son sang* avec plusieurs pendant une semaine; et à la moitié de la soixante-dixième semaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande par le sien; et **pour le comble de l’étendue de leurs abominations, il causera la désolation, même jusqu’à l’anéantissement; et ceci déterminé, sera répandu sur les destitués. *Mt. 26. 26-28; Jn. 3. 16; Hé. 2. 9,10; 9. 22-28; **Mt. 24. 15; Mc. 13. 14; Lu. 21. 20; *la nouvelle alliance de la grâce dans le sang de Christ versé sur la croix dans son sacrifice parfait pour la rédemption des élus.

    Que les Soixante-dix semaines sont déterminées signifie qu’elles se suivent conséquemment l’une après l’autre sans interruption, c’est à dire qu’elles ne peuvent êtres brisées ou séparées, autrement elles ne seraient pas déterminées mais indéterminées ou illimitées dans le cours de leur accomplissement prophétique, ce qui n’aurait aucun sens. Ceci est un point décisif de la prophétie de Daniel. Il n’est aucunement mentionné d’un Antichrist futur dans ces passages qui ferait une alliance avec Israël, ni d’une parenthèse imaginaire entre la 69ie et la 70ie semaine que les apostats et imposteurs du Prémillénarisme Dispensationnaliste nomment «le temps de l’Église», pour justifier leur aberration doctrinale d’un royaume terrestre de mille ans. En fait, et cela est très important, attribuer la 70ie semaine (v.27) à un futur Antichrist est d’attribuer le sacrifice de la croix à Satan, car ce passage se rapporte clairement au sacrifice de Christ qui a fait «cesser le sacrifice et l’offrande» qu’exigeait la loi pour le pardon des péchés du peuple d’Israël, par le sien. En séparant la 69ie semaine de la 70ie semaine les réprouvés pourraient bien aussi transférer le temps désigné pour la mort de Christ sur la croix comme se rapportant seulement à la fin des temps, annulant ainsi la grâce du salut, car le sacrifice de la croix n’aurait pas encore eut lieu. Mais que dis-je, car c’est exactement ce qu’ils font, car si la 70ie semaine se rapporte à la fin des temps, comme ils l’affirment, le sacrifice de la croix s’y rapporte aussi dans cette abomination infernale dans laquelle ils crucifient Christ de nouveau (Héb. 6:6). En plus, comme nous avons vu, les 70 semaines ne peuvent êtres séparées car elles sont déterminées. Or le «conducteur qui viendra et détruira la ville et le sanctuaire» mentionné dans le v.26 n’est pas l’Antichist mais l’empereur romain Titus qui détruisit la ville de Jérusalem et le temple en l’an 70 de notre ère avec les armées romaines. Tous les prémillénaristes et les dispensationnalistes sont ainsi des faux prophètes et sont coupables de ce péché horrible qui les mène à la perdition, et tout cela par l’entêtement de supporter une fausse doctrine qui plaît à leurs caprices insidieux. Ils déforment la prophétie et non satisfait de cela ils déforment aussi l’histoire. Ils ne sont pas seulement des ignorants mais des malfaiteurs malicieux, ce qui est commun dans les sectes évangéliques modernes qui déforment constamment la vérité révélée dans les Saintes-Écritures, et le pire est qu’ils s’imaginent être dans la vérité. Assurément ils ont reçus de Dieu une puissance d’égarement pour croire au mensonge afin qu’ils soient condamnés (2 Thes. 2:11,12). Nous exhortons ces gens, s’il est encore possible, à réfléchir à ce qu’ils disent et à ce qu’il font avant qu’il soit trop tard, et de se séparer de ceux qui enseignent une telle doctrine néfaste sous prétexte qu’ils veulent votre bien et le salut de votre âme, lorsque tout indique le contraire.

    Le terme «amillénarisme» détient une négation du fait qu’il signifie littéralement «pas de millénium», mais celui de pneumillénarisme est plus précis pour exprimer la vérité d’un Royaume spirituel de Christ dans le cœur de ses élus. De son nom, cette position est très peu connue puisqu’elle a été développée seulement en l’an 1978 au sein d’un christianisme marginal non institutionnalisé et libre comme le vent de l’Esprit. Cette interprétation du Royaume millénariste spirituel de Christ prit forme sous la plume de Jean leDuc, auteur même de ce document, lorsqu’il fut donné de comprendre par l’Esprit de Christ que la nation moderne d’Israël s’oppose radicalement à tout ce que la chrétienté traditionnelle s’imagine sur cette nation, renaissant de ses cendres comme le Phénix dans la mythologie antique. L’Israël moderne n’est pas le peuple de Dieu comme plusieurs ont été séduit à le penser, mais le peuple de Satan, un faux peuple Juif qui en réalité est la restitution politique Sioniste de l’ancien empire des Khazars, «l’image de la bête» (Apoc. 13:11,12) qui surgit du sein de la terre des nations en l’an 1948. Il s’agit du faux peuple de Dieu dont la marque est la justification par les œuvres de la loi ou justification par le choix de croire d’une décision personnelle, car les deux sont une seule et même chose, par laquelle ils cherchent à marchander avec Dieu pour le salut de leurs âmes, tout comme Caïn avait fait dans son offrande qui fut refusée et qui engendra le meurtre de son frère. Ainsi, par son orgueil, ce faux peuple de Dieu engendrera la destruction du monde et périra lui-même dans la flamme de son arrogance. Considérez cela comme votre dernier avertissement, car le jour est à la porte et le Seigneur ne tardera pas pour l’accomplissement de son œuvre, comme l’apôtre Pierre nous dit dans 2 Pierre 3:10-12:

    10 Or, le jour de L’ADMIRABLE viendra comme un voleur dans la nuit; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée. Mt. 24. 43-44; 1 Th. 5. 2; Ap. 3. 3; Ap. 16. 15;

    11 Puisque toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre révérence,

    12 Attendant, et accélérant la venue du jour de L’ESPRIT DES VIVANTS, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront? Ps. 50. 3; 2 Th. 1. 8;

    Le pneumillénarisme est fondée sur «l’Alliance de la Grâce» qui se manifeste dans le règne présent de Christ dans le cœur de ses élus qui le reconnaissent comme «le Roi des rois» dont le Royaume est spirituel et actif dans le moment même que vous lisez ces lignes. Ainsi ceux qui attribuent le millénium à un temps futur dans lequel Christ établirait un règne littéral de mille ans sur la terre, s’opposent à ce que le Seigneur Jésus règne sur eux dans le présent même et s’attaquent à la grâce du salut. Le pneumillénarisme est une position radicale qui exalte Christ comme Dieu et Roi, et ne fait aucune concession à ceux qui s’opposent au règne souverain de la grâce de Dieu, et qui compromettent la vérité des Écritures par leur tiédeur, leur laxisme, ou leurs opinions personnelles ou collectives. Le pneumillénarisme est strictement souverainiste en ce qu’il affirme avec les Écritures que Dieu détient une souveraineté absolue dans le salut et la sanctification de ses élus, tout comme l’enseigne les doctrines de la grâce énumérée dans TULIPE, document historique de la Réforme qui est crucial et extrêmement important, étant chargé d’autorité et demeurant toujours d’actualité. Ainsi dans son ensemble le pneumillénarisme s’oppose farouchement au prémillénarisme et au dispensationnalisme des sectes dites Évangéliques qui déforment le salut par la grâce seule pour en faire un salut par les œuvres d’une décision personnelle qui valorise le libre-choix illusoire de l’homme. Tandis que l’eschatologie pneumillénariste est relié étroitement et solidement à la sotériologie puisque le Royaume c’est aussi le Roi de gloire dans son ministère de Rédemption.

    Il va presque sans dire que le pivot du pneumillénarisme est la présence même de Jésus en ses élus. De cette présence elle enseigne, non un retour, car le terme retour implique une absence et Christ est toujours présent avec nous (Matthieu 28:20), mais l’émergence de la Sainte Présence de Christ de ses élus qui les transformera à son image dans une lumière glorieuse, et tout œil le verra en chacun d’eux lorsqu’ils seront tous réunis en un seul Corps dont la tête est Christ glorifié. Cette émergence marquera la fin des temps et le début d’une nouvelle race céleste et éternelle dans la gloire de Christ que l’Apocalypse nomme «les noces de l’Agneau». Contrairement à l’amillénarisme, pour le peneumillénarisme l’Église, qui dans le Grec signifie «appelé hors de», n’est pas une institution ou organisation, mais un état d’être spirituel qui est l’appel irrésistible de la grâce à être délivré de la condamnation du péché et à renaître en Christ dans une vie nouvelle et éternelle. Tel est l’enseignement du Seigneur Jésus, notre Dieu et notre Roi et tel est notre mandat.

    Les sept points principaux du pneumillénarisme:

    1- Le baptême de Jésus (oindre le Saint des saints dans Daniel 9:24) marque la fin de la 69ie semaine de la prophétie de Daniel et le début de la 70ie semaine. A son baptême Jésus prit sur lui la charge de Souverain Sacrificateur pour l’expiation de nos péchés dans son sacrifice sur la croix pour le rachat de ses élus seuls.

    2- La 70ie semaine de Daniel (Daniel 9:27) se rapporte à la Nouvelle Alliance dans le sang de Christ qui fit cesser la valeur des sacrifices sanglant dans le Temple pour la purification des péchés du peuple Juif, et non à un futur Antichrist qui ferait alliance avec Israël pour sept ans. Puisque chaque semaine de Daniel est de sept années, le fait que Christ fut «retranché à la moitiés de la semaine» indique que le ministère de Jésus fut précisément de 3 ans et demi. Les trois autres années qui restent s’appliquent au moment de la Pentecôte lorsque Christ revient, comme il l’avait promis (Jean 14:18-20), pour habiter le cœurs de ses disciples par sa Sainte Présence, débutant ainsi le temps de la grâce entre son premier avènement et son apparition finale à la fin des temps. C’est ce qu’on nomme «le Royaume millénariste spirituel» en accord avec ce que dit l’apôtre Pierre (2 Pierre 3:8,9), et qui dit en plus: «Vous aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes édifiés, pour être une maison spirituelle, une sacrificature sainte, afin d’offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu, par Jésus-Christ.» (1 Pierre 3:5). Le pneumilénarisme est solidement ancré dans cette position d’un Royaume spirituel qui est relié au salut par la grâce souveraine des élus de Dieu.

    3- L’Église est un état d’être spirituel et non une institution organisée (1 Pierre 2:9,10). Elle est l’appel à renaître dans un Royaume spirituel par l’habitation de la Sainte Présence de Christ.

    4- Satan a été attaché à la croix et non à la naissance de Christ (Colossiens 2:14,15; Apocalypse 12:10,11). Il représente ici l’esprit d’opposition de la loi et de la chair à la révélation de la vérité en Christ qui habite en nous par sa Sainte Présence. Sa marque par laquelle il cherche à séduire les gens est la justification par les oeuvres de la loi et la justification par le choix d’une décision personnelle, les deux étant identique, pour déformer la justification par la foi ou assurance de Christ que les élus reçoivent ou sont attribués dans les mérites de Christ de son sacrifice sur la croix, déformant ainsi le principe crucial du salut par la grâce seule.

    5- Le règne de mille ans mentionné dans l’Apocalypse est le règne spirituel du temps de la grâce entre le premier avènement de Christ et son apparition finale (Apocalypse 20:1-10; 2 Pierre 3:8-13), période dans laquelle Christ règne en ses élus par sa Sainte Présence qui habite en leurs cœurs, anticipant ainsi la gloire à venir.

    6- Que Satan est délié de sa prison vers la fin du millénium, se rapporte à la grande apostasie d’un faux peuple de Dieu, et plus précisément à l’Arminianisme des sectes dites Évangéliques qui séduisent un grand nombre avec un faux évangile du libre-choix et avec des faux dons miraculeux (2 Thessaloniciens 2:2-12). L’Antichrist est non un homme mais une doctrine qui élève la dignité humaine au rang de la divinité. Cette doctrine d’un christianisme contrefait est l’Arminianisme ou doctrine du libre-choix qui s’oppose à la souveraineté absolue de Dieu dans la grâce du salut et de la sanctification. Elle trouve son apogée dans la papauté, dans l’Israël moderne, et dans le mouvement Évangélique, les «trois esprits immondes semblables à des grenouilles», les trois esprits diaboliques contre lesquels nous luttons présentement dans une guerre spirituelle qui se nomme figurativement «la bataille d’Armageddon» (Apocalypse 16:13-16). Ce combat est décrit dans un sens figuratif dans les passages de Apocalypse 20:7-9 où il est écrit au v.9 «Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils environnèrent la base de la foi des saints et la disposition bien-résignée du salut par la grâce*; mais un feu venant de L’ESPRIT DES VIVANTS descendit du ciel et les dévora.». Ces passages sont aussi reliés à 2 Th. 1. 7-10 pour nous donner l’explication d’une guerre spirituelle entre les fils de la lumière et les fils des ténèbres, dans laquelle les doctrines de la foi et de la grâce sont déformées par les disciples du libre-choix, mais la victoire nous est assurée.

    7- Il n’y a pas d’enlèvements de l’Église pour rencontrer le Seigneur dans les airs, comme s’imaginent les réprouvés qui sont exclus du Royaume. Mais l’extase d’une exaltation des élus dans les nuées de sa Présence qui les incorpore tous en un seul Corps éternel qui forme le Nouvel Homme (1 Thessaloniciens 4:16,17). Cette exaltation sublime correspond au surgissement de Christ du cœur de ses élus à l’aboutissement de la période de la grâce qui transformera, en un clin d’œil, chacun d’eux en son image parfaite et les unira en un seul Corps glorieux pour l’éternité (1 Corinthiens 15:49-54; 2 Thessaloniciens 1:6-10; 2 Corinthiens 3:18), formant ainsi une nouvelle race céleste et éternelle. Cette nouvelle race sera comme une collectivité divine qui agit comme un seul homme, chacun étant pleinement conscient l’un de l’autre et de l’ensemble en même temps. Il n’y aura plus de différences, plus de distinctions qui les séparent l’un de l’autre, car tous seront à l’image de Christ et participeront à la même existence divine et suprême dans les merveilles inexplicables de l’essence et de l’existence de l’Esprit des vivant qui remplira tous en tout dans une parfaite unité glorieuse et éternelle.

    Telle est la description du pneumillénarisme qui n’a jamais été auparavant élaboré en détails, et qui vous sont présentés maintenant pour la première fois en toute humilité par un simple disciple et ami de Christ qui a le mandat de vous les partager pour la gloire de son Nom, vous déclarant en toute vérité que «Christ en nous est l’anticipation de la gloire à venir» pour tous ceux qui ont été choisis en Christ depuis avant la fondation du monde. «Que tout ce qui respire loue L’ADMIRABLE !» Psm. 150:6).

    Apocalypse 5:11-14

    11 Puis je regardai, et j’entendis la voix de plusieurs anges autour du trône et des êtres vivants et des Anciens; et leur nombre était de plusieurs millions. Da. 7. 10; Hé. 12. 22;

    12 Ils disaient à haute voix: L’Agneau qui a été immolé, est digne de recevoir puissance, et richesse, et sagesse, et force, et honneur, et gloire, et louange. Ap. 4. 11;

    13 J’entendis aussi toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, et sous la terre, et dans la mer, et toutes les choses qui y sont, qui disaient: À celui qui est assis sur le trône, à l’Agneau soient la louange, et l’honneur, et la gloire, et la force aux siècles des siècles.

    14 Et les quatre êtres vivants disaient: Amen. Et les vingt-quatre Anciens se prosternèrent et adorèrent celui qui vit aux siècles des siècles.

    LE ROI DU ROYAUME SPIRITUEL DE LA GRÂCE : https://levigilant.com/Apocalypse%20Spirituelle/apocalypse_spitituelle.html

  91. WILMET

    La monarchie existe en Belgique et la corruption est immense. Le roi n’est qu’une potiche qui rassure les petits esprits mais ne résoud rien. Et qui sait si le roi sera bon ou méchant ? Une monarchie de père en fils est une hérésie selon moi car ce n’est pas parce que un roi est bon que son fils le sera aussi. Ma conviction basée sur des années d’expérience est que le système importe moins que les humains qui le dirigent. Un homme peut être bon et un groupe mauvais et l’inverse est vrai aussi. Ce qui importe, c’est de proposer des personnes capables mais ayant surtout les qualités humaines pour diriger, des personnes exemptes de corruption. Bref, beaucoup à dire sur le sujet mais ce qui est certain, c’est qu’il faudra en discuter en profondeur pour éliminer les scories de cette société et lui redonner de la lumière

  92. JEANMAIRE Patrice

    Que ce soit sous forme de monarchie ou de république, ce qu’il faut, ce sont des hommes intègres au pouvoir et qui œuvrent pour le Peuple et uniquement le Peuple !! Tous ceux qui ne se sentent pas faisant partie du Peuple s’excluent d’eux-même et en subissent les conséquences !! Des exemples, il y en a mais qui ont mal tourné face à l’opposition et aux intérêts des puissants !!! Des personnages illustres qui voulaient le bien de leur Peuple, Ho Chi Minh, Fidel Castro, Che Guevara, Lénine, Mao, Staline sans doute, Vladimir Poutine actuellement etc… !! Mais ils gouvernent ou ont gouverné dans une sorte d’opposition, par temps de guerre et toujours face à des intérêts soit dans le pays même, soit contre des intérêts étrangers !! La monarchie ne réglera jamais rien si on retrouve au pouvoir des guignols qui ne pensent qu’à se pomponner et à faire la fête !!! Ce qu’il faut, c’est le pouvoir au Peuple et des institutions qui empêchent les dérives provoquées par l’envie de certains de se gaver au détriment de tous !!! Aujourd’hui, l’ennemi est connu et il s’oppose à toute l’Humanité !! Ce sont les élites américaines et toutes les élites mondiales qui adhèrent à leurs théories (rotschild, rockfeller, gates, schwab, patrons d’entreprises diverses …) et qui ont des théories nazies !!! La monarchie, c’est de la foutaise !! Prendre le risque d’avoir un despote au pouvoir !! Très peu pour moi !! La poule au pot d’Henri IV, c’est une image d’Epinal !!! Le pouvoir au Peuple et à de vraies institutions qui oeuvrent dans l’intérêt de tous et surtout qui empêchent l’enrichissement personnel et qui détectent à temps les malades mentaux comme bill gates et les chercheurs en thérapie génique de tenter de faire évoluer l’Humanité à leur profit et à leur image !!! Le POUVOIR au PEUPLE et à ses vrais représentants !!!!

  93. Bout

    Les British ont une Reine, elle ne gouverne rien, ils ont comme nous des politiques un parlement, moins nombreux ça leur coute moins cher mais ils en ont quand même

  94. Michel

    Oui, tout à fait d’accord avec le retour d’une monarchie… saine, car certaines sont pourries également. Pourquoi pas l’arrivée au trône d’une certain Louis de Bourbon, dit Louis XX, dont il est beaucoup question par endroits ? Un homme intègre, droit et juste. Ca nous manque !

  95. Pascal Massif

    Un « Roy de France » ou un tyran ripoublicain ? A renvoyer dos à dos. Vous Richard, un être épris de liberté, vous y croyez ? D’autres semblent y croire en tout cas. C’est ainsi que le peuple fait des révolutions pour se débarrasser des tyrans. Et une fois la révolution gagnée, une fois le tyran éjecté, que font-ils ? Ils s’empressent de se choisir un nouveau chef, un nouveau dictateur. Si ce n’est pas juste utopique mieux vaudrait le vrai pouvoir au peuple, avec des représentants locaux qui ne seraient pas permanents, et avec des délégations régionales et nationales, et des mandats impératifs…Parce qu’un roi ou un président : même merde !

  96. Aragorn

    Un roi comme celui joué par Viggo Mortensen… pour les chasser définitivement de la planète Terre.

  97. MARYLENE ALLÈGRE

    Bonjour Richard,
    Oui retour de la Royauté façon 2022 avec Louis XX de Bourbon…hâte de changer de régime.
    Cordialement
    Marylène

    • Elodie A.

      Bonsoir,

      Louis XX de son vrai nom Luis Alfonso de Borbòn y Martinez-Bordiù, espagnol depuis son aïeul Philippe V petit-fils de Louis XIV mais qui en acceptant le trône d’Espagne a renoncé pour toutes les générations à venir au trône de France.
      De plus en France s’applique la loi Salique depuis Clovis et donc la légitimité de la succession ne peut se transmettre que par les hommes alors qu’en Espagne la descendance se fait par les femmes.
      Ce qui a été confirmé par le tribunal de Paris dans son verdict lors du procès entre Luis Alfonso di Borbòn et feu le comte de Paris Henri d’Orléans, le père de Jean d’Orléans qui par conséquent est le seul héritier légitime du trône de France.
      En outre, le tribunal pontifical a invalidé en 1986 le marriage des parents de Luis Alfonso, ce qui fait que leur fils n’est pas né d’une union légitime, d’après la loi catholique. Le journal “El Pais” indiquait le 17 décembre 1986 que cette union avait été nulle en raison de «l’immaturité psychologique» de l’épouse au moment du marriage.
      En conclusion la France de l’ancien régime, de la Vème République ou de la prochaine monarchie reste et restera toujours un Etat de droit.

      Dieu protège les Hommes de bonne volonté,
      Honneur et courage;
      Bien cordialement

  98. Dorn

    Tiens donc, il souhaite un monarque Emmanuel 1er (Macron)

  99. Benoît

    Pour moi, ce n’est plus une question de couleur politique, la gouvernance idéale.

    Que chacun de nous respecte son prochain et accepte d’ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure, et le problème de gouvernance n’en sera plus un.

    Nous ne mettrons en place que des responsables qui sont dans cette même mouvance, et non plus ceux qui semblent le mieux protéger notre magot, stigmatiser injustement un type de population, ou plus simplement qui répandent la peur pour mieux orienter nos intensions de votes…

    En travaillant chacun le respect de l’autre, nous ne serons plus influencer par les beaux parleurs parce qu’ils ont une belle cravate, les yeux bleus, et qu’ils sont bien peignés…

    Voilà mon humble avis.

  100. Christian

    Quant on voit tous ces commentaires qui s’entrechocs une chose est sûre on n’est pas prêt de s’arranger en France ce pays doit avoir une prédisposition pour les pyramides ,car à toujours vouloir des monarques on ne peut faire que beaucoup de frustrés ,à quand le dialogue ,à quand le débat ,à quand le respect pour l’opinion d’autrui ,probablement quand les Français cesseront d’être des éternels adolescents et deviendront des adultes ,autant dire quand les poules auront des dents.

  101. JEANMAIRE Patrice

    Que l’on fasse référence à Dieu, je suis d’accord !!! Mais Jésus a dit : »Mon Royaume n’est pas de ce monde » !!! Sous-entendu, sur cette Terre, c’est aux Hommes de se prendre en charge !!! Alors battons nous pour que le système politique mis en place soit au service du Peuple et uniquement du Peuple !!! Que celui qui ne se sent pas faire partie du Peuple soit banni, exclu et en subisse les conséquences !!! Méfions nous des élites et des puissants qui essaient de tirer avantage de tout !!!

  102. Comme le disait Ricardo :Le roi est nu.
    La vérité sort de la bouche des enfants. Le général De Gaule se trompait, les français ne sont pas des veaux,
    ils ne boiront plus longtemps le lait vicié dont on les abreuve.
    Le Christ dit que le royaume appartient aux simples en esprit, tandis que les nouveaux dieux
    croient en avoir fini avec ceux qu’ils tiennent pour des simples d’esprit.
    Ainsi une simple préposition peut changer la face d’un monde, il suffit d’en avoir conscience.
    https://youtu.be/UjZlAYFbdKQ?t=2

  103. Olga Suarez

    Et quel monarque? Un Bourbon, avec tout ce qu’ils nous ont volé et volent en Espagne? Mais voyons…!

  104. Jean-Luc

    Il ne faut pas sombrer dans un système d’esclavage qui a déjà fait ses preuves. Souvenez vous de la réponse de Dieu dans la bible, quand le peuple israélite réclame un roi à Samuel.
    Le but et les conséquences mentionnées sont clairement d’actualité.
    Étonnant qu’un chrétien propose cela. Désolé !

  105. DESBOIS

    Je n’ai pas vraiment d’avis sur ce sujet, car je n’ai pas l’exemple, en tête, d’un pays où il y a une réel respect de l’être humain Il y a trop de mafieux sur notre planète, trop d’individus sans scrupule pour penser que nous pourrons vivre dans une nation souveraine équitable pour tous. L’individu ne sera libre que le jour où il aura retiré ses chaînes, et ces dernières sont de plus en plus lourdes et pénibles.

  106. daniel's

    l n’y a qu’une seule ville que Dieu ait appelée « sainte »: c’est Jérusalem (ÉSAIE 52:1; ÉSAIE 66:20). Aucune autre ville n’a été nommée la «ville de notre Dieu» (PSAUME 48:2) et aucune autre n’a été choisie par le Seigneur: «Mais j’ai choisi Jérusalem pour que mon nom y résidât…» (2 CHRONIQUES 6:6). Le Seigneur est «…ému d’une grande jalousie pour Jérusalem.» (ZACHARIE 1:14) Jésus a même pleuré pour Jérusalem, prévoyant sa destruction (LUC 19:41). C’est à Jérusalem que les disciples ont reçu le Saint-Esprit, le jour de la Pentecôte et que l’Évangile a commencé à se propager. Jésus est monté aux cieux alors qu’Il se trouvait à Jérusalem. Mais ces acclamations de Jérusalem nous porte trop facilement à négliger le fait qu’elle est aussi une ville prostituée. Ainsi dit le prophète Ésaïe: «Comment la cité fidèle est-elle devenue une prostituée? Elle était pleine de droiture, la justice habitait en elle; et maintenant, des meurtriers! (Ésaïe 1:21), de même le prophète Ézéchiel dit: «Fils de l’homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations… Mais tu t’es confiée en ta beauté, tu t’es prostituée à la faveur de ta renommée, et tu as prodigué tes prostitutions à tout passant, en te livrant à lui. Tu as pris de tes vêtements; tu t’es fait des hauts lieux garnis d’étoffes de toute couleur, et tu t’y es prostituée, – chose qui n’était point arrivée, et qui n’arrivera plus. Tu as aussi pris les magnifiques parures, faites de mon or et de mon argent, que je t’avais données; tu en as fait des figures d’hommes, auxquels tu t’es prostituée.» (Ézéchiel 16:2, 15-17) C’est ainsi que cette ville est nommée «la Grande Prostituée» dans l’Apocalypse (Apocalypse 17:1).

    Jérusalem, la «ville de la paix» déclaré être «ville de violence», a été conquise et reconquise de nombreuses fois, pour finalement être détruite de la face de la terre. Pour le chrétien sous la grâce, la Jérusalem terrestre n’a plus d’importance, car figurativement elle représente l’esclavage de la loi, la justification par les œuvres, principe pernicieux que nous connaissons aussi sous la désignation de «justification par le choix», tel que nous le voyons pratiqué au sein du mouvement Évangélique moderne, christianisme contrefait duquel nous avons été averti qu’il paraitrait à la fin des temps. Tant qu’à nous, nous faisons partie de la Jérusalem d’en haut qui est libre (Galates 4:22-31). Que la ville de Jérusalem ressortit des cendres comme le Phénix légendaire au mois de juillet 1967 pour redevenir la Capital d’Israël, nous indique la fin du temps des nations et le début de la période dans laquelle Satan est détaché de sa prison. Mais que Jérusalem soit la Capital de l’Israël moderne n’est pas reconnu par les nations du monde, puisque les gouvernements démoncratiques craignent d’offenser les nations Islamiques desquelles ils s’enrichissent des pétrodollars qui coulent à flot. Le jour qu’une nation superpuissante comme les États-Unis déclarera qu’ils reconnaissent Jérusalem officiellement comme étant la Capital d’Israël, sera le début de la fin. Il est absolument nécessaire que cela se produise afin d’engendrer un conflit avec les nations Islamiques, les 10 cornes de la bête, qui se vengeront et attaqueront Jérusalem pour la détruire avec le feu du ciel, ce qui sera en toute probabilité avec une bombe nucléaire qui la réduira en cendre. C’est à ce moment précis que le Seigneur Jésus apparaîtra au-milieu de cette conflagration pour le jugement final de la race humaine. Dans une fraction se seconde l’univers entier sera détruit et les étoiles des cieux tomberont sur la terre qui sera consumée avec tout ce qu’elle contient.

    Quand les Romains conquirent Jérusalem, tous les Juifs disparurent, tués, morts de faim ou encore vendus comme esclaves. En 638 après J.-C., les Musulmans s’emparèrent Jérusalem et, en dehors d’une brève période où les Croisés furent maîtres de la ville, ils l’occupèrent jusqu’en 1917, lorsque les Forces Alliées délivrèrent la ville sous le commandement du général Allenby. Depuis la fondation de l’état d’Israël en 1948 par le mouvement Sioniste, les nations arabes que l’Apocalypse désigne comme «les dix cornes de la bête» (Apocalypse 17:16,17), ont toujours refusé de reconnaître cette nation comme un état indépendant. Elles attendaient le moment propice pour vaincre Israël. Malgré leur attaque-surprise des Israéliens, un jour du sabbat en juin 1967, et malgré le fait qu’ils aient été 50 fois plus nombreux, les Arabes ont essuyé une défaite totale en l’espace de six jours seulement. En moins de trois heures, l’armée de l’air israélienne avait détruit 300 avions égyptiens au sol. Mais l’événement le plus significatif de la guerre fut que la vieille ville de Jérusalem, jusqu’alors aux mains de la Jordanie, devint possession juive. Ainsi se réalisèrent, une fois de plus, d’incroyables prophéties bibliques. Puisqu’il «n’y a rien de nouveau sous le soleil» et que selon l’Ecclésiaste l’histoire se répète (Ecclésiaste 1:9), nous sommes assuré que la Jérusalem moderne subira le même châtiment qu’en l’an 70, en fait l’Apocalypse nous dit que les dix cornes de la bête, les nations Arabes, «la désoleront et la brûleront au feu» (Apocalypse 17:16). Ainsi il est nécessaire que la Jérusalem terrestre disparaisse pour que la Jérusalem céleste apparaisse, et de toute évidence ces deux évènements vont se produire en même temps.

    Nous réalisons ainsi que 1967 est la dernière date prophétique à laquelle nous pouvons faire référence pour nous positionner au niveau des prophéties. Serait-il donc possible que nous puissions obtenir aussi la date précise de la fin des temps ? Certains le pensent, et ils se basent sur une vérité scripturaire pour l’affirmer: «Vous savez bien, en effet, vous-mêmes, que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Car lorsqu’ils diront: Paix et sûreté! alors une ruine subite les surprendra, comme les douleurs surprennent la femme enceinte; et ils n’échapperont point. Mais quant à vous, frères, vous n’êtes point dans les ténèbres, pour que ce jour-là vous surprenne comme un voleur. Vous êtes tous des enfants de la lumière, et des enfants du jour; nous ne sommes point de la nuit, ni des ténèbres.» (1 Thessaloniciens 5:2-5) Or loin de nous de nous opposer à ces paroles, nous en reconnaissons la vérité. Mais tous ceux qui ce sont aventurés sur cette voie auparavant de prédire des dates ont faillis misérablement. Cela ne veux pas dire que le Seigneur Jésus ne peux pas révéler le jour et l’heure précise de son apparition finale à un de ses disciples, il est le Dieu Tout-Puissant et s’il le veut il le peut, il n’a pas besoin de demander la permission à personne pour agir. Toutefois le disciple qui en recevrait la révélation ne serait pas écouté par personne, au contraire il serait ridiculisé et condamné comme un faux prophète par la masse des ignorants. Il faut se demander aussi si une telle révélation serait utile à la communauté mondiale des élus, et de toute évidence il semblerait que non, car que ferions nous de plus s’il nous serait accordé la grâce de le connaître, cela ne causerait-il pas plutôt beaucoup de désarroi parmi les enfants de Dieu ? Certes nous pourrions nous en réjouir, mais il n’est pas nécessaire pour nous de le savoir pour être rempli de réjouissance. Nous avons plutôt à mettre notre confiance en Christ pour toutes choses dans notre vie. La Parole de Dieu nous indique clairement que nous devons marcher par la foi et non par les signes. Mieux donc demeurer dans l’ignorance du moment exact de la fin et de nous méfier de ceux qui prétendent le connaître. Si le Seigneur veut absolument que nous le sachions, nous allons le savoir, entre-temps marchons dans l’amour de la vérité et glorifions son nom, car nous savons «que ce jour-là ne nous surprendra pas comme un voleur» puisque nous en sommes conscient et nous en attendons la manifestation.

    SATAN EST RELÂCHÉ PUIS JUGÉ

    Après le temps des nations vient le dénouement, la courte période dans laquelle Satan est détaché de sa prison, période dans laquelle on se trouve tous présentement. Dans le chapitre 20 de l’Apocalypse, nous voyons que Satan est enchaîné afin qu’il ne séduise plus les nations. Or la séduction est toujours en rapport avec la vérité, ce qui signifie que Satan était restreint dans ses fonctions, il était lié dans sa puissance, et ne pouvait plus séduire les gens avec sa contrefaçon de la vérité à propos du salut par la grâce par le moyen de la foi dans le sacrifice de Christ sur la croix. Dans ce contexte il s’agit de la loi et de la justification par les œuvres. Avec la venue de la grâce, la loi perdue sa vigueur, désormais personne ne serait justifié par les œuvres devant Dieu, car sous la grâce la justification est par la foi et maudit est celui qui persisterait à se justifier par les œuvres. Dans un contexte moderne, nous pourrions dire: maudit est celui qui persiste à se justifier par le choix de décisions personnelles, car cela correspond exactement à la même chose que la justification par les œuvres puisqu’un choix est l’effort personnel de manifester son indépendance et tout effort est une œuvre. Or l’apôtre Paul nous dit dans son Épître aux Hébreux à propos du sacrifice de Jésus sur la croix: «…par la mort il détruisit celui qui avait l’empire de la mort, c’est-à-dire, le diable.» (Hébreux 2:14). Il ajoute dans son Épître aux Colossiens: «Il a effacé l’obligation qui était contre nous, laquelle consistait dans les ordonnances, et nous était contraire; et il l’a entièrement annulée en l’attachant à la croix; Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu’il a publiquement exposées en spectacle, triomphant d’elles sur cette croix.» (Colossiens 2:14,15). Nous voyons ainsi que Satan, le Diable, a été lié et rendu impuissant par le sacrifice de la croix, il a été restreint dans sa puissance de séduction qui est la justification par les œuvres de la loi, ce qui correspond à la justification par les efforts d’un choix personnel afin de plaire à Dieu. Or le seul moyen de plaire à Dieu est par la foi et non par les œuvres: «Or, il est impossible de lui être agréable sans la foi.» (Hébreux 11:6)

    Durant toute la période de la dispensation de la grâce entre les deux avènement de Christ (2 Pierre 3:8,9), la puissance de Satan était liée par la proclamation de la vérité. Toutefois le Seigneur avait déterminé un temps spécifique dans lequel Satan serait relâché de sa prison pour séduire de nouveau les gens avec la justification par les œuvres sous une nouvelle désignation que nous connaissons par «la justification par le choix», car une telle justification plaît à la nature humaine et valorise sa dignité. Cette valorisation de la dignité humaine correspond à «s’élever au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu.» (2 Thessaloniciens 2:4) L’apôtre Paul nous avertit de cette période en nous disant qu’un certain groupe de gens recevrait de la part de Dieu «une puissance d’égarement» (2 Thessaloniciens 2:11) afin de croire au mensonge pour qu’ils soient condamnés. Paul nous donne même un moyen de reconnaitre ces gens «Ce méchant viendra avec la force de Satan, avec toute sorte de puissance, avec des signes et de faux miracles.» (2 Thessaloniciens 2:9) Or vous n’avez qu’à regarder autour de vous pour voir qui de nos jours pratiquent «des signes et des faux miracles», et vous n’aurez pas à regarder longtemps avant de réaliser qu’il s’agit ici des mouvements Pentecôtistes et Charismatiques, et de tous ceux qui se disent chrétiens et se donnent à des pratiques extatiques et mystiques comme le parler en langues, la prophétie, la guérison, et la délivrance ou exorcisme, pratiquent occultes que l’on enrobe de verset bibliques pour les déguiser avec des prétentions qu’ils sont des dons de L’Esprit de Dieu lorsqu’ils sont en réalité des dons de l’esprit du Diable, des contrefaçons de la vérité. Remarquez que Satan a été relâché de sa prison en l’an 1967, à la fin du temps des nations lorsque Jérusalem redevint la Capital officielle du nouveau Israël, ce fut aussi à cette même période que l’activité des mouvements Pentecôtistes et Charismatiques débutèrent leur expansion pour répandre leur poison d’un faux évangile dans le monde entier, et les crédules qui «filtrent les moucherons avalèrent le chameaux» (Matthieu 23:24). Dans cette contrefaçon de la foi chrétienne, on filtre les moucherons, et on avale n’importe quoi. Là, le manque de discernement est flagrant. On conteste des mots, on s’enflamme pour des détails, on exige de tous les plus fines nuances, sans percevoir à quel point l’on est imprégné, personnellement et communautairement, par des modes de pensée ou des réflexes qui tournent le dos au vrai Évangile de la Souveraineté de Dieu, allant même jusque s’en moquer et le condamner comme un évangile diabolique, tout comme le fait la secte de la sorcière de la Vigerie, Michelle d’Astier. Le péché contre le Saint-Esprit, péché impardonnable, est évident dans tout ce christianisme contrefait.

    La période dans laquelle Satan est relâché de sa prison arrivera à son terme, mais nous ne savons pas exactement à quel moment cela se produira. Nous savons simplement qu’elle durera jusqu’à l’apparition finale de Christ, et comme nous l’avons déjà mentionné, nous en ignorons le jour et l’heure et il est mieux ainsi. Dans la guerre spirituelle entre la souveraineté de l’homme et la Souveraineté de Dieu qui se déroule juste avant la fin des temps, nous savons que les saints seront vainqueurs, tel que nous le voyons mentionné dans l’Apocalypse: «Et ils montèrent sur toute l’étendue de la terre, et ils environnèrent le camp des saints et la cité chérie; mais Dieu fit descendre du feu du ciel, qui les dévora.» (Apocalypse 20:9) Nous sommes ici au dernier moment de la fin des temps, lorsque «…les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.» (2 Pierre 3:10). Puisque nous savons que l’Apocalypse parle en termes figuratifs, il ne faut pas voir dans «le camp des saints et la cité chérie» un sens littéral. Il y a plus à la signification de ce passage que l’on puisse s’imaginer. Pour nous aider à le comprendre davantage, nous citerons une nouvelle traduction de ce même passage qui se trouve dans la Bible de l’Épée 2010: «Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils environnèrent la base de la foi des saints et la disposition bien-aimée du salut par la grâce; mais un feu venant de Dieu descendit du ciel et les dévora.» Cette traduction indique clairement l’enjeu de la guerre spirituelle qui se livre présentement, «la base de la foi des saints et la disposition bien-aimée du salut par la grâce» sont attaqués de tout bord et de tout côté par des prétendus chrétiens, des ennemis de la vérité qui la déforme à leur gré et à leur perte. Mais dans un instant, en un clin d’œil, ils seront tous détruit et «jeté dans l’étang de feu et de soufre… où ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.» (Apocalypse 20:10)

    Nous avons la joie d’être déjà plus que vainqueurs par Jésus-Christ qui a obtenu la victoire initiale sur Satan à la croix comme notre substitut; nous aurons la joie complète de célébrer sa victoire finale lors de sa dernière apparition, car nous entrerons avec lui dans son Royaume éternel. https://levigilant.com/documents/fausse_doctrine_enlevement_retour_jesus.html

  107. daniel's

    ADORATION RÉELLE

    ET SPIRITUELLE DES ÉLUS

    Par Jean leDuc

    Juin 2020

    PRÉLUDE

    LA FAUSSE ADORATION

    L’EAU DU PUITS DE JACOB

    LA NÉCESSITÉ DE LA RÉVÉLATION

    DÉFORMATION DE LA RÉVÉLATION

    L’EAU VIVE DE LA SAINTE PRÉSENCE

    PRÉLUDE

    L’adoration réelle n’est pas un culte dans une église quelconque. Au contraire, elle est une révélation stupéfiante de la splendeur de la majesté de l’Esprit des vivants, qu’il accorde à ses élus sur l’essence de son existence éternelle. Une telle révélation est inconcevable au commun des mortels, elle nous est donnée selon son bon plaisir. Elle stimule aspiration d’une attirance éblouissante et irrésistible, une attraction sublime, un désir de l’esprit, un élan de l’âme qui s’élève au-delà d’elle-même dans les hauteurs inatteignables, une impulsion d’épanouissement du cœur purement spirituelle, une inclination d’humilité prodigieuse, une prise de conscience de sa gloire et sa beauté, un respire de la grâce merveilleuse et souveraine qui nous transporte dans l’admiration suprême de la présence de Dieu, notre Esprit des vivants. Ainsi nous l’adorons dans notre cœur, dans nos pensées, dans nos paroles, dans nos écrits, dans nos études, et dans tous nos agissements à la gloire de son nom, en lui faisant confiance pour toutes choses. Nous ne pouvons faire autrement car il est la Vie et sans Lui nous n’avons aucune existence. Cela est l’adoration des élus en l’Esprit de Vérité, et cela est la vie éternelle que nous possédons maintenant dans la réjouissance de sa Sainte Présence qui nous éblouie sans cesse.

    LA FAUSSE ADORATION

    Nous avons tous, pour la plupart, participé à un culte d’adoration dans une église quelconque qui consiste à des lectures de la Bible, un message du pasteur, des chants, des prières, des rituels et des cérémonies. Cependant très peu se pose la question si une telle pratique ou coutumes est réellement selon la vérité. On a beau nous mitrailler de versets bibliques à l’appui, mais cela ne signifie aucunement que nous sommes dans la bonne voie. Il est facile de prendre des versets hors de contexte pour prouver un prétexte, en fait toutes les religions dites chrétiennes en sont coupables. C’est le sport favori des érudits, théologiens, exégètes et pasteurs depuis de nombreuses générations.

    Dans ces milieux, le culte d’adoration est considéré comme un service par lequel on rend «les hommages religieux à Dieu dans un caractère de vénération ou grand respect. Il s’agit de l’ensemble des formes extérieures, des manifestations collectives par lesquelles l’homme honore Dieu». Nous avons beau regarder tous les aspects d’un tel culte d’adoration, nous n’y trouvons rien de compatible avec les paroles de Jésus, ni avec les enseignements de l’apôtre Paul, ni avec le caractère de la grâce qui nous a délivré de toutes formes extérieures cultuels. Nous n’avons pas été délivré d’un système religieux sous la loi de Moïse, pour devenir esclave d’un autre sous la liberté de la grâce. Voudrait-on se moquer de Dieu?

    Par définition, un culte est un service rendu à Dieu. Mais qui sommes-nous pour rende service à Dieu, la notion est complètement absurde. Le mot «service» veut dire «venir à l’aide, assister, contribuer, coopérer». Il s’agit donc d’une forme d’organisation qui consiste à aider Dieu, à l’assister avec des dispositions liturgiques par lesquelles ils disent coopérer avec Dieu pour lui donner un coup de mains avec les fidèles en les dirigeants dans un système d’adoration. Non seulement qu’une telle notion est une pure abomination, elle est de l’idolâtrie abjecte. Le faux dieu qui est adoré est l’homme qui s’imagine venir à l’aide de Dieu, comme si Dieu aurait besoin de leur assistance. Un tel sacrilège est inimaginable. Ce qui veut dire que tous les cultes d’adoration dans les églises, sont tous de faux cultes d’une fausse adoration dans des fausses églises. En d’autres mots, nous faisons face à un faux christianisme, une contrefaçon du véritable qui a séduit de grandes multitudes.

    Les évidences sont criantes, jamais on n’aurait imaginé que le christianisme est dans un tel état lamentable. Le pire dans tout cela est que personne ne l’a réalisé, les foules suivent comme des moutons aveugles depuis tellement longtemps que la chose semble normale pour eux. Aucun dans toute l’histoire du christianisme ne s’est réellement posé la question à savoir si un tel culte d’adoration est la vérité. Bien sûr il y a eu des contestations et des divisions, mais toujours sur la forme et non sur l’essence. Dans ce monde de chrétiens imposteurs l’apparence est toujours plus importante que la vérité. La dignité humaine cherche toujours à l’emporter sur l’humilité exigée par la croix. L’indépendance de l’homme est primordiale, jamais il n’en concédera le moindre centimètre ni à Dieu ni au diable, car il se veut maître de son destin. Lorsque nous regardons la condition de la société moderne, les résultats sont évidents. De nos jours presque plus personne ne croit en Dieu ni au diable, sauf dans des films d’horreurs conçus pour manipuler les foules ignorantes et superstitieuses, et les diriger vers une fausse spiritualité qui plaît à leur entendement.

    Certains parle du déclin de l’empire américain, mais il s’agit plutôt du déclin de la race humaine dont la corruption est arrivée à son apogée.

    Le christianisme étant supposé répandre la lumière de la vérité en ce monde de ténèbres, ne répand que la duplicité, la manipulation et l’intimidation. Ses différentes factions ne sont que des escroqueries enrobées de belles intentions et de versets bibliques. Les églises sont plutôt de vraies porcheries dans lesquelles les pourceaux dit chrétiens, traînent la vérité dans la boue de leurs excréments doctrinaux qui déforment subtilement le sens des Saintes-Écritures. On ne peut donc pas considérer cela comme du christianisme, mais du satanisme, ce qu’il est en réalité. Il est grand temps de vous réveiller de cette stupeur religieuse supposément chrétienne.

    L’EAU DU PUITS DE JACOB

    Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père demande de tels adorateurs. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. (Jean 4:23,24; Bible Ostervald 2008).

    Jésus arrivait à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était assis là, au bord du puits. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit: «Donne-moi à boire.» La Samaritaine lui dit: «Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ?» (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.). Jésus lui répondit: «Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit: “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive.» Elle lui dit : «Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; avec quoi prendrais-tu l’eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ?» Jésus lui répondit: «Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle.» (Jean 4:5-14).

    Dans l’enseignement de Jésus et aussi dans celui des apôtres Pierre et Paul, l’eau est souvent utilisée dans un sens figuratif qui représente «la Parole de Dieu et le Saint-Esprit» ou «Sainte Présence de Christ». Dans cette rencontre du Seigneur Jésus et la Samaritaine, deux différentes eaux sont mentionnés. L’eau du puits est celle de l’Ancienne Alliance de la loi avec ses services religieux, ses sacrifices, ses prières, ses rituels, ses cérémonies, ses fêtes. Il s’agit d’une eau stagnante semblable à l’eau de mer, plus une personne en boit plus elle veut n’en boire, et elle en boira jusqu’à ce qu’elle périsse. C’est l’eau des religions dites chrétiennes de ce monde. Le puits de Jacob est profond, nous indiquant la profondeur de la corruption de la nature humaine qui s’imagine avoir la capacité de servir Dieu dans un culte d’adoration ecclésiastique.

    Mais l’adoration réelle n’est pas un culte dans une église quelconque. Au contraire, elle est une révélation stupéfiante de la splendeur de la majesté de l’Esprit des vivants, qu’il accorde à ses élus sur l’essence de son existence éternelle. Une telle révélation est inconcevable au commun des mortels, elle nous est donnée selon son bon plaisir. Elle stimule aspiration d’une attirance éblouissante et irrésistible, une attraction sublime, un désir de l’esprit, un élan de l’âme qui s’élève au-delà d’elle-même dans les hauteurs inatteignables, une impulsion d’épanouissement du cœur purement spirituelle, une inclination d’humilité prodigieuse, une prise de conscience de sa gloire et sa beauté, un respire de la grâce merveilleuse et souveraine qui nous transporte dans l’admiration suprême de la présence de Dieu, notre Esprit des vivants. Ainsi nous l’adorons dans notre cœur, dans nos pensées, dans nos paroles, dans nos écrits, dans nos études, et dans tous nos agissements à la gloire de son nom, en lui faisant confiance pour toutes choses. Nous ne pouvons faire autrement car il est la Vie et sans Lui nous n’avons aucune existence. Cela est l’adoration des élus en l’Esprit de Vérité, et cela est la vie éternelle que nous possédons maintenant dans la réjouissance de sa Sainte Présence qui nous éblouie sans cesse. C’est de cette eau vive que Jésus parle avec la Samaritaine. https://levigilant.com/Adoration%20Reelle%20Spirituelle/adoration_spirituelle_elus.html

  108. René

    Pauvre France, si même des gens comme vous parle monarchie alors que Macron n’est rien d’autre qu’un monarque, faisant passer les lois scélérates durant la nuit, alors je n’ai vraiment plus d’espoir. Commençons par organiser un mouvement avec les gens de bonne volonté en coupant la tête des Narcisses. Ensuite une 6ème république ou le peuple décide.

  109. sy44

    Ceux qu’on nomme toujours et quasi machinalement… « Louis XVI et Marie-Antoinette » et qui pourtant furent Roi et Reine et leur famille traitée de façon barbare comme les nombreuses victimes des terrifiants révolutionnaires !
    Une reine et un roi jugés de façon très arbitraire et inhumaine avant d’être « assassinés » !!
    Par ailleurs, traiter de la sorte une femme et mère de quatre enfants devrait être plus que jamais dénoncé !… N’en déplaise aux féministes !… Affaire à suivre…
    D’où la nécessité de voir l’idée se faire jour en commençant par réhabiliter ce couple pourtant si souvent évoqué pour marquer nos esprits et notre mémoire… 2023 « marquera » le 230ème anniversaire de leur funeste sort ! « Pourquoi s’unir est un devoir ? » nous invitait tout récemment Ricardo, c’est plus que jamais le moment !

  110. Marie

    Lorsque je vois que la noblesse à Luxembourg et dans d’autres pays trempe dans la pédocriminalité, le modèle est loin d’être une solution.

    Un modèle plus évolué pourrait être mis en place pour des êtres évolués que nous ne sommes malheureusement pas encore.
    -> gratuité de tout, gestion raisonnée des ressources, conseil de sages tirés au sort et révocables immédiatement à la moindre déviance éthique, chacun donne 20h/semaine de son temps à des tâches pour la communauté (système fini, contrairement à l’argent, ce qui évite les accumulation de fortune car une remise à zéro du crédit d’heures serait effectuée tous les 3 ans).

  111. pucciarelli

    Mais quel est ce délire? Un monarque représente des classes sociales et leurs intérêts. Il sera, ex abrupto, l’instrument de forces devenues intouchables au nom de l’unité nationale et de la sacralité de sa personne, sauf que lui sera là pour une vie, inamovible. La « démocratie », avec tous ses grands défauts, reste notre seul espoir dès lors que les conditions de son existence sont à peu près assurées. Dans quel monde vivez-vous? Connaissez-vous notre histoire et mesurez-vous les événements qui ont abouti à 1789? Apparemment tel n’est pas le cas. Quelle folie!

  112. B.C.

    Vous faites, Monsieur Boutry, une confusion sémantique funeste, en utilisant le mot « monarchie » dans une acception erronée. Ce mot tire sa signification de deux mots grecs: monos — un seul, et archon — le chef. Il ne doit pas être confondu avec la royauté, qui est l’exercice d’un pouvoir royal pas nécessairement monarchique. À ce titre, il n’existe aujourd’hui aucune monarchie dans un pays occidental ou au Japon: le roi — ou l’empereur — des pays où se prolonge la tradition royale n’est appelé « souverain » qu’à titre honorifique, il est dénué de tout pouvoir politique. Quant à croire que les Français, les ressortissants du Royaume-Uni ou autres Bataves bien informés voudraient se soumettre à la férule d’un monarque, on me trouvera donc hautement dubitatif.

  113. DESRUES

    Pourquoi pas mais comment se passe le choix de ce roi ?
    Comment être sûr de sont intégrité ?
    Si c’est un roi comme celui d ‘Espagne, il ne sert à rien puisque c’est un ministre qui dirige dont on ne connait pas la probité ! Je ne sais pas pur les autres rois en Europe
    sans doute beaucoup d’autres questions à se poser !
    Une refonte de la constitution en profondeur pourrait apporter des solutions.
    Une des premières choses serait de nommer un président qui soit surveillé et révocable à souhait en cas de défaillance.
    l’illégitimité de la franc-maçonnerie en France serait très bien avec l’interdiction pour les membres ayant appartenu à cette secte de se présenter à quelque élection que ce soit serai un immense progrès pour nous tous.

  114. moi, je suis pour le retour des Habsburg-Lothringen in Elsasss-Lothringen, hopla !

    nix french monarchen, fertig für immer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre commentaire sera visible dans un délai de 2h, merci pour votre compréhension